La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRELEVEMENT DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ET GREFFE DE MOELLE Isabelle PIETRI CADRE DE SANTE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRELEVEMENT DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ET GREFFE DE MOELLE Isabelle PIETRI CADRE DE SANTE."— Transcription de la présentation:

1 PRELEVEMENT DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ET GREFFE DE MOELLE Isabelle PIETRI CADRE DE SANTE

2 PLAN Présentation secteur aphérèse Présentation secteur aphérèse Prélèvement des cellules souches hématopoïétiques Prélèvement des cellules souches hématopoïétiques Prélèvement de moelle Prélèvement de moelle Cytaphérèse: principes et aspects techniques Cytaphérèse: principes et aspects techniques Mobilisation des CSHS( facteurs de croissance) Mobilisation des CSHS( facteurs de croissance) Circuit du donneur et procédures JACIE Circuit du donneur et procédures JACIE Typage HLA Typage HLA Comment devenir donneur de fichier Comment devenir donneur de fichier

3 UNITE APHERESE PRESENTATION Pôle des Spécialités médicales Pôle des Spécialités médicales Service de médecine interne HOPITAL ARCHET 1 Service de médecine interne HOPITAL ARCHET 1 Chef de Service : Pr J.G.FUZIBET Chef de Service : Pr J.G.FUZIBET Médecin responsable :Dr SANDERSON Médecin responsable :Dr SANDERSON Cadre de santé. :I. PIETRI Cadre de santé. :I. PIETRI SEUL CENTRE DANS LA REGION EXPERIENCE EN APHERESE DEPUIS 1979 SEUL CENTRE DANS LA REGION EXPERIENCE EN APHERESE DEPUIS 1979

4 PATIENTS CONCERNES DU CHU DU CHU DU CAL DU CAL HOPITAUX PERIPHERIQUES : HOPITAUX PERIPHERIQUES : CANNES, ANTIBES, MENTON CANNES, ANTIBES, MENTON CENTRE HOSPITALIER PRINCESSE GRACE – MONACO CENTRE HOSPITALIER PRINCESSE GRACE – MONACO HORS DU DEPARTEMENT DES ALPES- MARITIMES : HORS DU DEPARTEMENT DES ALPES- MARITIMES : VAR (Draguignan) VAR (Draguignan) CORSE CORSE SERVICES DE PEDIATRIE DU CHU & HOPITAL LENVAL SERVICES DE PEDIATRIE DU CHU & HOPITAL LENVAL

5 TRAITEMENTS PRATIQUES PLASMAPHERESE THERAPEUTIQUE PLASMAPHERESE THERAPEUTIQUE EPURATION DU PLASMA DANS LE CADRE DE MALADIES IMMUNOLOGIQUEMENT ACTIVES EPURATION DU PLASMA DANS LE CADRE DE MALADIES IMMUNOLOGIQUEMENT ACTIVES CYTAPHERESE CYTAPHERESE PRELEVEMENT DE C S H EN VUE DE LA REALISATION D'AUTOGREFFE ET ALLOGREFFE PRELEVEMENT DE C S H EN VUE DE LA REALISATION D'AUTOGREFFE ET ALLOGREFFE PHOTOPHERESE PHOTOPHERESE TRAITEMENT DES PATIENTS PAR IMMUNOMODULATION DANS LA REACTION DU GREFFON CONTRE L'HOTE AU COURS DES ALLOGREFFES DE MOELLE OSSEUSE OU DE CSP TRAITEMENT DES PATIENTS PAR IMMUNOMODULATION DANS LA REACTION DU GREFFON CONTRE L'HOTE AU COURS DES ALLOGREFFES DE MOELLE OSSEUSE OU DE CSP

6 PERSONNEL 3 IDE FORMEES EN HEMAPHERESE POUVANT JUSTIFIER D'UNE EXPERIENCE DE PLUS DE 25 CYTAPHERESES SOUS LA DIRECTION D'1 IDE QUALIFIEE 3 IDE FORMEES EN HEMAPHERESE POUVANT JUSTIFIER D'UNE EXPERIENCE DE PLUS DE 25 CYTAPHERESES SOUS LA DIRECTION D'1 IDE QUALIFIEE

