La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le concept de stress 1- Le stress, concept inter-disciplinaire 2- Du modèle réductionniste… 3- …au modèle transactionnel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le concept de stress 1- Le stress, concept inter-disciplinaire 2- Du modèle réductionniste… 3- …au modèle transactionnel."— Transcription de la présentation:

1 Le concept de stress 1- Le stress, concept inter-disciplinaire 2- Du modèle réductionniste… 3- …au modèle transactionnel

2 1- Le stress, concept inter-disciplinaire Phénomène à multiples facettes : médecine, physiologie, anthropologie sociologie, psychologie développementale, sociale, clinique, environnementale, physique, psychiatrie, neurophysiologie, immunologie, psychanalyse En anglais: nom et verbe Etymologie : stringere : "tendu", "être raide", "serré" => angoisse, anxiété, sentiment de détresse événements externes ou à un état interne (tension) Actif : "to stress" : charger, faire travailler, Passif : "to be stressed", peser sur, insister sur quelque chose.

3 20° siècle : le stress a fait l'objet de véritables recherches => conceptions différentes. Mason (1975) a identifié trois façons dont le stress a été utilisé: - (1) un état interne de lorganisme (tension, stress = réponse), - (2) un événement externe (stresseur, stress = stimulus), - (3) une expérience survenant dune interaction entre personne et environnement (modèle transactionnel).

4 2- Du modèle réductionniste … 2-1- Approche biologique du stress : Le stress basé sur la réponse Examenréactions du système neuroendocrinien perturbation du système immunitaire Stress = réponse biologique et psychologique de lindividu aux demandes environnementales (Selye, 1974) => tentative de réalisation de lhoméostasie, 1920 : W. Cannon : syndrome de la « fuite-combat » comme réponse du corps au besoin de se protéger contre la menace. Selye (1936,1946,1956,1974) : "père de la théorie du stress" stimulus ou agent ("stressors") provoquant une réaction de lorganisme (stress).

5 Selye (1956) "Stress" - Stress = réponse biologique stéréotypée de lorganisme à nimporte quelle demande de lenvironnement. - "Syndrome général dadaptation" : 3 phases séquentielles dadaptation de lorganisme : o La phase dalarme ou "phase de choc" o La phase dadaptation ou de résistance o La phase dépuisement ou de décompensation stress = réponse physiologique : précise que le stress ne peut être évité; indispensable à la vie : "eustress" (bon stress utile) et "distress" (mauvais stress ayant des conséquences nuisibles).

6 Comment peut-on évaluer les réponses, réactions ? indicateurs biologiques mesures physiologiques indicateurs psychologiques indicateurs comportementaux

7 2-2- Le stress basé sur le stimulus Définition Le stress est envisagé comme un stimulus externe nocif. Physique Emotionnel Sensoriel

8 Propositions de typologie des événements: Lazarus et Cohen (1977): Changements majeurs, souvent catastrophiques et affectant un grand nombre de personnes (désastres naturels, guerre). Changements majeurs affectant une ou plusieurs personnes (décès, maladie, handicap, licenciement, divorce, naissance...) Tracas quotidiens

9 Autres propositions de typologie : - Type et importance de ladaptation requis par la demande - Caractère hyper ou hypo-stimulant de lenvironnement - Degré de contrôle sur lévénement - Événements positifs et événements négatifs - Les situations conflictuelles

10 Evaluation du stress objectif = scores de stress chez un individu : montrer que la quantité de stress était à lorigine de la maladie. Années 60 : Holmes et Rahe ont mis au point une technique de standardisation permettant une mesure des changements récents de vie = Schedule of recent experience. Quatre catégories: - événements de vie majeurs - agressions mineures au quotidien - tensions chroniques liées au rôle social - stresseurs environnementaux spécifiques

11 Événements de vie majeurs: Le stress est le résultat dune accumulation de changements majeurs dans la vie du sujet nécessitant des efforts adaptatifs intenses, répétés ou durables.

