La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

En quoi la photographie fait-elle écho au titre ? Source: Cahier du Monde du 17 mars 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "En quoi la photographie fait-elle écho au titre ? Source: Cahier du Monde du 17 mars 2011."— Transcription de la présentation:

1 En quoi la photographie fait-elle écho au titre ? Source: Cahier du Monde du 17 mars 2011

2 Kyushu Shikoku Honshu Hokkaido un archipel composé de 4000 îles. Ouvert sur deux espaces maritimes majeurs. Mer du Japon Océan Pacifique Nord

3 Où sont les régions les pus affectées par le séisme et le tsunami ? 2 cm = 100 km 5,8 cm = près de 300 km Carte proposée par Rémi Scocimarro (http://japgeo.free.fr/)http://japgeo.free.fr/

4 Carte proposée par Rémi Scocimarro (http://japgeo.free.fr/)http://japgeo.free.fr/

5 Source : piste.net/piste1/spip.ph p?article857http://fausse- piste.net/piste1/spip.ph p?article857

6 Kyushu Shikoku Honshu Hokkaido La Mégalopole: cordon littoral urbanisée de 1200 kms de Tokyo à Fukuoka. Mer du Japon Océan Pacifique La mégalopole japonaise est le « centre du Japon » Près de 100 millions dhabitants soit 80% de la population japonaise. Tokyo (30,7) Fukuoka Hiroshima Osaka-Kobé (8,8) Sendaï en extension 3 mégapoles (pop en millions dhab.) Autres villes millionnaires Sapporo Nagoya (16,3)

7

8 Carte proposée par Rémi Scocimarro (http://japgeo.free.fr/)http://japgeo.free.fr/

9 Vue de Kobé

10 Une opposition intérieur montagneux/ plaine littorale La nécessité de gagner des espaces en aménageant des terre-pleins.

11 la mégalopole japonaise: une formation progressive Océan pacifique Mer du Japon TOKYO NAGOYA OSAKA KYOTO CHIBA KAWASAKI KOBE HIROSHIMA NAGASAKI OKAYAMA FUKUOKA KITA- KYUSHU Honshu Shikoku Kyushu N Principales agglomérations + 1 M+ de 8 M Cœur de la mégalopole : Tokaido Extension de la mégalopole dès 1960 Extension de la mégalopole à partir de 1980 Limites de la mégalopole Daprès le croquis de Benoit Drouet et Véronique Etienne sur

12 la mégalopole japonais est structurée par des axes importants Océan pacifique Mer du Japon TOKYO NAGOYA OSAKA KYOTO CHIBA KAWASAKI KOBE HIROSHIMA NAGASAKI OKAYAMA FUKUOKA KITA- KYUSHU Honshu Shikoku Kyushu N Axe majeur de circulation Ponts et tunnels Daprès le croquis de Benoit Drouet et Véronique Etienne sur

13 Osaka

14 Carte proposée par Rémi Scocimarro (http://japgeo.free.fr/)http://japgeo.free.fr/

15 Carte proposée par Rémi Scocimarro (http://japgeo.free.fr/)http://japgeo.free.fr/

16 ( Photos et légendes diapo 16 et 17 : Geneviève Abbé ) Quartier Shinjuku à lheure de la sortie des bureaux, on voit les « salary men », employés de bureau vêtu du costume noir, chemise blanche symbole de la profession.

17 Le groupe occupe un quartier entier de Tokyo auquel il a donné son nom, ce quartier est dominé par Marunushi, la célèbre tour qui abrite le siège de lentreprise et un centre commercial de luxe sur 50 étages. Quartier daffaires Mitsubishi (un des keiretsu les plus puissants du Japon) vu de la tour Marunouchi (36 étages). Cest un conglomérat devenu kereitsu, multinationale dont la puissance repose sur la diversification des activités.

