La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La puéricultrice en centre de PMI Isabelle PUEL Puéricultrice coordinatrice Conseil général du Val de Marne Avril 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La puéricultrice en centre de PMI Isabelle PUEL Puéricultrice coordinatrice Conseil général du Val de Marne Avril 2009."— Transcription de la présentation:

1 La puéricultrice en centre de PMI Isabelle PUEL Puéricultrice coordinatrice Conseil général du Val de Marne Avril 2009

2 OBJECTIFS SEQUENCE Présenter le rôle de la puéricultrice lors des activités sur le centre de PMI : la consultation de prévention pédiatrique, l'accueil pesée- conseils, les actions de prévention individuelle et collective. Expliquer la fonction de puéricultrice responsable du centre de PMI/équipe, l'organisation et le budget. Développer sur le nécessaire travail en réseau de l'équipe de PMI. Évoquer l'évolution des fonctions de la puéricultrice en centre de PMI. L'étudiant doit être capable de : Expliquer en quoi la puéricultrice s'inscrit dans une politique de santé nationale et locale. Expliquer en quoi la consultation de PMI contribue aux missions de ce service. Décrire les données épidémiologies d'une consultation de PMI.

3 Décrire les principales activités mises en œuvre par la puéricultrice en PMI. Décrire les attentes des parents et comment la puéricultrice les prend en charge. Décrire les actions mises en place vis-à-vis des populations fragiles (handicapées, exclues, marginalisées...) et les moyens de s'adapter à des pratiques culturelles différentes. Expliquer le rôle de la puéricultrice dans l'encadrement de l'équipe de PMI, des étudiants et dans la collaboration au travail en partenariat et en réseau.

4 Sommaire Introduction I. La consultation de prévention pédiatrique II. Les actions de prévention individuelle III. Les actions de prévention collective IV. La gestion d'un centre de PMI V. Le travail en réseau Conclusion

5 Introduction Le cadre législatif Toutes les activités sont définies par la circulaire du 16/03/1983 (relative aux orientations du service départementale de PMI) reprises dans la loi du 18/12/1989 (relative à la protection et à la promotion de la santé, de la famille et de l'enfance). Le décret du 6/08/1992 relatif à la PMI dit que « le service départemental doit disposer d'une puéricultrice à plein temps ou son équivalent pour 250 enfants nés vivants au cours de l'année civile précédente, de parents résidants dans le département ». L'arrêté du 13/07/1983 relatif au diplôme d'état de puéricultrice permet également de définir la compétence et le niveau de connaissances attendues en fin de formation. Chaque département organise les actions en fonction de la population, de la politique locale.... service public gratuit territorialisé, mis en place par les conseils généraux... Les missions de la puéricultrice en centre de PMI Il n'est plus uniquement de lutter contre la mortalité infantile. Elle doit promouvoir la santé de la mère et de l'enfant de 0 à 6 ans. Elle a pour objectif de soutenir les parents dans leur rôle et les conforter dans leurs compétences. Elle cherche à développer des stratégies collectives de prévention et d'éducation à la santé. Plan de l'exposé : Les différentes activités du centre de PMI La gestion d'un centre de PMI Le travail en PMI pluri disciplinaire et de réseau

6 I. La consultation de prévention pédiatrique Une des activités principales, les enfants sont suivis de la naissance jusqu'à 6 ans. Le médecin prodigue les vaccins obligatoires et ceux recommandés. Il effectue les examens obligatoires du 9ème mois, 24ème mois et le bilan des 4 ans. Il surveille le développement staturo pondéral. Il dépiste une anomalie éventuelle et oriente vers un spécialiste. Il prend le temps d'écouter et de conseiller les parents. Il participe aux enquêtes de santé publique et au recueil de donnés statistiques. Différents professionnels sont mobilisés avant, pendant et après la consultation en fonction de leur disponibilité et de leurs compétences. Les professionnels ont pour objectifs de proposer les meilleurs conditions d'accueil, d'écoute, de soutien aux familles et de les rendre acteurs de la prévention autour de la santé de leur enfant. Il apparaît indispensable de trouver une organisation favorisant ces conditions.

