La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TRAITEMENT MEDICAL ANTI CANCEREUX A.MAGDELAINE Pharmacien MODULE DE CANCEROLOGIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TRAITEMENT MEDICAL ANTI CANCEREUX A.MAGDELAINE Pharmacien MODULE DE CANCEROLOGIE."— Transcription de la présentation:

1 TRAITEMENT MEDICAL ANTI CANCEREUX A.MAGDELAINE Pharmacien MODULE DE CANCEROLOGIE

2 PLAN GENERALITES LA CHIMIOTHERAPIE ANTICANCEREUSE ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES ANTICANCEREUX NON CYTOTOXIQUES

3 GENERALITES

4 Cancer = maladie liée à la prolifération et la diffusion incontrôlée de cellules de lorganisme devenues anormales. 1ère cause de mortalité dans les pays développés France : 1ère cause de décès chez lhomme 2nde chez la femme (n°1 = cardio-vasculaire) Décès / Localisation : broncho-pulmonaire chez lhomme sein chez la femme Incidence en progression EPIDEMIOLOGIE

5 ARSENAL THERAPEUTIQUE Traitements loco-régionaux Chirurgie Radiothérapie (+ radiosensibilisants) Traitements généraux = CHIMIOTHERAPIE Chimiothérapie cytotoxique Chimiothérapie ciblée Immunotherapie Interférons, interleukines

6 CHIMIOTHERAPIE ANTI-CANCEREUSE GENERALITES

7 GENERALITES DEFINITION et CONDITIONS DAPPLICATION LES MDTS ANTI-CANCEREUX CHIMIOTHERAPIE ANTI CANCEREUSE

8 DEFINITION Méthode de lutte anti-cancéreuse Seule ou en association à la chirurgie ou la radiothérapie ( cf conditions dapplication) Traitement général, diffusé dans tout l'organisme Objectif = détruire les cellules malignes issues de la tumeur d'origine

9 CONDITIONS DAPPLICATION CURATIVE ADJUVANTE NEO ADJUVANTE PALLIATIVE RADIO SENSIBILISANTE CHIMIOTHERAPIE ANTI CANCEREUSE

10 Chimiothérapie curative Peut amener la guérison du patient À risque Quelques pathologies : leucémies, lymphomes, ovaires, testicules, tumeurs embryonnaires de lenfant, …. Chimiothérapie palliative Améliorer le confort du patient sans amélioration de la durée de vie, ni de la survie ! Bénéfice pour le patient ? balance toxicité / survie Pathologies : LMC, LLC, sein métastatique, myélomes, thyroïde, sarcomes mous

11 CHIMIOTHERAPIE ANTI CANCEREUSE Chimiothérapie adjuvante Après traitement loco-régional Qd risque de récidive métastatique +++ Améliorer les chances de survie du patient Pathologies : sein, vessie, colorectal, ORL, col, … Chimiothérapie néo-adjuvante Avant traitement loco-régional Réduction du volume tumoral : Limiter exérèse Améliorer les chances de survie du patient Pathologies : Sein, Vessie, ORL …

12 Anti cancéreux = terme générique qui regroupe des substances actives contre les cancers Classification basée sur leur mécanisme d'action et la structure chimique de la substance active : AC Cytotoxiques, action directe sur lADN AC Cytostatiques, action sur la croissance des cancer = Thérapies ciblées : Anticorps monoclonaux Rc aux facteurs de croissance CHIMIOTHERAPIE ANTI CANCEREUSE LES MEDICAMENTS ANTI CANCEREUX

13 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

14 DEFINITION CLASSIFICATION MODE D ACTION TOXICITES LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

15 DEFINITION Objectif = Détruire les tumorales présentes Action = sur lADN des tumorales ( ou non tumorales ) en prolifération proliférative Effet sur la propriété proliférative : oArrêt des fonctions de reproduction et de division des cancéreuses : mort Cytotoxicité oAttaque de toutes les cellules de l'organisme en cours de division Toxicité Aucun effet direct sur linvasivité, la dédifférenciation ou les métastases LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

16 CLASSIFICATION = Selon le mode d'action cellulaire : Antimétabolites synthèse de lADN Antifusoriaux poisons du fuseau mitotique Agents alkylants modification de lADN Intercalants coupure de lADN LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

