La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Alcool Effets sur la santé daprès lexpertise collective INSERM 2001.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Alcool Effets sur la santé daprès lexpertise collective INSERM 2001."— Transcription de la présentation:

1 Alcool Effets sur la santé daprès lexpertise collective INSERM 2001

2 Alcool/Effets sur la santé Quelques chiffres décès /an en France, sans compter les décès par accident sous lemprise de lalcool ; plus de la moitié par K des VAEDS et environ 40% par cirrhose du foie décès /an en France, sans compter les décès par accident sous lemprise de lalcool ; plus de la moitié par K des VAEDS et environ 40% par cirrhose du foie Les hommes sont les plus touchés avec 7% des décès contre 2% ; la tranche dage 45/55 ans est particulièrement concernée avec 20% des décès masculins contre 10% des décès chez la femme. Les hommes sont les plus touchés avec 7% des décès contre 2% ; la tranche dage 45/55 ans est particulièrement concernée avec 20% des décès masculins contre 10% des décès chez la femme. En 20 ans, le taux de mortalité lié à la consommation chronique dalcool a chuté denviron 40%. Mais cette baisse a subi un ralentissement ces dernières années. En 20 ans, le taux de mortalité lié à la consommation chronique dalcool a chuté denviron 40%. Mais cette baisse a subi un ralentissement ces dernières années.

3 Alcool/Effets sur la santé Quelques chiffres 2 Les ventes dalcool en France restent parmi les plus élevées en Europe Les ventes dalcool en France restent parmi les plus élevées en Europe Fortes disparités régionales, France coupée en deux avec une mortalité liée à la consommation excessive dalcool 3fois > chez les H et près de 5 fois> chez les F dans le Nord-Pas de Calais / région Midi-Pyrénées. Fortes disparités régionales, France coupée en deux avec une mortalité liée à la consommation excessive dalcool 3fois > chez les H et près de 5 fois> chez les F dans le Nord-Pas de Calais / région Midi-Pyrénées. Disparités importantes selon catégories socioprofessionnelles avec 10 fois plus de décès chez employés et ouvriers / cadres supérieurs et professions libérales. Disparités importantes selon catégories socioprofessionnelles avec 10 fois plus de décès chez employés et ouvriers / cadres supérieurs et professions libérales.

4 Alcool / Effets sur la santé Devenir de lalcool dans lorganisme : pharmacocinétique et métabolisme 1 éthanol = petite molécule (CH3CH2OH) absorbée par simple diffusion à % au niveau duodénum et jéjunum. distribution en quelques minutes vers les organes très vascularisés (cerveau, poumon, foie). vol de distribution (masse maigre) plus faible chez la F à 0.50l/kg contre 0.65/kg chez lH, entraînant un éthanolémie plus élevée pour une même quantité ingérée.

5 Alcool / Effets sur la santé Devenir de lalcool dans lorganisme : pharmacocinétique et métabolisme 2 Le foie prend en charge lessentiel du métabolisme de lOH grâce aux enzymes de la famille des alcool- déhydrogénases (ADH), des aldéhyde-déhydrogénases (ALDH) et du cytochrome CYP2E1. finalement, lacétate est oxydé en dioxyde de carbone et en eau dans les tissus. Lélimination au delà de 0.50g/l est denviron 0.15g/l/h avec de grandes variations inter et intra- individuelles.

6 Alcool / Effets sur la santé Interactions alcool / médicaments Certains médicaments modifient la pharmacocinétique de lOH: antinauséeux, mdts du mal des transports avancent le pic déthanolémie (en accélérant la vidange gastrique) alors que les anticholinergiques la retardent (en ralentissant louverture du pylore) Certains médicaments modifient la pharmacocinétique de lOH: antinauséeux, mdts du mal des transports avancent le pic déthanolémie (en accélérant la vidange gastrique) alors que les anticholinergiques la retardent (en ralentissant louverture du pylore) Léthanol peut interagir sur la pharmacocinétique des médicaments : Léthanol peut interagir sur la pharmacocinétique des médicaments : le cytochrome P4502E1 (CYP2E1), dont la synthèse est induite par lOH, métabolise certains médicaments comme le paracétamol en métabolite hépatotoxique : hépatite grave, entraînant le décès dans 20% des cas, possible pour des doses de paracétamol à peine supra thérapeutiques en cas dalcoolisation chronique. le cytochrome P4502E1 (CYP2E1), dont la synthèse est induite par lOH, métabolise certains médicaments comme le paracétamol en métabolite hépatotoxique : hépatite grave, entraînant le décès dans 20% des cas, possible pour des doses de paracétamol à peine supra thérapeutiques en cas dalcoolisation chronique.

