La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours nationaux de DES de Radiothérapie oncologique Nancy – 2 au 4 février 2012 Dr Daniel HABOLD – CH Chambéry Dr Isabelle GABELLE FLANDIN – CHU Grenoble.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours nationaux de DES de Radiothérapie oncologique Nancy – 2 au 4 février 2012 Dr Daniel HABOLD – CH Chambéry Dr Isabelle GABELLE FLANDIN – CHU Grenoble."— Transcription de la présentation:

1 Cours nationaux de DES de Radiothérapie oncologique Nancy – 2 au 4 février 2012 Dr Daniel HABOLD – CH Chambéry Dr Isabelle GABELLE FLANDIN – CHU Grenoble Sexualité et séquelles dune irradiation pour cancer de la prostate ou du col de lutérus

2 Cancer, vie et santé sexuelle Est-ce légitime den parler ? Organisation mondiale de la santé : « La santé sexuelle est lexpérience de bien être physique, psychologique, et socioculturel relatif à la sexualité. La santé sexuelle est naturellement dans lexpression libre et responsable de ses capacités sexuelles encourageant le bien être personnel et social et enrichissant la vie individuelle et sociale … …Pour que la santé sexuelle soit atteinte et maintenue, il est nécessaire que les droits sexuels de chacun soient reconnus et maintenus … » >>> informer, conseiller, traiter

3 Cancer, vie et santé sexuelle Est-ce légitime den parler ? 89% des patients et patientes, deux ans après le diagnostic de cancer du petit bassin présentent des séquelles sexuelles (enquête IRDES, C Cardes 2008) 97% des patients et partenaires attendent des soignants une information concernant leur santé sexuelle

4 Cancer, vie et santé sexuelle Les équipes de radiothérapie doivent elle le faire? Définition OMS de la Santé Sexuelle Droits des patients Devoirs soignants Parcours personnalisé de soins et soins de support

5 Plus le temps de contact soignant/patient est long plus le patient aborde ses problèmes de santé sexuelle Léquipe de radiothérapie intervient à plusieurs temps du PPS : Annonce, traitements spécifiques, sortie, long terme Léquipe doit être épaulée par les soins de support et si possible par un réseau de professionnels ressource en onco sexologie afin de : Former les équipes Orienter les cas difficiles Lexpérience du Réseau Régional de Cancérologie Rhône Alpes avec : - la Réponse Onco Sexo des Alpes - le dispositif SAICSSO (Sexologie dAide Individuelle et des Couples en Soins de supports oncologie) - le réferentiel national AFSOS Cancer, vie et santé sexuelle

6 Cancer, Vie, et santé sexuelle Le soignant na pas de posture de jugement, Il informe, entend la plainte sexuelle, la prend en charge en professionnel de santé

7 Cancer de la prostate

8 Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DU DESIR SEXUEL et indisponibilité partagée Peurs : thanatos, masculinité Fausses idées: contagion maladie, contamination radique Mythes : fini la sexualité Croyances : méconnaissance corporelle Perceptions urinaires parasites Dysurie, pollakiurie, brûlures, impériosités Diarrhées

9 Cancer de la prostate Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DE LEXCITATION Dysfonction érectile daggravation progressive Origine scléro vasculaire Dans le cadre de traitements associés antiHormonaux Origine secondaire anxieuse, port du préservatif IPDE5 IICVaccum

10 Cancer de la prostate Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DU RAPPORT SEXUEL Dysfonction érectile de maintien (score IIE5) Troubles urinaires Autorisation des pratiques anales

11 Cancer de la prostate Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DU PLAISIR SEXUEL Anorgasmie, port du préservatif Dysorgasmies perceptions orgastiques modifiées Douleurs éjaculatoires Fuites urinaires Ejaculation précoce Désinsertion sexuelle

12 Cancer du col de lutérus

13 Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DU DESIR SEXUEL et indisponibilité partagée Peurs : thanatos, séparation, autorisation, quelle sexualité, fertilité Fausses idées: contagion maladie, contamination radique Mythes : jai un cancer génital à cause de ma sexualité Croyances : lappareil génital nest plus fonctionnel, dangereux Inconfort intime APA

14 Cancer du col de lutérus Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DE LEXCITATION Modification de la lubrification vaginale Sensations subjectives vaginales de CE Dysfonction érectile secondaire du partenaire

15 Cancer du col de lutérus Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DU RAPPORT SEXUEL Dyspareunies Sècheresse vaginale Saignements Douleurs Vaginisme secondaire Perte dimaginaire et des variations du script sexuel

16 Cancer du col de lutérus Symptômes et plaintes fréquemment rencontrés TROUBLES DU PLAISIR SEXUEL Anorgasmie Manque de lâcher prise Perte des savoirs faire du couple Dysorgasmie Orgasme douloureux Sensations de tensions du petit bassin / fibrose Ejaculation précoce et anorgasmie du partenaire

17 En conclusion Primum non nocere : bénéfice / risque Exiger la ressource de soin de support pour - Assurer la formation des soignants à linformation et au recueil des questionnements - Prendre en charge les cas compliqués - Faire le lien avec les spécialistes Evaluer la plainte sexuelle de manière systématique, comme dans la douleur, et à chaque étape du PPS : Annonce, traitements, sortie, suivi à long terme


Télécharger ppt "Cours nationaux de DES de Radiothérapie oncologique Nancy – 2 au 4 février 2012 Dr Daniel HABOLD – CH Chambéry Dr Isabelle GABELLE FLANDIN – CHU Grenoble."

Présentations similaires


Annonces Google