7 INSPECTION ACCREDITATION LA DRASS VIENT INSPECTER REGULIEREMENT LES LOCAUX ET LES PRATIQUES SOIGNANTES QUI DOIVENT REPONDRE AUX NORMES "D'ASSURANCE QUALITE" DEFINIES PAR lAGENCE DE BIOMEDECINE EN 2007 LA DRASS VIENT INSPECTER REGULIEREMENT LES LOCAUX ET LES PRATIQUES SOIGNANTES QUI DOIVENT REPONDRE AUX NORMES "D'ASSURANCE QUALITE" DEFINIES PAR lAGENCE DE BIOMEDECINE EN 2007 INSPECTION EUROPEENNE JACIE CONCERNANT TOUTE LACTIVITE DE GREFFE DE MOELLE ( PRELEVEMENT, CLINIQUE, THERAPIE CELLULAIRE) VISE A VERIFIER LA CONFORMITE DES LOCAUX, DES PROCEDURES, DES PRATIQUES SOIGNANTES PAR RAPPORT A UN REFERENTIEL INSPECTION EUROPEENNE JACIE CONCERNANT TOUTE LACTIVITE DE GREFFE DE MOELLE ( PRELEVEMENT, CLINIQUE, THERAPIE CELLULAIRE) VISE A VERIFIER LA CONFORMITE DES LOCAUX, DES PROCEDURES, DES PRATIQUES SOIGNANTES PAR RAPPORT A UN REFERENTIEL

8 PRELEVEMENT DE CELLULE SOUCHE HEMATOPOIETIQUES CELLULE SOUCHE : CELLULE SOUCHE : Cellule capable de se multiplier et de se différencier en donnant toutes les lignées sanguines Cellule capable de se multiplier et de se différencier en donnant toutes les lignées sanguines OU TROUVE –T-ON LES CELLULES SOUCHES ? OU TROUVE –T-ON LES CELLULES SOUCHES ? Dans la moelle osseuse Dans le sang Dans le sang de cordon

9 POURQUOI PRELEVER LES CELLULES SOUCHES ? Pour réaliser des greffes de cellules souches hématopoïétiques Pour réaliser des greffes de cellules souches hématopoïétiques La greffe de CSH permet la reconstitution des populations cellulaires du sang (GB, GR, plaquettes) La greffe de CSH permet la reconstitution des populations cellulaires du sang (GB, GR, plaquettes)

10 INDICATION DE LA GREFFE DE CSH Leucémies aigues ou chroniques Leucémies aigues ou chroniques Lymphomes Lymphomes Myélomes Myélomes Aplasies médullaires acquises ou congénitales Aplasies médullaires acquises ou congénitales Certains types de cancers ( rein, ovaire, tumeur de lenfant) Certains types de cancers ( rein, ovaire, tumeur de lenfant)

11 PRELEVEMENT DE MOELLE OSSEUSE Tissu qui comporte les mécanismes assurant la production des différentes cellules indispensable à la vie Tissu qui comporte les mécanismes assurant la production des différentes cellules indispensable à la vie Toutes les cellules sanguines sont issues d'une même cellule appelée cellule souche totipotente Toutes les cellules sanguines sont issues d'une même cellule appelée cellule souche totipotente

12 OU TROUVE T-ON LA MOELLE OSSEUSE ? Os crâne : 13% Os crâne : 13% Sternum côte : 10% Sternum côte : 10% Vertèbres : 28% Vertèbres : 28% Bassin : 34% Bassin : 34% Fémur : 4% Fémur : 4% Humérus : 8% Humérus : 8% Moelle osseuse du sujet jeune plus riche : cellules/mm3 de liquide prélevé dans l'os iliaque chez le jeune contre cellules/mm3 chez l'adulte après 40 ans cellules/mm3 de liquide prélevé dans l'os iliaque chez le jeune contre cellules/mm3 chez l'adulte après 40 ans.

