La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les SHS dans les formations en santé à lère du numérique Marie Cauli, professeur des universités, Artois, UNF3S.

Copies: 1
Les SHS dans les formations en santé à lère du numérique Marie Cauli, professeur des universités, Artois, UNF3S.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les SHS dans les formations en santé à lère du numérique Marie Cauli, professeur des universités, Artois, UNF3S."— Transcription de la présentation:

1 Les SHS dans les formations en santé à lère du numérique Marie Cauli, professeur des universités, Artois, UNF3S

2 1) LUNF3S et le FSP mère /enfant

3 Le FSP Mère-Enfant site : Dakar 16 décembre 2010

4 Deux axes novateurs Accompagnement du numérique Nouveau statut pour les SHS

5 Le programme FSP: rappel de lobjectif Réduction de la mortalité et infantile: Un impératif et une urgence au regard des chiffres et de linégal accès aux soins Parce quil induit le passage de la médecine à la santé, il va au-delà des formations médicales et couvre des domaines plus nombreux que ceux de la formation, il ne peut omettre les réalités sociales et culturelles autour de la mère et de lenfant et les incidences non médicales de la mortalité, partie moins visible mais déterminante

6 Passer de la médecine à la santé: un processus complexe suppose dintervenir à plusieurs niveaux et sous plusieurs formes dans le but d assurer une qualité des soins Qui inclut deux sens comment le patient est soigné et comment il est reçu et contribuer dans les faits, au-delà des compétences techniques, à lamélioration de la santé de la femme et de lenfant soigner efficacement ne consiste pas seulement à dispenser des soins appropriés mais aussi avoir les comportements, les paroles adaptés qui font la dimension majeure du soin, regroupant le choix du patient, les informations qui lui seront données, les rapports interpersonnels et les mécanismes entourant la continuité et le suivi des soins Les conditions dune telle approche ne sont pas toujours réunies, elles constituent pourtant un moteur de développement

7 LA RESPONSABILITE SOCIALE

8 De la médecine au patient: renforcer le professionnalisme il existe, selon lOMS, une définition des valeurs du professionnalisme qui ne se compose pas uniquement dexpertise, de compétences techniques et qui inclut dautres dimensions, non cognitives, telles que les valeurs, un esprit de service, une mission, etc.. se rapproche de la « responsabilité sociale » Les antécédents : charte de léthique des facultés de médecine, CRMCC, étude-évaluation des facultés de médecine, OAS, etc Les opportunités :nouveaux programmes, jeunes facultés de médecine

9 Valeurs du professionnalisme Compétences techniques mais aussi autres dimensions : esprit de service, mission de soins, valeurs qui donnent sens à une éthique contextualisée. Suppose de réintroduire la connaissance maitrisée de lenvironnement économique, politique, social et culturel et de développer une relation thérapeutique appropriée

10 La responsabilité sociale Part du principe que la formation aura un impact sur la santé de la population Défi des pays à ressources limitées mais des autres pays aussi et donc question internationale Comment préparer le futur professionnel de santé Deux types de réponses en cours: -mesures daccréditation et de bonnes pratiques mesurables et soumises à évaluation -favoriser un apprentissage proche des réalités Adéquation entre besoins de la population, profil de métier, enseignement, apprentissage, compétences

11 CONSTRUIRE LA CULTURE DE SOIN

12 Quel professionnel de santé? Dessiner le profil du professionnel de santé et la culture du soin adaptés au contexte local et intégrés simultanément aux caractéristiques institutionnelles, règlementaires locales Une attention particulière a été portée aux missions du professionnel de santé, aux situations professionnelles courantes, aux lieux dexercice, aux activités représentatives pour autant quelles existent et en fonction de lenvironnement local. Cette collecte de données sest fait principalement à partir de lobservation des activités dans les zones et services de santé et par un retour dexpérience des agents de santé et enrichie les expertises anthropologiques qui ont une valeur inestimable pour renforcer la pertinence de cette démarche en indiquant où les efforts de la formation doivent se concentrer Faire émerger des unités denseignement visant à répercuter une nouvelle conception du rôle des acteurs de santé, dans un contexte qui ne dispose de peu ou pas de solutions satisfaisantes Et délaborer un programme basé sur la recherche dune adéquation maximale des apprentissages avec les situations vécues dans lexercice professionnel.

13 Photo Lamine Gueye

14 Lamine Gueye

15 Auteur photo

16 Contrer la déshumanisation Intégrant lhumanisation et la relation dans le soin: (domaine réinvesti par les non médicaux : mouvances associatives et religieuses, pratiques alternatives qui réconcilient la santé et le salut, et qui confisque la dimension philanthropique attachée à la profession)

17 Vers un nouveau statut des SHS Renforcer limpact des Sciences Sociales

18 Des résistances encore vivaces Surchargerait une formation, en dehors des problèmes concrets Compétences innées qui ne senseignent pas Sciences dures, sciences molles Théorie/pratique Objectivité et subjectivité Sous emploi inversement proportionnel à son importance

