La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Rééducation Fonctionnelle Module de Traumatologie- Orthopédie et Rhumatologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Rééducation Fonctionnelle Module de Traumatologie- Orthopédie et Rhumatologie."— Transcription de la présentation:

1 La Rééducation Fonctionnelle Module de Traumatologie- Orthopédie et Rhumatologie

2 La rééducation-réadaptation Introduction Rééducation moderne = prise en compte de lhomme handicapé dans sa dimension médicale et sociale. Cest une spécialité médicale jeune (CES créé en 1965 et spécialité reconnue sur le plan international par lOMS en 1968) Kinésithérapie = thérapie par le mouvement A lorigine: 2 spécialités: 1924: massage=infirmiers-masseurs 1942: gymnastique médicale=moniteurs de G.M. 30/04/1946: D.E. de Masseur-kinésithérapeute 1983: 1er congrès des IDE en rééducation-réadaptation à Kerpape (Lorient) et naissance de lassociation francophone AIRR 1993: création du D.U. en soins infirmiers en Rééducation- Réadaptaion

3 La rééducation-réadaptation Buts Maintenir ou redonner au patient une mobilité active normale avec une amplitude, une force, une coordination et une endurance maximales ou si ce nest pas possible, développer des suppléances permettant une activité gestuelle aussi fonctionnelle que possible

4 La rééducation-réadaptation Intervenants Toutes les spécialités de rééducation: médecin MPR, masseur- kinésithérapeute, ergothérapeute, orthophoniste, orthoptiste, psychomotricien, neuropsychologue avec les équipes soignantes La prescription de rééducation est un acte médical Tout traitement de rééducation est précédé dun bilan adapté, permettant de définir des objectifs précis dans un temps défini et une orientation de la rééducation sur les besoins réels du patient. Répété en cours de traitement il permet dobjectiver lévolution du patient. Cette évaluation régulière est le garant dune démarche qualité

5 La Rééducation en Orthopédie- Traumatologie Elle concerne essentiellement 2 spécialités de rééducation-réadaptation: La masso-kinésithérapie: rééducation par le massage, des agents physiques et le mouvement analytique et global Lergothérapie: rééducation par le travail c. à d. par le geste finalisé Cest un travail déquipe (Kiné, Ergo, AS,IDE, appareilleur, assistante sociale) dont le coordinateur est le médecin

6 Définitions Traumatologie accidents physiques touchant lappareil locomoteur au niveau osseux,musculaire, tendineux, ligamentaire, nerveux Orthopédie toujours non-accidentelle, prévisible. Art de prévenir et/ou de corriger les difformités du corps (acquises ou innées)

7 Les différents traitements TTT fonctionnel = reprise de la fonction TTT orthopédique = immobilisation soit par plâtre, résine, thermoformable soit par mise en traction Avantages:pas de risque anesthésique baisse du risque infectieux Inconvénient:traitement long TTT chirurgical De plus en plus fréquent. Permet parfois un appui plus rapide et évite souvent limmobilisation. Risque anesthésique et infectieux

8 Les objectifs de rééducation en Traumatologie-Orthopédie En phase dhospitalisation aiguë *Prévenir les complications liées au décubitus et à la douleur *Favoriser lindépendance fonctionnelle du patient *Prévenir les attitudes vicieuses, lenraidissement articulaire et la fonte musculaire

9 Les objectifs de rééducation en Traumatologie-Orthopédie En phase secondaire *Récupérer des amplitudes articulaires et une force musculaire maximale *Retrouver des capacités fonctionnelles optimales permettant une réinsertion sociale la plus complète *Compenser les déficits irréversibles *Prévenir les complications à moyen et à long terme

10 Le Bilan en Kinésithérapie Interrogatoire: renseignements médicaux et sociaux, douleur Inspection: attitude générale, installation, aspect du membre lesé Palpation:température cutanée, œdème, épanchements, contractures, points douloureux, adhérences Bilan articulaire chiffré à laide dun goniomètre Bilan musculaire: cotation de la force musculaire de 0 à 5 = testing musculaire Bilan neurologique: recherche de déficits sensitifs et/ou moteurs Bilan de létat général Bilan fonctionnel:bilan des préhensions, bilan de la marche, bilan des AVQ

