La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le basculement du monde. Approche démographique Les 5 Etats les plus peuplés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le basculement du monde. Approche démographique Les 5 Etats les plus peuplés."— Transcription de la présentation:

1 Le basculement du monde

2 Approche démographique

3 Les 5 Etats les plus peuplés

4 Les 10 Etats les plus peuplés

5 Les 15 Etats les plus peuplés

6 Approche économique

7 5 premières puissances économiques (PIB)

8 10 premières puissances économiques (PIB)

9 20 premières puissances économiques (PIB)

10 30 premières puissances économiques (PIB) Où est la limite Nord/Sud ?

11 5 premiers exportateurs

12 10 premiers exportateurs

13 20 premiers exportateurs

14 30 premiers exportateurs Poids de lEurope ; poids de lAsie ; limite Nord/Sud ?

15 2010 : croissance du PIB supérieure à 10

16 2010 : croissance du PIB supérieure à 9

17 2010 : croissance du PIB supérieure à 8

18 2010 : croissance du PIB supérieure à 7

19 2010 : croissance du PIB supérieure à 5

20 2010 : croissance du PIB supérieure à 5 et taux négatifs La croissance en Asie, apparition de lAfrique, faiblesse de lEurope

21 Lémergence : puissance économique, puissance incomplète … mais puissance en construction

22 Approche géopolitique

23 Le G 8

24 Le G 20 Emergence – déplacement vers le Pacifique – Limite Nord/Sud ?

25

26 Armes lourdes Période , (en milliards de $) ExportateursImportateurs USA : 32,2Inde : 12,6 Russie : 30,5Corée du Sud : 7,1 Allemagne : 11,8Pakistan : 6,9 France : 9,8Chine : 6,3 RU : 5,2Singapour : 5,1 Chine : 4,7Australie : 4,8 Espagne : 3,4Algérie : 4,6 Italie : 3,2Grèce : 4,3 Pays-Bas : 3,2EAU : 4,3 Israël : 2,7Arabie Saoudite : 3,5

27 Le « club nucléaire » : 5 reconnus par le TNP (1968)

28 Puissances nucléaires : TNP et non signataires du TNP

29 Détenteurs de larme nucléaire et soupçonnés de vouloir développer un programme nucléaire militaire

30 Détenteurs de larme nucléaire, soupçonnés et pays ayant démantelé leurs installations nucléaires Les puissances traditionnelles – Le Moyen Orient – Les puissances émergentes : monde multipolaire

31 Approche sociale

32 Coefficient de GINI, mesure de linégalité interne des sociétés (O=égalité parfaite ; 1=inégalité absolue) Modèle européen (social-démocrate et communiste) ; émergence et fortes inégalités ; des exceptions (Etats-Unis, Inde… )

33 Approche environnementale

34 Pays développés et apparition des émergents

35 La lecture du programme de Terminale ES/L doit se faire en intégrant la perspective de ce basculement du monde

36 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) –Des cartes pour comprendre le monde –Des cartes pour comprendre la Russie Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) –La mondialisation en fonctionnement –Les territoires dans la mondialisation –La mondialisation en débat Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) –L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud –L'Afrique : les défis du développement –L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance

37 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) Des cartes pour comprendre le monde L'étude consiste à approcher la complexité du monde par l'interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo- économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l'occasion d'une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. Des cartes pour comprendre la Russie –Les grilles de lectures de la question 1 sont utilisées pour appréhender la complexité d'une situation géographique : La Russie, un État-continent eurasiatique en recomposition. Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) La mondialisation en fonctionnement –- Un produit mondialisé (étude de cas). - Processus et acteurs de la mondialisation. - Mobilités, flux et réseaux. Les territoires dans la mondialisation –- Une ville mondiale (étude de cas). - Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation. - Les espaces maritimes : approche géostratégique. La mondialisation en débat –- États, frontières et mondialisation. - Débats et contestations. Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud –- Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale (étude de cas). - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales. - États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales. L'Afrique : les défis du développement –- Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas). - Le continent africain face au développement et à la mondialisation. - L'Afrique du Sud : un pays émergent. L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance –- Mumbai : modernité, inégalités (étude de cas). - L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance. - Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

