La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les EAI : Structuration de la communication dans les systèmes dinformation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les EAI : Structuration de la communication dans les systèmes dinformation."— Transcription de la présentation:

1 Les EAI : Structuration de la communication dans les systèmes dinformation

2 Objectifs du cours Découvrir et comprendre les concepts et les enjeux de l'intégration d'applications via les EAI, Connaître les différentes technologies de mise en œuvre, Balayer les offres d'outils EAI du marché.

3 Sommaire Point de situation de la plupart des SI La notion durbanisation «naturelle», Cas réel de cartographie applicative, Les besoins dévolution vers les EAI Définitions et composition dun EAI Les principes généraux, Les solutions techniques et les outils complémentaires, La sécurité et les EAI, Revue des différentes architectures EAI possibles, Projet dimplantation dun EAI Structure de projet et points clés Quelques cas clients Le marché des EAI Conclusions Avantages et inconvénients des EAI, Quelle(s) relation(s) future(s) entre ERP et EAI ?

4 Lurbanisation «naturelle» Ou Comment en sommes- nous arrivés là ?

5 Lurbanisation «naturelle» 1.Les SI se sont construits par ajouts successifs dapplications, 2.Les besoins de communications entre applications développements des interfaces, 3.Labsence de réflexions sur lensemble de larchitecture du SI a conduit : AU MODELE SPAGHETTI

6 Présentation dun cas réel Reprenons le schéma darchitecture applicative réelle dun équipementier automobile, déjà vu lors du cours sur les ERP.

7 Exemple dun système dinformation et ses interfaces Organisation / structure de lentreprise

8 GPAO AchatsStocksCommerceAtelier QUALITE PAIE Personnel Comptabilité Générale (ERP 4) CO Planification Articles Nomenclatures SGDT PIC / PDP Macro gammes Articles agréés En cours Commandes Ordre Fabrication Réceptions du jour Éléments Paie Contrôle Accès Gestion des Formations PRESENCE Virements Paie Banques Comptabilité Industrielle FITR Exped. Catalogue Facture Activité OF Imputations Mouvements BR Prix standards manuel Articles Nomenclatures VENTES Imputations Expéditions Paie Virements fournisseurs Prix standards manuel TRESORERIE Cartographie applicative du site n°1 Factures fournisseurs

9 GPAO Pic /Plan dir. de prod. Achats Prod.StocksCommerceActivité Gestion Réparation Saisie dactivité FISS MRP Processus Négoce Saisie dactivité MS Project Projets/ressources SIGA Paye Notes de frais CEC SIBA Gestion de projet Reporting GENEC Module de comptabilité FacturationCompta (générale, analytique, auxiliaire)Contrôle factureControllingAchats divers Qualité Prod Manager Gestion de config. Création / Màj Article E déplacement E Proc. (TradeXpress) ? Cartographie applicative du Site n°2 Interface

10 Traitement classique par interfaces spécifiques ou par EDI : Échange de Données Informatisées

11 Rappels sur lEDI : lancêtre des EAI EDI = Electronic Data Interchange ou Échange de Données Informatisées : Échanges, dordinateur à ordinateur, de données concernant des transactions, en utilisant des réseaux et des formats normalisés, Transit des informations de lémetteur vers le système dun partenaire (via des réseaux) afin dy être intégrées automatiquement.

12 Standards EDI Les standards dorganisations UN/EDIFACT : United Nations / Electronic Data Interchange For Administration, Commerce and Transport ANSI - American National Standards Institute ASC - Accredited Standards Committee X12 - order placement & processing, shipping & receiving information, invoicing, payment & cash application data Certains industriels ont créé leur propres normes : industrie automobile = norme ODETTE, industrie aéronautique : norme AECMA.

