La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La guerre Iran Irak (1980-1988) ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende Les deux chefs dEtat, iranien et irakien,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La guerre Iran Irak (1980-1988) ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende Les deux chefs dEtat, iranien et irakien,"— Transcription de la présentation:

1 La guerre Iran Irak ( ) ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende Les deux chefs dEtat, iranien et irakien, au moment du conflit Iran Irak, R. Khomeiny (à g.) chef dEtat iranien et S. Hussein (à d.) chef dEtat irakien Guerre Iran Irak apparaissant à première vue comme une longue guerre entre deux Etats. Deux Etats qui se différencient ici à travers leurs chefs (lun religieux, lautre militaire)

2 La guerre Iran Irak ( ) Extrait du discours du président iranien M. Ahmadinejad devant lAssemblée Générale des Nations Unies, 22 septembre « Chers collègues et amis, Ne pensez-vous pas que la cause fondamentale des problèmes devrait être recherchée, dans lordre international en vigueur, dans la manière dont le monde est gouverné ? Jaimerais porter votre aimable attention sur les questions suivantes (…) : Qui Qui a imposé et soutenu pendant des décennies des dictatures militaires et des régimes totalitaires en Asie, Afrique et Amérique Latine ? Qui a utilisé la bombe nucléaire contre des personnes sans défense, et possède des milliers de têtes nucléaires dans ses arsenaux ? (...) Qui a provoqué et encouragé Saddam Hussein à envahir et imposer une guerre de 8 ans à lIran, et qui la assisté et équipé à déployer des armes chimiques contre nos villes et notre peuple ? Qui a utilisé lincident mystérieux du 11 septembre comme un prétexte pour attaquer lAfghanistan et lIrak, en tuant, blessant et déplaçant de force des millions de personnes dans ces deux pays, avec comme objectif final la domination sur le Moyen-Orient et ses ressources pétrolières ? (… Extrait du discours du président iranien M. Ahmadinejad devant lAssemblée Générale des Nations Unies, 22 septembre « Chers collègues et amis, Ne pensez-vous pas que la cause fondamentale des problèmes devrait être recherchée, dans lordre international en vigueur, dans la manière dont le monde est gouverné ? Jaimerais porter votre aimable attention sur les questions suivantes (…) : Qui Qui a imposé et soutenu pendant des décennies des dictatures militaires et des régimes totalitaires en Asie, Afrique et Amérique Latine ? Qui a utilisé la bombe nucléaire contre des personnes sans défense, et possède des milliers de têtes nucléaires dans ses arsenaux ? (...) Qui a provoqué et encouragé Saddam Hussein à envahir et imposer une guerre de 8 ans à lIran, et qui la assisté et équipé à déployer des armes chimiques contre nos villes et notre peuple ? Qui a utilisé lincident mystérieux du 11 septembre comme un prétexte pour attaquer lAfghanistan et lIrak, en tuant, blessant et déplaçant de force des millions de personnes dans ces deux pays, avec comme objectif final la domination sur le Moyen-Orient et ses ressources pétrolières ? (… Guerre Iran Irak dénoncée rétrospectivement comme un conflit dramatique, mais largement lié à limplication de puissance étrangères (ici les Etats Unis) au Moyen Orient.

3 La guerre Iran Irak ( ) On peut amener la problématique suivante: En quoi le conflit entre lIran et lIrak est un conflit dont les enjeux vont bien au delà de la seule rivalité entre deux Etats? En quoi peut-on dire que les enjeux de ce conflit se situent à différentes échelles géographiques? Et proposer quelques éléments dapproche pour une étude de cas… On peut amener la problématique suivante: En quoi le conflit entre lIran et lIrak est un conflit dont les enjeux vont bien au delà de la seule rivalité entre deux Etats? En quoi peut-on dire que les enjeux de ce conflit se situent à différentes échelles géographiques? Et proposer quelques éléments dapproche pour une étude de cas…

4 Doc. 1.: Robert Lapoujade: la guerre Iran Irak, 1985 Quelques éléments dapproche: -violence dune guerre moderne (bombardements, cratères dobus…) -Homme impuissant face à la violence de guerre -Dimension « universelle » de ce tableau qui aurait pu être réalisé pour bien dautres conflits….