7 Alcool / Effets sur la santé Principales pathologies liées à la consommation excessive dalcool1 Atteintes hépatiques : malnutrition ou surpoids semblent favoriser ces pathologies. Stéatose Stéatose Hépatite alcoolique Hépatite alcoolique Cirrhose : 9000 décès en 1998 La plupart sont diagnostiquées vers 50 ans chez lhomme. Durée dintox nécessaire = au moins 10 ans chez les femmes et au moins 15 ans chez les hommes, pour des dose quotidiennes plus faibles chez la femme. Risque multiplié par 3 ou 4 à partir de 30 g/J chez la femme et 50g/J chez lhomme. Lalcool est un facteur de gravité dévolution des infections virales chroniques (VHB, VHC) en augmentant le taux et/ou la vitesse de constitution de la cirrhose. Cirrhose : 9000 décès en 1998 La plupart sont diagnostiquées vers 50 ans chez lhomme. Durée dintox nécessaire = au moins 10 ans chez les femmes et au moins 15 ans chez les hommes, pour des dose quotidiennes plus faibles chez la femme. Risque multiplié par 3 ou 4 à partir de 30 g/J chez la femme et 50g/J chez lhomme. Lalcool est un facteur de gravité dévolution des infections virales chroniques (VHB, VHC) en augmentant le taux et/ou la vitesse de constitution de la cirrhose. Après le diagnostic de cirrhose, 40 à 80% des patients décèdent dans les 5 ans. Transplantation hépatique, ultime recours en cas de cirrhose sévère. Après le diagnostic de cirrhose, 40 à 80% des patients décèdent dans les 5 ans. Transplantation hépatique, ultime recours en cas de cirrhose sévère.

8 Alcool / Effets sur la santé Principales pathologies liées à la consommation excessive dalcool 2 Lexcès dalcool provoque des cancers: Lexcès dalcool provoque des cancers: Cancers des VAEDS : bouche, pharynx, œsophage et larynx. Risque entre 2 et 6 fois plus important en fonction de la quantité dOH ingérée. Alcool + Tabac = redoutable cocktail 45g dalcool/J et plus de 40 cigarettes/J = risque de K de la cavité buccale et du pharynx multiplié par 15. Cancers des VAEDS : bouche, pharynx, œsophage et larynx. Risque entre 2 et 6 fois plus important en fonction de la quantité dOH ingérée. Alcool + Tabac = redoutable cocktail 45g dalcool/J et plus de 40 cigarettes/J = risque de K de la cavité buccale et du pharynx multiplié par 15. Cancer du foie : Napparaît que chez les patients ayant développé une cirrhose. Probabilité évaluée à 15-20% à 5 ans. Linfection par les virus des hépatites B ou C est une variable associée à un risque élevé de développer un carcinome hépatocellulaire. Cancer du foie : Napparaît que chez les patients ayant développé une cirrhose. Probabilité évaluée à 15-20% à 5 ans. Linfection par les virus des hépatites B ou C est une variable associée à un risque élevé de développer un carcinome hépatocellulaire. Cancer du sein chez la femme, probable relation soulignée dans certaines études. Au delà de 10g dalcool/J, ce risque semble augmenter de 10% tous les 10g supplémentaires dalcool consommés. Cancer du sein chez la femme, probable relation soulignée dans certaines études. Au delà de 10g dalcool/J, ce risque semble augmenter de 10% tous les 10g supplémentaires dalcool consommés.