13 Fichier interne Fichier interne Emetteur Récepteur application Logiciel de traduction EDI Message EDI Logiciel de traduction EDI Logiciel de comm. Message EDI Réseau Architecture EDI Logiciel de comm. Si même ERP

14 Message EDIFACT Structure UNB UNZ UNH UNT BGM RFF NAD DTM LIN LIN Détails Article(LIN) Ligne 1 Article Type EN Quant UNH UNT InterchangeInterchange Message1Message1 Message 2 EDI Enveloppe

15 EDI Message UNB+UNOA: :140801:1201' UNH+1+ORDERS:2:901:UN:EAN005' BGM ' RFF+CT ' RFF+CR+MR. BLOCK' NAD+DP :14' NAD+IV :14' DTM ' CUX+DEM:PC' FTX+PUR+1++PLEASE DEL.BEFORE 13.00' TDT++++++EMS' TOD+++FCA' UNS+D' LIN :EN++21:4' LIN :EN++21:2' IMD+F+++HANDLE THIS ITEM WITH CARE' UNS+S' UNT+16+1' UNZ 'Explications Boîte Enveloppe émettrice du message. Entête du Message; type de message Message I.D. Programme No & Date etc.. Détails Contrat Détails Acheteur Adresse de livraison Adresse de facturation Date de livraison requise Devise Texte libre Conditions de livraison Détails Article,, Texte Article Fin d ordre Fin du Message Exemple de message EDIFACT

16 Les inconvénients de lEDI Mise au point longue entre deux partenaires, à répéter à chaque fois Batch (la plupart du temps), Liaison point par point autant de liens que de partenaires qui conduit : AU MODELE SPAGHETTI

17 Le syndrome spaghetti Application 3 Application 7 Application 5 Application 2 Application 8 Application 1 Application 4 Application 6 8 applications = 28 interfaces N(N-1)/2 8 applications = 28 interfaces N(N-1)/2

18 Les raisons dévolution vers les EAI

19 Lévolution des SI (1/3) Facteurs de changement : mutation incessante des marchés et des pratiques commerciales exigence de réactivité accrue à tous les niveaux de lorganisation, banalisation des produits - érosion de la fidélité clients besoin de différenciation des marques, croissances externes, fusions, partenariats besoin de flexibilité des S.I., de consolidation des données, de cohérence stratégique.

20 Lévolution des SI (2/3) Développement historique du parc applicatif des entreprises : budget et conception à un niveau départemental urbanisation «naturelle», limites technologiques au moment de la conception, succès des technologies Client/Serveur, applications légères centrées sur une base de données dédiée, confort dexploitation dun réseau local.

21 Lévolution des SI (3/3) Besoins dintégration & avènement de standards autour dInternet : globaliser de la chaîne de valeur de lentreprise : ERP, SCM, CRM, BI, PLM, … éviter les coûts dune refonte de S.I. développer rapidement le e-business, sappuyer sur lexistant et saffranchir de son hétérogénéité, disposer, de manière permanente, des ses systèmes de commerce électronique.

22 Émergence de nouveaux applicatifs «périphériques» : 3 exemples

23 En synthèse : pourquoi un EAI ? (1/2) Convergence de faits technologiques + évolutions économiques : 1.Spécialisation des applications, 2.Ouverture des ERP, 3.Explosion des intranets et des portails, 4.Applications CRM, SCM et e-business, 5.Refonte des processus métier : réduction de leur durée de vie, souplesse guidée par le besoin de modifier ses règles métiers, recherche dautomatisation de ses processus.

24 En synthèse : pourquoi un EAI ? (2/2) 6.Vitesse dévolution des entreprises (S.I. pas assez réactifs), 7.Recherche du meilleur logiciel répondant à un besoin donné et au coût moindre (+«clé en main»), 8.Contraintes dintégration dapplications dautres sociétés (achats, fusions ou restructurations), … Conclusion : nécessité dintégrer lERP ou lensemble des composants du SI (source des données opérationnelles internes à lentreprise) avec les autres applications internes et/ou externes à lentreprise via un EAI.