13 COMMENT PRELEVE T-ON LA MOELLE OSSEUSE? Hospitalisation de 48 heures Hospitalisation de 48 heures Anesthésie générale 2 heures Anesthésie générale 2 heures Ponctions multiples au niveau bassin et éventuellement sternum Ponctions multiples au niveau bassin et éventuellement sternum Nécessite transfusion autologue Nécessite transfusion autologue Consentement tribunal grande instance Consentement tribunal grande instance

14 QUE DEVIENT LA MOELLE OSSEUSE PRELEVEE ? SI AUTOGREFFE : SI AUTOGREFFE : la moelle est congelée et sera re-injectée au patient lors d'une hospitalisation après conditionnement (chimiothérapie) SI ALLOGREFFE : SI ALLOGREFFE : Donneur et receveur isogroupe : Donneur et receveur isogroupe : La moelle est filtrée et administrée par voie I.V. au malade qui aura été conditionné par chimiothérapie Irradiation corporelle totale Donneur et receveur groupe sanguin différents : la moelle est traitée par EFS (déplasmatisée ou desérythrocytée et injectée par voie I.V. au malade qui a été conditionné. Donneur et receveur groupe sanguin différents : la moelle est traitée par EFS (déplasmatisée ou desérythrocytée et injectée par voie I.V. au malade qui a été conditionné.

15 PRELEVEMENT DE Cellules Souches Périphériques

16 PRINCIPE DE LA CYTAPHERESE Ce sont les cellules mononuclées du sang qui véhiculent les cellules souches. Ce sont les cellules mononuclées du sang qui véhiculent les cellules souches. On procède à une leucaphérèse (collecte de globules blancs) par un procédé de centrifugation à flux continu On procède à une leucaphérèse (collecte de globules blancs) par un procédé de centrifugation à flux continu Globules blancs contenant les cellules souches prélevées dans une poche Globules blancs contenant les cellules souches prélevées dans une poche Plasma et globules rouges restituées au patient Plasma et globules rouges restituées au patient

17

18 Prélèvement de CSHS : Principes En 1964: reconstitution hématopoïétique chez le chien par CSHS En 1981 : autogreffe de CSHS chez lhomme (LMC) A létat basal chez ladulte : sang très pauvre en CSHS(0,1à 1 cellules CD34+par micro l) A létat basal chez ladulte : sang très pauvre en CSHS(0,1à 1 cellules CD34+par micro l) Mais enrichissement possible (passage de CSH de la MO vers le sang) Mais enrichissement possible (passage de CSH de la MO vers le sang) « naturel » LMC « naturel » LMC Sortie daplasie dune chimiothérapie, recrutement amplifié par les facteurs de croissance Hématopoietique(FCH) MOBILISATION Sortie daplasie dune chimiothérapie, recrutement amplifié par les facteurs de croissance Hématopoietique(FCH) MOBILISATION

19

20 FCH : Utilisation 15 ans de recul dutilisation ( dans les neutropénies en chimiothérapie) 15 ans de recul dutilisation ( dans les neutropénies en chimiothérapie) Administration en sous-cutanée (pour ambulatoire ) mais aussi en IV Administration en sous-cutanée (pour ambulatoire ) mais aussi en IV 5 à 10microg/kg/jour sur plusieurs jours après la chimiothérapie sur 5 à 10 jours 5 à 10microg/kg/jour sur plusieurs jours après la chimiothérapie sur 5 à 10 jours 10 microg/kg/jour sans chimiothérapie 10 microg/kg/jour sans chimiothérapie ( cas du donneur) 5 jours

21 FCH : Problèmes Effets secondaires Effets secondaires Le plus souvent : douleurs osseuses, courbatures parfois fièvre Rarement: thrombose, pathologie auto- immune( thyroide), rupture splénique Problème de leur utilisation chez le donneur sain: Problème de leur utilisation chez le donneur sain: Contre indications très restrictives avec information détaillée obligatoire mentionnant le risque théorique de stimulation dun clone leucémique, suivi hématologique sur 5 ans

