La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Maladies infantiles Dr Berlioz. GENERALITES Les maladies contagieuses les plus fréquentes de l'enfant sont des maladies infectieuses le plus souvent dues.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Maladies infantiles Dr Berlioz. GENERALITES Les maladies contagieuses les plus fréquentes de l'enfant sont des maladies infectieuses le plus souvent dues."— Transcription de la présentation:

1 Maladies infantiles Dr Berlioz

2 GENERALITES Les maladies contagieuses les plus fréquentes de l'enfant sont des maladies infectieuses le plus souvent dues à des virus et plus rarement à des bactéries. Ces maladies peuvent être éruptives ou non éruptives. Eruptives : Eruptives : Roséole Rubéole Rougeole Scarlatine Varicelle Non éruptives : Non éruptives : Coqueluche Oreillons

3 DEFINITIONS MACULES : taches rosées avec intervalle de peau saine PAPULES : petits boutons rouges s'effaçant à la pression VESICULES : petits sacs remplis d' un liquide clair PUSTULES : vésicules remplies de liquide purulent CROUTES : cicatrisation d'une vésicule ou d'une pustule INCUBATION : période pendant laquelle les symptômes ne sont pas encore apparents, mais où la maladie est en latence INVASION : période correspondant à l'apparition des premiers symptômes de la maladie PERIODE D'ETAT : période d'apparition des symptômes caractéristiques de la maladie, en particulier c'est la période où se produit l'éruption

4 Dans la majorité des cas, l'isolement de l'enfant et le repos suffisent pour un guérison rapide. L'éviction scolaire est le plus souvent recommandée. Les maladies infectieuses sont observées dans la prime enfance c'est à dire entre 3 et 12 ans, mais elles peuvent apparaître plus tôt si l'enfant va en crèche ou chez une assistante maternelle, elles peuvent également apparaître plus tard avec les petits frères ou petites soeurs qui contaminent les aînés voire les parents.

5 A ] LA ROSEOLE OU EXANTHEME SUBIT DEFINITION Maladie infantile bénigne d'origine virale ( HHV6 ) MODE DE TRANSMISSION La transmission se fait par contact direct et/ou sécrétions PERIODE D'INCUBATION Environ 10 jours SIGNES CLINIQUES 1) PHASE INVASIVE : hyperthermie à 39-40° C pendant 3 à 4 jours puis chute brutale de la température. 2) PHASE D'ETAT : éruption sous forme de macules rosées sur tout le corps, plus marquée au niveau du visage 3) EVOLUTION : favorable en 2 à 3 jours avec disparition complète des macules 4) COMPLICATIONS Celles de l'hyperthermie : déshydratation, convulsions TRAITEMENT Essentiellement celui de l'hyperthermie Essentiellement celui de l'hyperthermie

6

7 B] LA RUBEOLE DEFINITION Maladie infantile d'origine virale, maladie qui doit être systématiquement vérifiée chez la jeune femme, notamment avant la grossesse, car elle occasionne chez le foetus des malformations ( surdités, cécités et malformations psycho-motrices ) MODE DE TRANSMISSION Transmission par contact direct PERIODE D'INCUBATION Environ 15 jours SIGNES CLINIQUES 1) PERIODE D'INVASION : hyperthermie à 38° pendant 1 à 2 jours, rhinopharyngite, adénopathies cervicales assez douloureuses 2) PERIODE D'ETAT : éruption discrète à type de macules rouges sur tout le corps, fièvre modérée 3) EVOLUTION : disparition des macules en 4 à 5 jours TRAITEMENT Traitement de l'hyperthermie Traitement de la rhino (DRP ) Traitement préventif chez la femme en âge de procréer n'ayant jamais été en contact avec le virus : vaccin ( Rudivax) Vaccination recommandée à 12 mois, 2ème dose entre 13 et 24 mois (ROR)

8

9 C] ROUGEOLE DEFINITION Maladie d'origine virale. Elle occasionne un fort taux de mortalité dans les pays sous développés. MODE DE TRANSMISSION transmission par contact direct PERIODE D'INCUBATION Environ 10 jours SIGNES CLINIQUES 1) PERIODE D'INVASION : hyperthermie à 39° pendant 3 à 4 jours, yeux larmoyants, points blancs à l'intérieur des joues (Köplick), 2) PERIODE D'ETAT : éruption à type de macules évoluant comme suit : face (derrière oreilles)- tronc - membres, visage oedématié, yeux larmoyants, fièvre modérée 3) EVOLUTION : favorable en 5 jours environ 4)COMPLICATIONS Elles sont neurologiques surtout à type de méningites, encéphalites et de convulsions TRAITEMENT Comme toutes maladies virales, il est symptomatique Il est cependant essentiellement préventif avec la vaccination (idem rubéole).