9 Alcool / Effets sur la santé Principales pathologies liées à la consommation excessive dalcool 3 Effets sur le système nerveux à court terme Effets sur le système nerveux à court terme effet psychostimulant si alcoolémie < à 0.50g/l effet psychostimulant si alcoolémie < à 0.50g/l - effet saccompagnant dune désinhibition : les tâches cognitives sont exécutées plus rapidement, avec une sensation de facilité, mais avec un taux derreur accru. - effet saccompagnant dune désinhibition : les tâches cognitives sont exécutées plus rapidement, avec une sensation de facilité, mais avec un taux derreur accru. - désinbibition pouvant engendrer des comportements de prise de risque (voiture, conduite dengin…). - désinbibition pouvant engendrer des comportements de prise de risque (voiture, conduite dengin…). effet sédatif si alcoolémie > à 0.50g/l effet sédatif si alcoolémie > à 0.50g/l

10 Alcool / Effets sur la santé Principales pathologies liées à la consommation excessive dalcool 4 Effets sur le système nerveux à long terme Effets sur le système nerveux à long terme troubles non liés directement à lalcoolémie, troubles non liés directement à lalcoolémie, troubles cognitifs chez plus de 50% des consommateurs excessifs, affectant la mémoire, les capacités visuomotrices et perceptives, les praxies (adaptation des mouvements au but visé), labstraction ou les capacités délaboration.Symptômes pouvant persister après sevrage plusieurs mois voire plusieurs années, troubles cognitifs chez plus de 50% des consommateurs excessifs, affectant la mémoire, les capacités visuomotrices et perceptives, les praxies (adaptation des mouvements au but visé), labstraction ou les capacités délaboration.Symptômes pouvant persister après sevrage plusieurs mois voire plusieurs années, encéphalopathie de Wernicke : état confusionnel, troubles visuels, problèmes dans la coordination des mouvements, encéphalopathie de Wernicke : état confusionnel, troubles visuels, problèmes dans la coordination des mouvements, syndrome de Korsakoff : troubles importants de mémoire, fabulation, fausses reconnaissances syndrome de Korsakoff : troubles importants de mémoire, fabulation, fausses reconnaissances neuropathies périphériques : surtout membres inférieurs et nerf optique, ne sont que lentement régressives. neuropathies périphériques : surtout membres inférieurs et nerf optique, ne sont que lentement régressives.

11 Alcool / Effets sur la santé Principales pathologies liées à la consommation excessive dalcool 5 Les effets de lalcool sur le système nerveux : par quels mécanismes ? Les effets de lalcool sur le système nerveux : par quels mécanismes ? Léthanol lui-même est neurotoxique : à fortes doses, il perturbe les systèmes de neurotransmission.Il peut même détruire les neurones. Léthanol lui-même est neurotoxique : à fortes doses, il perturbe les systèmes de neurotransmission.Il peut même détruire les neurones. il agit aussi de manière indirecte en induisant par exemple une carence en vitamine B1 (thiamine), responsable du syndrome de Wernicke-Korsakoff. il agit aussi de manière indirecte en induisant par exemple une carence en vitamine B1 (thiamine), responsable du syndrome de Wernicke-Korsakoff. cortex frontal, région impliquée dans la réalisation des tâches cognitives, particulièrement sensible aux effets de lalcool. cortex frontal, région impliquée dans la réalisation des tâches cognitives, particulièrement sensible aux effets de lalcool. potentiel addictif de léthanol pouvant être considéré comme un effet neurotoxique. potentiel addictif de léthanol pouvant être considéré comme un effet neurotoxique.

