La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES Valérie Gounant CCA Unité doncologie thoracique Hôpital Tenon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES Valérie Gounant CCA Unité doncologie thoracique Hôpital Tenon."— Transcription de la présentation:

1 LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES Valérie Gounant CCA Unité doncologie thoracique Hôpital Tenon

2 LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES Epidémiologie, Epidémiologie, Symptomatologie clinique et imagerie, Symptomatologie clinique et imagerie, Anatomo-pathologie, Anatomo-pathologie, Bilan préthérapeutique, Bilan préthérapeutique, Traitement : Traitement : –Cancers non à petites cellules –Cancers à petites cellules

3 Epidémiologie 1.Dans le monde 2.Chez la femme 3.En France 4.Tabac 5.Amiante

4 Près de nouveaux cas chaque année, Près de nouveaux cas chaque année, Plus de 10% des cancers Plus de 10% des cancers 15% des cancers chez l'homme et 5% chez la femme, 15% des cancers chez l'homme et 5% chez la femme, représente la première cause de décès par cancer chez l'homme. représente la première cause de décès par cancer chez l'homme. 1. DANS LE MONDE

5 AUGMENTATION DE 1930 à 1970

6 2. LA FEMME Augmentation de 135 % en 20 ans Augmentation de 135 % en 20 ans Le nombre de décès par cancer bronchique a dépassé dans certaines régions le cancer du sein Le nombre de décès par cancer bronchique a dépassé dans certaines régions le cancer du sein Le cancer bronchique est devenu dans certaines régions la première cause de décès par cancer, comme chez l'homme. Le cancer bronchique est devenu dans certaines régions la première cause de décès par cancer, comme chez l'homme bronches sein colo-rectum estomac TAUX PAR AUX USA

7 3. EN FRANCE Incidence masculine 6 fois plus élevée que chez la femme, Incidence féminine augmentant de 4,5 % par an, En 2020, la mortalité par cancer bronchique de la femme devrait atteindre décès par an, faisant du CB la première cause de mortalité par cancer, comme pour lhomme.

8 4. TABAC Risque relatif en fonction du nombre de cigarettes par jour Cigarettes par jour Non fumeurs > 40 Taux mortalité F Taux mortalité NF 1 4,6 8,6 14,7 18,7 d'après Hammond

9 4. TABAC Risque relatif en fonction de la durée Le risque relatif est multiplié par 6 pour une durée inférieure à 25 ans, Le risque relatif est multiplié par 6 pour une durée inférieure à 25 ans, Le risque augmente considérablement avec la durée. Le risque augmente considérablement avec la durée. 1 à à à 45 > à à à 45 >45 Années RR d'après Benhamou et al

10 4. TABAC Risque relatif en fonction de lâge de la 1° cigarette Age 16 ans ans ans 25 ans Risque relatif 20,1 16,7 16,3 14,3 A tabagisme cumulé égal, le risque est accru chez les fumeurs ayant commencé jeunes. A tabagisme cumulé égal, le risque est accru chez les fumeurs ayant commencé jeunes. d'après Benhamou et al

11 4. TABAC Risque relatif en fonction du temps depuis le sevrage Le risque diminue avec le temps, Le risque diminue avec le temps, mais ne redevient jamais égal à 1 mais ne redevient jamais égal à 1 Temps de cessation Risque relatif 34,6 12,2 10,9 6,3 4,2 d'après Benhamou et al

12 Evolution du risque en fonction de lâge darrêt du tabagisme Peto et al, BMJ 2000; 321 : AGE RISQUE CUMULE % 4. TABAC

13 5. AMIANTE Le risque induit par la seule exposition est multiplié par 10, Le risque induit par la seule exposition est multiplié par 10, il est multiplié par près de 100 lorsqu'il est cumulé avec le tabac, il est multiplié par près de 100 lorsqu'il est cumulé avec le tabac, l'amiante serait en France à l'origine de 1200 cancers bronchiques chaque année l'amiante serait en France à l'origine de 1200 cancers bronchiques chaque année

14 SYMPTOMATOLOGIE ET DIAGNOSTIC 1. Symptomatologie clinique, 2. Symptomatologie radiologique, 3. Diagnostic positif: Obtenir une preuve histologique 4. Dépistage

