La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM Jenny Benois -Pineau Université Bordeaux -1 Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM Jenny Benois -Pineau Université Bordeaux -1 Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM."— Transcription de la présentation:

1 Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM Jenny Benois -Pineau Université Bordeaux -1 Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM Jenny Benois -Pineau Université Bordeaux -1

2 Programme du cours (I) 1. Introduction. Vidéo dans des systèmes multimédia 2. Aspects technologiques –Formats, numérisation, résolution. –Interpolation temporelle de la vidéo –Systèmes couleur spécifiques à la vidéo 3. Analyse et estimation du mouvement dans la vidéo –Détection du mouvement –Estimation du mouvement 4. Notions de la théorie de linformation 5. Codage sans pertes dinformations multimédia 6. Quantification des signaux visuels. Codage prédictif (MICD) 7. Eléments de codage par QV 8. Transformées orthogonales et codage par transformées. Application au codage. JPEG, MJPEG

3 Programme du cours (II) 9. Normes et Standards de codage hybride avec la compensation du mouvement et compression –Bases de larchitecture des standards MPEG1, MPEG2 –Standard MPEG2 –H.264/MPEG4 AVC

4 1.Introduction (I) Vidéo dans les systèmes multimédia (1)TV analogique et numérique TV numérique dhier/CDROM

5 1.Introduction (II) Vidéo dans les systèmes multimédia (2) TV numérique daujourdhui/DVD (3) TNT (télévision numérique terrestre) – DVB-T (1995) (4) TVHD, DVDHD

6 1.Introduction (III) Vidéo dans les systèmes multimédia (5) Vidéo sur IP

7

8 (4) Vidéo via réseau sans fil (5) Numérisation du patrimoine culturel – du bétacam au DVD (6) BD vidéo – archives demodemo (7) Production et post- production sous forme numérique 1.Introduction (IV) Vidéo dans les systèmes multimédia

9 2.Aspects technologiques Formats Historique : TV analogique Standard Résolution en pixels / LignesCadenceSecteur Géographique NTSC 640x480 (525) carré 720x480= ips = 2x60 trames USA, Canada, Japon, Philippines, Moyen Orient PAL 720x576 (625), 768x57625 ips=2x50 trames UK, Chine, Singapour, Allemagne, Amérique du Sud SECAM720x576 (625),25 ips=2x50 trames France, Europe de l'EST (MESECAM) PAL/SECAM : la même résolution et la même fréquence NTSC : National Television System Committee PAL : Phase Alternation Line SECAM : Système Electronique Couleur Avec Mémoire, 1967

10 Tramage Formation dune image sur lécran de TV Trame impaire Trame paire Le spot lumineux « affiche » dabord les lignes de la trame « impaire » ( 1, 3, 5, …) en 1/50 de sec (PAL/SECAM) Ensuite les lignes de la trame paire ( 2, 4, …) Cette technologie a été conçue pour éviter le scintillement de limage sur des écrans cathodiques. La rémanence du phosphore et la persistance des impressions sur la rétine donnent lillusion dune image permanente

11 Tramage Trames paires des séquences CCIR601 (720x480:2), (720x576:2)

12 Tramage Effets gênants : en présence de mouvement fort on observe le décalage spatial des trames sur les contours verticaux des objets, dans des zones doccultation SFRS, Hiragasy

13 Tramage Illustration. Nécessité de filtres de désentrelacement lors de la conversion vers les formats progressifs

14 Formats analogique/numérique DV Amateur numériqueSéparément (Digital 8)

15 Technologies de la vidéo numérique MJPEG-2000,SVC H.264 MPEG4 V.10 AVC- vidéocoms IP,WAP

16 Chaîne d acquisition de la vidéo

17 Résolution des formats numériques SD – définition standard HD – haute définition

18 Résolution spatiale des formats progressifs Sub-QCIF - 128x96 QCIF - 176x144 CIF - 352x288 4CIF, 16CIF

19 Résolution spatiale des formats progressifs (II) QCIF - 176x144 CIF - 352x288

20 Formats HD Formats TVHD suggérés par lEUR (2005)

21 Formats HD 1080 psf Qualité de bande de base Séquence « Voiture extérieur » Compression MPEG4/DIVX « Voiture Extérieur »

22 Changement des formats Interpolation spatiale et temporelle Interpolation temporelle –sans compensation du mouvement –avec compensation du mouvement Interpolation temporelle sans compensation du mouvement

23 Interpolation temporelle 1. Sur-échantillonnage temporel : interpolation basée pixel. Équivaut à linterpolation du signal 1D pour chaque pixel le long de laxe du temps. Interpolation du signal 1D : 2 étapes a) complément par ajout des zéros b) filtrage passe-bas du signal complété

24 Interpolation temporelle de la vidéo(2) a) Ajout des zéros Etant donné un signal s(n), le signal u(n) sur- échantillonné de facteur L est défini comme … n s(n) … n u(n) L=3