22 AVANT DE PRATIQUER LA CYTAPHERESE On fait une NFS pour quantifier le nombre des GB qui contiennent les CSH On fait une NFS pour quantifier le nombre des GB qui contiennent les CSH Si nombre de GB > 1000 on pratique une numération Sanguine de CD 34 afin de quantifier les cellules souches sanguines Si nombre de GB > 1000 on pratique une numération Sanguine de CD 34 afin de quantifier les cellules souches sanguines On prélève si > 20 cellules chez ladulte et si >10 cellules chez lenfant On prélève si > 20 cellules chez ladulte et si >10 cellules chez lenfant

23 PENDANT LE PRELEVEMENT Patient immobilisé pendant 3 à 4 heures Patient immobilisé pendant 3 à 4 heures Pose de 2 VVP avec grosses aiguilles Pose de 2 VVP avec grosses aiguilles Pratique avec la plus grande aseptie Pratique avec la plus grande aseptie Traçabilité du produit prélevé Traçabilité du produit prélevé

24 COMPLICATIONS Rares, le plus souvent liées à lutilisation dun anticoagulant Céphalées Céphalées Paresthésies distales et péri- buccales Paresthésies distales et péri- buccales Crampes Crampes

25 SURVEILLANCE CLINIQUE Pouls, tension artérielle, respiration Pouls, tension artérielle, respiration Perméabilité des veines Perméabilité des veines Apparition de signes d'intolérance ACD Apparition de signes d'intolérance ACD Apparition de signes hypoglycémie Apparition de signes hypoglycémie

26 Echecs des cytaphérèses Causes fréquentes Causes fréquentes Abord veineux +++ Abord veineux +++ Mobilisation insuffisante, mal conduite Mobilisation insuffisante, mal conduite Rendement insuffisant Rendement insuffisantPrévention Epargne des VP +++ Epargne des VP +++ Revoir dates, doses GCSF Revoir dates, doses GCSF Patients trop traités Patients trop traités

27 QUE DEVIENNENT LES CSP PRELEVEES ? Si destinées à autogreffe Si destinées à autogreffe Congélation par EFS après numération CD34 Congélation par EFS après numération CD34 Réinjection au patient lors d'une hospitalisation après conditionnement Réinjection au patient lors d'une hospitalisation après conditionnement Si allogreffe Si allogreffe Passage à l'EFS pour numération CD34 et traitement selon groupe D et R puis injection I.V. au malade qui aura été conditionné Passage à l'EFS pour numération CD34 et traitement selon groupe D et R puis injection I.V. au malade qui aura été conditionné

28 Procédure avant cytaphérèse allogreffe 1. Validation de lindication dallogreffe (RCP) et choix du donneur ( compatibilité HLA) 2. Consultation donneur: information sur les modalités de prélèvement ordonnance de prélèvement de CHS bilan sérologique 3. Consultation pré-cytaphérèse : information et aptitude à la procédure avec évaluation de létat veineux (IDE) : cathéter contre indiqué Schéma de mobilisation des CSHS: GCSF J1 à J5 5. Convocation à lunité daphérèse pour évaluation de la mobilisation ( Numération CD34)et aphérèse à J4- J5 du GCSF 6. Si échec prélèvement de moelle 7. Suivi du donneur

29 Procédure avant prélèvement de moelle pour allogreffe 1. Validation de lindication dallogreffe (RCP) et choix du donneur( compatibilité HLA) 2. Consultation donneur: information sur les modalités de prélèvement bilan sérologique, examen clinique 3. Consultation pré anesthésie 4. Prélèvement de 2 poches de sang en vue dautotransfusion 5. Consentement à signer devant tribunal de grande instance 6. Hospitalisation de 48 h en chirurgie 7. Prélèvement de moelle

30 TYPAGE HLA CHAQUE ETRE HUMAIN EST DIFFERENT GENETIQUEMENT D'UN AUTRE CHAQUE ETRE HUMAIN EST DIFFERENT GENETIQUEMENT D'UN AUTRE DIVERSITE GENETIQUE DECOUVERTE PAR PR. JEAN DAUSSET EN 1958 : C'EST LE SYSTEME HLA DIVERSITE GENETIQUE DECOUVERTE PAR PR. JEAN DAUSSET EN 1958 : C'EST LE SYSTEME HLA LES MOLECULES HLA REPRESENTENT " LA CARTE D'IDENTITE BIOLOGIQUE " D'UNE PERSONNE LES MOLECULES HLA REPRESENTENT " LA CARTE D'IDENTITE BIOLOGIQUE " D'UNE PERSONNE

