La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LINFIRMIER ET LES GAZ DU SANG ET LA PAI Aurélie INEICHEN - ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LINFIRMIER ET LES GAZ DU SANG ET LA PAI Aurélie INEICHEN - ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud."— Transcription de la présentation:

1 LINFIRMIER ET LES GAZ DU SANG ET LA PAI Aurélie INEICHEN - ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud

2 Objectifs pédagogiques Découvrir, connaître et comprendre les soins infirmiers réalisés auprès des patients, Découvrir, connaître et comprendre les soins infirmiers réalisés auprès des patients, Connaître le matériel, les indications de la pose dun GDS et dune PAI Connaître le matériel, les indications de la pose dun GDS et dune PAI Etre capable dassurer une surveillance efficace dun patient ayant eu des GDS et porteur dune PAI Etre capable dassurer une surveillance efficace dun patient ayant eu des GDS et porteur dune PAI

3 LEGISLATION Article R Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier ou l'infirmière accomplit les actes ou dispense les soins suivants visant à identifier les risques et à assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage 19° Recueil des observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de l'état de santé de la personne et appréciation des principaux paramètres servant à sa surveillance : température, pulsations, pression artérielle, rythme respiratoire, volume de la diurèse, poids, mensurations, réflexes pupillaires, réflexes de défense cutanée, observations des manifestations de l'état de conscience, évaluation de la douleur ; 19° Recueil des observations de toute nature susceptibles de concourir à la connaissance de l'état de santé de la personne et appréciation des principaux paramètres servant à sa surveillance : température, pulsations, pression artérielle, rythme respiratoire, volume de la diurèse, poids, mensurations, réflexes pupillaires, réflexes de défense cutanée, observations des manifestations de l'état de conscience, évaluation de la douleur ; 36° Surveillance des sondes et cathéters et des drains 36° Surveillance des sondes et cathéters et des drains

4 LEGISLATION SUITE Article R L'infirmier ou l'infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d'une prescription médicale qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d'un protocole écrit, qualitatif et quantitatif, préalablement établi, daté et signé par un médecin 36° Prélèvement de sang par ponction artérielle pour gazométrie,

5 DEFINITION DES GDS Prélèvement de sang artériel qui permet dévaluer la ventilation et léquilibre acido basique, Prélèvement de sang artériel qui permet dévaluer la ventilation et léquilibre acido basique, Rappel : air ambiant 21% O2, CO2 0,03% Rappel : air ambiant 21% O2, CO2 0,03% Différentes techniques : la plus connue gazométrie artérielle réalisée sur PM Différentes techniques : la plus connue gazométrie artérielle réalisée sur PM

6 INDICATIONS Défaillance respiratoire Défaillance respiratoire Comas Comas

7 QUEL MATERIEL ? Seringue spécifique héparinée Seringue spécifique héparinée Aiguille bleue Aiguille bleue Compresses stériles 5 à 10 Compresses stériles 5 à 10 Antiseptique selon protocole du service Antiseptique selon protocole du service Gants stériles Gants stériles Protection Protection Elasto, Elasto, Plateau, Plateau, Haricot, poubelle, bon de labo rempli et 2 étiquettes Haricot, poubelle, bon de labo rempli et 2 étiquettes

8 TECHNIQUE DE SOIN lIDE expliquer le geste au patient, très important de sa collaboration dépendra la réussite de votre geste Patient ½ assis, bras poser à coté de lui et le poignet souple, IDE sinstalle confortablement, IDE repère lartère radiale IDE fait le test dhowell Préparation de la seringue et de laiguille Mettre les gants Mettre les gants