7 1. Avant la consultation L'auxiliaire de puériculture Vis-à-vis des nouveaux enfants : Explique aux parents les activités de la PMI soit au téléphone soit lors d'une pesée. Prend RDV avec la puéricultrice dès la semaine suivante pour remplir la première partie du dossier médical + pesée si nourrisson. Vis-à-vis des RDV : Prépare l'agenda en fonction du planning du médecin, avec des RDV toutes les 15 à 20 minutes. Sort les dossiers pour la consultation. Vis-à-vis des lieux et du matériel : Met en place le matériel nécessaire dans le cabinet médical sur le chariot et avertit la puéricultrice si manque de matériel ou de produit. Veille à l'aménagement de la salle d'attente.

8 La puéricultrice Vis-à-vis des nouveaux enfants : Voit tous les bébés et parents entrants en entretien individuel. Remplit 1ère partie du dossier médical et répond aux préoccupations des parents. Vis-à-vis des RDV : Participe à la prise de RDV, fixe le premier RDV + 3 autres. Vérifie l'équilibre des consultations et cible les consultations où elle doit être absolument là ou faire des transmissions au médecin. Vis-à-vis des lieux et du matériel : Veille à la sécurité des locaux et signale d'éventuels dégradations. Vérifie la péremption des médicaments, des vaccins et leur nombre suffisant. Commande le matériel, les médicaments et les vaccins nécessaires. Range la pharmacie.

9 L'éducatrice de jeunes enfants Vis-à-vis des nouveaux enfants : Se présente lorsqu'elle est là et se met en relation avec l'enfant et ses parents. S'inscrit dans la dimension de santé globale. Vis-à-vis des RDV : Transmet les appels ou demande de rappeler. Vis-à-vis des lieux et du matériel : Propose à l'équipe des idées de jeux pour les enfants, voir d'aménagement de l'espace. Fait part de ses observations éventuelles aux familles voire à l'équipe. Aide à gérer l'attente. Veille au bien-être des familles, écoute, conseille, donne des informations sur la ville.

10 L'agent d'entretien Vis-à-vis des RDV : Transmet les appels, prend les coordonnées et le motif ou demande de rappeler. Vis-à-vis des lieux et du matériel : Effectue le nettoyage et le rangement de la salle d'attente, sanitaires, salle de pesée et bureau médical. Le médecin Donne son planning et avertit des modifications à l'avance. S'informe des remarques ou observations particulières concernant des familles suivies ou des nouvelles familles. Fait part de ses besoins en matériel ou en pharmacie

11 2. Pendant la consultation L'auxiliaire de puériculture Accueille la famille Note sur le registre des statistiques et des entrées, les données + date, âge de l'enfant et tampon PMI sur carnet de santé. Pèse et mesure l'enfant + point sur l'alimentation si moins de 1 ans à noter sur dossier médical + carnet de santé + dépistage auditif au 9ème mois + dépistage visuel entre 3 et 4 ans (fonction du langage et de la coopération de l'enfant) voir dépistage du langage. Note dans le dossier par qui est accompagné l'enfant. Ajoute un post-it si remarque particulière de la famille à reprendre en consultation. Observe dans la salle d'attente + régule si trop agitation en proposant des activités (coloriage, jeux, lectures). Surveille si fratrie dans la salle d'attente pendant que la mère est dans bureau médical. Aide le médecin pour maintenir un enfant lors du vaccin.

