La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES TRAUMATISMES VASCULAIRES

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES TRAUMATISMES VASCULAIRES"— Transcription de la présentation:

1 LES TRAUMATISMES VASCULAIRES
Dr E. Van Agt Dr L. Vanwest

2 Introduction Traumatisme grave Urgence chirurgicale
Pronostic fonctionnel et vital en jeu Priorité = arrêt de l’hémorragie et restaurer une circulation normale Association lésionnelle – polytraumatisés – sujet jeune – AVP Atteintes multiples : hiérarchisation thérapeutique prise en charge multidisciplinaire

3 Etiologie Iatrogène Lésions de guerre ( engins explosifs – projectiles à grande vitesse ) Civile : AVP ( association lésionnelle ) Plaie par arme blanche ( agression – tentative d’autolyse ) Accident de travail – de sport Traumatisme osseux ouverts ou ostéo-articulaire Traumatisme par arme à feu

4 Mécanismes Direct : lésion artérielle par le seul agent traumatique
Indirect : 2° à une lésion ostéo-articulaire Ex : luxation du genou avec atteinte du tronc poplité Par arrachement – élongation - cisaillement

5 Mécanismes Fermé Ouvert
Par un mécanisme indirect → thrombose artérielle par contusion + étirement du vaisseaux Ouvert Plaie latérale avec hémorragie Section complète du vaisseaux ( hémorragie – ischémie –plaie sèche )

6 Types de lésions Les plaies : franches : Latérales : Transfixiantes :
Rupture complète ou section totale Les + fréquentes Rétraction des 2 bouts → hémostase spontanée Latérales : Demeurent béantes Pas d ’hémostase spontanée Hématome pulsatile ( faux anévrisme ) Transfixiantes : Constitution d’une FAV si lésion veineuse associée

7 Types de lésions Les contusions : Les spasmes artériels:
Atteinte pariétale incomplète Le fait de trauma fermé Par étirement – décélération – cavitation Les spasmes artériels: diagnostic d’exclusion

8 Conséquences et cliniques
Interruption du flux artériel → ischémie Ischémie complète : Absence de pouls - pâleur Douleur Paralysie ischémie relative : Membre froid – pâle – cyanose distale Douleur modérée Examen neuro normal Abolition des pouls Ischémie globale : → totalité du membre Sur lésion proximale Complications nombreuses Ischémie focalisée : syndrome des loges

9 Conséquences et cliniques
Extravasation sanguine → hémorragie Extériorisée si trauma ouvert Hématome superficiel ou profond - pulsatile Hémorragie interne → risque de collapsus CV → hémostase temporaire → hémorragie tarie avec caillot battant recouvrant le pédicule → hématome compressif ( gêne au retour veineux – lésion nerveuse – souffrance cutanée ) → plaie sèche : rétraction des berges artérielles Constitution de FAV : Hypoperfusion d’aval Décompensation cardiaque droite

10 Facteurs de gravité Fonction : Syndrome hémorragique –polytraumatisme
Du type de trauma De l’importance de l’hémorragie Du siège de la lésion vasculaire De la durée ( > 6 h ) et de l’intensité de l’ischémie Des lésions associées ( viscérales - orthopédiques –veineuses – nerveuses ) Du terrain : collapsus grave – coma associé Syndrome hémorragique –polytraumatisme → mise en jeu du pronostic vital Pronostic fonctionnel et vital – immédiat ou secondaire Ischémie Infection : risque majoré par l’attrition , la perte de substance , les souillures → gangrène gazeuse

11

12 Bilan complémentaire Doppler Artériographie ou angioscanner
Difficile à interpréter dans un contexte de polytrau voire irréalisable Artériographie ou angioscanner Sur table d’opération Arrêt tronculaire brutal et complet Extravasation du PC Image de FAV Rétrécissement effilé

13

14

15 Dogmes Membre traumatisé = examen vasculaire
Plaie sur trajet vasculaire = exploration Trauma fermé à grand déplacement = artériographie au moindre doute

16 Principes de traitement
Historique : Ligature / amputation Vietnam – évolution de la prise en charge Violence urbaine USA Conflits récents ( Yougoslavie – Irak )