38 Idée générale : questionner le basculement –Une lecture économique qui montre le basculement du monde (Asie, émergence) –Une lecture géopolitique qui montre le poids encore net des puissances traditionnelles mais une tendance au « multipolarisme » avec des puissances régionales qui apparaissent –Une lecture géoculturelle : part du culturel dans linfluence mondiale ou régionale ? Y-a-t-il basculement dans ce domaine ? –Une lecture géo-environnementale qui montre à la fois la dimension planétaire des problèmes, et les stratégies souvent nationales des acteurs : quelle rôle joué par les émergents ? –Ce chapitre ne peut être que le premier du programme : clés pour comprendre le basculement en cours et approche méthodologique de lutilisation de ces différentes clés Des cartes pour comprendre le monde L'étude consiste à approcher la complexité du monde par l'interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo-économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l'occasion d'une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques.

39 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) Des cartes pour comprendre le monde L'étude consiste à approcher la complexité du monde par l'interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo- économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l'occasion d'une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. Des cartes pour comprendre la Russie –Les grilles de lectures de la question 1 sont utilisées pour appréhender la complexité d'une situation géographique : La Russie, un État-continent eurasiatique en recomposition. Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) La mondialisation en fonctionnement –- Un produit mondialisé (étude de cas). - Processus et acteurs de la mondialisation. - Mobilités, flux et réseaux. Les territoires dans la mondialisation –- Une ville mondiale (étude de cas). - Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation. - Les espaces maritimes : approche géostratégique. La mondialisation en débat –- États, frontières et mondialisation. - Débats et contestations. Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud –- Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale (étude de cas). - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales. - États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales. L'Afrique : les défis du développement –- Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas). - Le continent africain face au développement et à la mondialisation. - L'Afrique du Sud : un pays émergent. L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance –- Mumbai : modernité, inégalités (étude de cas). - L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance. - Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

40 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) Des cartes pour comprendre la Russie Les grilles de lectures de la question 1 sont utilisées pour appréhender la complexité d'une situation géographique : La Russie, un État-continent eurasiatique en recomposition. Idée générale : La Russie, une future puissance émergente ou ré-émergente ? La lecture géopolitique montre la volonté de jouer un rôle pour le moins régional (Géorgie, Syrie, Traité de sécurité collective de 1992… ) voire mondial (arctique, organisation de coopération de Shanghaï (OCS), BRICS, G8 puis 20) La lecture économique montre la stratégie dintégration dans la mondialisation fondée sur lexportation dhydrocarbures, le développement de quelques territoires (Volga, métropoles). La lecture culturelle montre le poids de la langue russe dans le sentiment dunité et le rôle des minorités russophones hors Russie comme source de tension et outil de la zone dinfluence La lecture environnementale questionne la possibilité dune émergence durable au regard des ressources, de leurs difficultés dexploitation, des contraintes de limmensité et des atteintes à lenvironnement

41 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) Des cartes pour comprendre le monde L'étude consiste à approcher la complexité du monde par l'interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo- économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l'occasion d'une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. Des cartes pour comprendre la Russie –Les grilles de lectures de la question 1 sont utilisées pour appréhender la complexité d'une situation géographique : La Russie, un État-continent eurasiatique en recomposition. Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) La mondialisation en fonctionnement –- Un produit mondialisé (étude de cas). - Processus et acteurs de la mondialisation. - Mobilités, flux et réseaux. Les territoires dans la mondialisation –- Une ville mondiale (étude de cas). - Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation. - Les espaces maritimes : approche géostratégique. La mondialisation en débat –- États, frontières et mondialisation. - Débats et contestations. Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud –- Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale (étude de cas). - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales. - États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales. L'Afrique : les défis du développement –- Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas). - Le continent africain face au développement et à la mondialisation. - L'Afrique du Sud : un pays émergent. L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance –- Mumbai : modernité, inégalités (étude de cas). - L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance. - Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

