La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tests rapides de dépistage du VIH Dr C. Delamare FORMATION CDAG/CIDDIST NANCY – 13 septembre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tests rapides de dépistage du VIH Dr C. Delamare FORMATION CDAG/CIDDIST NANCY – 13 septembre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Tests rapides de dépistage du VIH Dr C. Delamare FORMATION CDAG/CIDDIST NANCY – 13 septembre 2011

2 Diagnostic biologique de linfection par le VIH Diagnostic Indirect : –Mise en évidence des anticorps anti-VIH (sérologie) Diagnostic Direct : Mise en évidence du virus, de ses composants ou de son génome Ag p24 ARN viral plasmatique (charge virale) ou d ADN proviral Culture virale

3 Tests de 1ere génération : lysats de cellules infectées par VIH-1- Faux négatifs, et spécificité médiocre Actuellement 4ème génération Tests de 2eme génération : Antigènes recombinants et peptides de synthèse Tests mixtes : détection des anticorps dirigés contre le VIH-1 et VIH-2 Tests sandwich (3ème génération) : - Sensibilité Spécificité +++ Tests combinés détectant simultanément les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH- 2 et de lantigène p24 (4ème génération) 1997 Techniques de dépistage des anticorps Tests ELISA ou EIA

4 Recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) Arrêté du 28 mai 2010 Test combiné de 4e génération seuil de détection de lantigène p24 : 2UI/ml Lutilisation de 2 tests pour le dépistage nest plus nécessaire (Etude APHP sur échantillons testés : Haute sensibilité, meilleure spécificité, réduction du cout, Dominique Costagliola, AIDS 2008, 22:2035–2044) 2 prélèvements pour la confirmation dun positif Tout test positif doit être confirmé par un Western blot ou Immunoblot (spécificité)

5 Détection des Anticorps anti VIH Tests ELISA Microplaques Automatisation +++ Adaptée à de grandes séries Traçabilité informatique Rapide : 1 technicien =2h30 pour 90 échantillons Reproductible Sensible Spécifique Tests EIA sur automates Haut débit rapides+++ Tests unitaires diagnostic rapide (TDR) : sérum TROD : sang capillaire –1

6 Les marqueurs de la primo- infection VIH-1 3 marqueurs biologiques ARN plasmatique viral (charge virale) antigène p24 Anticorps anti-VIH-1

7 Évolution des marqueurs au cours de la primo-infection par le VIH Michael P. Busch Transfusion Medicine Review Vol 11, No 3 JUL Y 1997 ARN Ag p24 Anticorps anti-VIH Durée de la fenêtre sérologique estimée à 21 à 26 jours après la contamination Délai entre détectabilité ARN et anticorps Durée de la fenêtre sans Ag p24 et sans AC Ag p24 Titres élevés dans la phase aiguë de primo-infection mais durée positivité courte Cas peu fréquent de réplication faible avec Ag p24 négatif Difficultés de détection de lAg p24 par formation de complexes Ag-Ac dans le sérum ARN Détection primo-infection quelques jours (<7 jours) avant Ag et 12 jours avant un test Ac Beaucoup plus sensibles que la sérologie dans la période très précoce PCR très sensibles à la variabilité du génome et nettement plus sensible à cette variabilité que les tests sérologiques. ARN ne doit pas devenir un test de dépistage En général fort mais peut parfois être faible

8 Charge virale + 20 copies/mL Ag p24 - Charge virale + > copies Ag p24 + FIEBIG ET AL. LA FENÊTRE SÉROLOGIQUE POUR LES TESTS COMBINÉS : JOURS POST - CONTAMINATION * 6 semaines = durée moyenne de la fenêtre sérologique + 2 semaines incertitudes des performances des tests combinés (non –B)

9 Tests rapides de dépistage du VIH Deux arrêtés 28 mai novembre 2010 fixant les conditions de réalisation du diagnostic biologique de linfection à VIH 1 et 2 et les conditions de réalisation des TROD dans les situations durgence

10 Arrêté du 28 mai 2010 TROD dans certaines situations durgence (sang total, sérum ou plasma) Accident dExposition au Sang : patient « source » Accident dexposition sexuelle : partenaires accouchement : statut sérologique inconnu ou exposition récente. Urgence diagnostique dune pathologie aiguë évocatrice du sida. Réalisation par : médecin exerçant en cabinet médecin ou biologiste médical (établissement ou service de santé) sage-femme infirmier ou technicien de laboratoire (sous la responsabilité dun médecin ou dun biologiste) Information du patient concernant les limites inhérentes à linterprétation du résultat Consentement éclairé de la personne obligatoire Validation obligatoire par un test de 4eme génération Sur un échantillon biologique distinct Mise en place une procédure dassurance qualité formalisée