31 Typage est réalisé dans un laboratoire d'histocompatibilité Typage est réalisé dans un laboratoire d'histocompatibilité Typage HLA identité totale entre D et R est obligatoire pour la greffe de moelle Typage HLA identité totale entre D et R est obligatoire pour la greffe de moelle ABO et Rhésus indifférents ABO et Rhésus indifférents En France, un receveur potentiel a 1 chance sur 4 d'avoir un donneur compatible dans sa fratrie En France, un receveur potentiel a 1 chance sur 4 d'avoir un donneur compatible dans sa fratrie

32 Alternative SI PAS DE DONNEUR DANS LA FRATRIE(1 chance sur 4) ON PEUT AVOIR RECOURS Donneur du fichier Donneur du fichier ( 1 chance sur 1 million) ( 1 chance sur 1 million) Sang de cordon Sang de cordon

33 LEGISLATION FRANCE GREFFE DE MOELLE créé en 1986 FRANCE GREFFE DE MOELLE créé en 1986 MISSIONS Gérer le registre national de donneurs Gérer le registre national de donneurs Rechercher au niveau national et international des donneurs de CSH compatibles Rechercher au niveau national et international des donneurs de CSH compatibles Interface entre les centres donneurs et receveurs Interface entre les centres donneurs et receveurs

34 LOIS DE BIOETHIQUES Loi de bioéthique du 29/07/94 Loi de bioéthique du 29/07/94 régit le don dorgane régit le don dorgane Création de LEtablissement Français des Greffes Création de LEtablissement Français des Greffes modernisée par la loi du 06/08/04 modernisée par la loi du 06/08/04 Création en 2005 de lAgence de Biomédecine qui reprend les missions de lEFG Création en 2005 de lAgence de Biomédecine qui reprend les missions de lEFG

35 La moelle osseuse est un organe La moelle osseuse est un organe Nécessité de consentement signé au TGI pour le donneur Nécessité de consentement signé au TGI pour le donneur Les CSP sont des composants du sang Les CSP sont des composants du sang Pas de consentement au TGI Pas de consentement au TGI

36 Qualités du donneur non apparenté âgé de 18 à 50 ans ( on peut donner jusquà 60 ans) âgé de 18 à 50 ans ( on peut donner jusquà 60 ans) en bonne santé en bonne santé Volontaire Volontaire Informé Informé Fidèle Fidèle désintéressé, anonyme désintéressé, anonyme

37

38

39 REGISTRE FRANCAIS Sa place dans le monde USA USA ALLEMAGNE ALLEMAGNE GRANDE BRETAGNE GRANDE BRETAGNE ITALIE ITALIE CANADA CANADA AUSTRALIE AUSTRALIE FRANCE FRANCE BELGIQUE BELGIQUE

40 Population totale dans les Alpes Maritimes Population totale : 1.O Population totale : 1.O femmes femmes hommes hommes Femmes entre 18 et 50 ans : Femmes entre 18 et 50 ans : Hommes entre 18 et 50 ans :197.4OO Hommes entre 18 et 50 ans :197.4OO

41 Répartition des donneurs selon l âge et le sexe Femmes1339 (59,5%)41,8 ans Femmes1339 (59,5%)41,8 ans Hommes 802 (40,5%)42,2 ans Hommes 802 (40,5%)42,2 ans Objectifs Objectifs rajeunir le fichier rajeunir le fichier recruter plus d hommes recruter plus d hommes

42 Pourquoi plus d hommes? Les femmes sont plus nombreuses à se porter volontaires Les femmes sont plus nombreuses à se porter volontaires Leur quantité de moelle disponible est généralement plus faible Leur quantité de moelle disponible est généralement plus faible Problèmes d immunisation liés Problèmes d immunisation liés Aux grossesses

43


Télécharger ppt "PRELEVEMENT DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ET GREFFE DE MOELLE Isabelle PIETRI CADRE DE SANTE."

Présentations similaires


Annonces Google