12 Holmes et Rahe (1967): SRE (Shedule of Recent Experiences ou Echelle dévénements récents) 43 événements, les plus fréquemment rencontrés au niveau de la famille, mariage, résidence, travail, relations avec lentourage, éducation, religion, préoccupations de santé. Première étape Les auteurs comptent le nombre dévénements subis par un individu pour calculer un score événementiel total.

13 Holmes et Rahe (1967): SRE (Shedule of Recent Experiences ou Echelle dévénements récents) Deuxième étape Les événements ne sont pas équivalents selon le degré de changement et dadaptation quils induisent. Établissement dun poids standard pour chaque item. Les événements seront classés par ordre décroissant (de 100 à 0). SRSS: Social Readjustment Rating Scale ou Echelle dévaluation du réajustement social.

14 39Changement dans le travail 39Arrivée dune nouvelle personne dans la maison 39Problèmes sexuels 40Grossesse désirée 44Changement dans la santé dun membre de la famille 45Prendre sa retraite 45Réconciliation avec son époux (se) après une séparation 47Renvoi de son travail 50Mariage 53Maladie importante 63Décès dune personne proche (parent, frère ou sœur) 63Peine demprisonnement 65Séparation davec le conjoint à cause dun conflit 73Divorce 100Décès du conjoint Valeur moyenne Événements

15 23Disputes avec son patron 24Révision de ses habitudes personnelles 25Changement dans ses conditions de vie 26Commencer ou finir lécole 26Épouse qui commence ou arrête de travailler 28Important succès personnel 29Disputes avec des membres de la famille 29Un enfant quitte la maison (départ dans le collège, …) 29Changement de responsabilités dans le travail 30Terme dun emprunt 31Faire un gros emprunt 35Disputes avec son conjoint 36Changement de métier 37Décès dun ami proche 38Changement financier Valeur moyenne Événements

16 11Infraction mineure à la loi 12Noël 13Vacances 15Changement dans son alimentation 15Changement dans le rythme des réunions de famille 16Changement dans ses habitudes de sommeil 17Faire un emprunt (moins de F) 18Changements dans ses activités sociales 19Changements dans ses activités religieuses 19Changement dans ses divertissements 20Changement décole 20Déménagement 20Changement des conditions de travail Valeur moyenne Événements

17 Critiques émises à lencontre de cet instrument: -Formulation des items, souvent vague et ambiguë. Exemple: Item 22 « Changement de responsabilité dans le travail » Un grand nombre ditems peut être considéré comme des symptômes ou comme des conséquences de certaines pathologies. Exemple: la séparation conjugale, un accident, … peuvent être les conséquences de certaines pathologies pré-existantes plutôt que des antécédents.

18 PROBLEME Diminution de la perception de lévénement => met donc en cause la validité des rappels retrospectifs des événements de vie.

19 Les événements mineurs de la vie quotidienne: les tracas quotidiens Selon Lazarus (1984), les tracas quotidiens sont des événements ou des problèmes irritants, frustrants ou anxiogènes, qui caractérisent les transactions journalières dun individu avec son environnement. 8 catégories de problèmes quotidiens: Soucis ménagers; tracas de santé; problèmes temporels, personnels, environnementaux, financiers, professionnels; soucis de sécurité à long terme.

20 Kanner et al. (1981) 117 événements quotidiens: les événements sont plus ou moins bénins (« jai commis une erreur idiote » ou sérieux (« je nai pas assez dargent pour macheter à manger »). Le sujet doit indiquer pour chaque événement combien de fois il est arrivé le mois précédent et sa gravité subjective (de 0 à 3). Les événements les plus cités: Problèmes de poids; santé dun proche; prix des marchandises; entretien de la maison; nombre de choses à faire; le fait davoir égaré quelque chose.

21 Les tensions chroniques liées au rôle social Selon Pearlin et Lieberman (1979), les difficultés quaffrontent les individus sont liés non à des problèmes et situations inhabituels, mais aux rôles sociaux différents que nous jouons quotidiennement et qui engendrent tensions, soucis et contraintes incessantes.

