La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre 2007 1 Stomies Urinaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre 2007 1 Stomies Urinaires."— Transcription de la présentation:

1 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Stomies Urinaires

2 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Stomies Urinaires 1. Rappel anatomique 2. Définition 3. Types de dérivation 4. Indications 5. Appareillage 6. Urétérostomies cutanées directes 7. Urétérostomies cutanèes trans-intestinales

3 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Rappel anatomique Reins: filtrent et produisent lurine Uretères: véhiculent lurine des reins à la vessie Vessie: stocke lurine Urètre: permet l élimination de lurine avec un système de contrôle ( sphincter)

4 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Définition Abouchement chirurgical dune portion de lappareil urinaire à la peau Abouchement chirurgical dune portion de lappareil urinaire à la peau = urostomie = urostomie

5 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Types de dérivation Dérivations internes (historiques) Dérivations internes (historiques) Implantations urétéro-intestinales (COFFEY) Implantations urétéro-intestinales (COFFEY) Vessie rectale Vessie rectale Dérivations externes (actuelles) Urétérostomies cutanées directes Urétérostomies cutanées directes Urétérostomies cutanées trans-intestinales (Bricker ou Wallace) Urétérostomies cutanées trans-intestinales (Bricker ou Wallace)

6 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Indications Principales causes: Principales causes: Vessies tumorales Vessies tumorales Cancer du petit bassin Cancer du petit bassin Malformations congénitales Malformations congénitales Séquelles de tuberculoses rénales Séquelles de tuberculoses rénales Traumatismes Traumatismes Dysfonctionnements neurologiques graves Dysfonctionnements neurologiques graves

7 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Indications 5 à 10 % de lensemble des stomisés 5 à 10 % de lensemble des stomisés Population Population >50 ans à grand âge ( + pour cancer) >50 ans à grand âge ( + pour cancer) Jeunes ( traumatismes, malformations et troubles neurologiques) Jeunes ( traumatismes, malformations et troubles neurologiques) Type de dérivation en fonction Type de dérivation en fonction Affection en cause Affection en cause État général du patient État général du patient

8 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Appareillage Technique: soins dhygiène comme en digestif ( préparation du matériel et étapes) Technique: soins dhygiène comme en digestif ( préparation du matériel et étapes) Fréquence: Fréquence: Support = tous les 2 à 5 jours Support = tous les 2 à 5 jours Poche = tous les jours ( 1 ou 2 pièces) Poche = tous les jours ( 1 ou 2 pièces) Collecteur nuit = chaque jour ( ou 2 si nettoyé ) Collecteur nuit = chaque jour ( ou 2 si nettoyé )

9 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Appareillage: une pièce

10 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Appareillage: deux pièces

11 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanées directes

12 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanées directes Avantage: rapides et simples à réaliser Avantage: rapides et simples à réaliser Inconvénients: Inconvénients: 2 orifices 2 appareillages 2 orifices 2 appareillages Présence permanente de sondes urétérales = appareillage complexe Présence permanente de sondes urétérales = appareillage complexe

13 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanées directes

14 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanées directes Problèmes spécifiques Problèmes spécifiques Difficultés dapprentissage Difficultés dapprentissage Qualité de vie (surtout la nuit) Qualité de vie (surtout la nuit) Maintien des sondes Maintien des sondes Urgence si perte dune sonde Urgence si perte dune sonde Change de sondes tous les 4 à 6 mois Change de sondes tous les 4 à 6 mois Infections urinaires Infections urinaires Préférer si possible appareillage 2 pièces Préférer si possible appareillage 2 pièces

15 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales Définition: Définition: Bricker (1950) ou Wallace Bricker (1950) ou Wallace Consiste à interposer entre les deux uretères et lorifice cutané externe un segment diléon (20 cm) isolé de la continuité du tube digestif Consiste à interposer entre les deux uretères et lorifice cutané externe un segment diléon (20 cm) isolé de la continuité du tube digestif

16 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales

17 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales Période pré-opératoire Période pré-opératoire Annonce Annonce Repérage Repérage Préparation digestive Préparation digestive

