La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LINFIRMIER ET LE CATETHER CENTRALE Aurelie ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LINFIRMIER ET LE CATETHER CENTRALE Aurelie ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud."— Transcription de la présentation:

1 LINFIRMIER ET LE CATETHER CENTRALE Aurelie ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud

2 Objectifs pédagogiques Découvrir, connaître et comprendre les soins infirmiers réalisés auprès des patients porteurs de VVC Découvrir, connaître et comprendre les soins infirmiers réalisés auprès des patients porteurs de VVC Connaître le matériel, les indications de la pose dune VVC Connaître le matériel, les indications de la pose dune VVC

3 LEGISLATION SUITE 19° Recueil des observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de l'état de santé de la personne et appréciation des principaux paramètres servant à sa surveillance : température, pulsations, pression artérielle, rythme respiratoire, volume de la diurèse, poids, mensurations, réflexes pupillaires, réflexes de défense cutanée, observations des manifestations de l'état de conscience, évaluation de la douleur ; 19° Recueil des observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de l'état de santé de la personne et appréciation des principaux paramètres servant à sa surveillance : température, pulsations, pression artérielle, rythme respiratoire, volume de la diurèse, poids, mensurations, réflexes pupillaires, réflexes de défense cutanée, observations des manifestations de l'état de conscience, évaluation de la douleur ; 36° Surveillance des sondes et cathéters et des drains 36° Surveillance des sondes et cathéters et des drains Article R L'infirmier ou l'infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d'une prescription médicale qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d'un protocole écrit, qualitatif et quantitatif, préalablement établi, daté et signé par un médecin

4 LEGISLATION SUITE Article R :L'infirmier ou l'infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d'une prescription médicale qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d'un protocole écrit, qualitatif et quantitatif, préalablement établi, daté et signé par un médecin 4° Surveillance des KTC et des montages daccès vasculaires implantables mis en place par un médecin 5 ° Injection et perfusion à lexclusion de la première dans ces cathéters ainsi que dans les KTC veineux et ces montages à lexclusin des produits dALR

5 DESCRIPTION Différents types de VVC : simple, double, triple lumière (réa), chambre implantable, KT de dialyse,

6 INDICATIONS Abords périphériques difficiles, Abords périphériques difficiles, Passage de produits hypertoniques, Passage de produits hypertoniques, Polytransfusés, Polytransfusés, TTT au long cours (chimio, muco, infectio) TTT au long cours (chimio, muco, infectio) Abord veineux fiable et besoin de multiples voies ( réa) Abord veineux fiable et besoin de multiples voies ( réa)

7 CONTRE INDICATIONS Relatives : tbs de la coag = TP inf à 60%, plaq inf à , Terrain thrombo- embolique connu, Absolus : infection locale, thrombose, Syndrome cave sup, sclérose post rxthérapique, Kcer du sein avec envahissement régionale, CIVD

8 LA POSE Lieu : bloc, salle spé ou au lit du patient, Lieu : bloc, salle spé ou au lit du patient, Préparation du patient : Préparation du patient : Avant la pose : préparation psychologique, vérifier la biologie TP, plaq, gr et RAI, préparer le dossier med si bloc, soins dhygiène, Avant la pose : préparation psychologique, vérifier la biologie TP, plaq, gr et RAI, préparer le dossier med si bloc, soins dhygiène,

9 TECHNIQUE DE POSE Faite sous ALR ou AG, Condition dasepsie chir, Réalisé par un médecin et assistée dune IDE

10 SUITE La veine choisie est repérée et ponctionnée par le médecin, Le KTC introduit grace à un guide ( comme les VVP sf que le guide est beaucoup moins rigide) Le KTC est introduit nv de loreillette droite, Contrôle rdx après la pose : obligatoire quand jug ou cave sup risque de pneumo

11 VOIES DABORD Veineuse jugulaire, sous clav, fémorale ( la plus rapide),

12 ROLE DE LIDE LORS LA POSE Préparation chir du patient Préparation du matériel Réfection du pansement, Prévoir le contrôle radio, Soutient psy

13 QUEL MATERIEL ? Type de VVC Type de VVC Rampe tubulure et poche de solutés Rampe tubulure et poche de solutés Compresses sté Compresses sté Gants sté à la taille de lopérateur, et surblouse sté Gants sté à la taille de lopérateur, et surblouse sté 2 charlottes, 2 masque, 2 charlottes, 2 masque, Fil de suture, Fil de suture, Bistouri, Bistouri, Séringues de 20ml Séringues de 20ml Pst sté après variantes en fonction des protocoles Pst sté après variantes en fonction des protocoles

14 ROLE DE LIDE APRES LA POSE Contrôle radio fait, Contrôle radio fait, Risque de pneumothorax (signes), Risque de pneumothorax (signes), Apparition de signes infectieux, Apparition de signes infectieux, Pst ( selon protocole du service), Pst ( selon protocole du service), Education Education

15 PRECAUTIONS DUTILISATION Règles dhygiène : manipulation Principes généraux dutilisation, Les rinçages : en cours dutilisation, en fin dutilisation, Les pansements pour les VVC et les site implantés,

16 SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS Pb mécanique : pas de reflux, débit difficile, absence de débit, Pb cutanés, Infection, Thrombose veineuse, Brèche dans lintégrité du KTC Embolie gazeuse

17 EDUCATION DU PATIENT Déficit de connaissance au regard du KTC, Rôle infirmier très intéressant à développer car éviter de nombreuses complications.

18 CONCLUSION SI dans la prise en charge des VVC valorisante pour les IDE, SI dans la prise en charge des VVC valorisante pour les IDE, Matériaux en apparence un peu complexe dans leur montage Matériaux en apparence un peu complexe dans leur montage Connaître les complications permet de les prévenir, Connaître les complications permet de les prévenir, Rôle éducatif fondamentale de linfirmier et de laide – soignant Rôle éducatif fondamentale de linfirmier et de laide – soignant


Télécharger ppt "LINFIRMIER ET LE CATETHER CENTRALE Aurelie ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud."

Présentations similaires


Annonces Google