La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M.E.D.A.L. Module dEnseignement à Distance pour lArchitecture Logicielle Alain VAILLY Diapositive n° 1 IUP MIAGE - Université de NANTES IUP-MIAGE 1ère.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M.E.D.A.L. Module dEnseignement à Distance pour lArchitecture Logicielle Alain VAILLY Diapositive n° 1 IUP MIAGE - Université de NANTES IUP-MIAGE 1ère."— Transcription de la présentation:

1 M.E.D.A.L. Module dEnseignement à Distance pour lArchitecture Logicielle Alain VAILLY Diapositive n° 1 IUP MIAGE - Université de NANTES IUP-MIAGE 1ère année Les modèles de traitement de Merise (2)

2 MEDAL Alain VAILLY Diapositive n° 2 Cours magistral Contexte Auto-évaluation Exercices Corrigés des exercices Références Evaluation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Etudes de cas

3 comportements Alain VAILLY Diapositive n° 3 IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Cours magistral - le modèle E-A-P - les modèles de traitement de Merise informations fonctions - le modèle relationnel 1) Introduction 2) Les différents modèles 3) Modèle Conceptuel des Traitements 4) Modèle Organisationnel des Traitements 5) Conclusion PLAN - les réseaux de PETRI

4 Alain VAILLY Diapositive n° 4 IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Cours magistral 5) Conclusion PLAN 4) Modèle Organisationnel des Traitements 2) Les différents modèles 4.1) Création 4.2) Adaptations 3.1) Notions de base 3.2) Extensions 3.3) Dynamique des MCT 3.4) Normalisation 3.5) Utilisation 3.6) Erreurs à éviter 2.1) Graphes de flux 2.2) Diagrammes des flux 2.3) Modèle des flux 2.4) Diagrammes divers 2.5) Synthèse 1) Introduction 5) Conclusion 3) Modèle Conceptuel des Traitements

5 Alain VAILLY Diapositive n° 5 0) Rappels IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. La méthode Merise comporte deux « volets », un premier concernant la structuration des données et un second abordant la description des traitements. Il sagit ici du second. « modèles » anciens, assez peu utilisés… quoique utiles ! non normalisés, hélas ! - un grand flou sur les notations, - une certaine cacophonie dans les appellations. description des fonctions dun système

6 Alain VAILLY Diapositive n° 6 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Comme dans tout langage, celui qui est utilisé pour décrire les modèles conceptuels des traitements respecte des règles, des normes. Celles-ci sont au nombre de onze : - six pour les synchronisations, - deux pour les règles démission, - trois pour les messages associés aux événements.

7 Alain VAILLY Diapositive n° 7 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Lorsquune synchronisation compte n (avec n 2) événements, la proposition logique ne peut être vraie du seul fait de larrivée dun et dun seul événement. TRES RAREMENT VERIFIEE synchronisation a OPERXY b S1 : a ou b S1 R1

8 Alain VAILLY Diapositive n° 8 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Lorsquune synchronisation compte n (avec n 2) événements, la proposition logique ne peut pas être toujours fausse. synchronisation [5] OPERXY 10 R2 La participation dun événement à une synchronisation est toujours inférieure à la capacité de lévénement. R3 le poids

9 Alain VAILLY Diapositive n° 9 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Tout événement contribuant à une synchronisation avec une durée limite doit nécessairement contribuer à une autre synchronisation, pour quil puisse être consommé au delà de la durée limite. synchronisation OPERXY R4 OPERYZ [DL = 1 jour]

10 Alain VAILLY Diapositive n° 10 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Une synchronisation ne peut avoir quun seul événement contributif avec une durée limite de participation égale à 0. synchronisation R5 OPERYZ [DL = 0] Un, ça va ; deux, bonjour les dégâts !

11 Alain VAILLY Diapositive n° 11 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Les conditions locales ne peuvent porter que sur des propriétés appartenant au message associé à lun des événements contributifs, à lexclusion de toute autre donnée mémorisée. synchronisation R6 Si les participations des événements sont toutes égales à 1, ces conditions portent sur des comparaisons entre propriétés associées, chacune, à un événement différent. Si lune des participations est supérieure à 1, les conditions pourront impliquer plusieurs occurrences dun même type dévénement.

