La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IST MODULE OPTIONNEL P2 2011 Dr Pinault CIDDIST BRABOIS Dermatologue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IST MODULE OPTIONNEL P2 2011 Dr Pinault CIDDIST BRABOIS Dermatologue."— Transcription de la présentation:

1 IST MODULE OPTIONNEL P Dr Pinault CIDDIST BRABOIS Dermatologue

2 IST: définition INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES Elles se transmettent lors de relations sexuelles Rapport anal, vaginal ou oro-génital

3 Types d IST

4 Chlamydia trachomatis (DàK) Bactérie intracellulaire obligatoire

5 Chlamydia trachomatis (DàK) (1) Epidémiologie

6 Chlamydia trachomatis (DàK) (2) Clinique Asymptomatique +++ incubation quelques jours à quelques mois Homme : - Urétrite non gonococcique: écoulement clair - Épididymite aiguë - Fiessinger-Leroy-Reiter Femme : - Cervicite: leucorrhées, spotting symptômes urinaires dyspareunie - Salpingite avec risque de stérilité tubaire et de GEU Atteinte du nouveau-né dune femme enceinte (pneumopathie conjonctivite)

7 Infection à Chlamydia trachomatis sérotype DàK (3)

8 Chlamydia trachomatis (DàK) (4) Test diagnostic et dépistage Patient symptomatique - Homme: prélèvement urétraux et urinaire: PCR - Femme : prélèvement à lendocol et urinaire si infection basse ( sérologie Chlamydia Trachomatis si suspicion de salpingite). Patient asymptomatique - Homme: PCR urinaire - Femme: auto-prélèvement vaginal PCR +/-Prélèvements ano-rectaux pharyngés

9 Chlamydia trachomatis (DàK) (5) Traitement Infection non compliquée à Ct: Azithromycine en dose unique (250 mg x4) ou Doxycycline 100mg x 2 / j,7 jours. Erythromycine chez le nouveau-né. Contrôle chez la femme jeune à trois mois Abstinence ou rapport protégé j+7 Convocation prélèvement et traitement des partenaires

10 Chlamydia trachomatis Lymphogranulome vénérien

11 Chlamydia trachomatis Lymphogranulome vénérien LVG Epidémiologie (1) maladie de Nicolas Favre Due au serovar L 1 L 2 L 3 de Ct Épidémiologie: - Recrudescence depuis les années 2000 dans les pays industrialisés chez les HSH. - Endémique dans les pays tropicaux

12 Emergence de la LGV rectale en France en chez les Homosexuels masculins Réseau de surveillance de la LGV, InVS/CNR des Chlamydiae Nombre de cas LGVChlamydiae trachomatis non-LGV Lymphogranulome vénérien LVG (2)

13 LVG (3) Clinique 3 phases Lésion primaire génital pouvant passer Bubon secondaire inaperçues syndrome genito-ano-rectal tertiaire (Rectite+++HSH)

14 LVG (4) Moyens diagnostics Ecouvillonage de lulcération PCR Si résultat positif le laboratoire transmettra au CNR des Ct (Bordeaux) qui fera un génotypage +/-Sérologie

15 LVG (5) Traitement Doxycycline 100 mg/j 21 jours ou érythromycine 500 mgx4/j 21 jours Examen dépistage et traitement des partenaires (- 30 j) Recherche des autres IST

16 Gonocoque Neisseria gonorrhoeae, est un diplocoque encapsulé, Gram négatif, intra ou extra cellulaire

17 Gonocoque (1) Epidémiologie Recrudescence depuis 1998 avec augmentation en 2009! Communiqué de presse Invs 19 Août % (données provenant des réseaux RENAGO RésIST) Source : RésIST - InVS Nombre annuel de cas dinfection à gonocoque et de sites participants, RésIST, France,

18 Gonocoque (2) clinique Homme: incubation 2 à 7 jours -urétrite antèrieure aiguë compliquée si non traitée de prostatite et épididymite -atteinte ano-rectale -Oropharyngite Femme: asymptomatique +++, Cervicite compliquée si non traité datteinte du haut appareil génital salpingite… Tableau rare de septicémie

19

20 Gonocoque (3) Diagnostic Écouvillon :urètre, endocol Anus et pharynx chez Femmes et HSH Examen directe et culture Bientôt PCR couplée à la recherche de CT si asymptomatique ou atteinte anale ou pharyngée

21 Gonocoque (4) Traitement Gonococcie génitale non compliquée Ceftriaxone 500 mg en IM ou cefixim 400mg po (non efficace sur le pharynx) en dose unique Contrôle clinique à j7 contrôle bactériologique si échec clinique uniquement Si allergie a la pénicilline spectinomycine 2 gr IM Résistance à la Ciprofloxacine (fluoroquinolones) de 30 à 40 % des souches de Gonocoques