18 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales Période per-opératoire Période per-opératoire

19 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales Période post-opératoire Période post-opératoireSurveillance Autonomie Autonomie

20 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales Post-op immédiat: Post-op immédiat: Intervention digestive + urologique SNG, perfusions, urostomie, 2 sondes urétérales, parfois drainages / lames… SNG, perfusions, urostomie, 2 sondes urétérales, parfois drainages / lames… Surveillance des fonctions vitales Surveillance des fonctions vitales Surveillances spécifiques Surveillances spécifiques

21 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales Surveillances spécifiques Fonctionnement uro. Fonctionnement uro. DiurèseDiurèse Perméabilité des 2 sondesPerméabilité des 2 sondes Aspect Aspect Stomie (complications = nécroses, désinsertion…)Stomie (complications = nécroses, désinsertion…) Urines ( attention MUCUS infection)Urines ( attention MUCUS infection) Fonctionnement digestif Fonctionnement digestif SNGSNG Reprise du transitReprise du transit

22 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Urétérostomies cutanèes trans-intestinales Moyen-terme (3-4 ième J sortie) Moyen-terme (3-4 ième J sortie) Surveillance de la diurèse (2 reins) Surveillance de la diurèse (2 reins) du transit intestinal du transit intestinal de léquilibre hydro-électrolytique de léquilibre hydro-électrolytique des signes infectieux des signes infectieux % sondes urétérales vers le 21 ième jour % sondes urétérales vers le 21 ième jour Education et apprentissage Education et apprentissage

23 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Education et apprentissage Appareillage Appareillage Confortable Confortable Simple Simple Fiable Fiable Technique Technique Non stérile Non stérile Choix du moment Choix du moment Rythme Rythme Informations Informations Diététique Vie au quotidien Complications

24 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Complications 1.Chirurgicales: Occlusions digestives Occlusions digestives Sténoses des implantations urétérales Sténoses des implantations urétérales Sténose bouche stomiale Sténose bouche stomiale Prolapsus de la stomie Prolapsus de la stomie Eventrations Eventrations

25 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Complications 2.Non chirurgicales: Infections urinaires Infections urinaires ECBu / sondage ECBu / sondage Mesure PH (5,5 à 6,5 au fond de lanse; 7 à 8 à la stomie) Mesure PH (5,5 à 6,5 au fond de lanse; 7 à 8 à la stomie) Traitement en fonction du nombre de germes, signes cliniques ou de problèmes cutanés associés. Traitement en fonction du nombre de germes, signes cliniques ou de problèmes cutanés associés.

26 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Complications 2. Non chirurgicales: Complications cutanées péristomiales Complications cutanées péristomiales Irritations cutanées: traiter la cause Irritations cutanées: traiter la cause Précipitations de cristaux phosphocalciques: Précipitations de cristaux phosphocalciques: urines alcalines ( PH > 8 ) urines alcalines ( PH > 8 ) Aggravé par infection urinaire Aggravé par infection urinaire

27 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Précipitations de cristaux phosphocalciques

28 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Précipitations de cristaux phosphocalciques 1) Traitement local: ½ eau + ½ vinaigre blanc (5 à 10 mn/j en application) ½ eau + ½ vinaigre blanc (5 à 10 mn/j en application) Gabarit au plus juste Gabarit au plus juste Pâte Stomahésive sur les lésions Pâte Stomahésive sur les lésions 2) Traitement général = acidifier les urines Jus de pruneau ou dairelle Jus de pruneau ou dairelle 1g de Vitamine C / 24h ( sur prescription) 1g de Vitamine C / 24h ( sur prescription) Antibiotiques si infection Antibiotiques si infection

29 Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre Accompagner une personne stomisée, cest la guider, à son rythme, vers lautonomie. Linformer Lécouter La comprendre


Télécharger ppt "Alain Duvernois - Stomathérapeute CHBM - Octobre 2007 1 Stomies Urinaires."

Présentations similaires


Annonces Google