La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CAS CLINIQUE : Mr R Jean Marc TROCELLO Alice de TASSIGNY Michaëla PERNON Thierry PERON-MAGNAN Club Clinique et Rééducation en Neurologie

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CAS CLINIQUE : Mr R Jean Marc TROCELLO Alice de TASSIGNY Michaëla PERNON Thierry PERON-MAGNAN Club Clinique et Rééducation en Neurologie"— Transcription de la présentation:

1 CAS CLINIQUE : Mr R Jean Marc TROCELLO Alice de TASSIGNY Michaëla PERNON Thierry PERON-MAGNAN Club Clinique et Rééducation en Neurologie ccrn.unblog.fr

2 Yann, 35 ans Maladie de Wilson débutée en 1994 : Premiers symptômes « psychiatriques »: Repli sur soi, troubles du comportement Installation de troubles de la marche et de la parole Cliniquement : Association dune hyperactivité motrice, de troubles attentionnels, Syndrome parkinsonien et dystonie responsable dune dysarthrie, dun freezing avec marche difficile Sur le plan thérapeutique : - Traitement de la maladie de Wilson (Trolovol et Zinc) - Mise en route de Ritaline - Injection de toxine botulique

3 Évaluation neuropsychologique (I) - Octobre Préservation aptitudes de raisonnement mémoire de travail traitement visuo-spatial et visuo-constructif praxies gestuelles - Altération ressources attentionnelles (soutenues & divisées) capacités mnésiques (tbles dallure sous-cortico- frontaux) fonctionnement exécutif (persévération et ralentissement accru lors de tâches de flexibilité mentale)

4 - Contexte : fatigue et anxiété fluctuations (mémoire épisodique, attention, mémoire de travail) (mémoire épisodique, attention, mémoire de travail) Évaluation neuropsychologique (II) - Juin Amélioration / Préservation - tâche dattention soutenue : amélioration significative (qualitative et quantitative) - capacités de catégorisation, de planification, dabstraction conceptuelle - Diminution / Altération - mémoire de travail déficitaire - tâches simples : ralentissement majeur - double-tâche : score pathologique - lapsus attentionnels fréquents - fonctionnement exécutif : défaut dinitiation (+++), flexibilité mentale, accès au lexique

5 FBI : Inventaire du comportement frontal FBI : Inventaire du comportement frontal 1) Comportements « négatifs » = 57.6 % 2) Comportements « positifs » = 23 % Plaintes du patient (exprimées lors du questionnaire) : 1) tendance apathique, manque dintérêt, perte de motivation pour les AVQ et pour échanger avec son entourage, manque dinitiative, rigidité, difficulté de planification, de maintien dune activité, distractibilité, difficulté à mesurer les répercussions de ses troubles. Absence de douleur morale associée à lévocation / la prise de conscience de ces difficultés 2) persévérations idéiques (fumer), impulsivité, agitation motrice Évaluation neuropsychologique (III) - Septembre

6 Evaluation orthophonique Dysarthrie mixte majeure Dysarthrie mixte majeure Type extra-pyramidal et dystonique Type extra-pyramidal et dystonique Perturbation +++ de lintelligibilité Perturbation +++ de lintelligibilité Caractéristiques : Caractéristiques : - tachylalie et accélérations paroxystiques du débit, - trouble de linitiation de la parole de type freezing, palilalies, - faible amplitude respiratoire, incoordination pneumo-phonique, - hypophonie, - perte des modulations de la hauteur et de lintensité vocale, - imprécision articulatoire sévère, - discret nasonnement. + réduction de lincitation verbale, déficit de lévocation lexicale, troubles attentionnels et de la mémoire de travail.