22 Syphilis Bactérie: Tréponème pâle

23 Syphilis (1) Epidémiologie Source : RésIST - InVS Nombre annuel de cas de syphilis, RésIST, France,

24 Syphilis (2) classification SYPHILIS PRÉCOCE: < 1 an( latente précoce), primaire (chancre muqueux), secondaire: la grande simulatrice SYPHILIS TARDIVE >1 an (syphilis latente) et syphilis tertiaire Ce délai ne peut en pratique être déterminé quen cas : - de séroconversion documentée, - de symptômes de syphilis primaire ou secondaire identifiés, - de contage connu

25 Syphilis (3) Clinique Incubation 3j - 3mois (3 semaines) Chancre régressant spontanément en 3 à 8 semaines Syphilis secondaire (dissémination bactérienne) : signes cutanéo-muqueux très polymorphes atteinte multi-viscérale 3-10 semaines après le chancre durée de la phase secondaire 1 à 12 mois Rechute possible si absence de traitement (25%) dans les 4 premières années Syphilis tertiaire : 10 à 40% des cas de syphilis non traitées : Gommes syphilis cardio-vasculaires et Neurosyphilis HAS mai 2007

26 Syphilis (4) Diagnostic biologique Tests tréponémiques de dépistage et de confirmation de première ligne : Classiques : TPHA, TPPA, FTA-ABS, ELISA IgG ou IgG/IgM Test tréponémique de confirmation de deuxième ligne : western blot IgG Tests non tréponémiques : VDRL, RPR Permet le suivi des patients après traitement HAS mai 2007

27 VDRL - TPHA TT+/TNT+TT+/TNT- TT-/TNT+ Sujets à risque Sérologie + Femme enceinte ELISA + - Wb IgG - + SEROLOGIE + (ou IgM et/ou contrôle ultérieur) ? IgM ou contrôle ultérieur (+ 2 à 4 semaines)

28 Syphilis (5) traitement Benzathine pénicilline G : Précoce: 1 injection IM de 2,4 Millions dunités dose unique (avec xylocaïne non adrenalinée 1 % 1 cc) si allergie à la penicilline Doxycycline 200 mg / j,14 jours sauf si VIH ou femme enceinte: désensibilisation à la penicilline Tardive: 3 injections de 2.4 Millions dunités dose unique (avec xylocaïne non adrenalinée 1 % 1 cc) à 1 semaine dintervalle Réaction dHerxheimer (femme enceinte et petit enfant) Prévenir par Paracétamol ou courte corticothérapie ( j-1,j+3 ) Neurosyphilis Pénicilline G 20 Million dU / j 10 à15 jours Convoquer le / les patients contacts

29 Herpes Virus

30 Herpes (1) Primo-infection ou récurrence ou excrétion virale asymptomatique HSV1 ou HSV2 Bouquet de vésicules ou ulcérations+++ Culture ou/et PCR Traitement : valaciclovir zélitrex : 500mg 2 x par jour 5 jours récurrence ou 10 jours primo-infection > ou = à 6 récurrences par an : Zélitrex ®500mg par jour

31 Herpes (2)

32 Herpes(3)

33 Infection à HPV Human Papillomavirus Virus

34 Condylomes externes PVH à bas risque 6,11 3 à 5 % de la population auront des lésions cliniques Incubation : 3 semaines à plusieurs années Les typages viraux nont pas montré leur intérêt dans les lésions externes Il nest pas nécessaire de biopsier des lésions externes cliniquement évocatrices de condylomes acuminés La durée de la protection par préservatifs après éradication des lésions au sein dun couple nest pas codifiée. Conseils : pendant le traitement + période de sécurité après remissions clinique (normalité de deux examens à trois mois dintervalle. Abrégés MASSON 2009 « les maladies sexuellement transmissibles » sous la coordination de M.Janier

35 Condylomes externes Urétroscopie si non visualisation du pôle supérieur des lésions ou symptômes urinaires Anuscopie si lésions périanales Examen gynécologique partenaire féminine Frottis cervico-vaginal annuel Si anomalie colposcopie, biopsie Traitement : Aldara® Imiquimod +/- laser Co2

36 Condylomes

37 Condylome

38 Infection à HPV: Néoplasie Intra Vulvaire VIN classique Maladie de Bowen (érythroplasie, leucoplasie) Papulose Bowénoïde HPV HPV 18 Contrairement aux localisations cervicales et anales, les NIE vulvaires évoluent rarement vers les carcinomes spinocellulaires invasif Biopsie si moindre doute

39 Infection à HPV Vaccin Papillomavirus Humain

40 Vaccin Papillomavirus Humain 99,7% des cancers du col de l utérus contiennent de l ADN de Papillomavirus humain Les Papillomavirus de type 16 et 18 sont responsables, en Europe, d environ 74% des cancers du col de l utérus. en Europe, d environ 74% des cancers du col de l utérus.