5 Doc. 2.: Le regard sur la guerre Iran/Irak dun romancier irakien : extrait de Janane Jassim Hillawi : Pays de nuit, Acte Sud, 2005 (traduction française de loriginal en arabe paru en 2002). Laction se déroule au printemps 1982, lors dune offensive menée par les Iraniens pour libérer leur territoire sur un affluent du Chatt al-Arab, la rivière Karkha. « -(…) Le long de la troisième ligne fortifiée, le secteur du quatrième corps darmée était en feu : les soldats étaient couchés à plat ventre ou assis en haut des bastions à tirer avec fureur. Tous les chars T-72 (chars de fabrication soviétique) crachaient leur lave, installés dans des enclos devant la ligne ou dans des crevasses bien apparentes, appuyés par des centaines dhélicoptères, dobusiers de campagne, de mortiers et de lance-missiles Frog (lance-missiles de fabrication soviétique). Aucun son distinct des autres ; rien quun vacarme tourbillonnant, comme des boucles dessinées dans le ciel par les missiles qui senflammaient au dessus du fleuve Karkha. Tout le monde était en position de défense quand les Iraniens avaient franchi le fleuve et commencé à percer quelques positions du corps darmée dans la région du Radar –pour protéger des missiles Frog à longue portée les zones voisines de la ligne de chemin de fer Ahwaz- Dizfoul-Téhéran (…). Après deffroyables cris de détresse, un bruit de tambours leur parvint et un hymne iranien scandé sur un rythme militaire. Etrange et inquiétant, cela venait de haut-parleurs disséminés le long de la ligne daffrontement. Mon Dieu, mon Dieu protège Khomeiny Jusquà la venue du Mahdi. Mon Dieu, mon Dieu. (…) Les troupes iraniennes avaient surgi derrière les formations irakiennes comme un génie sort de sa lampe ; le champ de bataille était en plein chaos. Les balles sifflaient avec frénésie et leurs éclats déchiquetaient lespace. On entendait monter le chant inattendu des volontaires iraniens déterminés à marcher sur Kerbala, et cet hymne à Khomeiny qui sapprochait avec le goût de la mort, cernant les brigades dinfanterie, les régiments de chars, les batteries dartillerie. Lavant-garde du quatrième corps darmée était prise dans létau des brigades des « Combats pour la victoire éclatante » comme les appelait Khomeiny- qui envahissaient les confins de la frontières irakienne. Les chars reculèrent vers le secteur et engagèrent le combat ; plusieurs explosèrent dans un carnaval détincelles. Abdallah se retourna et tira une salve avec sa mitrailleuse. Son corps se heurta à une masse sombre et flasque : un autre corps. Un soldat iranien quil acheva dun coup de baïonnette dans le ventre. (…) » Quelques éléments dapproche: -La diversité des formes de combat (bombardements, combats aériens, corps à corps…) -Limportance des armes dorigine soviétique -Une guerre des Iraniens « au nom de Dieu »

