La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

claude/léger LES INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "claude/léger LES INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS 1."— Transcription de la présentation:

1

2 claude/léger LES INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS 1

3 PLAN 1-Historique 2-Définitions 3-Facteurs de risque 4-Les différents types dInfections nosocomiales ou infections associées aux soins, et leur mode de transmission claude/léger2

4 5-Micro-organismes responsables, portes dentrée, services 6-Prévention des IN 7-Textes législatifs 8-Tableaux de bords 9-Programme national 2009 / Droits des patients, loi

5 1-Historique: SEMMELWEIS, 1850 Sa découverte: dans son secteur, la mort des femmes qui accouchaient pouvait atteindre 30% Dans dautres secteurs 1 à 2 %????, claude/léger4

6 Ne jamais loublier!!! Ses recherches, ses essais, leur aboutissement Agent infectieux : streptocoque, fièvre puerpérale 1847, interdiction aux étudiants, ayant effectué des dissections et venant en contact avec un patient de quitter la salle sans se laver les mains avec une solutions clorure de chaux Résultats: la mortalité retombe à 1% claude/léger5

7 La fin de lhistoire … Néanmoins Il avait découvert la 1ére infection nosocomiale….et Découvert le 1 er protocole pour la prévenir : le lavage des mains claude/léger6

8 2-Définitions Nosocomial: nosos = maladie Komein= soigner Cest une infection absente, pas en incubation, à la prise en charge du patient, puis acquise sans présumer de sa cause 48 h à 72 h après la prise en charge du patient 30 jours après une intervention chirurgicale 1 an après la mise en place dune prothése ou implant claude/léger7

9 Qui est concerné???? Rappel : IAS ou IN= différence avec Infection communautaire Patient en priorité, pourquoi??? Changement de la flore résidente, traitement antibiotiques, traitement divers, colonisation possible, etc Personnel : on pourra plutôt identifier des maladies professionnelles, ou des problèmes épidémiques claude/léger8

10 3-Facteurs de risques Tout ce qui va affaiblir les défenses immunitaires, cancers, maladies sanguines, transplantations…obésité..etc Hospitalisation nécessitant une réanimation Longueur du séjour, âge extrême de la vie.. Actes invasifs…… Environnement, matériel… Traitement médical (..ATB en particulier) claude/léger9

11 Conséquences de ces facteurs de risques Déséquilibre bactérien, et mécanisme pouvant conduire à une infection Rappel du mécanisme infectieux Contamination Colonisation important dans le cadre épidémique Infection, avec signes afférents claude/léger10

12 Des chiffres: Un patient sur 20 acquiert une IN Soit 5 à 9 %, Entre 3500 et décès par 4000 an = probléme de santé Publique, et de société exigence: prévention: la gestion des risques liés aux soins claude/léger11

13 claude/léger12 prévenir

14 4-Les différents types dInfections nosocomiales (ou infections associées aux soins) et leur mode de transmission Quand: 3 facteurs Un trinôme: Réservoir Mode de transmission Récepteur, porte dentrée claude/léger13

15 Les différents types dIN OU IAS Endogènes Exogènes: directe ou indirecte Iatrogènes claude/léger14

16 Endogène :provient du patient lui même Traitement antibiotique – Flore change….sélection de micro- organisme sensible aux antibiotiques ou - BMR =bactérie multirésistante aux antibiotiques Exemple : SARM: Staphyloccocus, aureus méticillino résistant claude/léger15

17 Exogène : extérieure au patient Provenance : directe ou indirecte transmissions croisées, manuportage :le plus courant et …les mains du personnels, etc….éventuellement visiteurs divers…. aéroportage….les aérosols, autres patients, personnel, claude/léger16

18 claude/léger17 nous parlerons aussi dinfections iatrogènes: toujours pathologie dorigine médicale matériel …divers, catheter, sonde prothèse……ou matériel dintervention Environnement: liquide, eau, air ….linge, fleurs..

