La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cas e-banque Dina ORON Laurent ROCHER. SOMMAIRE LES METIERS TRADITIONNELS DE LA BANQUE POURQUOI LAPPARITION DE BANQUES EN LIGNE EN FRANCE DEBUT 2000 ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cas e-banque Dina ORON Laurent ROCHER. SOMMAIRE LES METIERS TRADITIONNELS DE LA BANQUE POURQUOI LAPPARITION DE BANQUES EN LIGNE EN FRANCE DEBUT 2000 ?"— Transcription de la présentation:

1 Cas e-banque Dina ORON Laurent ROCHER

2 SOMMAIRE LES METIERS TRADITIONNELS DE LA BANQUE POURQUOI LAPPARITION DE BANQUES EN LIGNE EN FRANCE DEBUT 2000 ? LES AVANTAGES POUR LE CLIENT DUNE BANQUE EN LIGNE QUELQUES EXEMPLES DATTAQUES DE PURE PLAYERS ECHECS ET REUSSITES EN FRANCE DES PURE PLAYERS LAVENIR DES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE

3 Les métiers traditionnels de la banque Banques de détail (clients = particuliers peu fortunés et PME): Collecte de lépargne des ménages Gestion des comptes courants Moyens de paiement Prêts à la consommation Prêts immobiliers Conseils financiers Information financière Courtage Banques de gestion dactifs (clients = institutionnels ou particuliers fortunés) Intermédiation pour achat/vente de titres financiers Intermédiation pour achat/vente dobjets de valeur Intermédiation pour achat/vente dimmobilisations Banque de financement et dinvestissement (clients = grandes entreprises) Intermédiation pour achat/vente dentreprise Ingénierie financière pour le financement Ingénierie financière pour linvestissement

4 Évolution technologique : démocratisation dinternet Expérience réussie dans les autres pays et notamment en Angleterre (Egg, qui avec sa carte de crédit, a été un véritable succès) Pourquoi lapparition de banques en ligne en France début 2000 ?

5 Les avantages dune banque en ligne - disponible 7/7 jours, 24/24 heures - consultation/opérations multi-canal et multi terminal (Internet, Wap, iMode, SMS, Audiotel, TV Interactive) - gain de temps (files d'attentes dans les agences). - possibilité de passer des ordres de bourse (gestion de portefeuille, passation, cours de bourse...) -opérations sur les différents comptes (Courant, Epargne, Titres), -consultation de l'historique des dernières opérations effectuées. - interface avec des logiciels de gestion de comptes (Money, Quicken...) ou avec des tableurs. - accès interactif au catalogue complet des produits

6 Métier attaqué Nouvel entrant Motivat ion nouvel entrant avantag e concurre ntiel nouvel entrant handicap concurre ntiel nouvel entrant Stratégi e nouvel entrant Stratégie société en place Résultat Explicati ons possible s Surplus du Consom mateur par rapport aux banques trad. Surplus du Producte ur par rapport aux banques trad. Surplus Total par rapport aux banques trad. Gestion compte internet (monnaie alternative) MyPoints Monopole monnaie alternative (protection du compte bancaire) limite les transactions d'argent (moins de risque), gain de points quand achats en ligne/surf/ré ponse à sondages Accessibilité et utilisabilité de l'e- monnaie limitée, pas de base de clients ni de notoriété. Marché à 2 versans (subvention des internautes/f acturation des sites clients) + pub. Strat : partenariats RASFaillite Etude de marché insuffisante (cible visée craint aussi pour ses points) et Accessibilité /utilisabilité très inférérieure à CB. La perception de la sécurité des transactions sest nettement améliorée début SC > car rémunératio n supplémenta ire et clients réticents peuvent acheter en ligne SP > car la meilleure connaissanc e des clients internautes (sondages) permet une meilleure discriminatio n par les prix, CA et notoriété supp. ST augmente Gestion compte internet (monnaie alternative) click Rewards Gestion compte internet (monnaie alternative) Beenz QUELQUES EXEMPLES DATTAQUES DE PURE PLAYERS

7 Métier attaqué Nouvel entrant Motivati on nouvel entrant avantag e concurr entiel nouvel entrant handica p concurr entiel nouvel entrant Stratégi e nouvel entrant Stratégi e société en place Résultat Explicati ons possible s Surplus du Consom mateur par rapport aux banque s trad. Surplus du Product eur par rapport aux banque s trad. Surplus Total par rapport aux banque s trad.

8 Moyen de paiement Paypal devenir 1 moyen de paiement de réf qd autre partie inconnue communicat ion coord. Bancaires seulement à Paypal, + rapide que CB Pas de base de clients ni de notoriété, doutes sur sécurité des transactions sur internet Partenariats (eBay,…) RAS succès (racheté par eBay) répond à un besoin de sécurité quant à l'utilisation des coordonnée s bancaires SC > car clients réticents peuvent acheter en ligne SP > car CA et notoriété élargie aux clients réticents ST augmente Moyen de paiement Escrow communicat ion coord. Bancaires seulement à Escrow + tiers de confiance/m édiateur (livraison après paiement de l'acheteur et paiement du vendeur seulement après acceptation fourniture par acheteur) Compatible avec Paypal succès répond aux besoins : tiers de confiance et sécurité quant à l'utilisation des coordonnée s bancaires SC > car clients réticents peuvent acheter en ligne + sécurisation par tiers de confiance