22 Pearlin et Schooler (1978): Quatre rôles dans lesquels les individus vient communément des contraintes: « Rôle de conjoint »: « je ne peux pas être complétement moi même avec mon conjoint ». « Rôle de gestionnaire du budget »: « avez vous des difficultés pour régler vos factures? ». « Rôle de parents »: « vous arrive-t-il souvent de devoir corriger les erreurs de vos enfants, afin quils progressent de la même manière que les enfants de leur âge? » « Rôle professionnel »: « combien de fois avec vous de travail que vous ne pouvez en accomplir? »

23 Les stresseurs spécifiques: Travailler sur des groupes dindividu qui ont tous en commun davoir été exposés à un événement stressant spécifique. Toutes sortes déchelles!!

24 Quelques résultats Les stresseurs chroniques dont surtout les petits tracas quotidiens se sont avérés de meilleurs prédicteurs des problèmes de santé que les événements ponctuels de la vie, même majeurs.

25 3- …au modèle transactionnel Selon Steptoe (1991), Lazarus et al., le stress ne peut pas être défini simplement en termes de stimulation exercée par lenvironnement, car la relation sétablissant entre lagent stressant et la personne dépend de la vulnérabilité de celle-ci. Il ne peut pas être non plus défini en termes de réponse, car cette dernière nexiste quen référence à un stimulus. Nous ne pouvons plus prétendre quil y a une façon objective de définir le stress au niveau des conditions environnementales sans faire référence aux caractéristiques de chaque personne.

26 Le stress réside dans la transaction entre la personne et son environnement. Ce modèle fait appel à une évaluation cognitive dune demande provenant de lenvironnement vécue par la personne comme la mettant à lépreuve, comme excédant ses ressources ou dune demande pour laquelle il ny a pas de réponse possible.

27 Lévaluation cognitive « Les hommes sont dérangés non par les choses, mais par les perceptions quils ont des choses » (Epictète). Lévaluation cognitive détermine pourquoi et dans quelle mesure la transaction personne-environnement est inductrice démotions et en conséquence, détermine la nature et lintensité des émotions résultantes.

28 Lévaluation cognitive Deux formes dévaluation sont mises en évidence par Lazarus et Folkman (1984) Lévaluation primaire « primary appraisal » Lévaluation secondaire «secondary appraisal »

29 Lévaluation cognitive Lévaluation primaire « primary appraisal » La personne évalue les enjeux de la situation: Est-ce que les engagements, valeurs ou buts sont menacés? Est-ce que la santé, le bien-être sont en danger? Préjudice-perte Menace Défi

30 Lévaluation cognitive Lévaluation secondaire « secondary appraisal » La personne évalue les ressources disponibles pour faire face: Est-ce que mes ressources sont adéquates pour gérer cette situation ? Ressources physiques Ressources sociales Ressources psychologiques Ressources matérielles

31 Les évaluations primaire et secondaire sont interdépendantes, sinfluencent mutuellement, de telle façon quune réévaluation cognitive peut avoir lieu. Celle-ci est une évaluation en réaction aux résultats de lévaluation précédente.

32 Situation Sujet Exigences psychosociales (Intensité, chronicité, nouveauté, prévisibilité, contrôlabilité, complexité de la situation). Évaluation (Primaire et Secondaire) de la situation. Ressources pour faire face (soutien social, expérience acquise, croyances, lieu de contrôle, traits de personnalité). Stratégies de coping Réévaluation

33 Le stress perçu Echelle de stress perçu de Cohen et Williamson, 1988 Les questions qui vous sont posées concernent vos sensations et pensées pendant le mois qui vient de sécouler. A chaque fois, nous vous demandons dindiquer comment vous vous êtes senti(e) le mois dernier, sur une échelle en cinq points: 1: jamais; 2: presque jamais; 3: parfois; 4: assez souvent; 5: très souvent.