11 Dépistage Arrêté du 9 novembre 2010 En dehors des situations d'urgence mentionnées dans l'arrêté du 28 mai 2010 En dehors des services ou établissements de santé cités dans l'arrêté du 28 mai 2010 Elargissement aux : –structure de prévention habilitée –structure associative habilitée médecin, sage-femme ou infirmier Salarié ou bénévole, non professionnel de santé, formation validée TROD+ : test de 4 ème génération

12 Principales caractéristiques Test unitaire ou petites séries Lecture visuelle et subjective Pas déquipements de laboratoire Délai résultat < 30 mn Détection Ac anti-VIH-1 et VIH-2. Peut être confiée à des personnes ayant une expertise technique limitée Processus de contrôle interne de qualité : «antigène non VIH» qui lie les Ig présentes dans le sérum Positivité du contrôle interne indispensable pour la validation Inconvénients Absence dautomatisation Non adaptable à de grandes séries Pas de lecture code barre Risque dinversion traçabilité résultats ? Temps technicien ++ si arrivage séquentiel des tubes Tests rapide sang total –évite lutilisation de centrifugeuse et matériel de laboratoire –hémolyse des globules rouges peut gêner la réaction de liaison anticorps-antigène. –Moins sensible : 1 ml de sang total présente 50% danticorps en moins qu1 ml de plasma salive : - liquide craviculaire - Non autorisé en France - taux danticorps est 100 à 1000 fois inférieur à celui du plasma Sérum ou plasma : meilleure sensibilité

13 Principes des TROD Ag denveloppe : VIH-1 (gp41) et VIH-2 (gp36) immuno-chromatographie ou filtration sur membrane Migration du sérum déposé sur le support –par capillarité en entraînant avec lui des réactifs déjà présents sur TDR –rencontre des antigènes déposés sur la membrane lors de la filtration du sérum

14 Etude prospective française - Hôpital Saint-Louis Sensibilité de 5 TROD sur sang capillaire et/ou salive 200 HIV + adultes : 194 VIH-1 et 6 VIH-2 20 séronégatifs 5 TROD Oraquick Advance: sang capillaire et salive VIKIA HIV ½ Determine HIV 1–2 et combo INSTI HIV K Sensitivity of Five Rapid HIV Tests on Oral Fluid or Finger-Stick Whole Blood: A Real-Time Comparison in a Healthcare Setting Juliette Pavie, Anne Rachline, Benedicte Loze, Laurence Niedbalski, Constance Delaugerre, Eric Laforgerie, Jean-Christophe Plantie, Willy Rozenbaum, Sylvie Chevre, Jean-Michel Molina, Francois Simon. PLoS ONE, July 2010, Volume 5

15 Etude de la sensibilité des TROD Salive : OraQuick significativement moins sensible que sur sang capillaire Sang capillaire : sensibilité OraQuick et Détermine < INSTI (p = 0,025 et 0,03, respectivement) Faux négatifs 5,2% (60 essais provenant de 36 patients) - 6 avaient > 3 tests négatifs (infection récente) - 4 patients traités avec CV indétectable (seuil à 200 cp/ml associée a faux négatif) VIH-2 : 2 faux négatifs sur salive mais positifs sang capillaire OraQuick Spécificité : 20 VIH-négatifs par tous les TDR Tests invalides 39 (3,2%) dont 33 avec Test 4G Détermine (16,5%) Pavie et al.

16 Sensibilité sérum>sang capillaire Faux négatifs sang capillaire : –Oraquick : 11 –Vikia : 3 –Determine Ac : 10 et Ag-Ac : 7 –INSTI : 2 18 patients avec au moins un test négatif sur sang capillaire 12/ 18 patients : + sur le sérum

17 Comparaison de 8 TDR sériques 100 patients HIV + 46 sous types B 41 sous types non-B 2 groupes O 5 HIV-2 WB indeterminés 3 panels de séroconversion 11 échantillons de séroconversion 50 HIV- Sensitivity of 8 CE (European Community)-approved rapid disposable tests for anti-HIV antibody detection during and after seroconversion. Laforgerie E et al. J Virol Methods 2010

