La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire national B2i et socle commun Séminaire national B2i et socle commun 16 et 17 octobre 2007 DGESCO - IGEN - SDTICE Permettre aux équipes académiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire national B2i et socle commun Séminaire national B2i et socle commun 16 et 17 octobre 2007 DGESCO - IGEN - SDTICE Permettre aux équipes académiques."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire national B2i et socle commun Séminaire national B2i et socle commun 16 et 17 octobre 2007 DGESCO - IGEN - SDTICE Permettre aux équipes académiques damorcer un changement des modalités de certification des compétences B2i, dans lesprit du socle

2 Le séminaire met laccent sur la mise en place dun projet pédagogique pour les TICE dans chaque école ou établissement. Les travaux sappuieront sur les ressources et les dispositifs daide et de formation destinés aux enseignants, mis en place aux plans national et académique. I. Le socle fait de la maîtrise des TUIC une nécessité pour tous les É à lissue de la scolarité obligatoire II. Lattestation relative au B2i pour lécole et le clg est intégrée au livret personnel de compétences des É III. Le B2i collège est requis pour lobtention du DNB Le socle Le socle

3 Délégation composée de - CTICE - DAFPEN (délégué académique à la formation continue) - IA-DSDEN - conseiller TICE 1er degré - formateur TICE 1er degré - IA-IPR ou IEN-ET chargé du B2i - principal de collège - formateur TICE du 2d degré impliqué dans lIUFM une délégation de 8 personnes où les différents départements devaient être représentés.

4 Programme Ouverture des travaux Enjeux du B2i Témoignage Vidéo séquences pédagogiques école, collège Table ronde État de la question B2i et socle Maths - Lettres - SVT - Eco-gestion - IEN 1er degré - CTICE - Principal de collège - directeur d IUFM

5 Programme 8 Ateliers (2x4) 1) Formation des élèves, évaluation et validation des compétences du B2i 2) Les compétences TIC, compétences du socle 3) Lorganisation pédagogique du B2i à lécole et au collège 4) Le pilotage académique et départemental du B2i : objectifs, enjeux

6 Programme (2ème jour) Regroupements inter académiques animés par des CTICE - Définition des modalités daccompagnement des équipes éducatives, en appui sur les travaux des ateliers du 1er jour - Synthèse et clôture des travaux par P. Claus, IGEN

7 Ouverture des travaux Enjeux du B2i Jean-Marc Goursolas (adjoint au directeur gal DGESCO) Pilier 4 du S3C (qui ne se résume pas au B2i) Indicateur Lolf (indicateur de réussite) Élément de délivrance du DNB, juin 2008 livret de compétences + formation qui laccompagne

8 Ouverture des travaux Enjeux du B2i Marc Fort (adjoint au doyen de lIGEN) Rapport de lIGEN sur les TICE Rôle des différents acteurs chef détablissement (conseil pédagogique) corps dinspection lenseignant > équipe lévaluation des élèves (livret de compétences) > changement de paradigme ?

9 Ouverture des travaux Enjeux du B2i Jean-Yves Capul ( sous-directeur SDTICE) C2i à lIUFM Clés USB B2i adulte La SDTICE fournit des outils Sur Educnet : ressources, guide de mise en œuvre Programme de formation (FC) GiBii+ A craindre, validations sauvages

10 Gilles Baillat IUFM Reims Gilles Baillat IUFM Reims TENSIONS Valider des compétences / Former à des compétences Compétences / Connaissances Connaissances / Connaissances disciplinaires Hétérogénéité des élèves / Hétérogénéité des enseignants Urgence des échéances / Temps long des transformations Intégration des TICE / Marginalisation des TICE Temporalité annuelle / Temporalité pluri- annuelle Évaluation des acquis scolaires / Évaluation des acquis Table ronde

11 Anne-Marie Bardi IGEN, gpe maths Anne-Marie Bardi IGEN, gpe maths Évaluation : des nouveautés Particularité de lÉ de compétences non acquises en classe Liste de compétences disponible, référent clair = principe dévaluation nouveau Forme de lévaluation : souvent écrite et différée Évaluation en contexte (inhabituel) Rendu est une liste et non une note On vise la maîtrise dun ensemble de compétences Table ronde