15 1. CLINIQUE Symptômes secondaires à lobstruction bronchique Symptômes secondaires à lobstruction bronchique Symptômes secondaires à lenvahissement des organes de voisinage Symptômes secondaires à lenvahissement des organes de voisinage Autres Autres

16 SYMPTOMES SECONDAIRES A L'OBSTRUCTION BRONCHIQUE Toux récente ou modification d'une toux ancienne, Toux récente ou modification d'une toux ancienne, Hémoptysies, Hémoptysies, Dyspnée, Dyspnée, Wheezing, Wheezing, Infection Infection

17 Plèvre et péricarde: Plèvre et péricarde: –épanchement pleural ou péricardique, douleur Paroi: Paroi: –douleurs Structures médiastinales : Structures médiastinales : –dysphagie, –syndrome cave supérieur, –paralysie phrénique ou récurentielle, –Syndrome de Claude-Bernard-Horner. SYMPTOMES SECONDAIRES A L'ENVAHISSEMENT DES ORGANES DE VOISINAGE

18 AUTRES SYMPTOMES Altération de l'état général Altération de l'état général –asthénie, anorexie, amaigrissement... Métastases Métastases –Foie, os, cerveau, surrénale... Découverte d'examen radiographique systématique Découverte d'examen radiographique systématique

19 2. RADIOGRAPHIE PULMONAIRE Atélectasie, Atélectasie, Opacité médiastinale, Opacité médiastinale, Opacité ronde, Opacité ronde, Image pleurale, Image pleurale, Opacité alvéolaire chronique, Opacité alvéolaire chronique, Radiographie normale Radiographie normale

20 3. DIAGNOSTIC POSITIF Bronchofibroscopie Bronchofibroscopie –Les techniques de prélèvement habituelles: »biopsies bronchiques, »biopsies transbronchiques, »brossage, » aspiration Ponction sous scanner Ponction sous scanner Médiastinoscopie Médiastinoscopie Thoracoscopie Thoracoscopie

21

22 4. DEPISTAGE Radiographie, Radiographie, Cytologie des expectorations, Cytologie des expectorations, Scanner faiblement dosé Scanner faiblement dosé

23 ANATOMO-PATHOLOGIE Cancers non à petites cellules CBNPC Cancers non à petites cellules CBNPC –Cancers épidermoïdes, –Adénocarcinomes, –Cancers indifférenciés à grandes cellules. Cancers à petites cellules CPC Cancers à petites cellules CPC

24 Traitement chirurgical seul traitement potentiellement curateur Traitement chirurgical seul traitement potentiellement curateur Bilan dextension Bilan dextension –locale, régionale, à distance En cas de maladie locorégionale En cas de maladie locorégionale –déterminer la résécabilité de la maladie tumorale afin déviter une thoracotomie inutile –ne pas confondre avec bilan dopérabilité Buts du bilan dextension des CBNPC

25 Classification TNM Regrouper les patients en différentes catégories homogènes Regrouper les patients en différentes catégories homogènes Repose sur des critères pronostiques à partir de données rétrospectives Repose sur des critères pronostiques à partir de données rétrospectives Avoir un langage commun Avoir un langage commun Guide thérapeutique Guide thérapeutique

26 Classification TNM et pronostic Survie à 5 ans Stade I 65 % Stade I 65 % Stade II 41 % Stade II 41 % Stade IIIA 15 % Stade IIIA 15 % Stade IIIB < à 5 % Stade IIIB < à 5 % Stade IV < à 2 % Stade IV < à 2 %

27 T : Tumeur T1 : tumeur 3cm dans son grand diamètre, entourée de parenchyme pulmonaire ou de plèvre viscérale, sans évidence dinvasion plus proximale qu'une bronche lobaire en endoscopie

28 T2 : > 3cm de diamètre > 3cm de diamètre plèvre viscérale atélectasie ou à une pneumopathie obstructive étendue aux hiles, de moins d'un poumon extension endo-bronchique à plus de 2 cm de la carène T : Tumeur

29 T3 : envahissant : –la paroi thoracique, le diaphragme, –la plèvre médiastinale –ou le péricarde mais nenvahissant pas : –le coeur, les gros vaisseaux, la trachée, lœsophage, ou un corps vertébral envahissant –une bronche souche à moins de 2 cm de la carène mais nenvahissant pas la carène T : Tumeur