41 Incidence croissante du cancer du col de l utérus à partir de 20 ans : Pic d incidence à 40 ans Exbrayat C. InVS 2003; 109. Vaccin Papillomavirus Humain Cancer du col de l utérus : touche la femme jeune Age

42 Vaccin Papillomavirus Humain Comment fonctionne le Vaccin HPV VLP L1

43 Vaccin Papillomavirus Humain GARDASIL®, Vaccin Papillomavirus Humain [Types 6, 11, 16, 18] Cervarix® Vaccin Papillomavirus Humain [Types 16 et 18] Recombinant, adsorbé Vaccin innovant recommandé en mars 2007 par le Conseil Supérieur dHygiène Publique de France (CSHPF) Chez les adolescentes âgées de 14 ans et, «en rattrapage», chez les jeunes filles et femmes dâge compris entre 15 et 23 ans n'ayant pas eu de rapports sexuels au plus tard dans l'année suivant leur premier rapport en prévention des maladies provoquées par les papillomavirus humains (HPV) : cancers du col de lutérus, lésions pré- cancéreuses de lappareil génital féminin (col de l'utérus et vulve) et verrues génitales

44 Papillomavirus Humain Gardasil® et Cervarix® sont disponible en pharmacie sur prescription médicale. Le schéma de primo-vaccination comporte 3 doses administrées par voie intramusculaire à 0, 2 (1), 6 mois. Le dépistage en routine du cancer du col de l'utérus reste absolument indispensable : Gardasil® et Cervarix® ne protègent pas contre les types dHPV non contenus dans le vaccin ni contre les infections existantes dues aux HPV au moment de la vaccination

45 Vaccin Papillomavirus Humain Les effets indésirables les plus souvent rapportés concernent des réactions au site dinjection et des réactions fébriles transitoires. Les données pré cliniques et cliniques disponibles sont insuffisantes pour recommander l'utilisation de Gardasil® pendant la grossesse.

46 Trichomonas vaginalis

47 Trichomonas vaginalis (1) Clinique Parasite Vaginose, urétrite Asymptomatique ou méatite discrète chez lhomme

48 Trichomonas vaginalis (2) Prélèvement urétral et culture milieu spécial Traitement : Secnol® 2gr dose unique (nitroimidazolé) Femme enceinte: Métronidazole 1 ovule deux fois par jour 2 semaines ou PO 2gr en dose unique car risque daccouchement prématuré

49 Mycoplasme Bactérie

50 Mycoplasme (1) Fréquemment présente à létat commensal 3 types M. genitalium, M. hominis et ureaplasma spp RECHERCHER -Si urètrite chronique ou récidivante Endométrite et salpingite Par culture OU PCR (génitalium), cervical et premier jet durine

51 Infection à Mycoplasme(2) Traitement M genitalium -Azythromycine 500 mg à j 250 mg j2 à J5 M hominis et urealyticum -Cycline 200 mg 15 jours (recommandation non consensuelle)

52 Gale Parasite

53 Gale (1) Diagnostic clinique prélèvement et examen directe possible Traitement de toutes les personnes vivant sous le même toit par voie locale et/ou systémique Benzoate de benzyle à 10% Ascabiol ® 12à24 heures (deux fois à 48 heures dintervalle) Ivermectine Stromectol® 200μg/kg en une prise AR à 15 jours (poids > 15 kg) Laver vêtement et literie à 60°c et/ou contact avec aérosol scabécide A-PAR®

54 Gale (2)

55 Phtiriase pubienne

56 Phtiriase pubienne (1) Diagnostic clinique TTT de lensemble des zones pileuses Prioderm® malathion lotion 12h répéter +8 jours

57 Autres IST Hépatite A chez les homosexuels (proposer une vaccination) Hépatite B : rechercher les trois marqueurs car si Ac anti HbC isolé: rechercher ADN Hépatite B par PCR.

58 Chancre mou Endémique en zone tropicale Bactérie: Haemophilus ducreyi Ulcérations multiples et douloureuses, non indurées, sales + ADP inflammatoires Diagnostic : ED culture du grattage des berges

59 Traitement Traitement minute Ceftriaxone 500 mg IM Azithromycine 1g dose unique Traitement de 7 jours cotrimoxazole (Bactrim forte), mais résistance Ciprofloxacine 3j Chancre mou

60 Granulome inguinal : Donovanose Zone tropicale BGN (Corps de Donovan) Calymmatobacterium granulomatis Ulcération indurée, indolore, saignotante + granulomes inguinaux sous cutanés Diagnostic : ED du produit de grattage après coloration Traitement Azithromycine > 14j Tétracycline (doxycycline 200 mg/j) x 15 à 21 j

61 Déclaration obligatoire et signalement à l InVS Syphilis, gonocoque, LGV rectales : Signalement par réseau de cliniciens ou de laboratoires volontaires VIH et hépatite B aiguë: Déclaration obligatoire

62 Seul protection : le préservatif Se faire dépister … Dépister les autres IST si présence dune IST Dépister les partenaires sexuels

63 C entre d I nformation, de D épistage, de D iagnostic des I nfections Sexuellement Transmissibles GRATUIT-ANONYME


Télécharger ppt "IST MODULE OPTIONNEL P2 2011 Dr Pinault CIDDIST BRABOIS Dermatologue."

Présentations similaires


Annonces Google