12 Alain Séré, IGEN gpe éco-gestion enca. technologie Alain Séré, IGEN gpe éco-gestion enca. technologie Sinformer Dans le S3C, le pilier 4 fait référence à des connaissances et des attitudes échappe au « manipulatoire » du début Le domaine 4 « Sinformer, se documenter » : réflexion sur le processus de recherche (loin de Google qui répond même si la formulation manque) Indexation Connaissance des sources dinformation Véritables ressources, nécessitent un accompagnement Évaluation de linformation Ouverture sur un corpus lié à linformation et prend place dans le disciplinaire Créer des espaces de travail partagés (développement des ENT) pour les élèves Table ronde

13 Lettres et TICE Catherine Bizot IGEN gpe Lettres Catherine Bizot IGEN gpe Lettres ( « Pas forcément pionnier en lettres ») Dans quelle mesure lenseignement du français est concerné par les TICE ? Faire le lien entre objectifs spécifiques de la discipline et les compétences du B2i Difficultés à entrer dans la logique de compétences ; une discipline qui se prête mal à la décomposition, à la segmentation en compétences. Difficultés à critériser les contenus de lenseignement du français. Ex. LIRE : comment expliciter ce quest LIRE ? Lapprentissage du LIRE cest apprendre tout en même temps. Quelles solutions ? Les TICE modifient : le regard au texte le mode de diffusion la langue la littérature (notion d auteur) la relation maître - élève

14 Catherine Bizot IGEN gpe Lettres Catherine Bizot IGEN gpe Lettres Freins : objets denseignement (ex. texte, livre) : quelle est la relation au texte quand on est devant un écran ? Une des raisons profondes des difficultés : explosion de la linéarité avec les TICE Sinterroger sur les conditions de réussite sappuyer sur des compétences et connaissances inscrites dans les fondements de la discipline (composer un document, communiquer, sélectionner des informations pertinentes, identifier une source …) interroger les objets dapprentissages de discipline Présenter lusage des TICE inscrit dans piliers 1 et 5 (maîtrise des langages, esprit critique, …) prouve que la discipline peut utiliser les TICE

15 Pascal Faure CTICE Pascal Faure CTICE Rôle de MATHENPOCHE dans la prise en charge des élèves et dans leur évaluation Sylvain Poncet Principal Sylvain Poncet Principal Pratiques au collège Lionel Tordeux IEN 1° Lionel Tordeux IEN 1° Analyse des séquences présentées dans la vidéo projetée en ouverture du séminaire

16 Échanges Échanges - coût équipement des EPLE - lien connaissances / compétences ? > pas de compétences sans connaissance > voir livret de compétences - validation proche de la VAE - évaluation en positif - apprentissage ne se fait pas seulement hors de lécole > comment valider des acquisitions qui ne se font pas à lécole ?

17 - identifier les facteurs limitants - installer une logique de continuité plus fluide (évaluation de la 6ème à la 3ème) - faire comprendre que les programmes contiennent des injonctions pour les TICE - installer des dispositifs de concertation dans les EPLE - croiser items et points du programme ; identifier le points de convergence (constat : thèmes de convergence peu développés)

18 Atelier pilotage académique et départemental dans le 2 nd degré Introduction sur : Enjeux du B2i (socle, DNB), enjeux du pilotage (identifier les idées, les freins, les leviers) Témoignage : Académies dAmiens et de Grenoble

19 Identifier les idées 1) Il faut faire des projets lisibles et mettre en relation actions de formation et politique académique pour une cohérence optimum 2) Il faut que les enseignants ressentent le besoin de formation, quils puissent donner un sens à la validation 3) Il faut repérer les compétences sur le terrain 4) Il faut sappuyer sur le dispositif IANTE et les réseaux en place (CRDP - CDDP) ; niveaux de collaboration académique et départemental

20 Identifier les freins Problèmes humains : Ils concernent tous les maillons de la hiérarchie Ils se situent au niveau de la connaissance du dispositif, de limpulsion de linstitution, de laccompagnement des enseignants, des formations Problèmes de communication, dinformation Manque de culture commune entre les différents acteurs du pilotage Obstacle matériel : Équipements dans les établissements Manque de cohérence : Avec les autres dispositifs académiques Diversité des usages, des validations, des conceptions de lévaluation à lintérieur dun même EPLE

