La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rupture 2 : Rendre le programme concret. Des « approches » Mettre la mondialisation en images En particulier des paysages : Attention à la tentation des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rupture 2 : Rendre le programme concret. Des « approches » Mettre la mondialisation en images En particulier des paysages : Attention à la tentation des."— Transcription de la présentation:

1 Rupture 2 : Rendre le programme concret

2 Des « approches » Mettre la mondialisation en images En particulier des paysages : Attention à la tentation des cartes « ex abrupto » Réinvestir les capacités acquises en 6 e et 5 e : décrire, analyser, expliquer Elaborer progressivement une carte (intellectuelle) simple de lorganisation du monde daujourdhui

3 Thème 2 : Les puissances émergentes Comment ces pays sinsèrent dans la mondialisation Cette insertion a des conséquences contradictoires : développement et inégalités Vastes, peuplés, poids croissant dans léconomie mondiale, ouverture commerciale et financière, réduction de la pauvreté globale et creusement des inégalités Etat puissant et institutions stables ; ouverture libérale ; déplacement des capacités industrielles et technologiques depuis les pays riches 20% de la géographie Rester concret : grandes métropoles, grandes manifestations, transformation des régions motrices, les inégalités à toutes les échelles, impacts sur les ressources, le poids croissant dans le monde, pour montrer linsertion dans la mondialisation et ses effets Par ex en comparant des indicateurs Pièges à éviter : Une approche trop économiste et pas assez spatiale Une étude qui oublie linscription du pays émergent dans la mondialisation Une présentation des pays émergents comme trop homogène Shanghai 1994 et 2004 : Tianmu Road West (Xu Xixian et Xu Jianrong)

4 Létude de cas pour rendre concret Comme pour les années précédentes : elle ouvre le thème elle permet un traitement concret du thème elle invite à une démarche géographique elle repose sur une démarche inductive elle se structure autour dune problématique (et évite ainsi la prétention à lexhaustivité)

5 Létude de cas pour rendre concret Des nouveautés en 4 ème : La démarche sapplique aux acteurs de la mondialisation et aux effets spatiaux de leur intervention Chaque étude de cas sinscrit dans la thématique de la mondialisation Certaines études de cas (partie 2) font apparaître la notion nouvelle « dorganisation du territoire »

6 La mise en perspective seffectue dans létude de cas Rappel : elle nest pas un cours général sur le thème faisant suite à létude de cas (3-4h00 par thème : étude de cas + mise en perspective + évaluation !) Au cours de létude de cas, quand cest opportun, on replace le phénomène à léchelle mondiale On replace ainsi létude de cas dans une hiérarchie, dans des grands ensembles, dans des évolutions La mise en perspective use donc majoritairement de planisphères en 4 ème

7 Rupture 3 : Et surgit le croquis …

8 Le croquis Plusieurs thèmes invitent à construire un croquis : Des pôles et flux majeurs des échanges mondiaux Des grands traits de lorganisation du territoire des Etats- Unis Des grands traits de lorganisation du territoire du pays émergent choisi Ce croquis ne peut être exhaustif : Montrer que lon peut lire une organisation là où un élève voit de la juxtaposition ou de linorganisation Montrer des logiques de réseaux : nœuds, flux, façades,… Montrer une hiérarchie des territoires ou des espaces : puissance, fragilité Premiers pas de la construction dune légende organisée (pléonasme)

9 Thème 1 : Les Etats-Unis Double approche : rôle dimpulsion et rétro-effets Proposition : 20% du temps consacré à la géographie Acteur-moteur de la mondialisation Varier les exemples : hard-power (territoire, pop., éco., pol., milit.) et soft-power (séduction, sciences, culture, « american way of life ») et si possible rester concret Métropolisation (grandes métropoles, mégalopole) ; Littoralisation (interfaces, façades maritimes) Rester concret ! Létude des paysages est en rapport avec la mondialisation ; les inégalités socio- spatiales Croquis : premiers pas – premières règles cartographiques - espaces majeurs de la puissance mondiale – insertion dans la mondialisation – importance de la légende Légende : Au choix ! Pas dexhaustivité ! Rôle des métropoles : grandes métropoles à influence mondiale – mégalopole Rôle des interfaces maritimes : façades maritimes – grands ports – arrière pays Rôle des régions les plus dynamiques dans/par la mondialisation : Sun Belt – Nord-Est – Mexamérique – Main Street America Importance de la mise en réseau : flux et axes joignant les façades – hub et grands aéroports …/… Pièges à éviter : Développer la question de la puissance en oubliant la mondialisation Etudier le rôle dans la mondialisation en oubliant les effets de la mondialisation sur lorganisation du territoire Réaliser un croquis de synthèse sur le territoire étatsunien en oubliant larticulation avec la mondialisation

10 Rupture 4 : On étudie aussi des acteurs

11 Des acteurs majeurs de la mondialisation Un espace au sein dun territoire Une entreprise animant un réseau Mais les métropoles construisent des réseaux et les firmes sappuient sur des territoires