42 Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) La mondialisation en fonctionnement : Un produit mondialisé (étude de cas) ; Processus et acteurs de la mondialisation ; Mobilités, flux et réseaux. Les territoires dans la mondialisation : Une ville mondiale (étude de cas) ; Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation ; Les espaces maritimes : approche géostratégique. La mondialisation en débat : États, frontières et mondialisation ; Débats et contestations. Idée générale : la mondialisation fabrique -t-elle de lémergence ? La mondialisation conduit à une redistribution de la puissance économique sur les territoires à différentes échelles (monde, ville mondiale, pôles et espaces majeurs, territoires en marge, espaces maritimes) Le suivi dun produit mondialisé permet de mettre en évidence le rôle des nouveaux territoires et des acteurs mais aussi den mesurer les limites (part de la sous-traitance, lieux de décision, de création, …) Selon les études de cas choisies, une vision très différente du monde peut être montrée : un produit issu dune FTN dun pays émergent (Lenovo, Tata, …), Shanghai comme ville mondiale / un produit dune FTN occidentale, Paris ou New-York Bien nuancer à partir de létude de cas pour montrer le basculement comme un processus « lent », qui laisse subsister de lancien et tout en créant du nouveau, ou le basculement comme un questionnement Possibilité de reprendre ces interrogations dans « La mondialisation en débat »

43 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) Des cartes pour comprendre le monde L'étude consiste à approcher la complexité du monde par l'interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo- économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l'occasion d'une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. Des cartes pour comprendre la Russie –Les grilles de lectures de la question 1 sont utilisées pour appréhender la complexité d'une situation géographique : La Russie, un État-continent eurasiatique en recomposition. Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) La mondialisation en fonctionnement –- Un produit mondialisé (étude de cas). - Processus et acteurs de la mondialisation. - Mobilités, flux et réseaux. Les territoires dans la mondialisation –- Une ville mondiale (étude de cas). - Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation. - Les espaces maritimes : approche géostratégique. La mondialisation en débat –- États, frontières et mondialisation. - Débats et contestations. Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud –- Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale (étude de cas). - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales. - États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales. L'Afrique : les défis du développement –- Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas). - Le continent africain face au développement et à la mondialisation. - L'Afrique du Sud : un pays émergent. L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance –- Mumbai : modernité, inégalités (étude de cas). - L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance. - Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

44 Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud - Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale (étude de cas). - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales. - États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales. Idée générale : les Etats-Unis remis en cause dans leur « zone dinfluence naturelle » ? Le bassin caraïbe comme révélateur des situations anciennes (une interface Nord/Sud classique) et des mutations en cours (hausse du niveau de vie, développement économique, enjeu entre différentes zones dinfluence (USA, Europe, Brésil, Venezuela, Cuba) Le continent entre tensions (économiques, culturelles, géopolitiques) mettant particulièrement en scène USA et Brésil ; des formes dintégration pour assoir la puissance et les zones dinfluence Comparaison USA-Brésil : rôle mondial des USA et influence encore régionale pour le Brésil ; cependant les dynamiques territoriales montrent une première puissance mondiale, avec des territoires en difficulté, face à « lémergence » et son espace en devenir

45 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) Des cartes pour comprendre le monde L'étude consiste à approcher la complexité du monde par l'interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo- économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l'occasion d'une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. Des cartes pour comprendre la Russie –Les grilles de lectures de la question 1 sont utilisées pour appréhender la complexité d'une situation géographique : La Russie, un État-continent eurasiatique en recomposition. Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) La mondialisation en fonctionnement –- Un produit mondialisé (étude de cas). - Processus et acteurs de la mondialisation. - Mobilités, flux et réseaux. Les territoires dans la mondialisation –- Une ville mondiale (étude de cas). - Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation. - Les espaces maritimes : approche géostratégique. La mondialisation en débat –- États, frontières et mondialisation. - Débats et contestations. Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud –- Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale (étude de cas). - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales. - États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales. L'Afrique : les défis du développement –- Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas). - Le continent africain face au développement et à la mondialisation. - L'Afrique du Sud : un pays émergent. L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance –- Mumbai : modernité, inégalités (étude de cas). - L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance. - Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