30 T4 : médiastin médiastin –le coeur, –les gros vaisseaux –la trachée, –lœsophage –un corps vertébral carène carène épanchement pleural malin épanchement pleural malin

31 N : Node N0 : pas dadénopathie métastatique N1 : métastase homo-latérale hilaire

32 N2: métastase ganglionnaire médiastinale homolatérale ou sous carinaire N3 : métastase ganglionnaire contro-latérale hilaire ou médiastinale métastase ganglionnaire scalèniques ou sus claviculaires N2 N3

33 M0 : absence M1 : présence M : Métastase

34 Quel bilan dextension ? Examen clinique + biologie Examen clinique + biologie Radiographie de thorax : face + profil Radiographie de thorax : face + profil TDM thorax, crâne, surrénales TDM thorax, crâne, surrénales Fibroscopie bronchique Fibroscopie bronchique Echographie hépatique Echographie hépatique TEP scanner TEP scanner

35 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS AU 18 F - FDG repos musculaire repos musculaire à jeun à jeun perfusion de sérum physiologique perfusion de sérum physiologique mesure de la glycémie capillaire mesure de la glycémie capillaire injection intraveineuse de 18 F - FDG injection intraveineuse de 18 F - FDG 45 min plus tard, vidange vésicale 45 min plus tard, vidange vésicale acquisition tomographique acquisition tomographique reconstruction pour représentation en 3D reconstruction pour représentation en 3D

36 Tomographie par émission de positons (TEP) au 18-fluorodeoxyglucose (FDG)

37 Quel bilan dopérabilité? Exploration fonctionnelle respiratoire Exploration fonctionnelle respiratoire –VEMS prévisible > 1 litre, –ou mieux au tiers du VEMS théorique Gazométrie sanguine Gazométrie sanguine –PaO2 > 60 mmHG –PaCO2 < 45 Comorbidités (cœur…) Comorbidités (cœur…)

38 Indice Performans Status selon lOMS

39 TRAITEMENT CBNPC différents de CPC Chirurgie Chimiothérapie Thérapeutiques ciblées Radiothérapie

40 TRAITEMENT Prise en charge multidisciplinaire TTT associés: antalgique, diététique, antinauséeux, kinésithérapie, facteurs de croissance… Soutien psychologique Sevrage tabagique Soins palliatifs…

41 Quest ce quun essai thérapeutique ? Essais de phase I, II et III, Essais de phase I, II et III, Cadre légal, Cadre légal, –Loi Huriet, –Consentement éclairé, –Liberté du malade, –Rôle des ARCS, des infirmier(e)s de recherche

42 Rôle essentiel de lIDE (1) Sevrage: conseils, encouragement Sevrage: conseils, encouragement Rapporte et évalue la gravité des symptômes Rapporte et évalue la gravité des symptômes - Douleur: EVA - Hémoptysie: volume - Dyspnée: FR, SpO2 - Paralysie récurentielle: fausses-routes - AEG: poids

43 Rôle essentiel de lIDE (2) Examens complémentaires Examens complémentaires - Information du patient - Perfusion si risque - Radio de contrôle après ponction - Respect du jeûne (TEP, fibro) Gestion des prélèvements Gestion des prélèvements - Étiquettage - Acheminement (ponction pleurale)

44 Rôle essentiel de lIDE (3) Soutien psychologique Soutien psychologique - Malade et famille - Annonce du diagnostic, du plan de traitement, des effets indésirables (perruque…) Soigner, Ecouter, Accompagner Soigner, Ecouter, Accompagner

45 Rôle essentiel de lIDE (4) Essais thérapeutiques Essais thérapeutiques Traitement Traitement - Evaluer capital veineux - Voie veineuse périphérique (extravasation) - PAC - Complications (aplasie fébrile : isolement….)

46 Au total, Pathologie fréquente Pathologie fréquente Pronostic vital Pronostic vital Prise en charge multidisciplinaire et en équipe ++++ Prise en charge multidisciplinaire et en équipe ++++ Prise en charge globale (maladie, comorbidités, social, psychologique…) Prise en charge globale (maladie, comorbidités, social, psychologique…) Progrès Progrès Essais thérapeutiques Essais thérapeutiques


Télécharger ppt "LES CANCERS BRONCHO - PULMONAIRES Valérie Gounant CCA Unité doncologie thoracique Hôpital Tenon."

Présentations similaires


Annonces Google