12 Alain VAILLY Diapositive n° 12 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. La cardinalité dun événement en sortie est nécessairement inférieure ou égale à la capacité de lévénement. émission R7 OPERXY C1C2C3 E1 E2 E3 [5] 10

13 Alain VAILLY Diapositive n° 13 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Lexpression booléenne fournie par la disjonction de toutes les règles démission dune opération doit nécessairement être vraie. émission R8 OPERXY C1C2C3 E1 E2 E3 [5] 10 C1 et C2 et C3 = 1

14 Alain VAILLY Diapositive n° 14 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Toute propriété véhiculée par un message associé à un événement doit appartenir au modèle externe. émission R9 Tout événement en sortie dune opération doit constituer un modèle externe valide par rapport au MCD. R10 Toute combinaison dévénements rendant déclenchable une synchronisation doit constituer un modèle externe valide en mise à jour pour les actions élémentaires de mise à jour de la base de données. R11 Cest quoi, un « modèle externe » ?

15 Alain VAILLY Diapositive n° 15 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. modèle externe Un modèle externe (ME), dans la méthode Merise, cest un morceau du MCD qui correspond à une vue du système dinformation. A chaque modèle externe correspond un traitement précis. Ce sont les données du MCD qui sont impliquées dans le traitement. MCD ME n° 1 ME n° 2 ME n° 3

16 Alain VAILLY Diapositive n° 16 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Il y a une autre règle à vérifier : un MCT doit être bien formé pour tous les états initiaux prévisibles. Il nest pas nécessaire quil soit déterministe ; il pourra être parallèle. Cest quoi, ce binzz ?? Ce sont des propriétés (vérifiables) dun MCT.

17 Alain VAILLY Diapositive n° 17 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. bien formé Un MCT est bien formé pour un état initial E0 si et seulement si : - il est borné, vivant et ré-initialisable ; - il existe un événement Er défini comme suit : - Er ne contribue quà une seule synchronisation S0 ; - Er nest le résultat que dune seule opération Of ; - Er nest marqué quà létat initial E0. Cest comme pour les réseaux de PETRI, alors ?

18 Alain VAILLY Diapositive n° 18 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. borné Un MCT est borné à partir dun état initial E0 si et seulement si la capacité maximale des différents événements nest jamais dépassée, après un nombre quelconque dactivations à partir de E0. Cette notion de bornitude diffère légèrement de celle en usage dans les réseaux de PETRI. Il y a en effet autant de bornes que dévénements dans un MCT.

19 Alain VAILLY Diapositive n° 19 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. MCT non borné

20 Alain VAILLY Diapositive n° 20 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. vivant Un MCT est vivant pour un état initial E0 si et seulement si, pour toute synchronisation S et tout état E obtenu à partir de E0, il est possible dactiver S dans une séquence dactivation à partir de E. Une telle propriété est une garantie dabsence de blocage.

21 Alain VAILLY Diapositive n° 21 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. MCT non vivant

22 Alain VAILLY Diapositive n° 22 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. ré-initialisable Un MCT est ré-initialisable pour un état initial E0 si et seulement si, pour tout état E obtenu à partir de E0, il existe une séquence dactivation depuis E qui « ramène » à E0.

23 Alain VAILLY Diapositive n° 23 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. MCT non ré- initialisable

24 Alain VAILLY Diapositive n° 24 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. MCT ré- initialisable

25 Alain VAILLY Diapositive n° 25 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. déterministe Un MCT est déterministe si et seulement si tous les conflits sont résolus. OPERXYOPERYZ S1S2 - il y a assez de jetons - les conditions de participation aux synchronisations S1 et S2 sont exclusives.

26 Alain VAILLY Diapositive n° 26 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. parallèle Un MCT est parallèle sil existe un état E, obtenu à partir de létat initial E0, tel que deux synchronisations au moins sont activables simultanément, sans pour autant être en conflit.