18 testséchantillon fabriquant Oraquick Advance Rapid HIV ½ Antibody test Salive, sang capillaire, sérum Orasure technologies (USA) VIKIA HIV 1/2Sérum, plasma, sang capillaire bioMerieux (France) Determine HIV 1–2 et comboSérum, plasma, sang capillaire Orgenics Ltd (Israel) INSTI HIV KSérum, plasma, sang capillaire Biolytical (Canada) ImmunoowSérum (Core Diagnostics, Birmingham, UK Core HIV 1-2sérum Core Diagnostics, UK Retroscreensérum Qualpro Diagnostics, inde) Double check IISérum, plasma Orgenics Yavne (Israel) ImmunoComb II HIV 1&2 Serum Sérum, plasma BiSpot (Orgenics, Israel)

19 Résultats discordants 1 faux + en Determine 1/3 sous-type A retrouvé négatifs par 3/8 tests Groupe O : négatifs avec l'un des kits (Core VIH 1 & 2) 100% détection des WB indéterminés HIV2 : 100% détection Tous les sous types B sont détectés Nb : peu détude avec virus non B avec les TROD, beaucoup moins détude quavec les ELISA

20 Sensibilité avec les 3 panels de séroconversion Echantillons très précoces : 0 à 50% des tests + séroconversion : 83 à 100%

21 Comparaison des TROD testséchantillonfabriquantprincipeContrôleVolumeDurée mn Oraquick Advance Rapid HIV ½ Antibody test Salie, sang capillaire, sérum Orasure technologies (USA) Immunochromatographie HIV-1 groupe M –ss type O (gp41) et HIV-2 (gp36) Peptides synthétiques Proteine A (IgG) 5 l salive ou sang capillaire VIKIA HIV 1/2Sérum, plasma, sang capillaire bioMerieux (France) Immunochromatographie HIV-1 groupe M –ss type O (gp41) et HIV-2 (gp36) Peptides synthétiques SAB 75 l sang capillaire Determine HIV 1– 2 et combo Sérum, plasma, sang capillaire Orgenics Ltd (Israel) Immunochromatographie HIV-1 (gp41) et HIV-2 (gp36) Protéine recombinante Colloidal selenium ? 50 l sang capillaire INSTI HIV KSérum, plasma, sang capillaire Biolytical (Canada) Immunofiltration HIV-1 (gp41) et HIV-2 (gp36) Protéine recombinante Proteine A (IgG) 50 l sang capillaire 5 2 éléments à prendre en compte : - Volume déchantillons - durée de la réaction

22 Sensibilité des différents tests semaines

23 Importance du programme de formation sur lexactitude 4 TROD : –Advance Quality HIV Rapid Test (In Tec Products) –Determine HIV-1/2 (Inverness Medical) – Insti HIV-1/HIV-2 (BioLytical Laboratories) – SD Bioline 10 échantillons (3 - et 7 +) N = 19 N = 22N = 34 Photographed Rapid HIV Test Results Pilot Novel Quality Assessment and Training Schemes Yu-Ho C. Chiu et al. mars 2011 Amélioration de lexactitude

24 Réf : FOR-LABOS-MTZ-062-ORG Date de révision : juillet 2012 Date de diffusion : juillet 2011 Arrêté du 28 mai 2010 et du 9 novembre 2010 fixant les conditions de réalisation du diagnostic biologique de linfection à VIH 1 et 2 et les conditions de réalisation du test rapide dorientation diagnostique dans les situations durgence Identification de la structure Personne formée Nom prénom : signature : fonction : Détail de la formation Ouverture du coffret, notion de numéro de lot, vérification du contenu du coffret, date de péremption Orientation du test et identification Maitrise de la lancette et recueil de la quantité de sang nécessaire à la réalisation du test Manipulation du test Interprétation du résultat Recommandations du fabricant Modalités de conservation Modalités de la traçabilité des tests utilisés et de leurs résultats Procédure de rendu de résultat Information du patient concernant les limites inhérentes à linterprétation de ce résultat et à sa différence de sensibilité dans les périodes de séroconversion par rapport à un test de 4ème génération Elimination des déchets laboratoires référents pour la réalisation du diagnostic biologique de linfection Laboratoire de biologie CHR Metz-Thionville Site de Metz 20 rue Drogon, Metz ' Date de la formation Durée de validité de la formation 1 an le présent certificat délivré par le laboratoire du CHR Metz-Thionville atteste que la personne susmentionnée a suivi la formation à l'utilisation des TROD Certificat de formation à lutilisation des Tests rapides dorientation diagnostic du VIH (TROD)

25 Photocopie ou photo du test


Télécharger ppt "Tests rapides de dépistage du VIH Dr C. Delamare FORMATION CDAG/CIDDIST NANCY – 13 septembre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google