10

11

12

13 D] SCARLATINE DEFINITION Maladie bactérienne à streptocoque du groupe A mortelle ds pays en voie de devt MODE DE TRANSMISSION Transmission par contact direct PERIODE D'INCUBATION Environ 3 à 4 jours SIGNES CLINIQUES 1) PERIODE D'INVASION : début brutal avec hyperthermie à 39°, angine rouge, vomissements 2) PERIODE D'ETAT : éruption sous forme de plaques rouges rugueuses sans intervalles de peau saine. Cette éruption commence d'abord par le cou, les membres et le corps (max aux plis) cuisante. Hyperthermie. angine rouge, langue blanche puis rouge et râpeuse ( langue framboisée, car elle ressemble à un framboise) 3) EVOLUTION : desquamation de la peau vers le 15 ème jour 4) COMPLICATIONS Rénales : insuffisance,albuminurie Articulaires, cutanées, RAA TRAITEMENT Antibiothérapie pour l'enfant et tout l'entourage Maladie à déclaration obligatoire lorsque l'enfant vit en collectivité ou est scolarisé Antipyrétique, anti-inflammatoire Surveillance de l'albumine dans les urines. Vaccin en cours de devt

14

15

16 E] VARICELLE DEFINITION Maladie d'origine virale (VZV) MODE DE TRANSMISSION Transmission par contact direct PERIODE D'INCUBATION 14 jours SIGNES CLINIQUES 1) PERIODE D'INVASION : silencieuse 2) PERIODE D'ETAT : éruption évoluant par poussées successives et caractérisées par trois phases : MACULES, VESICULES, CROUTES. Prurit important. Fièvre légère 3) EVOLUTION : favorable en 10 jours environ COMPLICATIONS Les complications sont rares, essentiellement liées aux lésions de grattage (surinfection, cicatrices indélébiles).Pulmonaires, cellulites, hépatites thrompopénie.. si fœtus, NN ou ID risque de forme grave TRAITEMENT Antipyrétiques, antiprurigineux. Pas d AI Antiseptiques cutanés locaux Vaccination pas encore systématique comme le ROR, disponible pour les enfants à risques ( immunodéprimés, ayant une autre pathologie....),adultes et le personnel soignant n'ayant jamais eu de contact avec cette maladie et les personnes travaillant auprès des enfants.

17

18

19

20

21

22

23 A] LES OREILLONS DEFINITION Maladie d'origine virale se caractérisant par une parotidite MODE DE TRANSMISSION La transmission se fait par contact direct PERIODE D'INCUBATION Elle est de 21 jours SIGNES CLINIQUES 1 PERIODE D'INVASION : elle dure 1 à 2 jours et se manifeste par une fièvre à 38, 39° et des maux de tête. 2 PERIODE D'ETAT : gonflements douloureux derrière les oreilles ( le gonflement peut apparaître en deux temps, c'est à dire une oreille puis l'autre). Douleur à la mastication 3 EVOLUTION : favorable en une dizaine de jours dans la majorité des cas COMPLICATIONS Méningite, otite Atteinte testiculaire pouvant entraîner une stérilité ( uniquement après la puberté) Rarement pancréatite ( 3% de cas). TRAITEMENT Antipyrétique, antalgique et anti-inflammmatoire Vaccination recommandée

24 B] LA COQUELUCHE DEFINITION Maladie bactérienne due au bacille de " Bordet Gengou" MODE DE TRANSMISSION Par contact direct PERIODE D'INCUBATION Elle est d'environ 7 jours SIGNES CLINIQUES 1 PERIODE INVASIVE : pendant 7 à 15 jours présence d'une toux sèche surtout nocturne, période totalement apyrétique 2 PERIODE D'ETAT : quintes de toux caractéristiques ( secousses expiratoires suivies d'une longue inspiration sifflante appelée " chant du coq", apnées ou vomissements en fin de quintes),cyanose. 3 EVOLUTION : elle évolue généralement favorablement en 1 mois, mais le nombre de quintes et l'intensité de celles ci marquent le critère de gravité de la maladie, on peut être amené à hospitaliser l'enfant pour détresse respiratoire et /ou asthénie importantes. COMPLICATIONS Fausses routes, détresse respiratoire, apnées, convulsions Dénutrition à cause des vomissements, de la difficulté à respirer et de l'asthénie TRAITEMENT Antibiothérapie malade et contacts Repas légers et fractionnés ( 4 à 5 par jour avec de petites quantités) La prévention par vaccinaltion reste le meilleur des traitements

25 Primovaccination CV élevée (97.5% 3 doses) Rappels vaccinaux mois (CV 87.5%) ans (CV 60%) Absence de rappel Diminution de limmunité coqueluche au fil du temps (6-8 ans avec vaccin) Adultes susceptibles sources dinfection pour les nourrissons Nourrissons non ou mal vaccinés risque dinfection sévère La bactérie circule encore chez les adultes mais surtout chez NRS non vaccinés La bactérie circule encore chez les adultes mais surtout chez NRS non vaccinés

26 Nourrissons < 1an Incidence 98/ à 10 décès / an La coqueluche chez lenfant Renacoq 2001

27 Protéger les plus jeunes nourrissons (avant âge dêtre vaccinés) Quelles solutions ? Améliorer la couverture vaccinale Vacciner dès 2 mois et Rappel 12-18m Rappel tardif ans ans Protéger les adultes Vaccination recommandée pour – Professionnels de santé – Adultes susceptibles de devenir parents à loccasion de rappel décennal recommandé dT pour les membres du foyer enfants non à jour, père durant la grossesse mère: très vite après laccouchement BEH juin 2004


Télécharger ppt "Maladies infantiles Dr Berlioz. GENERALITES Les maladies contagieuses les plus fréquentes de l'enfant sont des maladies infectieuses le plus souvent dues."

Présentations similaires


Annonces Google