21 Identifier les leviers 1) Nécessité de mettre en place un groupe de pilotage académique sous la direction du Recteur avec des relais forts, les IA-IPR (validité pédagogique auprès des enseignants) et les chefs d établissement 2) Indispensable de porter un regard critique sur la FC dans les académies, de la remettre à plat si besoin avec les différents acteurs et quelle soit en accord avec les problèmes diagnostiqués 3) Déployer un fort dispositif daccompagnement sur le terrain (au sein des EPLE)

22 Atelier formation des élèves, évaluation et validation des compétences La formation des élèves suppose lidentification dobjectifs et la mise en situation : Enseignement disciplinaire et usage des TICE ; objectifs disciplinaires et objectifs du socle, coordination des disciplines...) Lévaluation formative : transposition, validation dune compétence fragile, compétence non acquise… Lévaluation diagnostic : à laquelle peut contribuer lauto positionnement de lélève

23 7 Regroupements inter-académiques animés par des CTICE Les actions daccompagnement et de formation prévues dans les académies : état des lieux et actions à prévoir Les actions de communication Suivi des élèves, feuille de position, prise en compte au DNB Les outils daide et dappui pour les équipes

24 Synthèse et clôture des travaux Philippe CLAUS, IGEN Enjeu et pari : valider du B2i dans le DNB 3 obligations pour B2i : loi dorientation, LOLF, DNB Le système éducatif na pas été conçu pour valider collectivement des compétences, il na pas été organisé pour enseigner ce qui nest pas une discipline stricto sensu

25 Élèves Lien entre apprendre, maîtriser, participer à lévaluation de ce quil maîtrise (situations dapprentissages, réinvestissement, validation) Certaines compétences sinscrivent + facilement dans des programmes de disciplines porteuses (1+3+5) Domaine 4 : ne va pas de soi ; intégrer les documentalistes à la mise en œuvre et la validation Domaine 2 (citoyen) : à lÉcole de le faire ! Difficile, peu de situations dapprentissage Rôle du professeur pour permettre la validation, pour travailler sur ces domaines Bonne prise en compte du niveau dexigence (maîtrise de la compétence dans 2 contextes proches ; maîtriser cest maîtriser dans un autre contexte)

26 Enseignants Est dabord ce pour quoi il a été recruté (prof de lettres…) Démontrer que ce socle est objet qui le conforte dans son rôle denseignant Nécessité dattirer les E. technophobes : « on utilise vos compétences didactiques pour faire mieux avec les TICE » A léchelle de lEPLE, mettre en place une dynamique où des situations (2+4+piliers qui ont des regards convergents de plusieurs disciplines) permettent à chacun de valider certains champs, mais cela suppose une organisation interne ; programmation, progression En terme de formation : voir cahiers des charges de lIUFM, de la Formation continue (C2i certification de formateurs...) cadres pédagogiques devront sinvestir pour la généralisation : valoriser linvestissement, sintéresser à la dimension TICE, pas forcément la contrôler, avoir un regard sur organisation B2i pour faire remonter au rectorat des éléments dappréciation qualitative ; chef détablissement : valoriser le travail des volontaires

27 Pilotage Piloter et diriger le système à tous niveaux. Rôle de chacun ? Niveau local (EPLE) : chef établissement = régulateur DNB : jury départemental régule lobtention du diplôme à partir des feuilles de position Niveau académique (Recteur + équipe de direction) : une instance (= une organisation du pilotage avec des acteurs incontournables) définit une stratégie, puis accompagne ; le CTICE a toute légitimité Ministère : moins de textes, mais de bons textes ; le B2i comme indicateur LOLF est insuffisant pour piloter le système

28 PERSPECTIVES Le socle sadresse à tous les élèves (+ SEGPA + LP) Pas dobligation de résultat, mais obligation de moyen mettre tout en œuvre pour que lélève maîtrise ce socle avant quil ne quitte le système éducatif Certification par compétences : plus ou moins nouveau dans système ; champ dans lequel il ny a pas de passif Lien entre la compétence et la situation qui nous permet dévaluer sa maîtrise Réflexion en cours sur le métier d enseignant : organisation plus souple, plus adaptable avec les TICE, plus de personnalisation de la prise en charge des élèves


Télécharger ppt "Séminaire national B2i et socle commun Séminaire national B2i et socle commun 16 et 17 octobre 2007 DGESCO - IGEN - SDTICE Permettre aux équipes académiques."

Présentations similaires


Annonces Google