46 Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Afrique : les défis du développement - Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas). - Le continent africain face au développement et à la mondialisation. - L'Afrique du Sud : un pays émergent. Idée générale : le basculement concerne-t-il aussi lAfrique ? Montrer des potentialités, des formes de développement, des limites et une grande diversité de situations Proposer un tableau nuancé du développement africain et de linsertion de lAfrique dans le processus de mondialisation Caractériser ce quest un pays émergent en sappuyant sur la situation de lAfrique du Sud (paradoxe : lAfrique du Sud est le moins émergent des pays émergents ! )

47 Thème 1 introductif - Clés de lectures d'un monde complexe (10-11 heures) Des cartes pour comprendre le monde L'étude consiste à approcher la complexité du monde par l'interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo- économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l'occasion d'une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. Des cartes pour comprendre la Russie –Les grilles de lectures de la question 1 sont utilisées pour appréhender la complexité d'une situation géographique : La Russie, un État-continent eurasiatique en recomposition. Thème 2 - Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) La mondialisation en fonctionnement –- Un produit mondialisé (étude de cas). - Processus et acteurs de la mondialisation. - Mobilités, flux et réseaux. Les territoires dans la mondialisation –- Une ville mondiale (étude de cas). - Pôles et espaces majeurs de la mondialisation ; territoires et sociétés en marge de la mondialisation. - Les espaces maritimes : approche géostratégique. La mondialisation en débat –- États, frontières et mondialisation. - Débats et contestations. Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud –- Le bassin caraïbe : interface américaine, interface mondiale (étude de cas). - Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales. - États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales. L'Afrique : les défis du développement –- Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas). - Le continent africain face au développement et à la mondialisation. - L'Afrique du Sud : un pays émergent. L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance –- Mumbai : modernité, inégalités (étude de cas). - L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance. - Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

48 Thème 3 - Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (29-31 heures) L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance - Mumbai : modernité, inégalités (étude de cas). - L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance. - Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. Idée générale : la basculement peut-il rencontrer des obstacles en Asie ? Une métropole de pays émergent : un « condensé de lémergence » cest-à-dire un lieu à lorigine du dynamisme du pays et de son intégration dans la mondialisation mais aussi un lieu où sexpriment particulièrement les pesanteurs et les inégalités Particularité de lAsie du Sud et de lEst, les masses humaines : comment ces masses sont autant des pesanteurs que des atouts Des tensions entre les deux puissances dAsie : comparaison entre une puissance traditionnelle et une puissance émergente, aux échelles régionales et mondiales

49 La notion démergence

50 Naissance de la notion La notion est apparue dans le monde financier : 1981 : Société Financière Internationale – Antoine Van Agtmaël : « marchés émergents » (pays à forte croissance où il est intéressant dinvestir dans le cadre de la libéralisation financière) 2000 : Natixis – Patrick Artus : « Crise des pays émergents » 2001 : Goldman sachs – Jim ONeill : première utilisation du mot BRIC Depuis cette date prise en compte des pays émergents et interrogations : BRIC ? BIC ? BRICS ? BASIC ?

51 Pays émergents ou puissances émergentes ? Si lon sen tient aux seuls critères économiques, les pays émergents sont nombreux (cf. diapos ci-dessus) Les CIVETS (Colombie, Indonésie, Vietnam, Egypte, Turquie, Afrique du Sud) + Thaïlande et Mexique : forte croissance, poids démographique, diversification industrielle, hausse du niveau de vie, attractivité des investissements, … Des cas spécifiques : Arabie Saoudite (G20, PIB/hab. trois fois supérieur à la Chine), Argentine (G20), Chili (plus haut niveau de vie dAmérique latine), la Malaisie Des incertitudes : Nigéria ? Pakistan ? Philippines ? Iran ? Bangladesh ? Laos ? Leur point commun : nont pas le poids géopolitique pour bouleverser léquilibre mondial voire même régional à la différence des « puissances émergentes » Difficulté avec la Chine : se présente comme une puissance émergente car cela sert sa stratégie alors quelle est déjà une puissance mondiale