17 MECANISME DACTION = Analogues structuraux de métabolites naturels interfèrent avec la synthèse des acides nucléiques o 3 catégories principales : - les antifolates, - les analogues des bases puriques, - les analogues des bases pyrimidiques. ANTI METABOLITES

18 Les analogues des purines 6-mercaptopurinePURINETHOL ® fludarabineFLUDARA ® cladribineLEUSTATINE ® pentostatineNIPENT ® ThioguanineLANVIS ® ANTI METABOLITES MOLECULES

19 Les analogues des pyrimidines cytarabine (Ara C) - ARACYTINE ®, 5-fluorouracile (5-FU) - FLUORO-URACILE ® gemcitabine - GEMZAR ® capecitabine - XELODA ® ANTI METABOLITES MOLECULES

20 Les analogues de l'acide folique Méthotrexate (MTX)- LEDERTREXATE ® Raltitrexed - TOMUDEX ® Pemetrexed - ALIMTA ® (Kc poumon) ANTI METABOLITES MOLECULES

21 POISONS DU FUSEAU Cible moléculaire = tubuline cytoplasmique dont la polymérisation est nécessaire à la construction du fuseau mitotique. Interaction = blocage de la mitose MECANISME DACTION

22 MOLECULES Alcaloïdes de la pervenche - Vinblastine - VELBE ® - Vincristine - ONCOVIN ® - Vindésine - ELDISINE ® - Vinorelbine- NAVELBINE ® Les taxanes - Paclitaxel - TAXOL ® - Docétaxel - TAXOTERE ® POISONS DU FUSEAU

23 AGENTS ALKYLANTS MECANISME D ACTION Création de ponts entre les 2 chaînes d'ADN Pas de duplication possible Altérations (rupture, délétion), mutations génique Blocage de la mitose

24 AGENTS ALKYLANTS MOLECULES Sels de platine Cis-platine - CISPLATYL ® Para-platine - CARBOPLATINE ® Oxali-platine - ELOXATINE ® Moutardes à lazote Cyclophosphamide - ENDOXAN ® Ifosfamide- HOLOXAN ® Melfalan - ALKERAN ®

25 MOLECULES Nitroso-urée Fotémustine - MUPHORAN ® Carmustine- BICNU ® Autres : Dacarbazine - DETICENE ® Mitomycine - AMETYCINE ® AGENTS ALKYLANTS

26 INTERCALANTS MECANISME D ACTION = induisent ou stabilisent des coupures de lADN Sinsèrent entre deux bases adjacentes : ils provoquent ainsi un déroulement du pas de la double hélice et des modifications de structure de lADN * Inhibiteurs denzymes = topo isomérase I topo isomérase II

27 Inhibiteurs de la Topo isomérase II * Anthracyclines (Antibiotiques) - Daunorubicine- CERUBIDINE ®, DAUNOXOME ® - Doxorubicine - ADRIBLASTINE ® = Adriamycine CAELIX ® (liposomale) - Epirubicine- FARMORUBICINE ® - Idarubicine- ZAVEDOS ® - Pirarubicine- THEPRUBICINE ® INTERCALANTS MOLECULES

28 Inhibiteurs de la Topo isomérase II * Autres Antibiotiques : Mitoxantrone- NOVANTRONE ® Bléomycine - BLEOMYCINE® * Dérivés de la podophyllotoxine - Etoposide, VP16 - VEPESIDE ®, ETOPOPHOS ® Inhibiteurs de la Topo isomérase I * Dérivés de la camptothécine : Irinitécan- CAMPTO ® Topotecan- HYCAMTIN ® INTERCALANTS MOLECULES

29 oIdentique sur cancéreuse et saines o+++ si à taux de renouvellement élevé : Ex : MO, follicule pileux, épithélium digestif,… oCaractéristiques : Immédiate, Précoce, Tardive Aiguë, Chronique LA TOXICITE LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

30 Les Toxicités ! Aiguës oHématologique oGastro-intestinale oRénale oVésicale oDermatologique oNeurologique LA TOXICITE LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES Chroniques o2nd Kc oCardiaque oGénitale oHépatique oNeurologique oPulmonaire