6 Doc. 3: Lopposition iranienne à lIrak : Discours radiodiffusé de lAyatollah Ruhollah Khomeiny, avril 1980 « Saddam et son gouvernement illégitime veulent revenir à la période davant lislam, temps de lignorance (…) pour faire prévaloir les seul pouvoir des Arabes en ignorant linfluence de lislam. Ces gens ne croient pas à lislam (…). Armée irakienne rejoins ton peuple comme larmée iranienne a rejoint le sien. Tu es responsable devant Dieu. Aucune excuse ne justifierait que tu fasses la guerre contre le peuple iranien et lIran musulman. Ce serait une guerre contre le prophète Muhammad. Larmée irakienne accepterait-elle de faire la guerre contre le Coran et le Prophète ? LIran est aujourdhui le pays du messager de Dieu. Sa révolution, son gouvernement et ses lois sont islamiques. Nous voulons fonder un Etat islamique qui réunisse lArabe, le Persan, le Turc et les autres nationalités sous la bannière de lislam. » Doc. 4: La « déclaration de guerre » de Saddam Hussein à lIran, discours de Saddam Hussein devant le parlement irakien, 17 septembre « (…) le Chatt al-Arab doit être irakien et arabe de nom et de fait, et jouir de tous les droits qui découlent de la peine souveraineté de lIrak. (…) LIrak ne convoite pas de territoires iraniens et na pas lintention de déclarer la guerre à lIran ni détendre le conflit avec ce pays au-delà de la défense de nos droits et de notre souveraineté. (…) Nous déclarons au monde et à la nation arabe que nous avons levé le masque que porte la clique au pouvoir en Iran. Cette clique a fallacieusement utilisé la religion pour assurer son expansion au dépens de la souveraineté et des intérêts supérieurs de la nation arabe, pour provoquer des conflits et diviser les fils de la nation, sans se soucier des conditions difficiles que connaît la nation ni de la lutte que celle-ci mène contre les agresseurs sionistes et les forces impérialistes. La religion nest quun voile pour dissimuler le racisme et la haine millénaire des Persans à légard des Arabes. Elle est brandie pour attiser le fanatisme et la haine et dresser les peuples de la région les uns contre les autres, servant ainsi consciemment ou non les plans mondiaux du sionisme. (…) Nous saluons chaleureusement nos frères arabes dAhwaz qui souffrent de la terreur et de loppression komeynistes, plus terribles encore quà lépoque du Chah. Nous saluons les militants honnêtes du Kurdistan iranien et tous les peuples amis dIran et nous les assurons que nous ne convoitons aucune parcelle de leur territoire et que nous néprouvons pour eux que de la sympathie et de lamitié » Quelques éléments dapproche: -Un appel à la défense de la « nation arabe » qui soppose à une appel à la défense de « lunité des croyants » musulmans pour justifier la guerre. Affirmation dun discours « arabiste » et dun discours « islamiste ». -Dans les deux cas, discours visant à justifier la guerre bien au delà des deux pays concernés, et à montrer que le combat mené lest pour lémancipation de peuples du Moyen Orient. -Mise en évidence des tensions frontalières, mais aussi de la diversité des populations à lintérieur dun Etat du Moyen Orient à travers le discours de Saddam Hussein

7 Peuples dIran et dIrak. Extrait de Colon D. (dir.): Histoire Terminales ES/L, Belin, 2012 Quelques éléments dapproche: -Iran comme Irak caractérisés par une population dominante mais aussi des minorités religieuses et/ou ethniques -Minorités pouvant être amenées à être ou être vues comme un « ennemi de lintérieur » (cf. texte de S. Hussein, doc. 4)

8 Doc. 6: Coffret dune maquette davion Dassault Mirage F1, équipé dun missile Exocet. Années 1980 Quelques éléments dapproche: -Limplication de puissances étrangères dans le conflit avec la vente darmes (alors) de pointe. -Large écho de la guerre Iran Irak bien au delà du Moyen Orient, ici en Europe. -En liant ce document au document 2; mise en évidence des soutiens soviétique et français à lIrak… sortie de la logique des alliances de guerre froide. Coffret dune maquette davion à construire dun Mirage F1,

9 Doc. 7: lévolution des cours du pétrole de 1972 à Source: Doc. 8: LIrak de Saddam Hussein vu par un observateur belge au lendemain de linvasion du Koweït, extrait de J-P. Colette : « Saddam Hussein ou la loi du plus fort », Le soir, 3 Août 1990 Il a contenu l'Iran khomeiniste. Mais il a utilisé l'arme chimique contre les Kurdes. Menacé Israël du même sort. Acquis des missiles. Jusqu'où ira Saddam? (…) Plusieurs pays arabes eurent une attitude bienveillante, apparemment rassurés de retrouver un leader qui s'en prenne en leur nom à Israël et aux États-Unis. Tant les Arabes, impressionnés par cette démonstration de force, que les Occidentaux semblent avoir négligé d'évaluer la puissance irakienne: en 1988, les dépenses militaires de Bagdad se sont élevées à 12,87 milliards de dollars; au cours des cinq dernières années, il a été le deuxième importateur d'armes au monde, après l'Inde, 53 % venant d'URSS, 25 % d'Europe, 5 % des États-Unis. (…) Psychologiquement gonflé à bloc, Saddam Hussein a aussi choisi de s'attaquer au Koweit pour résoudre ses graves problèmes économiques: l'Irak est de plus en plus dépendant des ressources du pétrole. Il lui fallait provoquer une remontée des prix, s'assurer de nouvelles réserves et annuler l'énorme dette contractée envers le Koweit, après avoir exigé en vain un paiement pour de prétendus détournements pétroliers. La loi du plus fort. Quelques éléments dapproche: -Soutien massif à lIrak de puissances arabes et extérieures au Moyen Orient à la fin de la guerre (mais pas sur toute la durée on peut ici préciser le « retournement » des Etats Unis dans ce conflit). -Pour autant guerre ruineuse pour les Etats engagés, et dautant plus quil y a un effondrement du prix du pétrole à partir de 1985 (on peut ici préciser que le « contre-choc » pétrolier est en partie lié à cette guerre), et amenant à un nouveau conflit au Moyen Orient