11 Les moyens Phase dhospitalisation aiguë Prévention des complications liées au décubitus et à la douleur, prévention des attitudes vicieuses *linstallation au lit: type de lit matelas positionnement et alignement articulaire *nursing: faire boire+++ exercices respiratoires flexions - extensions alternées des chevilles *lever précoce avec ou sans contention selon prescription (peut éviter lœdème++, la phlébite, lhypotension orthostatique) lever et mise au fauteuil en prenant en compte les particularités du traumatisme ET du patient * traitement de la douleur: °cryothérapie °DLM °Mobilisations

12 Les moyens Phase dhospitalisation aiguë (suite) Favoriser lindépendance fonctionnelle du patient: - le fauteuil roulant - la marche *Les aides techniques: ° barres parallèles ° déambulateur ° cannes anglaises ° cannes sous – axillaires * Les différentes marches: ° m. pendulaire: sans appui strict ° m. à 3 temps: avec appui variable ° m. à 4 temps croisé ° m. à 2 temps croisé - les escaliers - les aides techniques pour le membre inférieur - les aides techniques pour le membre supérieur

13 Les moyens Phase dhospitalisation aiguë (suite) Entretien ou gain damplitude articulaire et Réveil, entretien ou renforcement musculaire Mobilisation passive: manuelle, attelle motorisée, auto-posture Mobilisation active globale ou analytique aidée jusquà résistée

14 Les moyens en phase secondaire Récupérer des amplitudes articulaires et une force musculaire maximales Massage: classique, DLM, massage réflexe etc. Physiothérapie: ultra-sons, électrothérapie Thermo – cryothérapie: Effet hyper émiant Effet antalgique Lutte contre lœdème Packs chauds et froids Vessies de glace Paraffine, Parafango Cryospray Appareil générateur dair froid Bains écossais (alternance 37°/15°)

15 Les moyens en phase secondaire (suite) Mobilisations passives, actives et spécifiques (modelage articulaire) Renforcement musculaire statique ou dynamique, global ou analytique Rééducation proprioceptive: développement des récepteurs musculaires, vestibulaires et visuels pour compenser latteinte des mécanorécepteurs La balnéothérapie (t° = 32°): action antalgique, décontracturante, facilitatrice du mouvement, « mise en charge » précoce limitant la perturbation du schéma de marche: immersion jusquaux épaules:allègement = 90% immersion jusquà lombilic: allègement = 50%

16 Les moyens en phase secondaire (suite) Compenser les déficits irréversibles et prévenir les complications: Aides techniques, orthèses MS et MI Compensation de différences de longueur des membres inférieurs Chaussures orthopédiques

17 Les moyens en phase secondaire (suite) Retrouver des capacités fonctionnelles optimales marche en tout terrain réentraînement à leffort: surtout pour les sportifs ou les personnes ayant une activité physique +++ (professionnelle et/ou loisirs). Travail global de la vitesse, adresse, résistance et force. Se situe toujours en fin de rééducation

18 Risques liés à la pathologie PTH: luxation, hématome (risque de sepsis) PTG: hématome (risque de sepsis, dadhérences), nécrose cutanée Enclouage centro-médullaire du tibia: paralysie du SPE, équin du pied, syndrome des loges Plâtres et résines au M.I.: escarres (importance dune installation correcte) Fracture de la diaphyse humérale: paralysie du nerf radial Fractures du M.S.: souvent hématome et œdème +++: surélever et lutter contre lœdème +++. Attention aux pansements trop serrés = douleurs +++. Risque de syndrome algo-neuro-distrophique

19 Rééducation en Rhumatologie Atteintes localisées ou systémiques touchant lappareil locomoteur sur un mode chronique ou par poussées, caractérisées par la douleur (de type mécanique et/ou inflammatoire), les déformations articulaires (ostéophytose, usure voire disparition du cartilage osseux) et la raideur (déformations articulaires, calcifications périarticulaires : pelvispondylite rhumatismale)

20 TTT kinésithérapique et ergothérapique Lutte contre la douleur: froid, chaud, mobilisation douce, orthèse de repos, positionnement articulaire Lutte contre la déformation articulaire: mobilisation spécifique de normalisation articulaire, positionnement articulaire au repos, entretien voire renforcement musculaire, orthèses actives luttant contre les déformations lors des activités journalières, apprentissage dune hygiène de vie articulaire Lutte contre la raideur: mobilisations régulières, entretien musculaire, hygiène de vie La douleur et la raideur sont les 2 facteurs décisifs dans la prise en charge chirurgicale


Télécharger ppt "La Rééducation Fonctionnelle Module de Traumatologie- Orthopédie et Rhumatologie."

Présentations similaires


Annonces Google