La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Détresse respiratoire du nouveau-né. pour insuffler un volume d'air V dans une sphère, plus le rayon est grand, plus la pression nécessaire P est faible.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Détresse respiratoire du nouveau-né. pour insuffler un volume d'air V dans une sphère, plus le rayon est grand, plus la pression nécessaire P est faible."— Transcription de la présentation:

1 Détresse respiratoire du nouveau-né

2 pour insuffler un volume d'air V dans une sphère, plus le rayon est grand, plus la pression nécessaire P est faible si les alvéoles sont maintenues ouvertes en fin d expiration, le travail respiratoire est diminué si les alvéoles sont maintenues ouvertes en fin d expiration, le travail respiratoire est diminué r x P x T V = adaptation respiratoire : la loi de La Place Pour un même volume insufflé, si « r » est multiplié par 2 P est divisé par 2

3 La capacité résiduelle fonctionnelle = CRF Elle répond à la contrainte imposée par la loi de La Place en maintenant les alvéoles suffisamment ouvertes en fin d'expiration Elle répond à la contrainte imposée par la loi de La Place en maintenant les alvéoles suffisamment ouvertes en fin d'expiration Elle se constitue à la naissance Elle se constitue à la naissance Elle est maintenue grâce au surfactant Elle est maintenue grâce au surfactant adaptation respiratoire (suite) : la capacité résiduelle fonctionnelle

4 ce nest pas çà 0 32 ml/kg La respiration : CRF = 25ml/kg + Vt = 7ml/kg cest çà ml/kg

5 forces de rétraction exercées par la paroi alvéolaire forces tensioactives négatives exercées par le surfactant le surfactant soppose aux forces de rétraction il assure le maintien de la CRF en fin dexpiration adaptation respiratoire (suite) : le surfactant

6 signes cliniques de la détresse respiratoire du nouveau-né Score de silverman : quantification des signes de lutte

7 les autres signes respiratoires : les autres signes respiratoires : la polypnée la bradypnée - l'épuisement (fréquence respiratoire normale du nouveau-né entre 30 et 50 par mn) signes cliniques de la détresse respiratoire du nouveau-né (suite)

8 Analyse clinique de la cyanose du nouveau-né cyanose centrale lèvres bleues muqueuses bleues mamelons bleus mains et pieds bleues cyanose périphérique lèvres roses muqueuses roses mamelons roses mains et pieds bleues 1) est- elle centrale ou périphérique ?

9 2)Si elle est centrale, est-elle sensible à l'O 2 ? faire test à lO2 : ventilation en oxygène pur faire test à lO2 : ventilation en oxygène pur réponse positive à lO2 la cyanose se corrige = sensible à lO 2 altération des échanges gazeux au niveau pulmonaire = pathologie pulmonaire pas de réponse à lO2 la cyanose persiste = résistante à lO2 shunt droit-gauche = cardiopathie cyanogène Analyse clinique de la cyanose du nouveau-né (suite)

10 1) la maladie des membranes hyalines mécanisme = déficit en surfactant mécanisme = déficit en surfactant facteur favorisant = prématurité ; diabète facteur favorisant = prématurité ; diabète facteurs protecteurs = corticoïdes ; rupture prolongée des membranes facteurs protecteurs = corticoïdes ; rupture prolongée des membranes Les principales étiologies

11 2) linhalation méconiale mécanisme = anoxie in utero mécanisme = anoxie in utero émission du méconium in utero dans LA + gasps inhalation de particules de méconium inhalation de particules de méconium lésions alvéolaires + obstruction bronchiolaire facteur favorisant = souffrance foetale aigüe à terme facteur favorisant = souffrance foetale aigüe à terme facteurs protecteurs = - surveillance obstétricale - aspiration du carrefour dès que la tête est accessible facteurs protecteurs = - surveillance obstétricale - aspiration du carrefour dès que la tête est accessible - aspiration sous laryngoscopie avant 1er mouv t respiratoire - aspiration sous laryngoscopie avant 1er mouv t respiratoire Les principales étiologies (suite)

12 3) retard de résorption du liquide pulmonaire mécanisme = le LP est mal résorbé par le réseau lymphatique mécanisme = le LP est mal résorbé par le réseau lymphatique facteur favorisant = césarienne surtout si terme limite facteur favorisant = césarienne surtout si terme limite facteurs protecteurs = voie basse - stress catécholamines - compression mécanique facteurs protecteurs = voie basse - stress catécholamines - compression mécanique

13 Les principales étiologies (suite) - infection materno-foetale - pneumathorax - certaines cardiopathies - obstruction nasale - causes malformatives -...

14 Les principes du traitement Le traitement préventif : corticothérapie maternelle pour toute situation à risque de naissance prématurée Le recrutement alvéolaire : - la PEP en ventilation conventionnelle (Pression Expiratoire Positive) - la PEP en ventilation conventionnelle (Pression Expiratoire Positive) - la PPC nasale (Pression Positive Continue) - la PPC nasale (Pression Positive Continue) - l'administration de surfactant exogène - l'administration de surfactant exogène L'administration d'O2 : attention, si besoins en O2, recrutement alvéolaire attention, si besoins en O2, recrutement alvéolaire humidification et réchauffement des gaz surveillance : travail respiratoire du NN, agitation, expansion thoracique, travail respiratoire du NN, agitation, expansion thoracique, gazométrie, relation FiO2 / SpO2, radio thorax gazométrie, relation FiO2 / SpO2, radio thorax respirateur, fixation de la sonde respirateur, fixation de la sonde

15 La dysplasie bronchopulmonaire définition : séquelles respi après naissance prématurée - O2 dépendance à J28 - O2 dépendance à J28 - O2 dépendance à 36 SA - O2 dépendance à 36 SA - ventilation prolongée - ventilation prolongée physiopathologie : - inflammation + hyperréactivité bronchique - inflammation + hyperréactivité bronchique - inflammation alvéolaire - inflammation alvéolaire facteurs favorisants : terme de naissance terme de naissance immaturité immaturité qualité de la ventilation qualité de la ventilation pathologie associée (PCA) pathologie associée (PCA) facteur individuel facteur individuel 3 stades de gravité

16 savoir analyser la respiration spontanée dun nouveau-né savoir analyser la respiration spontanée dun nouveau-né savoir analyser la qualité de la ventilation mécanique dun nouveau-né savoir analyser la qualité de la ventilation mécanique dun nouveau-né savoir interpréter une gazométrie savoir interpréter une gazométrie qualité des aspirations : qualité des aspirations :efficaces non traumatiques aseptiques monitorage en cas de supplémentation en O2 monitorage en cas de supplémentation en O2 Conséquences pour les soins infirmiers


Télécharger ppt "Détresse respiratoire du nouveau-né. pour insuffler un volume d'air V dans une sphère, plus le rayon est grand, plus la pression nécessaire P est faible."

Présentations similaires


Annonces Google