La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PAC ET PRAIRIES PERMANENTES Jean-Louis Peyraud, Inra Rennes 17/02/2014 LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? _05.01.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PAC ET PRAIRIES PERMANENTES Jean-Louis Peyraud, Inra Rennes 17/02/2014 LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? _05.01."— Transcription de la présentation:

1 PAC ET PRAIRIES PERMANENTES Jean-Louis Peyraud, Inra Rennes 17/02/2014 LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? _05.01

2 La prairie en Europe en quelques chiffres Une place majeure dans loccupation du territoire 17/02/ LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? UE millions dha (40% SAU de lEU-27) 85% Prairies permanentes (> 5 ans) 5,4 millions dagriculteurs (40% du total) Base alimentation de 78 million dUGB 25% de la production agricole. Eurostat, enquête structure 2000 Traitement institut de lélevage Une forte érosion des surface dans la plupart des pays UE-15 : Perte de 10 millions dha entre 1967 et 2007 (20%) UE- 6 : Perte de 7 millions dha France : Perte de 4 millions dha (30%) Avec des exceptions notables : Irlande, Angleterre, Finlande

3 17/02/ LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? Recharge en eau des nappes Stockage de Carbone Fertilité des sols Préservation contre érosion P. Permanente intensive Landes et parcours P. Temporaire P. Semi naturelle P. Temporaire P. Permanente + Régulation adventices Régulation flux de N Les services rendus par les prairies permanentes françaises valorisées de manière extensive sélèvent à environ 600 /ha et par an (Chevassus au Louis et al., 2009) Préservation biodiversité Mode privilégié doccupation du territoire en zones difficiles Biens environnementaux produits par la prairie 5 ans 10 ans

4 Dans le cadre du second pilier de la PAC après 2000 Des mesures dédiées à la prairie 17/02/ LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? 17/02/2014 Indemnité compensatoire des Handicaps naturels Montagne et ZDS = principalement des zones herbagères Définition des ZDS aujourdhui contestée : ICHN plus restrictive demain ? Des aides spécifiques à la prairie : assujetties à un cahier des charges PAC 92, Prime au maintien des systèmes extensifs (PMSEE) : Intégrée dans le cadre des MAE :45 /ha, 5 M dha primés, sans distinction du type de prairie Agenda 2000, PHAE Bilan de santé : une réelle redistribution au profit de la PP et systèmes herbagers extensifs, 76/ha mais cahier des charges renforcé Pas/peu de soutien à la prairie en rotation MAE « SFEI » mais budget très limité Ces primes + PMTVA + gestion quotas : contribution indéniable à la limitation de lérosion des surfaces en PP

5 Le non retournement des prairies permanentes Un bilan en demi-teinte 17/02/ LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? Agreste (2012) PAC 2003 : Découplage mais maintien des DPU historiques Conditionnalité : Maintien des surfaces en PP (au niveau de la ferme France) (Mio ha) -30% ha/an Eurostat EU-6 Basse Normandie -15% Pays de Loire Nord Ouest Allemagne

6 17/02/ LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? Des opportunités pour ré équilibrer les aides en faveur de la prairie Uniformisation à lhectare des paiements découplés Prime en réflexion sur les 50 premiers ha (si plus ciblée sur la prairie au titre des services rendus par ex) Des craintes : La suppression des quotas pourrait accélérer le déclin des prairies (PT) De forts enjeux et encore beaucoup dincertitudes Les prairies dans la nouvelle PAC Le gel des surfaces en prairies permanentes : niveau individuel Renforcement de la conditionnalité de nature à limiter les évolutions régionales parfois contrastées Une marge de tolérance au retournement (5 à 10% ?) : autonomie alimentaire des élevages Une contrainte non rémunérée

7 La prairie dans la nouvelle PAC La définition européenne de la PP a des limites 17/02/ LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? Le gel des surfaces en PP rendra plus difficile loptimisation environnementale des systèmes sur certains territoires Retournement avant 5 ans des PT Une PT est dautant plus efficace pour réguler les flux de N et C quelle est implantée plus longtemps Nitrate lessivable (kg/ha/an) Durée dimplantation de la prairie Prairie > 5 ans : recouvre une très grande diversité décosystèmes Les propositions actuelles ne précisent pas les conditions dutilisation Des pratiques peuvent réduire la production de bien publics : fertilisation N Une application régionalisée des seuils de retournement et de surface minimale en prairies permanentes serait à rechercher Peyraud et al (2012)


Télécharger ppt "PAC ET PRAIRIES PERMANENTES Jean-Louis Peyraud, Inra Rennes 17/02/2014 LA PAC A 50 ANS : LE BEL ÂGE ? _05.01."

Présentations similaires


Annonces Google