12 Alcool / Effets sur la santé Consommation dalcool et système cardiovasculaire 1 Le risque de survenue de cardiopathie ischémique décroît jusquà des consommations de lordre de 20g/j chez lH et jusquà 10 à 20g/j chez la F. Le risque de survenue de cardiopathie ischémique décroît jusquà des consommations de lordre de 20g/j chez lH et jusquà 10 à 20g/j chez la F. Pour des consommations supérieures, pas de corrélation favorable entre consommation dOH et risque C-V. Pour des consommations supérieures, pas de corrélation favorable entre consommation dOH et risque C-V. Effet protecteur non relié à un type de boisson particulier. Mécanismes évoqués: Effet protecteur non relié à un type de boisson particulier. Mécanismes évoqués: - augmentation du taux des HDL (facteur protecteur) par inhibition dune enzyme de leur catabolisme si consommation modérée et régulière, - augmentation du taux des HDL (facteur protecteur) par inhibition dune enzyme de leur catabolisme si consommation modérée et régulière, - diminution de plusieurs facteurs de lhémostase impliqués dans la coagulation (agrégation plaquettaire, taux dantithrombine III…) - diminution de plusieurs facteurs de lhémostase impliqués dans la coagulation (agrégation plaquettaire, taux dantithrombine III…)

13 Alcool / Effets sur la santé Consommation dalcool et système cardiovasculaire 2 En consommation régulière, élévation progressive des chiffres tensionnels Syst et Diast dans les deux sexes, surtout au delà de 20g/j.Leffet serait indépendant du type de boisson. En consommation régulière, élévation progressive des chiffres tensionnels Syst et Diast dans les deux sexes, surtout au delà de 20g/j.Leffet serait indépendant du type de boisson. Myocardiopathie alcoolique lord de fortes consommations, régressant habituellement au sevrage. Myocardiopathie alcoolique lord de fortes consommations, régressant habituellement au sevrage. Consommation excessive associée à une plus grande survenue de troubles du rythme cardiaque, notamment auriculaire.Les consommateurs > à 6 verres/j ont un risque de mort subite augmenté de 73% / non-consommateurs. Consommation excessive associée à une plus grande survenue de troubles du rythme cardiaque, notamment auriculaire.Les consommateurs > à 6 verres/j ont un risque de mort subite augmenté de 73% / non-consommateurs.

14 Alcool / Effets sur la santé Consommation dalcool pendant la grossesse 1 Peut retentir sur le développement psychomoteur de lenfant. Peut retentir sur le développement psychomoteur de lenfant. Lalcool traverse aisément la barrière placentaire : les concentrations dOH dans le liquide amniotique et chez le fœtus sont proches de celles mesurées dans le sang maternel. Lalcool traverse aisément la barrière placentaire : les concentrations dOH dans le liquide amniotique et chez le fœtus sont proches de celles mesurées dans le sang maternel. Divers troubles possibles selon lampleur de lintoxication: accouchement prématuré, faible poids de naissance, troubles du comportement, anomalies du développement physique et psychologiques. Risque à partir de 20g/j, mais pas de dose seuil démontrée réellement sans danger pour le fœtus de la conception à la naissance. Divers troubles possibles selon lampleur de lintoxication: accouchement prématuré, faible poids de naissance, troubles du comportement, anomalies du développement physique et psychologiques. Risque à partir de 20g/j, mais pas de dose seuil démontrée réellement sans danger pour le fœtus de la conception à la naissance.

15 Alcool / Effets sur la santé Consommation dalcool pendant la grossesse 2 La consommation occasionnelle excessive (ex: 5 verres en 1 fois) fait courir des risques à lenfant. La consommation occasionnelle excessive (ex: 5 verres en 1 fois) fait courir des risques à lenfant. Le plus grave = le Syndrome dalcoolisation fœtal (SAF) Le plus grave = le Syndrome dalcoolisation fœtal (SAF) Incidence = entre 0.5 et 3 pour 1000 naissances, faisant suite à consommations très élevées et caractérisé par : malformations cranio-faciales, retard de croissance et handicaps comportementaux et cognitifs. Incidence = entre 0.5 et 3 pour 1000 naissances, faisant suite à consommations très élevées et caractérisé par : malformations cranio-faciales, retard de croissance et handicaps comportementaux et cognitifs. Facteurs génétiques, nutritionnels et environnementaux interviendraient dans létiologie du SAF. Facteurs génétiques, nutritionnels et environnementaux interviendraient dans létiologie du SAF. La consommation excessive dOH affecte la fertilité des femmes. La consommation excessive dOH affecte la fertilité des femmes.


Télécharger ppt "Alcool Effets sur la santé daprès lexpertise collective INSERM 2001."

Présentations similaires


Annonces Google