9 Gestion compte courant, cartes de crédit Egg Prendre des parts de marché CF <, 7j/7, 24H/24, rapide, interfaçage avec logiciels de gestion, innovations (cash back) Pas de base de clients ni de notoriété, fidélité des clients à leur banque trad., failles sécurité internet stratégie de croissance à tout prix, conc en prix affichée mais tarification complexe et différenciati on verticale (nombreux services, relation clientèle) pour éviter conc à la Bertrand création (ou rachat) d'un site de services bancaires en ligne Echec en France Réaction rapide des banques françaises qui sont déjà habituées aux téléservices (minitel) contraireme nt aux banques anglaises + base de clients fidèles des banques traditionnell es SC > car plus de services, à meilleur prix (taux, cash back) et plus accessible (banques ferment à 16H00 ! ) SP > car CF < et le marché devient la zone Euro (voire mondial) sans investissem ent lourd dans un réseau d'agences ST augmente Gestion compte courant, cartes de crédit ZeBank

10 Les banques traditionnelles ont finalement dû sadapter aux nouveaux entrants dans les domaines suivants : Courtage en ligne Paiement en ligne

11 Placement de lépargne des ménages / courtage E*trade Profiter de la montée des valeurs TIC pour attirer et fidéliser les particuliers CF, outils graphiques, infos, conseils doutes sur sécurité des transactions sur internet Conc en prix, sur délais de transaction et marchés accesibles création (ou rachat) d'un site ou d'une filiale de courtage en ligne, mise en avant de leur notoriété et solidité financière. succès fulgurant Bulle des TIC + Tarifs et surtout délais élevés des banques traditionnell es SC > car prix < et service de meilleure qualité (délais de transaction) SP > car base de clients élargie à des classes sociales moins aisées sensibles au coût des transactions et ne pouvant s'offrir les services d'un conseiller et encore moins d'un gestionnair e financier personnel. ST augmente Placement de lépargne des ménages / courtage Self trade Placement de lépargne des ménages / courtage Bourso rama CF, outils graphiques, + d'infos, + de conseils, base de clients, filiale de la SG Information financière devenir 1 acteur de réf ds Fin. en France Conseils financiers

12 Le paiement en ligne peut être considéré comme un métier spécifique car il sadresse à un marché bien spécifique : risque et technologie spécifique (sécurité des transactions et des bases de données sur Internet) situation économique nouvelle (transactions entre particuliers pouvant être dans différents pays), la COFACE noffrant une « assurance » (partielle) que pour les sociétés qui font de lexport

13 Échecs et réussites des pure players Echecs dans les domaines de la banque en ligne, de la e-monnaie et du prêt à la consommation : Alors que le banque à une eu un véritable succès en Angleterre, léchec a été retentissant en France car les banques françaises : étaient habituées aux télé-services avec le minitel, et nont eu aucun mal à créer leur propre service de banque en ligne, disposaient dune base installée de clients fidèles, disposaient dune image inspirant plus confiance que les pures players, Et car les pures players : Nont peu être pas été assez raisonnables lors de lévaluation de leurs nouveaux clients (en un an Egg à baisser sa clientèle de à26000 clients), Nont peut-être pas nouer suffisamment de contrats de partenariat avec des sites de commerce en ligne. Réussite des pure players dans les domaines du courtage et du paiement en ligne Car il y avait un vrai besoin (niveaux élévés des commissions et délais pour le courtage bancaire traditionnel et sécurité internet pour le paiement en ligne)

14 Les e-banquiers espéraient que : leur avantage concurrentiel leur permettrait de gagner une éventuelle guerre des prix et que leurs innovations et les avantages des banques en ligne suffiraient à décider les clients français de changer de banque ou douvrir au moins un autre compte rentabiliser leurs investissements rapidement (promotion, subvention des nouveaux clients, centre dappel téléphonique) par des économies déchelle, de gamme (banque, assurance, pub) et dexpérience.

15 Les métiers des banques sont transformés par les TIC de la façon suivante : linterconnexion des réseaux financiers fait converger les taux bancaires vers les taux boursiers, le passage à une commission fixe pour les opérations standard Discrimination par les prix et Différenciation verticale avec : Commission élevée sur opérations à valeur ajoutée pour clients fortunés prix compétitifs (comparateurs de prix) pour clients sensibles au prix Tarification complexe pour : éviter concurrence à la Bertrand justifier lutilisation de simulateurs qui récoltent de linfo sur les clients 1 2 Baisse du nombre dagences regroupement en call centers et sa délocalisation 3 Amélioration de la qualité globale des services du fait de lexigence croissante des clients (sécurité, diversité des services, ergonomie, conseillers personnels virtuels,…) Augmentation du nombre de e-partners 4


Télécharger ppt "Cas e-banque Dina ORON Laurent ROCHER. SOMMAIRE LES METIERS TRADITIONNELS DE LA BANQUE POURQUOI LAPPARITION DE BANQUES EN LIGNE EN FRANCE DEBUT 2000 ?"

Présentations similaires


Annonces Google