La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Leçon 3: la vie des Seigneurs. Comment vivaient les Guilhem? Le baron de Clermont combattant un hippogriffe selon la légende de Dom Julien (Couverture.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Leçon 3: la vie des Seigneurs. Comment vivaient les Guilhem? Le baron de Clermont combattant un hippogriffe selon la légende de Dom Julien (Couverture."— Transcription de la présentation:

1 Leçon 3: la vie des Seigneurs

2 Comment vivaient les Guilhem? Le baron de Clermont combattant un hippogriffe selon la légende de Dom Julien (Couverture du livre de Philippe Huppé, les seigneurs de Clermont-Lodève, éd. Les presses littéraires, 2007)

3 A laide de la transaction entre le seigneur et la ville étudiée lors de la leçon précédente, dressez la liste de tous les droits quavaient les seigneurs sur leurs terres.

4 Philippe par la grâce de Dieu roy de France, confirme que sera concédé aux habitants de la ville de Clermont loctroy du Consulat. Premièrement le seigneur de Clermont accorde que trois consuls annuels élus gouverneront la Communauté de Clermont sauf réserve de ce qui est convenu. Ces consuls ne pourront se mêler des informations et enquêtes appartenant à la juridiction dudit seigneur. Les consuls de Clermont auront un sceau propre. Les consuls pourront imposer aux habitants de Clermont, une taille et autres taxes en argent, portion de fruits, revenus des habitants. Les consuls pourront toutes les années nommer certains hommes pour avoir soin des rues, voies et chemins. Le droit de banderage appartiendra à la Communauté et aux consuls. Les gens et serviteurs du seigneur ne seront obligés à aucun ban. Le seigneur de Clermont et ses héritiers pourront construire des boutiques dans la ville. Les fours qui appartenaient à Bérenger seigneur de Clermont seront à la Communauté dès le jour de la fête de Pâques contre lusage annuel de cent soixante livres tournois payables chaque année au seigneur. Les consuls pourront en faire bâtir dautres sans que cet impôt soit augmenté. La Communauté devra en outre, faire cuire le pain et autres choses pour la maison du seigneur sans demander de droit de fournage pour récompense de cet effort. Le seigneur pourra se faire construire un four dans la ville pour son usage personnel quil sera interdit aux habitants dutiliser. Les consuls ont le droit daugmenter ou de diminuer le droit de fournage. Les forêts appartenant au seigneur de Clermont seront dorénavant à la Communauté de Clermont. Elles leur appartiendront de plein droit excepté la juridiction, lexercice de la chasse qui appartiendront toujours au seigneur. Tous les habitants de la ville de Clermont voulant peser leurs marchandises avec le poids du seigneur de Clermont seront obligés de payer au seigneur. Parce que le revenu des habitants de Clermont consiste surtout en vins et vendanges, il est convenu que le seigneur, comme les habitants pourront apporter du vin de leurs autres vignes et possessions. Aucun étranger ne pourra faire entrer dans Clermont du vin sans laccord de la Communauté. La communauté et les consuls donneront au seigneur Bérenger de Guilhem, seigneur de Clermont quatre mille livres tournois payables en une seule fois. Daprès la transaction passée entre le très haut et très puissant seigneur Bérenger de Guilhem, seigneur de Clermont en Languedoc et les habitants de la ville, confirmée et autorisée par le roy, 1347

5 Avant la transaction de 1347 À partir du XIV°s Justiceappartenait au seigneur Sceauappartenait au seigneurappartenait au seigneur mais les consuls en auront un aussi Impôts «sur le revenu»?appartenaient aux consuls Droit de ban?appartenait aux consuls foursappartenaient au seigneurappartenaient aux consuls qui doivent un impôt au seigneur Forêtsappartenaient au seigneurappartenaient aux consuls Chasseseul le seigneur a le droit de chasser Poids et mesuresappartenaient au seigneur vignes?la ville a le droit de taxer les vins étrangers

6 droit dexercer la justice droit davoir un sceau (donc de faire des papiers officiels) probablement le droit de lever des impôts et le droit de ban (de lever une armée) droit de louer son four (banalités) droit de chasser droit de louer ses poids et mesures