25 Les EAI : Ou … La mort annoncée du concept «Spaghettis» …

26 Rappel du syndrome «spaghettis» Application 3 Application 7 Application 5 Application 2 Application 8 Application 1 Application 4 Application 6 8 applications = 28 interfaces N(N-1)/2 8 applications = 28 interfaces N(N-1)/2

27 Ce que propose lEAI ? Application 1 Application 2 Application 5 Application 8 Application 4 Application 3 Application 7 Application 6 EAI

28 Le déport de linterfaçage vers lEAI Logique Applicative Extraction Transformation Émission Routage Ordonnancement Suivi des flux Linterface est déporté dans Reste dans Application EAI Application

29 EAI : définition L'objet de l'EAI Enterprise Application Integration = intégration des applications de l'entreprise : cest l'intéropérabilité et l'organisation de la circulation de l'information entre des applications hétérogènes, c'est faire communiquer les différentes applications de l'entreprise, voire même celles des partenaires (clients, fournisseurs, sous-traitants, co- traitants, …) Un projet d'EAI consiste : à mettre en place une architecture de communication entre les différentes applications, à développer des connecteurs (middleware) permettant d'interfacer des applications utilisant des protocoles de communications différents, Au-delà de l'intéropérabilité entre applications, l'EAI peut, aussi, permettre de définir un Workflow entre applications.

30 Finalité dun EAI : «fluidifier, simplifier et structurer» les échanges entre applications

31 Les objectifs dun EAI Un outil dEAI nintervient pas dans le fonctionnement interne des applications maîtrisant les fonctions et règles métier Il permet : de transmettre des données d'une application source vers une application destination (avec transformation éventuelle), de fédérer progressivement les échanges et les flux entre applications, de connecter de nouvelles applications à un «bus» déchange unique en fonction des besoins dinterfaçage, d'orchestrer le déroulement des processus métier via: l'organisation de l'exécution des composants du SI impliqués dans le processus, la prise en charge des interactions entre ces composants, de mettre en œuvre des règles durbanisation dun SI.

32 Principes généraux dun EAI

33 Principe général dun EAI Applications existantes et futures pouvant communiquer entre elles et partager des informations de façon simple efficace, Utilisation d'un bus de communication en lieu et place de communications directes d'application à application.

34 Les périmètres fonctionnels impactés Place de marché Privée - publique Commerce électronique Comparateurs Moteurs de recherche Siège ERP Back - office Point de vente Front - office Dépôts - Usines logistique Datawarehouse décisionnel BI Connaissance KM, archivage Téléphonie Nomades, PDA Clients CRM - ERP Fournisseur SCM - EDI Vendeurs SAV EAI

35 Les périmètres techniques impactés

36 Les trois types d'intégration Orientation métier Complexité technique Intégration au niveau des données Intégration au niveau des applications Intégration au niveau des processus métier Échange et partage des données applicatives via base de données commune, XML (Extensible Markup Language) particulièrement utile pour l'intégration applicative inter-entreprise, Basée sur des logiciels de messagerie orientés réseau (solution EAI + complète), avec produits de middleware orientés messages (MOM) Orchestration dun ensemble de tâches à effectuer par différentes applications avec ou sans intervention humaine

37 Exemple d'intégration au niveau des données EAI propose un point d'intégration unique au travers de son bus de communication

38 Les outils EAI dintégration au niveau des données Les outils EAI dintégration de données proposent : des services de transformation de données, la sécurisation et la fiabilisation des échanges, lutilisation de connecteurs standard d'accès aux sources de données, Mais ils court-circuitent la couche métier et les règles de gestion ne sont pas vérifiées dans les transferts, Exemple : base de données avec données stockées incluant des règles de gestion (appartenance à un gpe). Lintégration niveau données ne tient pas compte de cette couche et se connecte directement à la base de donnée atteinte dintégrité des données (vue métier).

