La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stage nouveaux programmes 5e

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stage nouveaux programmes 5e"— Transcription de la présentation:

1 Stage nouveaux programmes 5e

2 Classe de 5 e : du IXe siècle à la fin du XVIIe siècle Moment choisiLémergence du roi absolu (XVIIe) ThématiqueArts, Etats et pouvoir SujetLe château de Versailles : lieu de pouvoir, de propagande, de symbolique artistique, dexpression du Classicisme Domaines artistiquesExemples doeuvres -Arts de lespace : -Arts du langage: -Arts du quotidien: -Arts du son : -Arts du spectacle vivant: -Arts du visuel : Architecture et jardins Hardouin-Mansart, Le Nôtre (mathématiques pour la symétrie, physique et techno pour les jeux deau, langues vivantes (comparaison autres châteaux) Théâtre Molière, Mémoires Saint-Simon, Louis XIV, éloges Boileau, Chapelain, Racine, romans historiques Objets dart Lully, musique baroque Danses, ballets, fêtes, feux dartifice (EPS, physique-chimie) Le Brun, H. Rigaud, les images et le pouvoir CommentaireIl sagit de montrer comment les arts présents à Versailles mettent en scène le pouvoir royal, témoignent dune époque, dune forme dorganisation sociale Versailles est aussi un lieu de mémoire appartenant au patrimoine

3 I. Versailles résidence royale et politique : « temple » du roi et miroir de labsolutisme

4 Le château Eviter la confrontation jugée contestable entre un art classique et un art baroque car Versailles sapparente aux deux styles Imitation par les cours dEurope

5 Versailles modèle européen Caserta (Italie) La Granja (Espagne)

6 Herrenschiemsee (Allemagne) Hampton Court (Angleterre)

7 La Galerie des Glaces Sa réalisation commence en 1678 sous la direction de larchitecte Jules Hardouin- Mansart. Un an plus tard, elle reçoit son revêtement en marbre. En 1680, les sculpteurs achèvent leur travail. Larchitecture, le jeu des miroirs, le décor sculpté et peint ont créé une galerie majestueuse, ouverte sur la grande perspective du jardin. Le décor peint de la galerie est exécuté de 1681 à 1684 par Charles Le Brun. La composition générale sordonne autour de la grande peinture centrale intitulée Le Roi gouverne par lui-même (1661)

8 1. Le château AuteursDescriptionsignification Architecture Galerie des glaces Le Vau, Hardouin- Mansart Hardouin-Mansart, Le Brun Manufacture de Saint-Gobain Enveloppement du pavillon de chasse de Louis XIII par 3 corps de bâtiments, harmonie horizontale des façades Orientation est-ouest de la chambre du roi 73 mètres de long 10,50 mètres de large 12,30 mètres de hauteur 17 fenêtres cintrées faisant face à 17 arcades ornées de 357 miroirs Incarnation de la monarchie absolue Soumission des arts Le roi est au cœur et au centre du palais et du pouvoir. Axialité solaire Culte des 2 corps du roi La thématique générale de la Galerie tend à montrer la réussite et la puissance du roi, en le mettant directement en scène dans les peintures. Le 25 août le soleil se couche face aux miroirs Absolutisme économique

9 Permet de travailler sur le plan géométrique, laxe perspectif des allées, les figures géométriques des parterres et des bassins, les alignements darbres

10 Axe solaire (ouest-est) Grotte de Thétis Bassin dApollon Bassin de Latone Axe de leau (nord-sud) Bassin des Suisses Bassin de Neptune La symbolique apollinienne

11 Détail des jardins Les parterres de lOrangerie

12 2. Les jardins AuteursDescriptionSignification JardinsLe NôtrePlan géométrique des jardins à la française Succession de pièces (salles, chambres, théâtre) Ménagerie « Système » de Versailles Parabole de lautorité royale Symbolique apollinienne Théâtre du pouvoir Ordre naturel : domestication de la nature Ordre politique : domestication du royaume

13 Fontaine de Latone Gaspard et Balthazar Marsy Le premier aménagement du bassin de Latone est l'oeuvre de Le Nôtre. François-Mansart apportera les modifications qui lui donnent l'aspect pyramidal définitif actuel. Des tortues et des lézards de plomb entourent la pyramide centrale. Ils sont surmontés de paysans à demi métamorphosés et de grenouilles à hauteur de la première vasque. Ces batraciens occupent l'espace des deux vasques suivantes. La quatrième vasque forme le support d'un rocher sur lequel Latone, entouré de ses enfants Apollon et Diane, implore.