34 Le stress perçu Echelle de stress perçu de Cohen et Williamson, Avez vous été dérangé(e) par un événement inattendu? 2- Vous a-t-il semblé difficile de contrôler les choses importantes de votre vie? 3- Vous êtes vous senti(e) nerveux(se) et stressé(e)? 4- Avez vous affronté avec succès les petits problèmes et ennuis quotidiens? 5- Avez vous senti que vous faisiez face efficacement aux changements importants qui survenaient dans votre vie? 6- Vous êtes vous senti(e) confiant(e) dans vos capacités à prendre en main vos problèmes personnels?

35 7- Avez vous senti que les choses allaient comme vous le vouliez? 8- Avez vous pensé que vous ne pouviez pas assumer toutes les choses que vous deviez faire? 9- Avez vous été capable de maîtriser votre événement? 10- Avez vous senti que vous dominiez la situation? 11- Vous êtes vous senti(e) irrité(e) parce que les événements échappaient à votre contrôle? 12- Vous êtes vous surpris(e) à penser à des choses que vous deviez mener à bien? 13- Avez vous été capable de contrôler la façon dont vous passiez votre temps? 14- Avez vous trouvé que les difficultés saccumulaient à un tel point que vous ne pouviez les contrôler?

36 Echelle Toulousaine de Stress Consigne : Lorsque vous êtes face à une situation difficile, vous réagissez de façon différente. Choisissez parmi la liste ci-dessous, une situation qui vous paraît difficile et stressante (cochez la case correspondante). Redoublement dune classe. Déménagement. Changement d'école. Préparation à un examen important. Dispute avec le/la petit(e) ami(e) ou meilleur(e) ami(e). Dispute avec un membre de la famille.

37 Echelle Toulousaine de Stress Divorce des parents. Echec à un examen important. Maladie personnelle sérieuse ou accident. Décès d'un ami proche. Maladie d'un membre de la famille. Décès d'un membre de la famille.

38 Echelle Toulousaine de Stress Dans les pages suivantes, vous préciserez ce que vous ressentez face à la situation que vous avez choisie. Pour chacune des affirmations proposées, entourez le chiffre qui vous correspond le mieux. Vous trouverez cinq chiffres qui indiquent votre degré daccord : entre 1 (pas du tout daccord) et 5 (tout à fait daccord). Il ny a pas de réponse juste ou fausse. Essayez de répondre aussi précisément que possible à toutes les affirmations par rapport à la situation choisie.

39 Echelle Toulousaine de Stress Face à la situation choisie (écrivez la situation) : Je suis préoccupé(e), inquiet(e) ou tracassé(e). 02- Jai la gorge serrée ou jai la bouche sèche. 03- Je me sens découragé(e) ou déprimé(e). 04- Jai un nœud à lestomac. 05- Je repense toujours aux mêmes choses. 06- Je me ronge les ongles ou je me mords les lèvres. 07- Je suis fatigué(e). 08- Je suis inquiet(e) quand je pense à mon avenir.

40 Echelle Toulousaine de Stress Face à la situation choisie (écrivez la situation) : Je suis préoccupé(e), inquiet(e) ou tracassé(e). 02- Jai la gorge serrée ou jai la bouche sèche. 03- Je me sens découragé(e) ou déprimé(e). 04- Jai un nœud à lestomac. 05- Je repense toujours aux mêmes choses. 06- Je me ronge les ongles ou je me mords les lèvres. 07- Je suis fatigué(e). 08- Je suis inquiet(e) quand je pense à mon avenir.

41 Conclusion Le stress perçu est à envisager comme une variable qui module la relation entre la situation stressante et les réactions du sujet. Le stress constitue lune des facettes de tout un ensemble de processus perceptivo cognitifs mis en œuvre par le sujet et qui consistent non seulement à évaluer la situation stressante, mais aussi ses propres capacités à y faire face (coping).


Télécharger ppt "Le concept de stress 1- Le stress, concept inter-disciplinaire 2- Du modèle réductionniste… 3- …au modèle transactionnel."

Présentations similaires


Annonces Google