La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 hygiène : IFSI CROIX ROUGE 1ERE ANNEE -2009/2010 Les agents infectieux claude léger.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 hygiène : IFSI CROIX ROUGE 1ERE ANNEE -2009/2010 Les agents infectieux claude léger."— Transcription de la présentation:

1 1 hygiène : IFSI CROIX ROUGE 1ERE ANNEE -2009/2010 Les agents infectieux claude léger

2 Hygiène:Définition: « Ensemble des principes et des pratiques tendant à préserver, à améliorer la santé (Dictionnaire ; le Petit Robert ) « Sciences qui apprend à conserver et à améliorer la santé ; Partie de la médecine qui traite des milieux où lhomme est appelé à vivre, et de la manière de les modifier dans le sens le plus favorable à son développement « (Dictionnaire des termes de Médecines ; Maloine ) 2claude léger

3 Lhygiène publique concerne les pratiques collectives de conservation de la santé des populations et peut concerner la lutte contre les maladies transmissibles ou la prévention des comportements à risques Les premiers textes législatifs français relatifs aux mesures dhygiène datent de 1850 Vaccinations obligatoires Contrôle sanitaire (alimentation..) Dépistage international des maladies Antibiotiques…………. 3claude léger

4 En 1907 lOffice International dHygiène Public est crée, en 1946, il devient lOffice Mondial de la Santé : lOMS Les différentes évolutions, Hygiène personnelle et collective Salubrité Vaccinations obligatoires Contrôle sanitaire (alimentation..) Dépistage international des maladies Antibiotiques…… 4claude léger

5 5 Microbiologie: agents infectieux claude léger

6 1-Un peu dhistoire 2-Infection: hôte/agent ;relation mécanisme de linfection notion sur le système immunitaire et limmunité; 3-Les différents agents infectieux, écologie, principales pathologies 4-identification des agents infectieux 5-les agents infectieux en secteurs de soins 6claude léger

7 1-un peu dhistoire Autour de nous : un monde dêtres vivants, invisibles; des milliards de ces êtres sont liés à notre vie pour lessentiel de manière positive Hygie déesse de la santé, Avicenne, 10 ème siècle Leeuwenhoek 17 ème Pasteur 1860 met fin à la génération spontanée 7claude léger

8 8 1860: Pasteur,tournant important de la microbiologie claude léger

9 De nouvelles idées: Provenance de ces êtres invisibles à loeil nu ?? …..micro, infiniment petits Visibles a laide dun microscope La vie vient de la vie, et na rien de spontané, il faut revoir les croyances! Les microbes sont bien responsables de maladies, d infections animales, végétales …mais aussi humaines, pourtant ils rendent service… 9claude léger

10 10 Qui sont les microbes??? Micr obes amis ou ennemis??? Microbes amis le corps humain héberge microbes,des bactéries soit peau un site qui nous intéresse beaucoup 100 à / cm2 claude léger

11 11claude léger

12 12 Pourquoi microbes amis ?? Ils permettent la digestion des aliments Ils protègent notre peau et nos muqueuses Ils se trouvent partout, dans leau dans lair et permettent la putréfaction des matières organiques Ils sont utiles dans lalimentation Ils permettent de fabriquer des vaccins, des antibiotiques Il se forme un écosystème avec les êtres vivants claude léger

13 13 Microbes ennemis Lécosystème, le bon équilibre peuvent se rompre pourquoi??? Mais capacité à nous défendre Facteurs intervenants ??? Microbes bousculés rebellion Qui sera le plus fort??? claude léger

14 14 les microbes vont essayer de prendre le dessus, se multiplier, mais nous avons des ressources nos muqueuses, leur liquide mais aussi nos »sérials killers » les globules blancs et nos défenses immunitaires, naturelles ou acquises claude léger

15 15 Terme le plus utilisé : microbe Mais le plus scientifique : agent infectieux Mais aussi micro-organisme Et aussi, flore, germes… claude léger

16 16claude léger

17 2-Infection: hôte/agent ;relation mécanisme de linfection notion sur le système immunitaire et limmunité ; 17claude léger

18 18 -Relation hôte-micro-organisme -Flore résidente ou commensale ensemble de micro-organismes, non pathogènes pour un homme sain en majorité des bactéries; Ils résident peau, muqueuses, intestin des sujets sains, nous vivons en bonne entente:premières défenses contre les germes agresseurs claude léger