14 Bassin dApollon Jean Baptiste Tuby Le char dApollon tiré par quatre chevaux entouré de quatre tritons, surgit de leau face au soleil levant.

15 Grotte de Téthys Girardon, Regnaudin, Guérin, frères Marsy Retraite sous-marine du dieu Apollon un ensemble de statues qui représentait le dieu Apollon soigné par des Néréides (groupe central) et ses chevaux soignés par des gardiens de Téthys Techniquement, la grotte joua un rôle crucial dans le système hydraulique qui fournissait leau aux jardins. Le toit de la grotte soutenait un réservoir qui gardait leau pompée de l'étang de Clagny afin dalimenter par gravitation les fontaines dans les jardins.

16 Machine de Marly René Sualem et Arnold de Ville 14 roues à aubes actionnent toute une batterie de pompes qui captent leau et la relèvent en trois paliers successifs jusquau sommet de la colline;

17 3. Les fontaines AuteursDescriptionSignification Bassins Machine de Marly Différents sculpteurs Les frères Francine Rennequin Sualem (charpentier, mécanicien) et Arnold de Ville (entrepreneur et banquier) Mythologie Aménagements des bassins Énorme moulin à eau (14 roues et 250 pompes) Affirmation du pouvoir personnel de Louis XIV Symbolique apollinienne Maquer sa supériorité technique sur lEurope

18 II. Louis XIV un roi des arts et des lettres : mécénat et propagande monarchique Allégorie du mécénat de Louis XIV, Jean Garnier 1672

19 La tente de Darius, Charles Le Brun, vers 1660 Statira, fille de Darius Sisygambis implorant Alexandre Ephestion Alexandre

20 Jean Racine, Alexandre le Grand, Extrait de lAdresse au roi, tragédie, « Je ne me contente pas davoir mis à la tête de mon ouvrage le nom dAlexandre, jy ajoute encore celui de VOTRE MAJESTE ; cest-à-dire que jassemble tout ce que le siècle présent et les siècles passés nous peuvent fournir de plus grand[…] Lhistoire est pleine de jeunes conquérants ; et lon sait avec quelle ardeur votre majesté elle-même a cherché les occasions de se signaler dans un âge où Alexandre ne faisait encore que pleurer sur les victoires de son père. Mais elle me permettra de lui dire que, devant elle, on na point vu de roi qui, à lâge dAlexandre, ait fait paraître la conduite dAuguste ; qui sans séloigner presque du centre de son royaume, ait répandu sa lumière jusquau bout du monde ; et qui ait commencé sa carrière par où les plus grands princes ont tâché dachever la leur »

21 DescriptionSymbolesSignification La scène sinspire dun épisode des Vies des hommes illustres de Plutarque, dun passage de Quinte-Curce et de pièces contemporaines La mère de Darius se jette aux pieds dAlexandre vainqueur à Issos Jeu des lignes et des couleurs : -distribution verticale des personnages -ligne horizontale qui relie la main dAlexandre aux visages -diagonale qui donne la prééminence à Alexandre -diagonale qui relie le regard dAlexandre à la reine et à sa plus jeune fille Les vertus du souverain lemportent sur tout autre sentiment (mansuétude, générosité, pardon, paix) Imploration et admiration face au héros qui cristallise en sa personne la puissance de lEtat Allégeance que tous, même les ex- frondeurs doivent au roi

22 Louis XIV en costume de sacre H. Rigaud, 1702 Rideau pourpre couleur de la majesté Louis XIV a 64 ans « corps physique » Pas de danse « corps symbolique » Couronne et main de justice sceptre la déesse Thémis, fille d'Ouranos et de Gaïa, prodiguant à Zeus d'avisés conseils. Allégorie de la Justice (cf. la balance dans sa main), elle incarnait aussi l'ordre établi épée Fleur de lys Collier de plaques dor et croix de lordre du Saint Esprit

23 Descriptionsymbolessignification Louis XIV en costume de sacre Le rideau pourpre Or et pourpre Les regalia Visage vieux et jambes jeunes Thémis Lordre du Saint Esprit Théâtralisation du pouvoir Privilège de porter des couleurs pour lesquelles ils faut un brevet Il ne les tient pas, son sceptre lui sert de canne. Sa seule personne suffit à incarner la majesté Les deux corps du roi Le roi ne peut voir sa fonction darbitre remise en cause Monarchie de droit divin

24 Allégorie de Louis XIV, Joseph Werner, vers 1662

25 descriptionsymbolesignification Louis XIV est représenté sous les traits dApollon conduisant son char Il est couronné dolivier et auréolé de lumière Culte solaireLouis XIV est le Roi-Soleil cœur et moteur du système monarchique

26 III. Versailles une organisation sociale : la mise en scène de la cour et les divertissements Louis XIV et sa cour dans la galerie des glaces du palais de Versailles (vers 1675). Illustration de Jean-Marie Ruffieux, Une journée du roi-soleil, Paris, 1997.