10 La guerre Iran Irak ( ) Rappel de la problématique : En quoi le conflit entre lIran et lIrak est un conflit dont les enjeux vont bien au delà de la seule rivalité entre deux Etats? En quoi peut-on dire que les enjeux de ce conflit se situent à différentes échelles géographiques? Rappel de la problématique : En quoi le conflit entre lIran et lIrak est un conflit dont les enjeux vont bien au delà de la seule rivalité entre deux Etats? En quoi peut-on dire que les enjeux de ce conflit se situent à différentes échelles géographiques? Enjeux de la guerre Iran Irak A léchelle infra-étatique: importantes minorités nationales, fragilité des Etats concernés A léchelle étatique: litige frontalier et rivalité « nationale » et « religieuse » A léchelle régionale: divisions ethniques et religieuses, malgré des idéologies visant à lunité A léchelle planétaire: implication de grandes et moyennes puissances dans les conflits du Moyen Orient, marché des armes, enjeu pétrolier

11 La guerre Iran/Irak: un révélateur des conflits et de leurs enjeux au Moyen Orient Guerre Iran/Irak Guerre Iran/Irak Conflit « moderne », par ses formes de combat, son armement. Guerre longue et meurtrière Affirmation face à face, des discours « arabiste » et « islamiste ». Des puissances étrangères impliquées, mais selon une logique différente de celle de la guerre froide Importance et situation difficile des minorités « nationales » en Iran comme en Irak durant la guerre Opposition entre Arabes et Perses, Entre un Etat chiite et un autre (alors) à majorité sunnite. Ce quapporte létude de cas

12 La guerre Iran/Irak: un révélateur des conflits et de leurs enjeux au Moyen Orient Guerre Iran/Irak Guerre Iran/Irak Conflit « moderne », par ses formes de combat, son armement. Guerre longue et meurtrière Affirmation face à face, des discours « arabiste » et « islamiste ». Des puissances étrangères impliquées, mais selon une logique différente de celle de la guerre froide Une mobilisation de 8 ans qui permet aux deux gouvernements de sen prendre aux opposants intérieurs Le Moyen Orient foyer de conflits majeur depuis 1918 et surtout 1945: multiplication des conflits, des guerres meurtrières… Opposition entre Arabes et Perses, Entre un Etat chiite et un autre (alors) à majorité sunnite. Diversité ethnique mais aussi religieuse du Moyen Orient, les deux ne se recoupant pas toujours. Grande complexité du peuplement Implication de puissances étrangères au Moyen Orient (liaisons avec lAsie, pétrole…). Etats du Moyen Orient devant « jouer » avec ces influences Depuis le début du 20 e siècle, développement didéologies visant autant à dénoncer linfluence occidentale quà surmonter les divisions internes au Moyen Orient. Frontières modernes prenant mal en compte cette diversité. Elles sont des enjeux de conflits (enjeux des tracés, peuples sans territoire propre délimité…) De létude de cas à la mise en perspective


Télécharger ppt "La guerre Iran Irak (1980-1988) ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende ROOU David Pierre Lycée Chaptal - Mende Les deux chefs dEtat, iranien et irakien,"

Présentations similaires


Annonces Google