19 19 varient en fonction de lâge, de limmunité….des facteurs personnels des humains -Flore saprophyte Extérieure,se nourrit de matières organiques en décomposition; ne dépend pas dautres êtres vivants Lieu: air, eau, terre …parfois être humain En général inoffensive pour lhomme claude léger

20 -Flore transitoire composée de microbes comme le nom lindique qui sont en transit, de passage, en général, inoffensive Toutes les flores précitées peuvent devenir « opportunistes « 20claude léger

21 Mais..nous avons des moyens pour les éliminer,en particulier : lasepsie ex: le lavage des mains La stérilisation… la désinfection.. 21claude léger

22 22 Néanmoins, tous ces types de flores peuvent à loccasion de conditions particulières devenir pathogènes et donner des :Infections: Soit communautaires Soit nosocomiales.cf cours claude léger

23 23 -Flore pathogène microbes ont une capacité à provoquer des maladies cliniquement et physiologiquement définies, ils sont plus ou moins virulents et selon la quantité et létat du récepteur: les pathologies seront plus ou moins graves en fonction de lagent infectieux, de la quantité de germes, de sa virulence, de lhôte réceptif claude léger

24 Le risque infectieux la chaîne épidémiologique se compose dun trinôme agent infectieux réservoir de lagent infectieux le patient, son état, claude léger

25 25 mais linfection nest pas systématique, le risque est variable car nous avons de quoi nous défendre: mécanismes de défense: Ø la peau, barrière cutanée Ø les muqueuses, baignées de liquide, mucus,.. claude léger

26 26 les guerriers (sérials killers) qui arrivent dès quun « envahisseur se présente »les globules blancs et les anticorps qui se forment en réaction à lenvahisseur, réaction immunitaire claude léger

27 27claude léger

28 28 Mécanisme de linfection contamination :contact avec agent infectieux colonisation : multiplication a.infectieux, mais pas de signes cliniques, ni réponse immunitaire infection ; signes cliniques et, ou réponse immunitaire Mais le mécanisme peut sarrêter à chaque étape claude léger

29 3-Les agents infectieux, écologie microbienne, relation hôte/ agent (Les différents agents infectieux : Termes employés: microbes, flores, micro-organisme, germes..mais ….) -Les bactéries -Les virus -Les parasites -Les champignons, -Les prions ou ATNC 29claude léger

30 êtres vivants, métabolisme, ADN, ARN morphologie des bactéries (formes ): bacilles en forme de bâton ou bâtonnet cocci en forme de coque spirilles en formes en forme de spirale, hélicoïdale, ou virgule 30claude léger

31 Bactérie: unicellulaire, petite taille, métabolisme, qui sait tout faire, visible au microscope optique. Reproduction: en 15 heures 1 bactérie donne naissance à 1000 milliards de bactéries identiques semblables à leur mère claude léger

32 Bactérie 32claude léger

33 33claude léger

34 34 Réservoirs :vivants ou inertes,humains, animaux ….. porte dentrée : voie vésicale, voie cutanée, voie sanguine,voie digestive,voie respiratoire etc… claude léger

35 quelques exemples: sites et bactéries fréquentes lors dinfection: infections urinaires: Escherichia coli infections cutanées: peau :Staphylococcus aureus (ou staphylocoque doré), Pseudomonas aeruginosa (bacille pyocyanique germe de lhospitalisme) important dans les surinfections, escarres, … 35claude léger

36 36 Infections pulmonaires : Pneumocoque, bacille de Koch (bacille tuberculeux, mycobactérie,) Légionella Infections digestives :Salmonelles (agent de la typhoïde, diarrhées) Infections ostéoarticulaires : Staphylococcus aureus.. claude léger

37 Infections sexuellement transmissibles: agents: gonocoque (blennorragie) Tréponème: syphilis Infections par entérobactéries de flore saprophyte, agents: Groupe Klebsielle, Entérobacter.., (cf infections nosocomiales) Autres diverses ou épidémies: listériose, brucellose, pasteurellose, peste, lèpre,charbon…. 37claude léger

38 38 Flemming une date:1928 une date liée aux bactéries Découverte de la pénicilline claude léger

39 39 Dans leur majorité les bactéries sont: sensibles aux antibiotiques, examen de référence Antibiogramme Mais parfois elles deviennent résistantes à une majorité dantibiotiques ; ceci pose un problème épidémique, de santé publique /cf. Infections Nosocomiales claude léger

40 40claude léger

41 Très important : les antibiotiques sont actifs uniquement sur les bactéries, pas sur les autre microorganismes Toutes les bactéries peuvent passer dans le sang et donner des septicémies ou bactériémies 41claude léger

