La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INGENIERIE 1 – EXEMPLE DE PROCESSUS 2 – LES ACTEURS (AU DELA DE LEXEMPLE) 3 – QUELQUES OUTILS 4 – LES ETAPES CLES (SYNTHESE EXEMPLE) 5 – ECHANGE SUR DES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INGENIERIE 1 – EXEMPLE DE PROCESSUS 2 – LES ACTEURS (AU DELA DE LEXEMPLE) 3 – QUELQUES OUTILS 4 – LES ETAPES CLES (SYNTHESE EXEMPLE) 5 – ECHANGE SUR DES."— Transcription de la présentation:

1 INGENIERIE 1 – EXEMPLE DE PROCESSUS 2 – LES ACTEURS (AU DELA DE LEXEMPLE) 3 – QUELQUES OUTILS 4 – LES ETAPES CLES (SYNTHESE EXEMPLE) 5 – ECHANGE SUR DES EXEMPLES 6 – LEXIQUE (EXTRAIT DUN SITE INTERNET – DOCUMENT ANNEXE)

2 EXEMPLE ALIMENTATION DUN ATELIER 1 – UN NOUVEAU BESOIN - CONTEXTE LINDUSTRIEL REMPLACE SES TREFILEUSES LES NOUVELLES MACHINES VONT PLUS VITE ELLES CONSOMMENT PLUS DENERGIE ELECTRIQUE CEST LE CŒUR DE METIER DE LUSINE LES MACHINES ARRIVENT AU FUR ET A MESURE SUR UNE DUREE DE 2 ANS LINDUSTRIEL A DÉJÀ ETUDIE UNE SOLUTION

3 CONCEPTION 2 – « AUDIT – COLLECTE DES DONNEES » RECUPERER LES ELEMENTS TECHNIQUES COURANT NECESSAIRE A LALIMENTATION DE CHAQUE MACHINE? TYPE ALIMENTATION? LOCALISATION DES MACHINES, PLAN? SCHEMA ELECTRIQUE? COMPRENDRE LA SOLUTION DU CLIENT RENCONTRER LES UTILISATEURS COMMENT FONCTIONNE LES MACHINES, A QUOI CA SERT? QUELLES SONT LES CONTRAINTES ADMINISTRATIVES? URBANISME? LUSINE FERME PENDANT LES TRAVAUX ? SECURITE? DELAIS, MODE REALISATION, PHASAGE SPECIFIQUE, NE PAS CHARGER LES TRANSFORMATEURS A + DE 90 %

4 CONCEPTION 3 – « ETUDE » CHIFFRER LA SOLUTION CLIENT « approche budgétaire » ( RATIO / PUISSANCE & LONGUEUR DE CÂBLE - PRIX DU MATERIEL + PRIX DE LINSTALLATION ) TROUVER DES SOLUTIONS POUR LIMITER LES CONTRAINTES ECHANGES AVEC LE RESEAU (COLLEGUES, CONSTRUCTEURS, INSTALLATEURS) DETERMINER DES CRITERES DE CHOIX EVOLUTIVITECOÛT FACILITE DE MISE EN ŒUVRE CONSOMMATION ENERGIE ACCEPTATION DE LA VITESSE MAXI DES MACHINES PROPAGATION DES HARMONIQUES CONSOMMATION DENERGIE APS

5 CONCEPTION 4 – « PRESENTATION APS » PRESENTER UNE SYNTHESE ( SUIVANT LES CRITERES RETENUS ET PARTAGER AVEC LE MAITRE DOUVRAGE ) VALIDATION VALIDATION CHOISIR UNE SOLUTION PASSER DUNE APPROCHE BUDGET A UN DEVIS, on passe dune approche macro au détail DETERMINER SIL Y A BESOIN DETUDE COMPLEMENTAIRE, diagnostic, Bureau de Contrôle, mesures DETAILLER LA SOLUTION, Choix des matériels, modèle, type, implantation, plans détaillés PRESENTER APD - PRESENTER APD - NEGOCIER VALIDER LE PROGRAMME APD

6 REALISATION 4 – « CONSULTATION DES ENTREPRISE » APPEL DOFFRE CCTP / CCAG DEFINITION DES LOTS REUNIR LES ELEMENTS QUI PERMETENT AUX ENTREPRISES DE CHIFFRER LE PROJET ANALYSE DES OFFRES CHOIX DES ENTREPRISES – INSTALLATEUR – BUREAU DE CONTRÔLE - CONSTRUCTEUR PASSATION DES MARCHES COMMANDE OU CONTRAT DCE