9 SUITE Antiseptie de la peau Antiseptie de la peau Repérer lendroit des pulsations avec les doigts Repérer lendroit des pulsations avec les doigts Piquer doucement entre les 2 doigts ( index poser sur artère), Piquer doucement entre les 2 doigts ( index poser sur artère), Quand bien dans lartère, la seringue remonte toute seule, Quand bien dans lartère, la seringue remonte toute seule, Une fois le pt fini, comprimé fortement avec compresses et mettre lelasto ( eviter de faire garrot autour du poignet) Une fois le pt fini, comprimé fortement avec compresses et mettre lelasto ( eviter de faire garrot autour du poignet)

10 SUITE Purger lair dans la seringue et mettre le bouchon, Purger lair dans la seringue et mettre le bouchon, Mettre étiquette sur la seringue et envoyer rapidement le prélèvement, Mettre étiquette sur la seringue et envoyer rapidement le prélèvement,

11 SURVEILLANCE Apparition dun hématome, Apparition dun hématome, Douleur, Douleur, Si prélèvements itératifs : changer de côté, Si prélèvements itératifs : changer de côté, Sensibilité, Sensibilité, Mobilité, Mobilité, Pansement compressif 24h Pansement compressif 24h

12 RESULTATS NORMAUX Ph 7,38 – 7,42 Ph 7,38 – 7,42 PAO mmhg PAO mmhg PCO mmhg PCO mmhg RA, Bicar RA, Bicar

13 TRANSMISSIONS Une fois le prélèvement réalisé : Une fois le prélèvement réalisé : Noter : par écrit sur votre feuille de surveillance Noter : par écrit sur votre feuille de surveillance Vérifier les résultats et avertir le médecin Vérifier les résultats et avertir le médecin

14 PRINCIPES DE LA PA INVASIVE Permet le monitorrage en continue de la pression artérielle, Permet le monitorrage en continue de la pression artérielle,

15 INDICATIONS Patient au bloc opératoire chirurgie lourde Patient au bloc opératoire chirurgie lourde Patient en réa troubles hémodynamiques Patient en réa troubles hémodynamiques (choc hypovolémique, choc septique, polytro)

16 CONTRE INDICATIONS Relatives / pose Pathologie vasculaire Pathologie vasculaire

17 TECHNIQUE : QUEL MATERIEL? 1 KTA intoduit dans lartère radiale ou fémorale 1 KTA intoduit dans lartère radiale ou fémorale Tubulure spécifique reliée à une poche de serum phy de 500ml Tubulure spécifique reliée à une poche de serum phy de 500ml Une poche d econtre pression Une poche d econtre pression Même technique de soin que le KTC sauf le matériel diffère Même technique de soin que le KTC sauf le matériel diffère

18 QUI POSE ? Médecins ( interne) Médecins ( interne) IDE prépare le matériel et lassiste IDE prépare le matériel et lassiste

19 SURVEILLANCE Technique : absence de fuite sur le circuit, KTA bien fixé à la peau, Technique : absence de fuite sur le circuit, KTA bien fixé à la peau, Biologique et clinique : GDS et autres prélèvements facilités Biologique et clinique : GDS et autres prélèvements facilités Surveillance efficacité : tracer de la courbe, important à chaque prise de poste faire de zéro, et vérifier la poche de sérum phy qui sert à rincer le circuit lors de prélèvement, réglage des alarmes Surveillance efficacité : tracer de la courbe, important à chaque prise de poste faire de zéro, et vérifier la poche de sérum phy qui sert à rincer le circuit lors de prélèvement, réglage des alarmes

20 CONCLUSION La surveillance dune PA invasive idem à celle dun KTC La surveillance dune PA invasive idem à celle dun KTC Risque infectieux majoré Risque infectieux majoré Matériaux simples Matériaux simples Rôle fondamentale de linfirmier et de laide – soignant Rôle fondamentale de linfirmier et de laide – soignant


Télécharger ppt "LINFIRMIER ET LES GAZ DU SANG ET LA PAI Aurélie INEICHEN - ROYER, Cadre de Santé, Réanimation chirurgicale, Hôpitaux universitaires Paris Sud."

Présentations similaires


Annonces Google