42 42claude léger Les virus

43 VIRUS : Morphologie et mode de transmission claude léger

44 44 Définition: structure biologique défective, unicellulaire pas de métabolisme donc: parasites obligatoires dautres cellules,humaines, animales, bactériennes, végétales ou dinsectes.. =êtres non vivants il vont donc utiliser le métabolisme de la cellule quil parasite, important dans lapparition de mutants possibles. claude léger

45 Réservoirs :multiples Vivants ou inertes……??? voir Morphologie : très diverses 45claude léger

46 46claude léger

47 47 Transmission homme à homme, insecte à humain, animal à humain….ou par voie materno-faetale etc…. Portes dentrée: Voie respiratoire, voie digestive, tractus urogénital, anus, peau… sang.. Etc… claude léger

48 Quelques infections virales: hépatite A : voie digestive hépatite B : sang, transfusion,toxico, certaines professions, santé…. piqûre septique, rapports sexuels, t.materno-faetale, etc… hépatite C, transmission,sang, transfusion,piqûre septique, toxico, probablement matériel mal désinfecté dans les années 50 à 80 ;transmission sexuelle ??? 48claude léger

49 infections gastro-intestinales - adénovirus,, et rotavirus (chez les bébés, très épidémiques) infections respiratoires :grippe,rhinite, rhinopharyngite,, bronchite, bronchiolite des bébés ( VRS), pneumonie, rougeole, le SRAS en 2002 « syndrome respiratoire aigu sévère » grippe aviaire, 2004 Bien sur actuellement:grippe A, H1N1 49claude léger

50 50 infections système nerveux : la rage, la poliomyélite, les oreillons etc…. virus du SIDA / VIH, virus de limmunodéficience humaine : transmission sexuelle, sang,toxico, piqûre septique ;materno-faetale VIH parasitent des globules blancs, les lymphocytes…donc action sur les défenses immunitaires - cf.immunité claude léger

51 51 infections virales diverses herpes, varicelle, zona, cytomégalovirus, Epstein- Bar (mononucléose, maladie du baiser par la salive) Chikungunya (Réunion… ) transmis par le moustique quelques fièvres hémorragiques (Ebola, …Lassa en Afrique…) claude léger

52 52 3-3Les parasites amibes Hématies parasitées paludisme claude léger

53 53 Morphologie: très diverse, parfois beaucoup plus gros que les autres micro- organismes, certains vers, se voient à lœil nu deux grandes familles: a-Protozoaires :- agents de diarrhées : Amibes, Giardia lamblia … agents dIST (infections sexuellement transmissibles): infections vaginales :le Trichomonas vaginalis claude léger

54 Agent du paludisme Plasmodium (malaria), vecteur =le moustique femelle b- les vers ou helminthes variés en taille, toujours un hôte intermédiaire quelques exemples : le tænia, les oxyures … les schistosomes:, les anguillules…. prévention au cours des voyages… 54claude léger

55 Les Champignons agents responsables de mycoses a-les levures : candida albicans,muguet des bébés et infections vaginales, b-autres:mycoses cutanées diverses, ongles et mycoses entre les orteils… champignons tropicaux beaucoup plus graves. Peau, cheveux …. claude léger

56 56 c-moisissures: Penicillium ( les antibiotiques à partir de la moisissure ) Pathologies graves sur des sujets fragilisés :Apergillus =aspergillose : claude léger

57 LES PRIONS protéines, agents infectieux de structure totalement différente ATNC: agent transmissible non conventionnel: agent de la maladie de Creutzfeldt Jakob, chez lhomme et de lencéphalopathie spongiforme bovine -ESB- ou maladie de la « vache folle «, chez la vache Tremblante du mouton….Kuru chez les papous…. claude léger

58 58 4-IDENTIFICATION DES MICROBES méthode directe, à partir du produit biologique méthode indirecte recherche et dosage des anticorps, sur le sérum évolution des techniques, biologie moléculaire, génotypage…. claude léger

59 59 5-LES MICROBES EN SERVICES DE SOINS Y a-t-il plus de risques dinfections dans les établissements de santé ??? la réponse est: oui Dans lenvironnement hospitalier, tout est différent : au bout de 3 jours la flore du patient change, le patient va donc être fragilisé il va donc falloir composer avec tous ces éléments. claude léger

60 60 CONCLUSIONS claude léger


Télécharger ppt "1 hygiène : IFSI CROIX ROUGE 1ERE ANNEE -2009/2010 Les agents infectieux claude léger."

Présentations similaires


Annonces Google