19 Constat: Le programme des SHS organisé et interprété sur le modèle des sciences fondamentales 1992, Module obligatoire de culture générale puis SHS en 1994 « acquérir les outils de base de sociologie, psychologie, etc », épreuve rédactionnelle qui doit apprécier les capacités danalyse et de réflexion (20%de la note) Mais une grande disparité : Organisé en France sur le modèle des autres disciplines (opposition objectivité/ subjectivité, théorie/pratique) et opposition dans le statut de la connaissance, bien souvent laissé à la libre interprétation puis à la traduction en fonction des contraintes de la formation (évaluation, outil de sélection) ou des ressources humaines disponibles) Enseignements sans fil directeur, segmentés plutôt que juxtaposés et intégrés aux objectifs de formation Parent pauvre de la formation

20 Pourtant des demandes récurrentes Quel acteur de santé ? Améliorer la situation de soin Considérer le patient Savoir communiquer, etc. Avoir une connaissance stratégique, une bonne compréhension de lenvironnement Savoir travailler en équipe Savoir être responsable, cerner les conséquences de ses actes Renvoient à un corps de disciplines susceptibles de développer des savoirs, savoir être, savoir faire et savoir penser qui relèvent principalement des SHS et de lanthropologie Avec elles, léquipement méthodologique, les échelles danalyse, les mécanismes de raisonnement

21 Larticulation avec la recherche Intégrer le corps de savoirs organisés des SHS et notamment de lanthropologie construites par la recherche, organisées et mobilisées pour la formation Dialogue interdisciplinaire: sociologues, anthropologues, médecins

22 Patient: un être avec plusieurs dimensions Patient : un être avec sa/ses culture(s) Patient : individu, avec ses différences Patient : a un environnement familial et économique : influence les prescriptions Patient : est un citoyen avec ses droits Approche et restitution de la complexité sociale, participe à la construction de lidentité professionnelle

23 COMPETENCES Cela suppose une parfaite corrélation entre le curriculum de formation et lacquisition de savoirs au contact direct des stages et de la clinique et des réalités professionnelles

24 Les compétences Savoirs Savoirs faire Savoir être Savoir penser Lensemble des savoirs mobilisés dans lexercice professionnel peuvent être regroupés en quatre catégories de compétences

25 Permet de penser le métier De tenir compte du patient De sinscrire dans un contexte De penser les questions morales

26 Saint louis ? Les dimensions sociales du métier de soin

27 Traduction pratique des objectifs de formation En compétences En programmes En contenus En mises en situation

28 LES UNITES DENSEIGNEMENT Dimensions sociales du métier de soins Soigner les premiers âges de la vie (relation médecin patient) Ethique en contexte Etc Socle susceptible dévolution et dapprofondissement.

29 Les dimensions sociales du métier de soin Définition des concepts Dimensions sociales des métiers de soignants Représentations sociales de la maladie Pratiques sociales ayant un impact sur la maladie Accès aux soins Qualité des soins

30

31

32

33

34

35

36

37 Quels apports ? Les dispositions au questionnement Dégage un sens, montre comment cela se passe Permet de se familiariser aux réalités locales, de donner sens, autre que technique, aux dimensions sociales de la maladie et de la santé (représentation du corps et de la douleur, etc) Permettent de mieux comprendre ce que la maladie représente pour le patient, De se positionner par rapport aux situations de soins et au type dexercice et dactivité soignante (inclut des dimensions telles que le développement, la citoyenneté) des registres ou des situations (public/privé, populations vulnérables)

38 Facteurs pré-disposants au changement A vocation de toucher aux attitudes, au vécu, aux représentations en relation avec les comportements, les aptitudes à lécoute et à lobservation et daccroître les facteurs prédisposant ou renforçant la qualité des soins, dimensions majeures du métier de soin Réduit le décalage entre le modèle appris et le modèle vécu

39 En préparation Prise en charge, accompagnement, suivi de la maladie grave (Cancer) Le handicap La santé mentale PREFIGURATION dUN MASTER SHS

40 Le poids des SHS On ne peut attendre que les SHS apporte des solutions définitives aux différents problèmes Mais ces approches sont susceptibles de favoriser un cheminement personnel pour entrer progressivement dans un monde de références, de manières de dire, de raisonner, lobjectif étant de sen inspirer devant le lit du malade Ils développent des facteurs pré-disposants au renforcement des RH et à lamélioration de qualité à la fois humains et accessibles qui est lun des grands défis à relever

41 CONCLUSION Amorcer des modifications professionnelles précurseurs de changements réels et durables

42 Conclusion : Conférer une expression plus formelle des SHS dans le dispositif pédagogique Enrichissement de la bibliothèque numérique, cours et travaux Réalisation de 3 unités denseignement Formateurs issus des 3 groupes Enseignements théoriques TP : enquête au niveau des points de prestation, travaux de groupes, exposés, projection de supports documentaires et numériques e-learning, enregistrement et mise sur site UNF3S et mis à la disposition des professionnels de santé et du FSP Mère-enfant Unités denseignement Masters Thématiques spécifiques (cancer, santé mentale etc.)

43 Je vous remercie

44


Télécharger ppt "Les SHS dans les formations en santé à lère du numérique Marie Cauli, professeur des universités, Artois, UNF3S."

Présentations similaires


Annonces Google