La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Foetopathies à CMV La plus fréquente des infections materno-foetales 90% des infections congénitales sont asymptomatiques Principale cause de handicaps.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Foetopathies à CMV La plus fréquente des infections materno-foetales 90% des infections congénitales sont asymptomatiques Principale cause de handicaps."— Transcription de la présentation:

1 Foetopathies à CMV La plus fréquente des infections materno-foetales 90% des infections congénitales sont asymptomatiques Principale cause de handicaps neuro-sensoriels de lenfant Le CMV est un virus qui a des propriétés de latence et de réactivation

2 La plus fréquente des infections virales maternofoetales ! grossesses femmes séronégatives séroconversions (1,2%) infections congénitales (40%) 80% Enfants normaux 10% Séquelles (surdité) 10% Formes symptomatiques 90% Formes asymptomatiques

3 CAS CLINIQUE (1) Mme L... Isabelle, 20 ans, ….

4 CAS CLINIQUE (3) Mme Audrey B… G3 P1 Sérologies CMV de principe. Aucun signe clinique. - 11SA :IgG < 6 UI/mlIgM- - 24SA : IgG = 60 UI/mlIgM+ Adressée pour prise en charge Arrive avec recherche bibliographique sur internet Pronostic ?

5 Ce qui est possible: –Détecter la transmission foetale (amniocentèse et PCR) –Détecter les formes gravissimes (imagerie prénatale) : microcéphalie, RCIU, hydrocéphalie,… Mais: –Pas de traitement in utero –Impossibilité de donner un pronostic précis Le CNGOF déconseille le dépistage systématique Prise en charge délicate

6 Démarche proposée à Reims: –Pas damniocentèse si imagerie normale –Echographies mensuelles normales –IRM à 32 SA normale Consulte un autre centre à Paris: –Amniocentèse PCR négative Accouchement normal à 40 SA: –Bilan néonatal négatif Suite de lobservation

7 PHYSIOPATHOLOGIE TMF (Debrecen, 2000) : rôle potentialisateur des macrophages médié par: - IL 8 - TGFß1 Pathogénicité des infections prénatales : - rôle des souches de génotype gB-1 (Pusztai, 2000) - cellules neuro-épithéliales précurseurs, astrocytes et neurones sont permissifs à leffet cytopathique de linfection à CMV, très précocement en cours de grossesse (Mac Carthy M, J Hum Virol, 2000)

8 EPIDEMIOLOGIE Séroprévalence variable: 50 à 90%. (selon pays, catégories sociales, comportement sexuel, conditions professionnelles) Incidence (infection congénitale): 0.6 à 4%. Taux de transmission (TMF): –classiquement: constant au cours de la grossesse: 40% –Bodeus M, Obstet Gynecol 1999: T1: 36%, T2: 44.9%, T3: 77,6%

9

10 DEPISTAGE BIOLOGIQUE Primo-infection maternelle: - isolement du virus sur culture cellulaire - détection des Ag viraux ou de lADN viral - sérologie IgG et IgM - intérêt majeur de lavidité des IgG: agressivité et date de linfection (Lazzarotto, J Pediatrics, 2000) index > 65% T1, même si IgM +: infection antérieure à la grossesse (pas de DAN) (Bodeus M, J Clin Virol, 1999)

11 DEPISTAGE BIOLOGIQUE Infection foetale: - isolement viral sur culture de cellules: méthode de référence - amplification génique (PCR): fiabilité croissante mais attendre 20 à 22 SA délai 6 semaines (entre symptomatologie maternelle et prélèvement de LA, nécessaire à lexcrétion foetale urinaire du CMV) (Bodeus M, Prenat Diagn, 1999)

12 SEMEIOLOGIE RADIOLOGIQUE Tableau échographique classique bien connu: RCIU, microcéphalie, placentite, HSMG, ascite Autres formes: - AFP - intestin hyperéchogène - méningoencéphalite virale.... Apport de lIRM incontestable: anomalies mal dépistées par léchographie ( anomalies gyration et migration neuronale, nécrose SB périventriculaire ) (Barjot P, in «Infections virales en obstétrique», Masson, 2001)

13 PRONOSTIC FOETAL Difficile à évaluer, mais... : - terme de linfection maternelle - sévérité du tableau échographique - anomalies gyration / SB (RMN) - thrombopénie foetale (Liesnard C, Obstet Gynecol, 2000) - charge virale > 10 5 génomes équivalents (témoin réplication virale, prédiction des formes symptomatiques) (Guerra B, Am J Obstet Gynecol, 2000)

14 RECURRENCES Primoinfection: TMF: 40% en moyenne 10% formes symptomatiques (séquelles 90%) Récurrences: TMF: 1 à 5% meilleur pronostic: pb des surdités Mais la réinfection par une souche virale différente peut conduire à des formes graves (immunité acquise lors de la primoinfection nest pas totale) (Boppana S, N Engl J Med, 2001)

15 TRAITEMENT Immunothérapie : Ig anti-CMV, voie intra-funiculaire ou -péritonéale expérience limitée, résultats discordants (Negishi H, J Perinat, 1998; Nigro G, Am J obstet Gynecol, 1999) Ganciclovir : voie intra-funiculaire (Revello, 1993) ou orale (prodrogue) bon passage trans-placentaire pb de la toxicité et de lefficacité dans les formes symptomatiques (Jacquemard F, 5 ème J Périnat IPP, 2001) Avenir : Vaccination mais pb vaccin vivant atténué oncogénèse réactivation

16


Télécharger ppt "Foetopathies à CMV La plus fréquente des infections materno-foetales 90% des infections congénitales sont asymptomatiques Principale cause de handicaps."

Présentations similaires


Annonces Google