18 Tour du monde des entreprises affectées par le séisme japonais DANS LE MONDE Au 25 mars, les pertes cumulées de production dans l'automobile étaient de véhicules, dont chez les constructeurs japonais (Toyota, Honda, Mazda, Nissan, Mazda, Mitsubishi), selon les estimations d'IHS Global Insight, société d'études et de conseil. L'impact devrait être maximal entre six et huit semaines après le séisme, compte tenu des délais d'acheminement des composants, le plus souvent par bateau : entre 20 et 40% de la production automobile mondiale pourrait alors être affectée d'ici le 6 mai, selon la même source. De nombreuses usines japonaises sont encore totalement ou partiellement arrêtées, soit en raison de dommages directs, soit du fait de coupures d'électricité ou de difficultés logistiques. EN CHINE La deuxième économie mondiale s'attend à un «impact» du séisme au Japon, mais «limité dans le temps». Le Japon est la première source des importations en Chine et le cinquième pays pour les exportations chinoises. Selon IHS, l'usine Dongfeng-Nissan, située dans la province de Hubei, tourne au tiers de ses capacités normales et les ouvriers travaillent à mi-temps, faute de recevoir des moteurs et certains composants clés du Japon. La pénurie de composants électroniques a fait grimper de 30% les prix de certains produits, comme les cartes mémoire flash ou les appareils photos numériques. EN FRANCE La France s'attend à des difficultés d'approvisionnement à partir de fin avril dans les secteurs de l'électronique et de l'automobile. -PSA Peugeot Citroën, qui a dû réduire sa production de moteurs diesel parce qu'il lui manquait une pièce, acheminée par avion et fabriquée par Hitachi, table sur un retour progressif à la normale à partir de jeudi. Plusieurs milliers de salariés du groupe en France se sont retrouvés la semaine dernière au chômage technique. -Renault a dû ralentir la production sur son site de Pusan, en Corée du Sud, faute de recevoir des moteurs et des boîtes de vitesse du Japon. AUX ETATS-UNIS -Dans l'automobile, Ford a prévu de fermer pendant une semaine (depuis samedi) une de ses usines en Belgique pour éviter une rupture de pièces détachées. -General Motors a repris lundi la production qui avait été suspendue dans son usine de Shreveport en raison d'une carence en pièces détachées en provenance du Japon. LES ECHOS (SOURCE AFP)

19 1/5 des séismes de magnitude 6 ou plus se produisent au Japon

20 Digues et portes antitsunami

21

22

23

24 Les nombreux dégâts provoqués par la catastrophe sont chiffrables en dizaines de milliards de dollars. L'économie nipponne devrait cependant rebondir à moyen terme. Deux jours après la catastrophe, les destructions résultant du séisme et du tsunami qui ont frappé le Japon vendredi restent encore difficile à évaluer. Seule certitude : le tremblement de terre aura «un impact considérable sur les activités économiques d'un grand nombre de secteurs», a prévenu ce dimanche le porte- parole du gouvernement japonais, Yukio Edano. Des conséquences qui devraient se chiffrer en dizaines de milliards de dollars. Le coût du seul tremblement de terre (sans compter les dégâts occasionnés par le tsunami) devrait atteindre 34,6 milliards de dollars. A court terme, les destructions provoquées sont en effet colossales : infrastructures endommagées, sites de production à l'arrêt, les zones impactées pèsent d'un grand poids dans l'économie du pays. Si la région la plus touchée, celle de Tohoku au nord-est sur la côte, ne représente que 8% du PIB nippon, celle du Kanto, qui abrite notamment Tokyo, produit en revanche 40% de la richesse nationale. Outre l'arrêt de la raffinerie pétrolière Cosmo Oil de Ichihara, à l'est de Tokyo, l'activité de la filière nucléaire japonaise, qui produit entre 25% et 30% de la production électrique nationale, est sérieusement compromise. Le PIB pourrait baisser de nouveau légèrement au premier trimestre. À moyen terme cependant, l'économie japonaise pourrait rebondir fortement. Dressant un parallèle avec le séisme de Kobé, en 1995, Takuji Okubo, économiste à la Société Générale, souligne que la reconstruction devrait générer un surcroît d'activité, et le besoin de la population de renouveler ses biens endommagés doper la consommation. Les secteurs du BTP, de la sidérurgie et des télécommunications devraient bénéficier à plein du regain de l'activité post séisme. «Après le tremblement de terre de 1995, le PIB japonais a crû de 1,9% en 1995, puis de 2,6% en 1996, alors que la croissance moyenne de l'économie nippone sur cette période était de 1,5%. La consommation a progressé de 2,2% entre 1995 et 1996 contre 1,1% en moyenne entre 1995 et 2004», précise Takuji Okubo. La banque japonaise Nomura, qui anticipe également une forte croissance de l'économie nipponne à moyen terme, souligne de son côté que le stimulus étatique a joué un rôle capital en 1995 pour relancer l'économie. Une situation qui ne devrait cependant pas contribuer à améliorer la santé financière du Japon, dont la dette ressort à 200% du PIB. L'agence de notation Standard and Poors a d'ailleurs récemment abaissé la note de la dette japonaise, estimant que le déficit budgétaire du pays restera élevé dans les prochaines années. (daprès lefigaro.fr : l-economie-rebondira-apres-le-seisme.php )http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/03/12/ ARTFIG00428-japon- l-economie-rebondira-apres-le-seisme.php

25 Chronologie tirée du cahier spécial du Monde du 17 mars 2011: un peuple qui a fait la preuve de ses capacités à reconstruire.

26 Source: Cahier du Monde du 17 mars 2011

27 Pour une approche géographique et des ressources sur la catastrophe japonaise : catastrophe-le-recours-aux-echelles-geographiques.html-0

28

29 Le fond de carte pour le croquis susceptible de tomber le jour J.


Télécharger ppt "En quoi la photographie fait-elle écho au titre ? Source: Cahier du Monde du 17 mars 2011."

Présentations similaires


Annonces Google