19 claude/léger18

20 5-Micro-organismes responsables,portes dentrées, services Ref: enquête de prévalence nationale 2006 Escherichia. coli et divers autres entérobactéries: 60%, dont 25% E.coli Staphylococcus aureus 52% dont SARM : 19%(S.multirésistant aux ATB) Explication sur les BMR Mais …Important : 25% de diminution des SARM dans 75 % des établissements claude/léger19

21 Sites et Portes dentrées -site urinaire, 30% dont 80,9% avec sonde -site respiratoire, 14, 7 % dont intubation :62% -site opératoire 14,4 % type de chirurgie -catheter veineux : 59 % Acquis dans les services, daigus Réanimation:24,02 % Médecine: 4,55 % Chirurgie: 5,16 % claude/léger20

22 6-Prévention des IN Sur 3 niveaux : rappel trinôme la source réservoir….humain ou inerte Le mode de transmission Le récepteur: le patient En rappelant que une IN OU IAS très souvent nest pas une faute……… mais que des mesures dhygiène respectées peuvent en éliminer une grande partie claude/léger21

23 Dans la pratique???? claude/léger22

24 concrètement Hygiène des mains, lavage ou SHA Respect des règles dantisepsie Prédésinfection,désinfection, stérilisation du matériel, organisation des circuits déchets, linge, locaux….) Précautions standard pour tous les patients et spécifiques, (isolement) pour éviter les transmissions croisées, pour les patients à risque infectieux, BMR, ou certaines pathologies. claude/léger23

25 Formation du personnel toutes catégories Protocoles, (Effectifs, Efficaces, Efficients) Contrôle de lenvironnement, en ciblant les secteurs à risques surveillance en continue des évènements anormaux enquêtes de prévalence et dincidence, retour des résultats aux équipes claude/léger24

26 claude/léger25

27 7-Textes législatifs 1975 ébauche de CLI: comité de lutte contre linfection 1988 obligation de mise en place de CLIN: Comité de lutte contre les infections nosocomiales Puis évolution de la loi, avec création de poste dinfirmièr(e)s et de médecins hygiènistes claude/léger26

28 Recommandations et circulaires diverses -100 recommandations pour la prévention des IN -1995: 1 er plan quinquennal pour diminuer de 3O% les infections nosocomiales décret sur le rôle des CLIN, création des équipes opérationnelles dhygiène EOH circulaire dapplication: -Composition du CLIN, Comité de lutte contre les infections nosocomiales claude/léger27

29 Rôle du CLIN Programme annuel dactions visant à réduire les IN Rôle consultatif et non décisionnel Évaluation de lefficacité de ce programme Programme en fonction des tableaux de bords réglementaires Participation et validation des protocoles Formations des personnels …… claude/léger28

30 Consultation pour le choix des produits, dachat de matériel…. Consultations dans le cadre de travaux Réalisation denquêtes de prévalence et dincidence Autres structures: CCLIN: coordination des CLIN …régional CTIN… claude/léger29

31 8-Tableaux de bords Plan 2005/ 2008 Naissance des tableaux de bord, qui vont servir au classement des établissements de soins Mise en place dindices ICALIN: indice composite dactivité de lutte contre les infections nosocomiales But: améliorer lorganisation des soins et des pratiques professionnelles, adapter les structures, optimiser le recueil et lutilisation des données de surveillance des IN et jouer la transparence claude/léger30

32 Tableaux de bord, création de RAISIN (réseau alerte, investigation surveillance des IN) 5 indicateurs: -activité globale de lutte contre les IN -infection du site ISO=site opératoire -suivi de BMR en particulier SARM -consommation de SHA (solution hydro alcoolique pour la friction hygiènique des mains) ISCHA -consommation dantibiotiques claude/léger31

33 9-Programme 2009/ Incidence des bactériémies associées aux catheter veineux centraux(< 1/1000 jours dexposition) -Diminution de 30% des IN sur site opératoire pour les patients à faible risque infectieux -Baisse de 20% des accidents dexposition au sang(AES) pour les personnels pour 100 admissions de patients -diminution de 20% incidence des SARM pour 1000 journées dhospitalisations claude/léger32

34 10-Loi 2002 droits des patients Obligation de communiquer le dossier médical à tout patient qui en fait la demande 2005 création de la commission CRUQPC: représentation des usagers Création de lONIAM pour lindemnisation des accidents médicaux, affections iatrogènes et nosocomiales 2006 désigne les associations dusagers agréées qui pourront sièger dans les instances claude/léger33


Télécharger ppt "claude/léger LES INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS 1."

Présentations similaires


Annonces Google