31 La toxicité hématologique = Myelotoxicité Destruction des souches hématopoïétiques 3 lignées atteintes : GB dt PNN : Neutropénie Risque infectieux Plaquettes : Thrombopénie Risque hémorragique GR : Anémie LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES +++

32 La toxicité hématologique Atteinte toxique des globules blancs et des plaquettes Début J3 - J4 Taux le plus bas = NADIR, J7 - J10 Ré-ascension du taux jusqu'à restitution totale J21 Surveillance des taux de GB, PNN et plaquettes (NFS) : Avant la chimiothérapie : Entre 2 cures = INTER CURE, souvent de 21 jours, = Évaluation de la profondeur du NADIR LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

33 La toxicité hématologique NEUTROPENIE Définition : Neutropénie : GB 1.5 G/L Agranulocyotse : GB < 1 G/L PNN < 0.5 G/L Risque infectieux Bactéries >> Virus, champignons, parasites. AC concernés : tous LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

34 La toxicité hématologique NEUTROPENIE Sans signe infectieux : DOMICILE Avec Infection (hyper/hypothermie, frissons) = NEUTROPENIE FEBRILE : HOSPITALISATION dURGENCE Examen clinique, prélèvements (hémoc, ECBU) ANTIBIOTHERAPIE large spectre et synergique ISOLEMENT - asepsie : lavage des mains, masques LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

35 La toxicité hématologique NEUTROPENIE LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES Traitement antibiotique de 1ère intention devant une fièvre isolée chez un patient neutropénique FORTUM, AXEPIM, TIENAM, TAZOCILLINE ou CLAVENTIN + Aminoside : AMIKACINE,GENTAMICINE ou CIFLOX en cas de CI aux aminosides + VANCOCINE (Anti-staph) si KT central PREVENTION = fact. croissance hématopoïétiques G-CSF

36 La toxicité hématologique ANEMIE Définition : Taux Hb < 11 G/L (F) (N = 12-15) < 12 G/L (H) (N = 13-17) Conséquences cliniques : Dyspnée, fatigue, essoufflement, …. Qualité de vie ! AC concernés : tous, sels de platine +++ Traitement CURATIF = TRANSFUSION si taux d'hémoglobine < 8 G/L et/ou anémie mal tolérée PREVENTION = = Erythropoïétine (EPO) LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

37 La toxicité hématologique THROMBOPENIE Définition : Taux Pl < 75 G/L (F) Risque hémorragique si < G/L Signes = purpura, pétéchies, hépaturie, …. AC concernés : tous, carboplatine et étoposide +++ Traitement = TRANSFUSION si le chiffre des plaquette est < 20 Giga/L et/ou signes hémorragique LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

38 La toxicité digestive Nausées et vomissements : très fréquents complications les + redoutées de la CT; cause d'arrêt Mucites Troubles du transit

39 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES La toxicité digestive Nausées et vomissements AC + concernés : Cyclophosphamide haute dose, sels de platine Délai dapparition et durée des symptômes : aigu (dans les 24 premières heures), retardé (au delà de la 24ème heure) anticipé (avant la chimiothérapie = anxiété) Traitement anti-émétique : Neuroleptiques, Corticoïdes, Anxiolytiques et Sétrons

40 La toxicité digestive Mucites Effet anti-prolifératif exercé par la chimiothérapie sur la muqueuse buccale. Prévention = HYGIENE Bon état dentaire, détartrage, Hygiène buccale stricte Maintient de la salivation : Stimulants = SURLARLEM S25 Substitut = ARTISIAL ® Bains de bouche : Bicarbonate Sodium +/- Antifongique +/- Lidocaïne LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

41 La toxicité digestive Troubles du transit : Diarrhée AC plus concernés : 5 fluoro-uracile, irinotecan Risque de perforations digestives Ttt symptomatique : antispasmodiques + régime alimentaire Constipation AC plus concernés : Alcaloïdes de la pervenche Alimentation parentérale jusquà normalisation du transit

42 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES La toxicité rénale AC concernés : - Méthotrexate : précipitation dans tubules rénaux - Cisplatine : nécrose des tubules rénaux Traitement : - Hyperhydratation - Hyperdiurèse (alcaline pour MTX) Chimioprotection CisPt : Amifostine - ETHYOL®

