La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Œdème de Quincke – Anaphylaxie Choc anaphylactique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Œdème de Quincke – Anaphylaxie Choc anaphylactique."— Transcription de la présentation:

1 Œdème de Quincke – Anaphylaxie Choc anaphylactique

2 Définitions Atopie –Tendance constitutionnelle dun sujet à présenter des réactions dhypersensibilité immédiate à des allergènes Allergie –Réactivité anormale dun sujet vis-à-vis dun antigène Anaphylaxie –Réaction allergique sévère, avec difficultés respiratoires et/ou hypotension Choc anaphylactique –Etat de choc secondaire à une réaction allergique

3 Eléments de physiopathologie Lanaphylaxie met en jeu des anticorps IgE, un allergène et des cellules du système immunitaire (mastocytes, PN basophiles) Elle se déroule en 2 phases successives: –« Contact préparant »: première rencontre avec l'allergène et synthèse dIgE, qui vont se fixer sur les mastocytes et basophiles –« Contact déclenchant »: fixation de lallergène sur lIgE puis dégranulation cellulaire

4 Les agents responsables Aliments –Œuf, poissons, crustacés, fraises, cacahuète… Venins dhyménoptères –Abeilles, guêpes, frelons… Médicaments –IgE dép: pénicillines, céphalosporines, Aspirine, AINS –Non IgE dep: Aspirine, AINS, morphine, produits de contraste radio, curares… Latex Autres: Vaccins, sérums, enzymes, froid, exercice

5 CONSEQUENCES Vasodilatation et augmentation perméabilité capillaire –Hypotension, choc –Urticaire, Flush –Angio-oedème –Œdème laryngé Œdème interstitiel –Œdème laryngé, Angio-oedème –Rhinite –Dyspnée asthmatiforme Contraction musculaire lisse –Dyspnée asthmatiforme –Douleurs abdominales –Vasoconstriction artérielle pulmonaire ou coronaire

6 EPIDEMIOLOGIE Environ 1000 décès par an (USA) Population à risque anaphylaxie (données US) –Pénicilline: 2 à 20 millions –Venins: 1 à 10 millions –Pdts de contraste: à –Aliments: 1000 –Latex: 200 Délai dapparition des signes après stimulation –Variable selon voie introduction: piqûre < muqueuse –Quelques minutes à quelques heures Signes non spécifiques –Malaise, angoisse –Prurit palmo-plantaire, fourmillements

7 le choc Mécanisme: Vasoplégie, fuite capillaire Le choc est un choc par hypovolémie relative –Hypotension: < 70 mmHg + (2xâge) –Tachycardie –Pouls rapide, faiblement perçu –Choc dit « Chaud »: vasodilatation periph Tableau hémodynamique du choc –Initialement (2-3 min): PA, DC, RVS, PVC –Puis: PA, DC, RVS, PVC –Risque: ARRET CARDIAQUE (désamorçage, tbles rythme)

8 Signes respiratoires Bronchospasme: ARRET RESPIRATOIRE Œdème de Quincke: Asphyxie, Arrêt respiratoire Autres signes: –Rhinorrée, obstruction nasale –Toux sèche, raucité de la voie

9 Signes cutanéo-muqueux Début: régions riches en mastocytes et basophiles –Face, cou, thorax Association de: –Prurit –Urticaire –Erythème « rouge homard » –horripilation Lœdème de Quincke –Atteint la face, le cou, la langue –Peut sétendre au larynx avec dysphonie, dyspnée –Risque majeur: Asphyxie, Arrêt respiratoire

10 Images…

11

12 Autres signes Signes gastro-intestinaux –Hyper sialorrhée –Vomissements –Douleurs abdominales –Diarrhée, parfois hémorragique Signes neurologiques (anoxie) –Céphalées, confusion, vertiges, acouphènes –Troubles visuels, Convulsions

13 Diagnostics différentiels Autres chocs –Septique –Cardiogénique –Hémorragique –Tamponnade Le contexte clinique permet le plus souvent de faire la différence

14 PREMIERS GESTES Enfant scopé (FC, FR, TA, sat O2) Oxygénothérapie au masque haute concentration à un débit de 6 à 9 litres/minutes Mise en place dune voie veineuse ne devant pas faire différer le recours à ladrénaline Avertir le service de réanimation (appel du 7777)

15 TRAITEMENT PAR LADRENALINE Injection immédiate dADRENALINE par voie IM (pic dabsorption plus précoce) ou SC (à proximité du point dinjection pour une piqûre dhyménoptère) Ampoule dADRENALINE 1 ml/1mg Posologie : 0,25 à 0,30 mg par injection SC soit 0,01 mg/kg si enfant < 6 ans A renouveler éventuellement 15 à 20 minutes après 2. Relais par voie IV dès que possible d ADRENALINE diluée Ampoule dADRENALINE 1 ml/1mg Posologie 0,1 µg/kg/mn.

16 EXPANSION VOLEMIQUE En cas de collapsus : Sérum physiologique 20 ml /kg en 15 minutes TRAITEMENT PAR CORTICOIDES En 2ème ligne En perfusion IV Ou Méthylprednisolone (Solumédrol) = 2 mg/kg Dexaméthasone (Soludécadron) ou Bétaméthasone (Célestène) = 0,4 mg/kg

17 TRAITEMENT PAR B2 MIMETIQUES Si bronchospasme résistant à lADRENALINE Terbutaline (Bricanyl) ou Salbutamol (Ventoline) Soit en nébulisation ou aérosol doseur avec lutilisation dune chambre dinhalation chez le jeune enfant Soit par voie sous-cutanée en cas dobstruction majeure des voies aériennes Posologie = 7 µg/kg, soit 0,10 ml/ 10 kg ou ½ ampoule pour un poids < 30 kg 1 ampoule si poids > 30 kg TRAITEMENT PAR ANTIHISTAMINIQUES En cas durticaire ou dangio-œdème sans signe de gravité respiratoire +/- associé aux corticoïdes


Télécharger ppt "Œdème de Quincke – Anaphylaxie Choc anaphylactique."

Présentations similaires


Annonces Google