52 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

53 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

54 Poids démographique et géographique Taille critique Croissance démographique contrôlée pour bénéficier dun effet main-dœuvre et marché de consommation Problème de la Russie (croissance négative) et de la Chine (vieillissement) Un espace de grande taille et maîtrisé Des ressources Chine : M dhab. Inde : M Brésil : 195 M Russie : 140 M Af. Du Sud : 50 M Age médian Japon : 44 ans France : 39 ans Russie : 38 ans Chine : 35 ans Brésil : 29 ans Inde : 26 ans Af. du Sud : 25 ans 1 Russie Canada Etats-Unis Chine Brésil Australie Inde Mexique Indonésie Afrique du Sud

55 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

56 Stabilité politique et financière Des régimes politiques stabilisés après des périodes dinstabilité (Chine, Afrique du Sud, Brésil, Russie, moins vrai pour lInde) Mais une corruption encore forte La stabilité politique a permis la mise en place de politiques régulatrices durant la crise financière des années : –Défiance des marchés, inflation, surendettement privé, surinvestissement –Sortie de crise grâce au retour de la croissance, aux marges dégagés par les exportations, aux rééquilibrages des comptes publics et capacité à surmonter la crise de 2007 –LInde et la Chine nont pas connu ces crises financières en raison dun contrôle étroit de louverture financière du pays –Les grandes puissances émergentes sont aujourdhui créanciers des Occidentaux (Transparency International : Afrique du Sud 69ème, Brésil 73ème, Chine 75ème, Inde 95ème, Russie 143ème sur 182 Mexique en 1982; Brésil en 1994 ; Asie du Sud-Est en 1997 ; Brésil, Argentine, Afrique du Sud, Russie en 1998

57 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

58 Une forte croissance Entre 2000 et 2010, les pays du G7 ont connu une croissance moyenne de 1,34% ; pour les BRIC de 3,3% (Brésil) à 10,2% (Chine) Selon la Banque mondiale, en 2025, la moitié de la croissance mondiale sera réalisée par 6 pays : Chine, Inde, Brésil, Indonésie, Russie et Corée du Sud Cette forte croissance repose sur lactivité manufacturière Cette activité manufacturière repose sur une diversification de la production et une montée en gamme pour ajouter de la valeur ajoutée Les services connaissent également une forte croissance : 54% du PIB en Inde, 40% en Chine, 65% au Brésil La part dans lactivité manufacturière mondiale est passée de 1999 à 2009 : pour la Chine de 7,5 à 18,6%, pour le Brésil de 1,4 à 2,4%, pour les USA de 25,8 à 19,9%, pour le Japon de 16,7 à 8,4%

59 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

60 Une insertion dans la mondialisation Croissance largement tirée par les exportations (Chine 1 er exportateur mondial) et forts excédents commerciaux (Chine 183 mds de $ en 2010 ! ) Capacités à capter des marchés mondiaux (biens manufacturés pour la Chine, produits agricoles pour le Brésil, services et médicaments pour lInde) mais performances à nuancer en raison de la DIT Au cœur des flux de capitaux : –Les IDE se concentrent vers ces pays : DIT et conquérir des marchés –Les émergents sont devenus des créanciers : les BRICS détiennent la moitié des réserves de devises mondiales, lensemble des émergents, les 2/3 ; ces réserves permettent dacheter de la dette publique occidentale (la Chine détient 10% des bons du Trésor US en circulation et 40% des mêmes bons détenus hors USA) –Cependant ces réserves financières sont à 50% en $ et à 30% en euros : pas de puissance monétaire Cette insertion suppose une politique libérale (privatisations, ouverture commerciale, financière, zones franches)… mais une forte intervention de lEtat (protection douanière, monnaie sous-évaluée, liens entreprise-Etat, secteur public stratégique (4 premières banques chinoises sont publiques), planification Chine 2ème, Brésil 5ème, Russie 8ème, Inde 15ème