12 La puéricultrice Idem auxiliaire de puériculture + pré rempli dossier si non faits. Observe et conforte la relation entre parents-enfant et fait transmissions. Peut proposer à la famille d'être présente en consultation en fonction de la situation voire à la demande du médecin. L'éducatrice de jeunes enfants Se présente auprès des parents et échange avec eux. Observe dans la salle d'attente + veille au climat relationnel. Propose éventuellement lectures, musique, activités aux enfants. L'agent d'entretien Se situe en salle d'attente si disponible et propose des jeux, dessins aux enfants. Surveille si fratrie dans la salle d'attente pendant que la mère est dans bureau médical.

13 Le médecin Prend connaissance des données remplies dans le dossier. Reprend si besoin l'alimentation notée en salle de pesée, observe la relation mère-enfant. Fait l'examen médical, dépistage... Répond aux questions des parents et peut renvoyer à la puéricultrice (VAD possible) ou AP sur un autre temps de pesée voire psychologue ou conseillère conjugale. Vaccine avec l'aide de la mère voire du professionnel alors appelé. Note sur le dossier médical + carnet de santé, fait les ordonnances + transmissions entre les deux consultations à l'AP ou la puéricultrice.

14 3. Après la consultation L'auxiliaire de puériculture Range les dossiers, le bureau médical, la salle d'attente. Fait et prend des transmissions éventuelles suite consultation + RDV/ prise vitamine. La puéricultrice Fait et prend des transmissions éventuelles suite consultation voire RDV/ IDR ou RDV orientation ou RDV puéricultrice. L'éducatrice de jeunes enfants Fait et prend des transmissions éventuelles suite consultation. Le médecin Fait et prend des transmissions éventuelles suite consultation. L'agent d'entretien Fait le ménage des différents lieux utilisés.

15 Il est à noter que dans la première et la troisième étape le psychologue et la puéricultrice de secteur peuvent aussi faire part de leurs observations, leurs inquiétudes sur des familles suivies. Il est prévu des temps d'échange tous les mois entre puéricultrices, médecin, psychologue et auxiliaires de puériculture. Cette organisation répond en priorité aux besoins des familles d'être respectée et dans une relation singulière avec le professionnel. La finalité est d'aider les parents et l'enfant à être acteur de leur santé et de favoriser une relation de confiance avec leur enfant. Enfin, l'organisation de la consultation médicale prend en compte l'ensemble des professionnels y participant et l'évolution de la population qui la fréquente. Elle nécessite une remise en question régulière de notre pratique afin de proposer un service de qualité optimale dans la limite de nos moyens et de la volonté de chacun.

16 II. Les actions de prévention individuelle Pesée, conseils, accompagnement à l'allaitement et à la parentalité sans rendez-vous. Une activité qui répond à une demande systématique des parents/ sorties précoces de la maternité. Soins divers : surveillance cordon voire nitratage cordon... Entretien voire consultation avec la puéricultrice (VAL suivi) ou le psychologue sur rendez-vous. Bilan des 3-4 ans à organiser en école maternelle. Signalement d'une situation de maltraitance ou à risque.

17 III. Les actions de prévention collective Diffusion des informations de campagne pour la santé INPES, ministère de la santé, locale... avec les supports données : affiches, brochures, film à visualiser... Démonstration/ hygiène bucco dentaire... Panneaux d'affichage en fonction de l'actualité, des besoins des familles. Projets avec des associations sur le centre type Parents en jeu, rencontres à thème... Intervention des les écoles primaires pour échanger sur une thématique choisies par les parents. Accueil parents-bébés ou parents-enfants. Halte jeux. Toutes ces actions répondent à des objectifs précis... Elles sont adaptées à une population multi-culturelle et d'origine sociale différente. L'idée est de favoriser les liens entre familles et professionnels qui passe par le respect et l'écoute de chacun.