27 Alain VAILLY Diapositive n° 27 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. état Tout ceci repose sur la notion détat (une distribution de jetons dans les événements) : a OPERXY E1 E2 E3 bc {5, 2, 0…} un marquage RdP

28 Alain VAILLY Diapositive n° 28 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.4) Normalisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. [1, 1, 0, 0, 0] [0, 1, 1, 0, 0] [0, 1, 0, 1, 0] [1, 0, 0, 0, 1] [0, 0, 0, 1, 1] OP1 OP2 R1 R2 OP1 R2 R1 OP2 [0, 0, 1, 0, 1] OP2 [1, 0, 0, 0, 0] OP3 [0, 0, 1, 0, 0] OP1 R1 R2 [0, 0, 0, 1, 0] [0, 1, 0, 0, 0] OP4 [0, 0, 0, 0, 1] OP2

29 Alain VAILLY Diapositive n° 29 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. La définition des modèles conceptuels des traitements seffectue en deux étapes : 1) il y a dabord ordonnancement des différentes fonctions composant lapplication ; 2) une fois le graphe obtenu, les éléments spécifiques (événements, synchro…) sont incorporés. « automatique » analyse

30 Alain VAILLY Diapositive n° 30 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Le point de départ est le graphe denchaînement des opérations : OP1 OP3OP4 OP2

31 Alain VAILLY Diapositive n° 31 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Chaque opération est ensuite reprise et modélisée en utilisant la notation adéquate : OP1 OP2 OP3 OP4

32 Alain VAILLY Diapositive n° 32 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Les conditions démission sont ensuite ajoutées : OP1 OP2 OP3 OP4

33 Alain VAILLY Diapositive n° 33 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Avant-dernière transformation, les événements sont mis en place, y compris ceux, externes, qui ne figurent pas dans le graphe : OP1 OP2 OP3 OP4

34 Alain VAILLY Diapositive n° 34 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Avant-dernière transformation, les événements sont mis en place, y compris ceux, externes, qui ne figurent pas dans le graphe : OP1 OP2 OP3 OP4

35 Alain VAILLY Diapositive n° 35 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. La dernière opération consiste à ajouter les fonctions de synchronisation aux bons « endroits » : OP1 OP2 OP3 OP4 S1 S2

36 Alain VAILLY Diapositive n° 36 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Tout découle donc du graphe denchaînement des opérations. Si celui-ci est faux, le MCT obtenu par traduction sera également faux. Sil est correct, le MCT résultat sera correct. Il ne faut donc pas « rater » le graphe. Sa définition nécessite une analyse minutieuses du fonctionnement du service, de lorganisation et de lentreprise. individuelleglobale Il y a cependant deux façons de procéder pour définir ce graphe, une individuelle et une globale.

37 Alain VAILLY Diapositive n° 37 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Approche individuelle : on ne soccupe que dUNE occurrence et on décrit sa vie et les opérations subies par elle. Approche globale : on traite TOUTES les occurrences en même temps et on décrit les opérations à effectuer sur cet ensemble. Quelle que soit lapproche choisie, il faut sy tenir. Les liens de causalité correspondent aux enchaînements, la cohérence globale étant garantie grâce aux enchaînements. Les liens de causalité sont mémorisés dans les enchaînements (un peu) et dans la base de données (beaucoup).

38 Alain VAILLY Diapositive n° 38 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Contexte : Gestion des personnes adhérentes dune bibliothèque, comprenant quatre opérations : op1Inscrire une personne Ranger le chèque de caution op2Enregistrer le changement dadresse op3Enregistrer la demande dannulation Consulter létat des emprunts en cours op4Annuler linscription

39 Alain VAILLY Diapositive n° 39 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Ces opérations peuvent être structurées comme suit :

40 Alain VAILLY Diapositive n° 40 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. approche individuelle (partie I)

41 Alain VAILLY Diapositive n° 41 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. approche individuelle (partie II)

42 Alain VAILLY Diapositive n° 42 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. approche globale (partie I)

43 Alain VAILLY Diapositive n° 43 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. approche globale (partie II)

44 Alain VAILLY Diapositive n° 44 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. approche globale La cohérence est assurée par une variable Etat-Personne qui prend cinq valeurs, une par statut (pré-adhérent, bloqué, normal, post-adhérent, ancien).