61 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

62 Une capacité dinnovation La maîtrise de secteurs économiques et la montée en gamme supposent une maîtrise de linnovation Dans un premier temps : imitation, transfert de technologie, détournement des règles de propriété intellectuelle (médicaments en Inde ou au Brésil), contrefaçon Deuxième temps : recherche ; elle reste encore inférieure à celle des pays développés (moins de 1% du PIB) mais saccroit rapidement (Chine 3 ème investisseur mondial en RD derrière les USA et le Japon) Exemple possible : la conquête spatiale –Homme sur la lune : USA –Homme dans lespace : UE, Russie, Chine ; bientôt lInde (2025) –Lanceurs de satellites : Inde, Japon, Brésil, Iran, Ukraine, européens –Fabricants de satellites mais non lanceurs : Corée du Sud, Indonésie, Pakistan, Argentine, Canada, européens (RFA, Suède, RU)

63 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

64 Une influence pour le moins régionale Cette influence peut se faire : –Par les liens commerciaux (Mercosur pour le Brésil, Chine en Asie, Afrique du Sud et la partie australe du continent) –Par les migrations (Russie et étranger proche, vers lAfrique du Sud pour les Etats voisins, vers le Brésil) –Par les accords militaires (Chine et les bases navales en Asie ; Afrique du Sud et les interventions dans les conflits en Afrique subsaharienne) –Par des accords de coopération (MERCOSUR, ASEAN, SAARC, SADC) –Par des différends frontaliers qui permettent de montrer la puissance : Chine et les îles du Pacifique, Inde avec le Pakistan, Russie avec ses marges méridionales, Brésil de façon essentiellement ostentatoire (Haïti 2010) –Par linfluence politique (« modèle démocratique » pour certains dentre eux) ou culturelle

65 Caractéristiques dune puissance émergente Puissance émergente Poids démographique et géographique Stabilité politique et financière Une forte croissance Une insertion dans la mondialisation Une capacité dinnovation Une influence pour le moins régionale Une part limitée mais croissante dans la gouvernance mondiale

66 Place limitée à lONU, à lOMC ou au FMI Mais : –Entrée au G20 (les chefs dEtat depuis 2008) –Une tentative pour créer un front des BRICS –Potentiel militaire croissant –Poids croissant dans les grandes conférences internationales –Une recherche du potentiel nucléaire militaire Chine, budget militaire : 32 mds de $ en 2003, 119 mds en 2010 ; 1 ère armée du monde Sommets de Copenhague et de Durban sur lenvironnement : les négociations finales se font à 26, la Chine et les USA bloquent toute avancée réelle Les BRICS se rencontrent de façon informelle avant les réunions du G20

67 Lémergence et ses faiblesses Persistance de la pauvreté Mais des progrès sociaux rapides Des inégalités sociales fortes Des inégalités territoriales Les métropoles sont les vitrines de lémergence –Lieu de la croissance économique –Lieu de lintégration aux réseaux mondiaux –Vitrine de la réussite (JO, Exposition universelle) –Croissance démographique exceptionnelle –Violence des contrastes sociaux, territoriaux et maux de lurbanisation Part de la population vivant avec moins de 1$ par jour : Brésil : 8,5% Afrique du Sud : 39% Russie : 16,1% Inde : 35% (420M) Chine : 10% (128M) Chine : 500 M de personnes sorties de la pauvreté en 20 ans selon la Banque mondiale ; 95% des plus de 15 ans alphabétisés ; les classes moyennes : Brésil 105 M, en Inde de 50 à 300 M Shanghai gagne 10 M dhab. en 15 ans, Mumbai en gagne 9 M en 20 ans

68 LAfrique du Sud, un pays émergent ou LAfrique du Sud, un pays émergent ?

69 La première puissance économique de lAfrique Parmi les 500 premières entreprises africaines, 127 sont sud-africaines mais elles réalisent 65% du chiffre daffaire de ces 500 firmes Cette puissance économique est liée à : un marché intérieur, à la base minière de léconomie, à la base industrielle créée lors de lapartheid pour faire face à lisolement, à linternationalisation des entreprises après la chute de lapartheid Léconomie est structurée par 5 conglomérats financiers (80% des capitaux boursiers) : diversité des secteurs dactivités et internationalisation ; ex : Anglo American Corp° Les firmes sud-africaines occupent : Les 5 premières places pour lagro-industrie Les 2 premières places pour les BTP Les 3 premières places pour la téléphonie Les 3 premières places pour les transports Les 10 premières places pour les assurances Les 6 premières places pour les banques …/… salariés dans le monde 21 mds de $ de CA 2 milliards de $ de profits annuels Cotée à la bourse de Londres et non plus à celle de Johannesburg (internationalisation) 1 er producteur dor, de platine, de charbon, de diamants Grand groupe industriel et financier