43 Les Toxicités ! Aiguës oHématologique oGastro-intestinale oRénale oVésicale oDermatologique oNeurologique oLocale LA TOXICITE LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

44 AC concernés : cyclophosphamide, ifosfamide Cystite hémorragique Traitement curatif : - augmenter la diurèse, alcaliniser les urines - lavages vésicaux avec instillation de corticoïdes locaux Chimioprotection : Mesna - UROMITEXAN ® Même dose nécessaire que lagent AC Inactivation de lacroléine, métabolite irritant La toxicité vésicale LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

45 Alopécie Fragilité des ongles Hyperpigmentation La toxicité cutanéo muqueuse LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

46 La toxicité cutanéo muqueuse ALOPECIE AC + concernés : Taxanes, anthracyclines PREVENTION : Perruque (remboursée par SS) Casque hypothermique : o Pour produit alopéciant : * 1/2 vie courte et administration en perfusion brève * absence de méta osseuse ou cutanée de la voûte crânienne o contre-indiqué si lymphome

47 Casque réfrigérant LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

48 Casque réfrigérant Technique rigoureuse : - posé 10 min avant l'injection du produit alopéciant, - maintenu en contact étroit avec l'ensemble du cuir chevelu grâce à un bandage serré, - retiré 30 minutes après la fin de l'injection. Oreilles, nuque et front protégés par du coton pour limiter les sensations douloureuses, Sensation de froid intense qui se propage à tout le corps Céphalées, vertiges et nausées peuvent survenir LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

49 Second Kc Administration prolongée des traitements AC : = risque de faire un 2ème Kc x 10 ! AC concernés : alkylants Localisation : Toutes : poumon, vessie, foie, … Hémato : leucémies aiguës, Sd myelodysplasiques LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

50 La toxicité cardiaque Toxicité immédiate, cumulative Manifestations : - Aiguë : modification tracé ECG - Chronique : Myocardiopathie, Troubles du rythme AC plus concernés : Anthracyclines +++ 5FU perfusion continue

51 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES La toxicité cardiaque Surveillance : -Clinique (rythme ) -ECG -échographie Prévention pour Anthracyclines : -Dexrazoxane - CARDIOXANE ® = cardioprotecteur -Calcul des doses cumulées

52 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES La toxicité génitale = Effet sur la Fertilité, les Fonctions gonadiques - Destruction des cellules germinales - AC concernés : alkylants Moins de problème avant la puberté - Garçons plus vulnérables que les filles

53 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES La toxicité génitale Homme - Kc testicules Diminution du nb de spermatozoïdes = Oligo-zoospermie voire disparition totale = azoospermie souvent définitive Cryo-conservation du sperme ? Suivi de la qtté de spermatozoïdes spermogramme - Pas de perturbation de la fonction endocrine - Pas datteinte de la sexualité

54 Femme - Retard, voire arrêt de la menstruation = aménorrhée - Grossesse ? Contraception pendant toute la durée du ttt et 18 mois après : risques de tératogenèse ++ au 1er trimestre Ok après 18 mois à deux ans d'arrêt de la CT : pas de problème sur les grossesses ultérieures pas de sur-risque génétique - Risque de ménopause chimio induite fonction de l'âge Conservation d'ovocytes, d'embryons ? La toxicité génitale LES ANTIKcEUX CYTOTOXIQUES

55 Toxicité hépatique Cytolyse : Méthotrexate haute dose Cholestase : Hormonotherapie Neurotoxicite Méthotrexate si irradiation encéphalique atrophie corticale LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

56 La toxicité pulmonaire Infiltrats pulmonaires Méthotrexate Etat fébrile transitoire " pseudo-grippal " Peu fréquent, pas darret de la CT. Fibroses pulmonaires Bléomycine Survenue exceptionnelle avant dose totale maxi (300 mg) =>Surveillance cumul doses Evolution vers insuffisance respiratoire grave