18 IV. La gestion d'un centre de PMI La puéricultrice en centre de PMI peut en être aussi la directrice. En dehors de favoriser l'accueil des familles dans leur singularité, son rôle est : Gestion organisationnelle des activités Planifie toutes les activités et les consultations, les remplacements et fait remonter le planning des consultations pendant les vacances scolaires. Participe à l'élaboration de statistiques et d'enquêtes. Participe à la réflexion concernant la halte jeux. Gestion administrative Gère le centre dans sa partie administrative, matérielle, budgétaire (commande, suivi maintenance) et participe à l'organisation les travaux si besoin. Conçoit différents outils de travail (fiches, plannings, courriers, affiches...) et écrits à l'usage des stagiaires et nouveaux professionnels. Rédige le rapport d'activité annuel du centre.

19 Gestion d'équipe et du travail en partenariat Encadre une équipe d'environ 5 personnes (2 auxiliaires de puériculture, 1 éducatrice, 1 agent voire 1 infirmière ) : écoute des besoins, soutien, sensibilisation aux besoins des familles et cohérence du travail, planning, remplacement, notation, organisation du travail, formation continue, évaluation, mobilisation dans les écrits et diffusion des informations. A noter la particularité d'encadrer une petite équipe. Accueille des stagiaires et des nouveaux professionnels, participe à leur formation. Anime les différentes réunions (service ou générale ou avec des partenaires ou des parents) et participe à des réunions extérieures. Propose, impulse ou met en place des projets d'action de prévention collective ou individuel. Entretient, en les rencontrant régulièrement, des relations avec les professionnels d'autres institutions, services ou personnes d'association concernés par les enfants de 0 à 6 ans.

20 V. Le travail en réseau Dans le plan périnatalité un chapitre précise le rôle du service de PMI comme « acteur clé du réseau de périnatalité ». L'équipe de PMI, membre du réseau périnatalité est amenée à travailler à la fois avec des professionnels de : la circonscription du service de PMI, sociale ou de l'ASE, la municipalité : PMI, service de la petite enfance, scolaire et santé, du groupement ou territoire : puéricultrice et médecin, l'éducation nationale : écoles maternelles, médecin et psychologue scolaire, les maternités des cliniques ou hôpitaux environnant, les services de néonatalogie, de pédiatrie, spécialité infantile, l'HAD,

21 les services de psychiatrie, de suivi psychologique ou handicap, CMPP,CMP adulte, CAMSP (Centre d'action médico sociale précoce)... les médecins de ville, les associations telles que Léo Lagrange/alphabétisation, travailleuse familial, espace droits et famille, restaurant du coeur, secours populaire, jumeaux et plus, solidarilait, Leche league, ISM... les laboratoires : lait maternel, vaccins. A noter que les transmissions avec les maternités et les services de néonatalogie sont à entretenir dans des délais permettant un contact rapide avec la famille. La puéricultrice sur le centre doit investir dans la pérennité et l'élargissement de ces liens entre partenaires afin de mener des actions cohérentes et pertinentes auprès des familles. Elle participe donc a un certain nombre de réunions, de rencontres avec ces professionnels.

22 CONCLUSION Difficultés actuelles : Pénurie de médecin => manque de consultations ; inadéquation entre la demande des familles quand leur enfant est malade que nous renvoyons parfois à un médecin de ville ; moyens en baisse par rapport au nombre de demandes en augmentation ; grande précarité psycho sociale, familles d'origine étrangère « entre deux cultures » ; vigilance pour éviter de faire des « ghettos » en PMI. Perspectives : Modifications des fonctions des professionnels en PMI importantes dans les années à venir. Particularité lorsque CPEF : polyvalence importante des professionnels. Domaine d'exercice de la puéricultrice le plus complet qui fait appel à toutes ses connaissances théoriques, pratiques et personnelles. Possibilités d'initiatives en fonction de son champ de compétences et d'innovations dans les projets. Aucune journée ne se ressemble.


Télécharger ppt "La puéricultrice en centre de PMI Isabelle PUEL Puéricultrice coordinatrice Conseil général du Val de Marne Avril 2009."

Présentations similaires


Annonces Google