25 Interpolation temporelle de la vidéo(3) La transformée de Fourier pour les signaux discrets est Ainsi le spectre du signal complété est lié au spectre du signal dorigine par « compression » de laxe de fréquences. 01/2-1/2 1/2 1/6-1/6 fn fn – fréquence normalisé fn=f* t

26 Interpolation temporelle de la vidéo(4) b) Interpolation Filtre Idéal dinterpolation La réponse impulsionnelle est sinc 1/2 1/2L-1/2L fn 0 1 H(fn) U(fn) 1/2 1/2L-1/2L 0 1 fn

27 Interpolation temporelle de la vidéo(5) Le signal interpolé est donc obtenu par la convolution avec la réponse impulsionnelle du filtre La réponse impulsionnelle du filtre idéal dinterpolation a des propriétés : Ainsi à cause de ces zéros y(n)=s(n) dans les valeurs existantes et les valeurs non- nulles sont assignées aux zéros de complément.

28 Les filtres pratiques dinterpolation. Le filtre idéal dinterpolation ne peut pas être synthétisé car il a la réponse impulsionnelle infinie et il est non-causal. Sa mise en oeuvre demanderait un temps de délais infini. Ainsi plusieurs approximations sont possibles. Interpolation temporelle de la vidéo(5)

29 1.Interpolateur dordre zéro ( ex. pour L=3) : Engendre des effets daliasing. 2.Filtre dinterpolation linéaire Interpolation linéaire est obtenue par la somme pondérée des pixels voisins le long de laxe temporel. Interpolation temporelle de la vidéo(6) h(n) n n h(n) 1 2/3 1/3 n 1 2/3 1/3 h(n-k) u(k) k

30 Décimation/sous-échantillonnage (1) Décimation du signal 1D de facteur M : 2 étapes a) multiplier par le train des impulsions pour remplacer M-1 valeurs par zéros entre chaque couple des valeurs distantes de M b) enlever les zéros pour obtenir le signal à la cadence plus faible a)Etant donnée le signal dentrée s(n) on définit un signal intermédiaire w(n) comme Alors le signal sous-échantilloné peut être exprimé comme

31 Décimation (2) Illustration pour un facteur de sous- échantillonnage de 2 n … s(n) n … w(n) … y(n) n

32 Décimation (3) La transformée de Fourier du signal intermédiaire w(n) : Ainsi le spectre du signal intermédiaire consiste des réplications du spectre du signal dorigine. Il y a M répliques dans linterval (de la fréquence normalisée (- 1/2, ½). Le spectre du signal décimé : étirement de laxe des fréquences

33 Décimation (4) Illustration ( pour la fréquence normalisée) M=2, spectre borné ( fc=1/4) 1/2 -1/2 0 1 S(f) f f 1/2-1/2 0 1 W(f) f 1/2-1/2 0 1 Y(f)

34 Décimation (5) Si la bande passante du signal dentrée est plus large que 1/(2M), alors les répliques se recouvriront et le signal sous- échantillonné comportera des effets daliasing. Ainsi un filtrage passe-bas avec la fréquence de coupure est nécessaire ( filtre danti-aliasage). f 1/2-1/2 0 1 f 1/2-1/2 0 1 f 1/2-1/2 0 1 S(f) W(f) Y(f)

35 Changement de la cadence déchantillonnage dun facteur rationnel Soit le facteur de changement est L/M Principe : sur-échantillonner de L, ensuite sous-échantillonner de M. Les filtres dinterpolation et danti-aliasage peuvent être regrouppés dans un seul filtre Avec les contraintes que les valeurs existantes doivent être préservées (Interp. linéaire) 1:L Filtrage Passe-bas M:1 s(n) u(n) w(n) y(n)

36 Systèmes couleur spécifiques à la vidéo (I) RGB – le système le plus proche au matériel : reproduction LCD, TV, scanner. Système additif C(x,y)=r(x,y)+v(x,y)+b(x,y) C=(r,v,b,) T – vecteur couleur

37 Systèmes couleur spécifiques à la vidéo (II) Le système RGB nest pas efficace selon le critère d«efficacité/compacité » de représentation. Les systèmes couleurs séparant la luminance et la chrominance le sont.

38 Systèmes couleur spécifiques à la vidéo RVBY Luminance UV Chrominance Quantification : 8 bits/pixel/composante Système - couleur : YUV(PAL) ou YCrCb, YIQ(NTSC) Echantillonnage spatial : 4:2:0, 4:2:2, 4:4:4 4:2:2

39 Représentation de la couleur dans le signal vidéo numérique (II) Production du signal numérique YCrCb à partir des signaux primaires analogiques E R,E G,E B Standard CCIR 601 : le standard international pour la numérisation des signaux analogiques NTSC, PAL et SECAM (NTSC est encodé en YIQ, PAL en YUV, CCIR601 - YCrCb

40 Représentation de la couleur dans le signal vidéo numérique (III) UVYUVY Image RVB après le filtrage scalaire YUV


Télécharger ppt "Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM Jenny Benois -Pineau Université Bordeaux -1 Vidéo Numérique: Analyse et Codage Cours en Master ISM."

Présentations similaires


Annonces Google