57 LA TOXICITE LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES + Syndrome de lyse tumorale : Urgence métabolique = Libération brutale de cellules cancéreuses qui dépasse les capacités délimination du rein : Hyper-Kaliémie, Hyper-Uricémie, Hyper-Calcémie Insuffisance rénale aiguë Traitement : Hyperhydratation => hyperdiurèse Ttt hyperuricémie :Allopurinol - ZYLORIC ® Rasburicase - FASTURTEC ® Ttt hypercalcémie : Biphophonates

58 DEFINITION CLASSIFICATION MODE D ACTION TOXICITES TOXICITES Médicaments « ADJUVANTS » Médicaments « ADJUVANTS » LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

59 TOXICITE et MEDICAMENTS ADJUVANTS LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES Toxicité hémato : Facteurs de croissance hématopoïétiques Toxicité gastro-intestinale : Anti émétiques Toxicité cardiaque Toxicité vésicale Cytoprotection Toxicité rénale Autres adjuvants

60 La toxicité hématologique ANEMIE Traitement CURATIF = TRANSFUSION PREVENTION = Erythropoïétine (EPO) analogue de lEPO humaine EPREX®, NEORECORMON® 1inj SC 1-3x / semaine ARANESP® 1inj SC 1x / 1-3 semaines Stimuler la production des GR par le rein et le foie En association à un traitement en fer. LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

61 La toxicité hématologique NEUTROPENIE PREVENTION = facteurs de croissance hématopoïétiques G-CSF * Libération immédiate : NEUPOGEN ® GRANOCYTE ® 1inj SC/J x 10-14J * Libération prolongée : NEULASTA ® 1 inj SC Prescrits dès la fin de la chimiothérapie Stimuler la production des globules blancs par la MO. Réduire la durée de l'aplasie, Minimiser le risque de NF LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

62 La toxicité digestive Nausées et vomissements : Traitement anti-émétique Neuroleptiques : PRIMPERAN – PLITICAN – VOGALENE – MOTILIUM prévention N-V retardés en association aux Corticoïdes : SOLUMEDROL Anxiolytiques : TEMESTA – TRANXENE - XANAX prévention vomissement danticipation

63 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES La toxicité digestive Nausées et vomissements : Traitement anti-émétique Famille des sétrons : formes orales et injectable ZOPHREN, KYTRIL, NAVOBAN, ANZAMET Prévention N-V aigus induits par la CT ou la RT cytotoxique En association à un corticoïde qui majore leur efficacité Injection IVL 5-30 min avant CT, puis relais VO EMEND : formes orales Prévention N-V aigus induits par la CT avec Cisplatine 125 MG à J1 puis 80 MG J2 et J3 La toxicité digestive Nausées et vomissements : Traitement anti-émétique Famille des sétrons : formes orales et injectable ZOPHREN, KYTRIL, NAVOBAN, ANZAMET Prévention N-V aigus induits par la CT ou la RT cytotoxique En association à un corticoïde qui majore leur efficacité Injection IVL 5-30 min avant CT, puis relais VO EMEND : formes orales Prévention N-V aigus induits par la CT avec Cisplatine 125 MG à J1 puis 80 MG J2 et J3

64 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES La toxicité rénale Cytoprotection : Amifostine - ETHYOL® Prévention Néphrotoxocité cumulative du cisplatine en asso à hydratation adéquate (Cystite hémorragique) Perf IV courte (15 min) réalisée 30 min avant le début de la CT

65 Cytoprotection : Mesna - UROMITEXAN ® Prévention de la toxicité urinaire vésicale *Ifosfamide *Cyclophosphamide haute dose Même dose nécessaire que lagent AC perf IV fractionnée ou continue pdt CT et 8H post CT Inactivation de lacroléine, métabolite irritant La toxicité vésicale LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES

66 La toxicité cardiaque Cytoprotection : Dexrazoxane - CARDIOXANE ® Prévention de la cardiotoxicité chronique cumulative liée à lutilisation de doxorubicine Dose = 20 x dose doxorubicine Perf IV courte (15 min) réalisée 30 min avant ladministration de doxorubicine Port de gants obligatoire pour manipulation

67 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES Hyperuricémie Traitement et prophylaxie = Rasburicase - FASTURTEC ® Uricolytique Hyperuricémie aiguë en vue de prévenir lIRA chez les patients soufrant dune hémopathie avec masse tumorale élevée et risque de lyse tumorale rapide.