70 Une intégration dans la mondialisation Développement privilégié sur le continent africain ; ex : lentreprise de production déléctricité ESKOM Les IDE sud-africains se montent chaque année à 3 milliards deuros Etude de cas : le Mozambique, longtemps marxiste et adversaire de lapartheid, aujourdhui libéral et ouvert aux investisseurs sud-africains Plaque tournante du commerce africain grâce à ses ports : Durban, Port Elisabeth, Le Cap Vient de prendre le contrôle du barrage dInga en RDC Gère la production et la distribution délectricité au Nigéria Simplante en Afrique du Nord Afrique du Sud, 1 er investisseur au Mozambique 250 sociétés sud-africaines employant mozambicains : Anglo American = coton, canne à sucre SAB Miller : bière Sasol : gaz off-shore Projet Mozal : production daluminium Equipements touristiques Le Mozambique : une périphérie !

71 Une influence pour le moins régionale LAfrique du Sud a organisé un marché commun, le SADC (Communauté de développement de lAfrique australe) depuis 2004 Elle mène une intense activité diplomatique Elle participe au groupe des BRICS Elle organise de grandes manifestations internationales Intervention dans de nombreux conflits africains (Corne de lAfrique, Côte dIvoire, Zimbabwe) Transformation de lOUA en Union africaine (UA) plus orientée vers des projets dintégration économique et de communauté politique Naissance du NEPAD (plan pour le développement de lAfrique) : charte de bonne conduite économique et politique Candidate à un siège permanent au Conseil de sécurité de lONU Coupe du monde de rugby en 1995, Coupe dAfrique des Nations en 1999, Coupe du monde de football en 2010, 17ème conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Durban en 2011

72 Mais des traits de sous- développement Une taille démographique insuffisante Une économie fragile : taux de chômage autour de 40%, deux millions demplois perdus entre 1997 et 2007 Une structure du commerce extérieure révélatrice dune économie de rente 50 M dhab. Taux de croissance démographique négatif entre 2004 et 2011 (sauf deux années) : SIDA Espérance de vie : 52 ans (Brésil et Chine : 73 ans) Mortalité infantile : 43 pour mille (Algérie 25, Indonésie 26, Chine 16, Brésil 21, Inde 46) Taux de croissance , , , , , , , , , , Balance déficitaire de 4 mds de $ Part des produits bruts dans les exportations : 40% Part des produits manufacturés et produits chimiques dans les importations : 60% Principaux partenaires : UE (36% des exportations et 40% des importations), Japon et USA

73 Une société profondément inégalitaire Inégalités sociales : –À la campagne, absence de réforme agraire, maintien de lhéritage des bantoustans –A la ville : héritage des townships Inégalités territoriales : –Entre un ouest vide et sec, et un est humide et peuplé –Entre un centre économique et des espaces encore faiblement développés Néanmoins, des changements en cours : émergence dune classe moyenne noire, dune élite mixte, équipements en faveur des plus démunis fermiers blancs exploitent 75% des terres agricoles quand 14 M dhab. des anciens bantoustans vivent dans une grande pauvreté sans accès à la terre Gauteng + Natal + Western Cap = 70 % du PIB Johannesburg Les quartiers blancs sont au nord, le CBD se déplace vers le nord à partir des années 1970 Les quartiers noirs sont au sud, et les programmes sociaux de construction se font de plus en plus au sud Une fracture socio-géographique de plus en plus forte 8 M de sud-africains ont eu accès à leau potable depuis M ont eu accès à un logement Plusieurs M ont eu accès à lélectricité Mais encore 45% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté


Télécharger ppt "Le basculement du monde. Approche démographique Les 5 Etats les plus peuplés."

Présentations similaires


Annonces Google