7 ZOOM Dans le Document de Consultation des Entreprises : une lecture critique des CCTP est nécessaire et des compléments dinformation doivent être demandés au maître doeuvre. Les CCTP contiennent une description très technique des ouvrages à réaliser. Ceci constitue la référence des entreprises en phase réalisation et elles se sont basées sur ces documents pour établir leurs prix. Un élément erroné ou imprécis donnera lieu immanquablement à un désaccord entre lentreprise et lutilisateur final. Pendant les travaux des modifications seront nécessaires, entraînant quasi systématiquement des plus-values ou des TS (travaux supplémentaires). La conséquence fréquente est la génération de retards de livraison (cumulatifs), et des incidences financières parfois importantes. Lors des réceptions, une non-conformité pourrait être découverte remettant en cause la conformité à destination de louvrage. Des travaux seraient alors nécessaires dans un ouvrage non encore utilisé avec là encore des délais de livraison allongés. Après réception, des travaux correctifs seront imposés aux entreprises, alors même que louvrage est en activité, avec de grosses difficultés de coordination prévisibles (il est possible que lentreprise ne fasse pas preuve de la meilleure volonté à intervenir sur un ouvrage livré et payé à 95 %) LE CCTP Cahier Technique des Clauses Particulières

8 REALISATION 5 – « LE CHANTIER » PLAN DE PREVENTION ET DE SECURITE PPSPS COORDINATEUR DE SECURITE REUNION DE CHANTIER (MO) ETABLIR ET SUIVRE LE PLANNING LIVRAISON DES MATERIELS INSTALLATION ARRIVEE DES MACHINES LIEN AVEC LE MAITRE DOUVRAGE COMPTE RENDU DE CHANTIER RECEPTION – MISE EN SERVICE VALIDATION DES TRAVAUX AVEC LE BUREAU DE CONTRÔLE / SECURITE / CAPACITE / PERFORMANCE RECEPTION AVEC LES ENTREPRISES / RESERVES RECEPTION AVEC LE MAITRE DOUVRAGE DCE

9 EXPLOITATION 6 – « MAINTENANCE - EXPLOITATION » DEBUT DUNE AUTRE HISTOIRE………

10 2 - RÔLES DES PRINCIPAUX ACTEURS

11 Loi MOP (Maîtrise dOuvrage Publique) Loi n° du 12 juillet 1985 Décrets dapplication n°1268, 1269 et 1270 du 29 novembre 1993 Arrêté du 21 décembre Cette loi régit les opérations de travaux dans les établissements publics. Elle définit notamment les différentes phases de la conduite des projets de travaux. Les établissements privés ne sont pas concernés. MAIS ELLE SERT DE REFERENCE POUR LA DESCRIPTION DES TACHES EN MARCHE PUBLIQUE

12 LES PRINCIPAUX ACTEURS Maître douvrage + Utilisateurs et bénéficiaires COP Maître doeuvre BET BET BET BET CSPS CT Assureur Géomètre Entreprises OPC Programmiste AMO Administrations concernées : Préfecture, DRIRE, DDE, SDA, Mairie, etc... Travaux préliminaires

13 Obligations du maître douvrage –sassurer de la faisabilité et de lopportunité de louvrage, –déterminer la localisation de lopération, –définir le programme et arrêter lenveloppe financière prévisionnelle, –sassurer du financement, du paiement –choisir le processus de réalisation et conclure les contrats ayant pour objet les études et lexécution des travaux. IL NE PEUT S'EN DEMETTRE (En marché publique, c'est une fonction d'intérêt général) Le maître de lOuvrage est la personne physique ou morale pour le compte de qui louvrage ou les travaux sont réalisés. LE MAITRE DOUVRAGE

14 loi MOP : «Elle doit permettre dapporter une réponse architecturale, technique et économique au programme» COMPLEMENT CIRCULAIRE n°86-24 du 4 mars 1986 «Le maître dœuvre est la personne physique ou morale de droit privé, ou le groupement pluridisciplinaire, qui a pour vocation, pour le compte du Maître douvrage, à concevoir louvrage en respectant les objectifs et les contraintes du programme, à coordonner lexécution des marchés de travaux et à proposer leur réception» Le maître dOeuvre est lunique responsable de la conception et de lexécution de lensemble des ouvrages à réaliser. Selon les missions confiées, il sagit dun architecte, dun bureau détudes, dune équipe constituée darchitectes et de bureaux détudes. LA MAITRISE DOEUVRE