68 LES ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES Hypercalcémie Traitement = Biphophonates Ac zalendronique – ZOMETA ® Ac ibandronique – BONVIVA ® Pamidronate de sodium – AREDIA ® Traitement des hypercalcémies induites par des tumeurs avec ou sans méta, en asso à une hydratation optimale Surveillance fct rénale + Ca, P, Mg

69 PLAN GENERALITES LA CHIMIOTHERAPIE ANTICANCEREUSE ANTICANCEREUX CYTOTOXIQUES ANTICANCEREUX NON CYTOTOXIQUES

70 LES ANTICANCEREUX NON CYTOTOXIQUES

71 THERAPIE CIBLEE Anticorps monoclonaux Autres Hormones et anti hormones ANTICANCEREUX NON CYTOTOXIQUES

72 ANTICORPS = molécule naturelle qui reconnaît spécifiquement un ANTIGENE (contre les bactéries et les virus par exemple). Les cellules de certains cancers portent des AG mais le malade ne produit pas dAC efficaces contre ceux-ci. ANTICORPS MONOCLONAL = AC très pur, produit industriellement, dirigé contre des AG portés par les cellules tumorales afin de les détruire spécifiquement. => LAC s'attache à lAG de la cellule cancéreuse et entraîne sa mort. ANTICORPS MONOCLONAUX

73 MECANISME D ACTION = Le ciblage spécifique de protéines dont la surexpression est associée au dvpt de la Tumeur Surexpression associée Au potentiel invasif Au potentiel métastatique À la résistance à la CT À la résistance à lhormonothérapie À un mauvais pronostic ANTICORPS MONOCLONAUX

74 Trastuzumab - HERCEPTIN ® = AC monoclonal recombinant anti - HER2 Indication : Kc SEIN avec surexpression tumorale de HER2 Kc métastatique Kc en situation adjuvante : après chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie ANTICORPS MONOCLONAUX

75 Rituximab – MABTHERA ® = AC monoclonal anti - CD20 Indications: Lymphome non hodgkinien,à cellules B CD20 positives Leucémie lymphoïde chronique Polyarthrite rhumatoïde ANTICORPS MONOCLONAUX Alemtuzumab - MABCAMPATH = AC monoclonal anti - CD52 Indication : Leucémie lymphoïde chronique à Lympho B et T CD52(+)

76 Cetuximab – ERBITUX ® Panitumumab – VECTIBIX ® = AC monoclonal anti - EGFR (EGFR : récepteur au facteur de croissance épidermique) Indications : Kc colorectal métastatique exprimant l'EGFR et présentant le gène KRAS non muté (type sauvage) + Kc tête et cou en association (Erbitux seul) ANTICORPS MONOCLONAUX

77 Bevacizumab – AVASTIN ® = AC monoclonal anti - VEGF (VEGF : facteur de croissance endothelial vasculaire) = anti angiogène vascularisation de la tumeur Indication : Kc colorectal métastatique Kc sein métastatique Kc bronchique non à petites cellules, avancé et non opérable, métastatique ou en rechute Kc du rein avancé et/ou métastatique. ANTICORPS MONOCLONAUX

78 TOXICITE : faible Réaction en cours de perfusion +++ au cours des 1ères injections : Fièvre, nausées, fatigue ou maux de tête Effets de type allergique rares mais justifiant : une perfusion lente de l'anticorps au début, la prescription de médicaments antiallergiques une surveillance lors des premières injections. Syndrome de lyse tumorale ANTICORPS MONOCLONAUX

79 THERAPIE CIBLEE Anticorps monoclonaux Autres Autres ANTICANCEREUX NON CYTOTOXIQUES

80 Bortezomib – VELCADE = Inhibiteur du protéasome (centre de la régulation de nombreuses proteines impliquées dans cancérogénèse) Indication : Myélome multiple AUTRES THERAPIES CIBLEES


Télécharger ppt "TRAITEMENT MEDICAL ANTI CANCEREUX A.MAGDELAINE Pharmacien MODULE DE CANCEROLOGIE."

Présentations similaires


Annonces Google