7 Orthophonie : 1 ère session rééducative Relaxation, détente, souffle Relaxation, détente, souffle Focalisation sur le rythme, la durée : Focalisation sur le rythme, la durée : perception / conscience des accélérations : feed-backs, perception / conscience des accélérations : feed-backs, intériorisation dun rythme interne, intériorisation dun rythme interne, contrôle volontaire en production, contrôle volontaire en production, stratégies de planification de la parole : séquençage, syllabation de la parole spontanée, pauses, stratégies de planification de la parole : séquençage, syllabation de la parole spontanée, pauses, // parler fort (LSVT), hyperarticulation. Travail de larticulation à travers les exercices de rythme Travail de larticulation à travers les exercices de rythme Généralisation des stratégies : situation écologique Généralisation des stratégies : situation écologique Discrètes améliorations, notamment de : Discrètes améliorations, notamment de : initiation de la parole, rétrocontrôle, amplitude respiratoire, intensité, expressivité faciale, vitesse de ttt, maintien des consignes, mémoire verbale de travail, à court terme.

8 2 ème session rééducative Motivation, stimulations Motivation, stimulations Entraînement intensif, régulier Entraînement intensif, régulier Fatigabilité + + Fatigabilité + + Ré-actualisation des axes rééducatifs : Ré-actualisation des axes rééducatifs : cf. coût cognitif, réduction du discours spontané. Centre dintérêt : musique, chant Centre dintérêt : musique, chant facilitation de linitiation de la parole par lintonation, facilitation de linitiation de la parole par lintonation, pattern mélodique (MIT), pattern mélodique (MIT), mouvement de la main, mouvement de la main, chant, karaoké (entraînement à domicile) : ré-afférentation de la boucle audio-phonatoire, incitation et stimulations verbales. chant, karaoké (entraînement à domicile) : ré-afférentation de la boucle audio-phonatoire, incitation et stimulations verbales. Système de communication augmentatif : pacing board : rythmer les productions du patient. Système de communication augmentatif : pacing board : rythmer les productions du patient.

9 Travail du rythme pacing-board Le patient marque le rythme de la musique à laide dun pacing-board

10 Kinésithérapie 2007/2008 Clinique : Clinique : Freezing+++ chutesFreezing+++ chutes DystoniesDystonies Stéréotypies MSStéréotypies MS Évaluation : Évaluation : Pb dinitiation de la marchePb dinitiation de la marche Absence de motivation « spontanée »Absence de motivation « spontanée » Périmètre de marche = 20 mPérimètre de marche = 20 m TUG : 47 secTUG : 47 sec Autonomie : Autonomie : Déplacements en fauteuil roulantDéplacements en fauteuil roulant Fait du vélo, du scooter, en ville!!Fait du vélo, du scooter, en ville!! Vit chez sa mèreVit chez sa mère Projet de centre de rééducationProjet de centre de rééducation Point favorable : Point favorable : Bonne sensibilité aux stratégies avec « séquençage » Bonne sensibilité aux stratégies avec « séquençage »

11 Objectif de rééducation : La marche Travail analytique marche : Travail analytique marche : Transfert du poids du corpsTransfert du poids du corps Coordination droite gauche / haut basCoordination droite gauche / haut bas Demi-tours décomposésDemi-tours décomposés Détente = relaxation +++Détente = relaxation +++ Stratégies mentales / motricitéStratégies mentales / motricité Tenter dinstaurer des « routines mentales »: Compter en marchant Compter en marchant Lever les genoux (comme pour monter un escalier) Lever les genoux (comme pour monter un escalier) Un pas en avant / arrière Un pas en avant / arrière Indiçage visuel Indiçage visuel Initier et enchaîner des stratégies …!! Moyens :

12 Le problème… freezing (blocage tous les trois mètres…) marche Ce qui …marche …!

13 Quelques exemples de stratégies de rééducation 2007/2008 Indiçage visuel Équilibre talons pointes Marche sur place coordination bras jambes Jeu de ballon : Motricité et cible mobile Auto-séquençage : Marche en enjambant le balai


Télécharger ppt "CAS CLINIQUE : Mr R Jean Marc TROCELLO Alice de TASSIGNY Michaëla PERNON Thierry PERON-MAGNAN Club Clinique et Rééducation en Neurologie"

Présentations similaires


Annonces Google