12 Thème 4 : Les entreprises transnationales Attention, les ET ont une base territoriale et nationale : siège social/internationalisation de la production Echanges mondiaux (40%) ; effets sur les pays daccueil (géo et sociaux) et de départ (métropoles) Choix : ET dun pays émergent ? Varier par rapport au produit du thème 2 ? Montrer aussi des contestations (Etats, ONG, opinion mondialisée…) Internationalisation ; une géographie inégale et polarisée (départ et accueil) ; rôle croissant des pays émergents ; apparition de flux sud-sud Pièges à éviter : Privilégier une dimension économique lors de létude Oublier les effets spatiaux des stratégies des ET Avoir une vision caricaturale : ni « world compagny », ni « deus ex machina »

13 Thème 2 : Les échanges de marchandises Les principaux flux de marchandises : espaces de départ, darrivée, les grandes routes, les acteurs, les évolutions techniques Les échanges sont à la fois outils et marqueurs de la mondialisation : un système inégal et polarisé Choisir un produit évocateur pour les élèves Montrer de façon géographique la multiplicité des lieux concernés sans chercher à être exhaustif d47477/le-tour-du-monde-de- thalassa.html Réaliser un croquis : « croquis », simple, trace écrite ou à réaliser, à articuler avec létude de cas Pièges à éviter : oublier la dimension spatiale des phénomènes pour sen tenir au « technique Travailler à une seule échelle (locale ou mondiale) Oublier de montrer linscription dans la mondialisation Négliger les interconnexions entre les aspects terrestres et maritimes

14 Rupture 5 : Le programme nous tend quelques pièges …

15 Thème 3 : Les mobilités humaines Et elles construisent des interdépendances tout comme elles sont des produits de la mondialisation Attention à lexcès de cartes ; un destin individuel ? Partir dun aménagement concret pour arriver aux flux, motivations, effets contradictoires sur les espaces… Pièges à éviter : Traiter les mobilités sans prendre en compte les effets sur les espaces Traiter de façon caricaturale des questions sensibles et complexes, dans les pays de départ comme darrivée Privilégier de façon excessive les cartes aux dépens des approches concrètes

16 Thème 1 : la mondialisation et la diversité culturelle La problématique Montrer le poids des puissances majeures de la mondialisation (occidentalisation), des ET et leurs produits standardisés, des réseaux et outils mondiaux… mais aussi, le métissage, les résistances, les recompositions, le rôle des pays émergents utilisant les mêmes réseaux et outils Est-ce le bon choix ? Partir plutôt des pratiques culturelles des élèves puis terminer par une carte des aires linguistiques et religieuses 10 langues les plus parlées dans le monde : - Mandarin -Castillan -Anglais -Arabe -Hindi -Russe -Portugais -Français -Bengali -Japonais Pièges à éviter : Voir laméricanisation du monde partout à lœuvre Approcher létude à travers le « choc des civilisations » 5% du temps de la géographie

17 Thème 2 : la mondialisation et ses contestations 5% du temps de la géographie Ne peut être traitée quen fin dannée Libre choix de léchelle Peut prendre en effet laspect dun débat Montrez le point de vue des acteurs Approche systémique Les délocalisations industrielles Le rôle de lEtat dans la mondialisation La nouvelle puissance chinoise ( exemple de lachat de terres en Afrique) La mondialisation efface-t-elle les frontières ? La mondialisation provoque-t-elle la dégradation des milieux ? Attention : Risque de ne pas traiter ce point du programme Peut être intégré aux parties précédentes du programme

18 Rupture 6 : Si on a le temps nous pouvons aussi parler de…

19 Thème 4 : Les lieux de commandement Mais elles sont aussi le symbole de la mondialisation qui contribue à les transformer Elles développent des réseaux dans leur environnement proche et des réseaux entre métropoles : plusieurs échelles Comment rendre concret ce pouvoir ? Elles sont donc étudiées pour leur rôle dans la mondialisation Les paysages urbains révèlent linsertion dans la mondialisation : acteurs, outils, vitrines, inégalités (Shinjuku) Flux, connexions, richesse Place et rôle au sein de la mégalopole Le statut de métropole mondiale est donc en partie déconnecté de la taille de la métropole Ces métropoles sont connectées entre elles : le faire apparaître Pièges à éviter : Conduire une étude des villes dans le monde. Etudier la puissance du Japon, à travers celle de Tokyo et de la mégalopole. Fonder létude de Tokyo dans la mégalopole sur des données statistiques de flux Oublier darticuler trois échelles : Tokyo, la mégalopole, le monde

20 Thème 3 : Les pays pauvres 10 % de la géographie La mondialisation, facteur de développement ou de pauvreté ? Centrer sur les PMA ; rappel 5ème ; un groupe hétérogène ; caractère systémique de la pauvreté ; poids des masses rurales ; indicateurs ; faible insertion dans les flux mondiaux déchanges (sauf exception), faible influence politique ; fragilité de lEtat Eviter de choisir les « Etats-martyrs » ; privilégier un Etat où les explications de la pauvreté nont pas recours à « lexceptionnel » Situer létude de cas dans lensemble des PMA Pièges à éviter : Approche trop économiste, inflation des indicateurs, aux dépens de létude concrète et spatialisée Refaire le cours de 5 ème au lieu de privilégier la question du rapport entre pauvreté et mondialisation User de causalités simples voire simplistes Donner une vision homogène des PMA Privilégier une vision fataliste des PMA


Télécharger ppt "Rupture 2 : Rendre le programme concret. Des « approches » Mettre la mondialisation en images En particulier des paysages : Attention à la tentation des."

Présentations similaires


Annonces Google