45 Alain VAILLY Diapositive n° 45 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Pré-condition Post-condition Opération S1 : a et b et c CL1 : a.nom = c.client E1 E2E3 E4 E5 E6 E7 E8 E9 C1C2C3 OPERATION

46 Alain VAILLY Diapositive n° 46 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.5) Utilisation IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. - « complétion », en incorporant les éléments manquants, - normalisation du MCT, - contrôle, - documentation du MCT. - constitution du graphe denchaînement, - traduction sous forme de MCT,

47 Alain VAILLY Diapositive n° 47 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Tous les niveaux (synchronisations, opérations…) sont concernés par défauts et erreurs. - synchronisations fausses (selon logique des propositions), - synchronisations fausses (selon logique RdP), - synchronisations fausses (non respect règles émission), - opérations vagues.

48 Alain VAILLY Diapositive n° 48 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse

49 Alain VAILLY Diapositive n° 49 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse Cette proposition est simplifiable en (a ou b).

50 Alain VAILLY Diapositive n° 50 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse correcte

51 Alain VAILLY Diapositive n° 51 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse

52 Alain VAILLY Diapositive n° 52 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse Cette proposition se réduit à A.

53 Alain VAILLY Diapositive n° 53 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse correcte

54 Alain VAILLY Diapositive n° 54 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse correcte Que se passe-t-il si la modification nest pas « acceptable » ?

55 Alain VAILLY Diapositive n° 55 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse

56 Alain VAILLY Diapositive n° 56 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse Lévénement e est inutile !

57 Alain VAILLY Diapositive n° 57 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse correcte On na plus besoin de laccord du client !

58 Alain VAILLY Diapositive n° 58 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse

59 Alain VAILLY Diapositive n° 59 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse Sil y a un jeton dans Panne, il sera consommé par OP1 OU par OP2. impossible

60 Alain VAILLY Diapositive n° 60 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse correcte

61 Alain VAILLY Diapositive n° 61 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse

62 Alain VAILLY Diapositive n° 62 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse Lévénement R3 est inutile. R3 R2 R5

63 Alain VAILLY Diapositive n° 63 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Synchronisation fausse correcte

64 Alain VAILLY Diapositive n° 64 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération vague

65 Alain VAILLY Diapositive n° 65 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération vague A quoi correspondent J, J*…?

66 Alain VAILLY Diapositive n° 66 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération vague

67 Alain VAILLY Diapositive n° 67 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération vague Cest quoi la location ?

68 Alain VAILLY Diapositive n° 68 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération fausse

69 Alain VAILLY Diapositive n° 69 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération fausse Le calcul ne devrait pas se faire en cas dindisponibilité.

70 Alain VAILLY Diapositive n° 70 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération fausse correcte Solution n° 1

71 Alain VAILLY Diapositive n° 71 3) Modèle Conceptuel des Traitements 3.6) Erreurs les plus fréquentes IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Opération fausse correcte Solution n° 2

72 Alain VAILLY Diapositive n° 72 IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. A suivre : - prise en compte du temps, du lieu, - nature des opérations, - modèle organisationnel des traitements (MOT), - passage MCT --> MOT, -... entracte

73 Alain VAILLY Diapositive n° 73 Bibliographie (sommaire) IUP MIAGE - Université de NANTES M.E.D.A.L. Pour compléter la formation... la référence :-) P. ANDRE, A. VAILLY, « Conception des systèmes dinformation ; Panorama des méthodes et des techniques », Editions Ellipses, janvier 2001, ISBN X H. TARDIEU, A. ROCHFELD et R. COLETTI, « La méthode Merise, tome 1 : principes et outils », Editions dOrganisation, 1991, ISBN X


Télécharger ppt "M.E.D.A.L. Module dEnseignement à Distance pour lArchitecture Logicielle Alain VAILLY Diapositive n° 1 IUP MIAGE - Université de NANTES IUP-MIAGE 1ère."

Présentations similaires


Annonces Google