7 le droit dexercer la justice le droit davoir un sceau (donc de faire des papiers officiels) le droit de lever des impôts et le droit de ban* (de lever une armée) le droit de louer son four (contre des taxes appelées banalités*) le droit de chasser le droit de louer ses poids et mesures et dêtre le seul à en posséder. Sur ses terres, le seigneur avait: Trace écrite:

8 Définition: Banalités: taxes payées au seigneur contre lutilisation de ses outils

9 Puisquon sait déjà quils ont le droit davoir un sceau, ce document nous montre quils mènent une vie de chevaliers (il porte une épée, monte à cheval). Se faire représenter ainsi sur leur sceau montre que la guerre est une part importante de leur vie Que nous apprend ce document sur la vie des Guilhem? Sceau restauré dAimeric de Clermont de 1145 (dans P. HUPPE les seigneurs de Clermont- Lodève, éd. Les presses littéraires, 2007.)

10 Trace écrite: Les Guilhem menaient une vie de chevaliers. Ils administraient leurs terres mais avaient aussi des occupations guerrières. En effet, comme tous les seigneurs, ils avaient le droit de porter une épée et de monter à cheval.

11 Dans le plan du château, quest-ce qui nous montre limportance de ces occupations militaires?

12

13 Outre les équipements défensifs du château, on voit une salle darmes et trois lices.

14 Trace écrite: La vie des chevaliers étaient violentes. Pour se prémunir des guerres, les châteaux étaient équipés pour la défense. Mais quand il ny avait pas de guerres, les chevaliers participaient à des tournois ou des joutes. Pour cela, ils sentraînaient au maniement des armes de leur enfance à leur adoubement*

15 Définition: Adoubement: cérémonie par laquelle on devient chevalier

16 Cétait à lépoque où lévêque de Lodève et le seigneur de Clermont se trouvaient plus que jamais «à couteaux tirés». le neveu de lévêque, Raymond, amoureux de la fille du seigneur, Margarita, sintroduisit au château déguisé en troubadour. un soir, rejoignant la jeune fille à sa fenêtre par escalade, il fut surpris et aussitôt dénoncé par le traître classique du mélodrame. Conduit au cachot, Margarita voulut alors subir le sort de son amant. Etroitement enchaînés lun en face de lautre, on retrouva cependant par la suite leurs cadavres enlacés. G. COMBARNOUS, Légende de Margarita, 1978 Que nous apprend cette légende sur la vie réelle des seigneurs de Clermont?

17 Parmi leurs nombreuses guerres les seigneurs de Clermont se sont battus contre les évêques de Lodève Les seigneurs écoutaient des troubadours Les femmes de la noblesse ne choisissaient pas leurs maris.

18 Parmi leurs nombreuses guerres les seigneurs de Clermont se sont battus contre les évêques de Lodève de 1188 à 1271 (XII°-XIII°s). Les seigneurs écoutaient des troubadours qui allaient de château en château pour raconter des histoires et chanter. Les femmes de la noblesse ne choisissaient pas leurs maris. Elles étaient mariées par leur père pour sallier à dautres seigneurs souvent plus puissants. Trace écrite

19 Conclusion du chapitre: La seigneurie est un territoire qui appartient à un seigneur qui vit dans un château. Les paysans qui travaillent dans la seigneurie vivent dans des maisons qui sont regroupées autour dune église et dun cimetière et forment un village. Les premiers sont apparus au X°s, celui de Clermont au XII°s. Le seigneur protège ses paysans mais leur impose sa justice et ses installations collectives (banalités). Peu à peu, les paysans sorganisent en communauté villageoise pour défendre leurs intérêts (le consulat de Clermont date du XIII°s mais nest définitif quau XIV° s.).

20 Ce diaporama vous a été présenté par B. CACERES


Télécharger ppt "Leçon 3: la vie des Seigneurs. Comment vivaient les Guilhem? Le baron de Clermont combattant un hippogriffe selon la légende de Dom Julien (Couverture."

Présentations similaires


Annonces Google