15 Loi MOP «Le maître douvrage peut recourir à lintervention dun conducteur dopération pour une assistance générale à caractère administratif, financier et technique» SES MISSIONS le conseil technique, administratif et financier au maître de louvrage la rédaction, le suivi et la vérification de la bonne exécution des contrats de prestations intellectuelles (maîtrise doeuvre, contrôle technique, coordonnateur sécurité...) la coordination des interventions de prestations de services des titulaires de ces mêmes contrats. LE CONDUCTEUR DOPERATION COP

16 oLes entreprises sont liées par des contrats avec le maître de louvrage, et son chargées par lui de : oLa réalisation des études dexécution ( à défaut dêtre confiées au maître dœuvre) oLexécution des travaux conformément aux contrats conclus oOu aux commandes o Sous la Direction exclusive du maître doeuvre LES ENTREPRISES

17 AUTRES ACTEURS PRESENTS OPC Coordonner lintervention des plusieurs entreprises sur un même chantier, ou de plusieurs prestataires autour dun même projet, en gérant : Les simultanéités ou les enchaînements nécessaires Dans le respect dun délai déterminé PROGRAMMATEUR OU PROGRAMISTE Formaliser et traduire les besoins du maître de louvrage et des utilisateurs pour en faire la référence contractualisée de la commande passée au maître doeuvre

18 CONTROLEUR TECHNIQUE Le contrôle technique (obligatoire) porte sur les conditions de sécurité des personnes, et sur la solidité des ouvrages. Il intervient en phase conception et en phase réalisation. Il fournir un rapport de contrôle final (lors des opérations de réception), qui sera soumis à la Commission de Sécurité en vue de lautorisation douverture au public. COORDONATEUR SPS En phase conception comme en phase réalisation, le coordonnateur SPS est en charge de veiller au respect des règles de sécurité sur les chantiers pour la protection des travailleurs : Respect du code du travail, conditions et équipements de sécurité Conditions de travail, salubrité, équipements obligatoires sur les cantonnements de chantier, santé des travailleurs, …... Gestion de la co-activité (rédaction du Plan Général de Coordination) Conformité des installations de chantier (électricité, échaffaudages, hygiène, etc…) Rédaction des DIUO (Dossier des Interventions Ultérieures sur Louvrage) AUTRES ACTEURS PRESENTS

19 QUELQUES OUTILS 3 – « BOITE A OUTILS » R REALISATION DES PLANS / SCHEMA … AUTOCAD.. PLANNING ….. EXCEL / PROJECT PHOTOGRAPHIES NUMERIQUE COMPTE RENDU DE CHANTIER

20 SYNTHESE – 5 PHASES ESSENTIELLES PHASE 1 : MONTAGE DE LOPERATION Etudes dopportunité, de pré-faisabilité, organisation de la maîtrise douvrage – lancement opération PHASE 2 : PROGRAMME Etudes de faisabilité, programme – validation – allocation de lenveloppe financière PHASE 3 : ETUDE DE CONCEPTION Choix du maître dœuvres, études de conception APS, Choix des entreprises – validation APD PHASE 4 : TRAVAUX Préparation de chantier, travaux, opérations de contrôles préalables à la réception PHASE 5 : RECEPTION – MISE EN SERVICE Suivi des garanties – Levée des réserves – validation de réception de louvrage ELLES PEUVENT ETRE COMPLETEMENT INTEGREES A LENTREPRISE ET ETRE PARTIELLEMENT VISIBLE POUR UN PRESTATAIRE EXTERNE A LENTREPRISE

21 QUELQUES EXEMPLES VECUS UNE CHAUFFERIE BOIS QUI AVANCE PAS A PAS UN EXEMPLE DE MONTAGE « UNE CHAUFFERIE BOIS SUR UN RESEAU DE CHALEUR » CONCEPTION DUN PROJET DAIR COMPRIME INTERVENTION SUR LA CONSTRUCTION DUN PROJET FROID CONCEPTION DUN PROJET DE FROID EXEMPLE DE PLANNING POUR UNE COGENERATION / PHOTOS


Télécharger ppt "INGENIERIE 1 – EXEMPLE DE PROCESSUS 2 – LES ACTEURS (AU DELA DE LEXEMPLE) 3 – QUELQUES OUTILS 4 – LES ETAPES CLES (SYNTHESE EXEMPLE) 5 – ECHANGE SUR DES."

Présentations similaires


Annonces Google