27 François Marot, Première promotion des chevaliers de lordre de Saint Louis par Louis XIV à Versailles le 10 mai 1693, Lordre de Saint-Louis est crée en 1693 pour récompenser les officiers les plus méritants, sans distinction de naissance

28 Gravure dun almanach royal de 1667, Paris Bibliothèque nationale Louis XIV au milieu des dames de la cour. La station debout est la position habituelle du courtisan, le tabouret est le privilège le plus recherché.

29 1. Le « système de cour » (N. Elias) Le système de la cour est fondé sur la manipulation des hommes par le roi, à partir dun jeu de jalousies, damour-propre, de devoirs réciproques, de compétition que le souverain, seul gestionnaire des faveurs et des pensions, pouvait dun mot, dun geste perturber. La force du pouvoir royal a tenu en partie à cette capacité de maintenir léquilibre des ambitions des grands par laiguillon de lhonneur.

30 La danse à la Cour Avec Molière et Lully arrive la Comédie-Ballet : Les Fâcheux, La Princesse d'Elide, Les Amants magnifiques, Le Bourgeois gentilhomme.

31 Louis XIV dansant le menuet

32 Le théâtre à Versailles Gravure représentant la représentation du Malade imaginaire de Molière à Versailles devant le roi Louis XIV.

33 Les fêtes à Versailles Le traité dAix-la-Chapelle et ses succès militaires furent loccasion pour Louis XIV dinviter plus de mille personnes à un grand divertissement le 18 juillet Louis XIV entraîna ses invités dans une longue promenade dans les jardins tout nouvellement aménagés, vers un théâtre éphémère où fut présenté George Dandin de Molière et Lully puis dans la « salle de bal » aménagée par Le Vau où les musiciens cachés dans les tribunes de feuillages accompagnèrent les danseurs.

34 En 1674, Louis XIV voulut cette fois célébrer ses conquêtes en Franche- Comté. Les six journées de fêtes qui furent données entre le 4 juillet et le 31 août 1674 permettaient aussi de mettre en valeur les nouveaux embellissements apportés dans les jardins. Théâtre et musique furent à lhonneur, avec les représentations dAlceste (dans la cour de marbre), de La grotte de Versailles et des Fêtes de lAmour et de Bacchus de Lully et Quinault, du Malade imaginaire, seule collaboration de Charpentier avec Molière, devant la grotte de Thétis, et enfin de la tragédie de Racine Iphigénie, créée à lOrangerie. Les représentations étaient suivies de buffets et de feux dartifice également mis en musique. Lors de la dernière soirée, les musiciens sur un navire suivirent la Cour embarquée sur le Grand Canal illuminé.

35 2. « Une cour sur fond sonore » (R.Mousnier) Louis XIV a évoqué dans ses Mémoires ce quil appelle « la société de plaisirs », en soulignant leur fonction politique : « Les peuples se plaisent aux spectacles, et, au fond, on a toujours pour but de leur plaire ; et tous nos sujets, en général, sont ravis de voir que nous aimons ce quils aiment ou à quoi ils réussissent mieux. Par là, nous tenons leur esprit et leur cœur, plus fortement peut-être que par les récompenses et les bienfaits… »

36 Conclusion : Versailles patrimoine et lieu de mémoire Terminer sur les notions de patrimoine et de mémoire " D'abord synonyme de l'ensemble des biens de la famille, le patrimoine incarne aujourd'hui l'héritage commun d'une collectivité. Le succès populaire des journées du Patrimoine révèle l'engouement de notre société pour cette notion qui dépasse la simple image du " monument historique ". Etablir le lien entre les arts et la mémoire Mémoire de lhumanité, mémoire collective.

37 Bibliographie et sitographie J. Cornette, Versailles, le pouvoir et la pierre, Paris, E. Pommier, « Versailles, limage du souverain », in Les lieux de mémoire, sous la direction de P. Nora, Paris J. Thuillier, La Galerie des glaces, chef dœuvre retrouvé, « Découvertes » n°509, Paris J.Cornette, « La monarchie absolue », La documentation photographique n°8057, mai-juin TDC N° 850, « Louis XIV et Versailles », Février (parcs et jardins) (Galerie des glaces)


Télécharger ppt "Stage nouveaux programmes 5e"

Présentations similaires


Annonces Google