39 Les trois types d'intégration Orientation métier Complexité technique Intégration au niveau des données Intégration au niveau des applications Intégration au niveau des processus métier Échange et partage des données applicatives via base de données commune, XML (Extensible Markup Language) particulièrement utile pour l'intégration applicative inter-entreprise, Basée sur des logiciels de messagerie orientés réseau (solution EAI + complète), avec produits de middleware orientés messages (MOM) Orchestration dun ensemble de tâches à effectuer par différentes applications avec ou sans intervention humaine

40 Intégration au niveau des applications Lintégration au niveau des applications consiste à utiliser les API métier pour faire communiquer les systèmes.

41 Exemple d'intégration au niveau applicatif Manipulation des données sécurisée puisque règles métier interposées lors des traitements.

42 Remarques sur lintégration au niveau applications (1/2) 1.Lintégration au niveau des applications est un bon départ en vue dune exposition des API métier Web Services 2.Mais lintégration de la couche métier n'est pas toujours aisée : toutes les applications ne fournissent pas des API métier, les applications anciennes des environnements centralisés sont souvent des blocs monolithiques sans notion de couche, notamment, leurs seules interfaces sont constituées de grilles d'écran, un important travail de restructuration est souvent nécessaire en préalable à toute intégration dapplications, 3.La couche de présentation gère linterface utilisateur avec les systèmes, cette couche peut constituer un point d'intégration potentiel (intégration au niveau «écran») = revamping applicatif pour EAI.

43 Remarques sur lintégration au niveau applications (2/2) 4.Même un API métier disponible nest pas toujours directement exploitable tel quel : protocoles de communication propriétaires création d'une sur- couche d'adaptation, 5.Stabilité des API applicatifs dans le temps car : cest le point d'entrée de l'intégration, une modification interne dans une application ne doit, théoriquement pas, entraîner une modification de lAPI métier, si tel est le cas lourdeur de la gestion de lintégration au niveau applicatif, 6.Mode synchrone en request/reply, non recommandé plutôt un mode asynchrone court dans lequel lEAI se charge dappeler lAPI.

44 Intégration au niveau des processus métier Intégrations au niveau données et applications focalisées sur aspects techniques de l'intégration, Intégration au niveau des processus métier = une approche fonctionnelle de lintégration dapplications, Ce sont les processus métier qui pilotent lintégration.

45 Les trois types d'intégration Orientation métier Complexité technique Intégration au niveau des données Intégration au niveau des applications Intégration au niveau des processus métier Échange et partage des données applicatives via base de données commune, XML (Extensible Markup Language) particulièrement utile pour l'intégration applicative inter-entreprise, Basée sur des logiciels de messagerie orientés réseau (solution EAI + complète), avec produits de middleware orientés messages (MOM) Orchestration dun ensemble de tâches à effectuer par différentes applications avec ou sans intervention humaine

46 Exemple d'intégration au niveau des processus métier

47 Intégration au niveau des processus métier BPI (Business Process Integration) BPI = concevoir des processus métier et de les relier aisément aux applications sous-jacentes, Les produits de BPI utilise un moteur d'orchestration connaissant les étapes & données du processus et chargé : de l'aiguillage des flux de données dans le cadre des processus métier, du suivi de l'état d'avancement de chaque processus, dactiver des alertes en cas de déviation du fonctionnement.

48 Les outils EAI dintégration au niveau des processus métier Les produits de BPI proposent : un support natif de certains processus classiques (briques élémentaires prédéfinies et configurables), la combinaison de plusieurs briques = un processus métier, un outil de modélisation graphique les agrége, sur cette base, le logiciel de BPI se charge : de générer automatiquement le code nécessaire aux interactions entre les actions élémentaires, et de donner les instructions au moteur pour exécuter les processus définis.

49 En résumé En complexité croissante, les différents types dintégration sont : lintégration au niveau des données (transmission de données avec des transformations éventuelles dune source à une destination), lintégration au niveau des applications (utilisation dAPI métier pour transférer ou intégrer des flux de données), lintégration au niveau des processus métier (orchestration dun ensemble de tâches à effectuer par différentes applications avec ou sans intervention humaine).


Télécharger ppt "Les EAI : Structuration de la communication dans les systèmes dinformation."

Présentations similaires


Annonces Google