17 Principes de traitement
Sur le lieu de l’accident : Compression manuelle si hémorragie ! Pas de garrot ni de clamp Pose voie veineuse Liberté des voies aériennes Remplissage si état de choc Immobilisation temporaire des fractures

18 Principes de traitement
Prise en charge chirurgicale : Priorité au syndrome hémorragique et ses conséquences : Remplissage Hémostase chirurgicale Polytro : hiérarchisation de la prise en charge Prise en charge multidisciplinaire si lésion vasculaire et ostéoarticulaire Aponévrotomie de décharge Pas de restauration artérielle si > 6h Amputation

19

20

21

22 Principes de traitement
Traitement des lésions vasculaires Shunt temporaire Réparation artérielle Suture – greffon veineux - pontage

23

24

25 Thrombose d’aval : thrombectomie à la sonde de Fogarty

26 Traumatismes vasculaires cervicaux
Fermé : Intensité du trauma variable Le plus fréquent = dissection carotidienne Clinique : Douleur cervicale simple Retentissement ischémique encéphalique inexistant ou majeur Hématome cervical compressif rare mais rapidement évolutif Atteintes associées Hématome compressif = urgence → intubation ou trachéo Bilan : → échodoppler → angioscanner ou artério Traitement : Dissection carotidienne → héparinisation Lésion localisée → réparation chirurgicale – endoluminale ou embolisation d’hémostase

27 Traumatismes vasculaires cervicaux
Ouverts : Arme blanche ou arme à feu Lésions associées Iatrogènes de + en + fréquentes Clinique Hémorragie extériorisée →compression manuelle + réanimation + hémostase chirurgicale rapide Hématome compressif Plaie sèche FAV Faux anévrisme ! Il faut toujours explorer chirurgicalement une plaie cervicale en regard d’un trajet artériel ( risque hémorragique et risque d’hématome compressif ) Plaies cervicothoraciques : recherche de lésions des troncs supra aortiques proximaux Trauma veineux : risque d’embolie gazeuse

28 Traumatismes vasculaires thoraciques
Ouverts : Lors des polytrau Plaies pénétrantes par arme blanche ou à feu Risques : Choc hémorragique Détresse respiratoire → bilan lésionnelle peropératoire

29 Traumatismes vasculaires thoraciques
Fermés : Les plus fréquents : → aorte isthmique → origine des tronc supra aortiques →aorte ascendante ou descendante La rupture de l’isthme aortique : = cisaillement par décélération Complète → décès immédiat Si survivant : rupture sous-adventicielle ou contenue → rupture complète en 2 temps → anévrisme post traumatique chronique À évoquer si trauma violent Clinique : ↓ pouls fémoraux Souffle systolique médiothoracique ≠ TA entre MS et MI RP : élargissement du médiastin sup et déviation de la trachée Angioscanner + recherche de lésions associées Traitement chirurgical en urgence

30

31

32 Traumatismes vasculaires thoraciques
Autres atteintes : Tronc artériel brachiocéphalique → ↓ poul du membre sup homolatéral – hémomédiastin Atteintes veineuses : Diagnostic perop pour hémostase Mortalité ~ 50%

33 Traumatismes vasculaires des membres
Membres inférieurs Trauma direct ouvert ou fermé Trauma indirect 2° lésions ostéoarticulaire Trauma iatrogène au Scarpa Interrogatoire important – circonstance Examen clinique : Comparé avec le MI controlatéral Coloration – chaleur Pouls – auscultation Lésions artérielles peuvent être asymptomatiques Si symptômes → hémorragie – ischémie Bilan : Doppler et écho doppler non contributifs Artériographie avant ou per op angioscan

34

35 Traumatismes vasculaires des membres
Membres inférieurs Traitement But : préserver le pronostic vital et fonctionnel Principes: Priorité au syndrome hémorragique et ses conséquences : Remplissage Hémostase chirurgicale Héparinisation postopératoire Polytro : hiérarchisation de la prise en charge Prise en charge multidisciplinaire si lésion vasculaire et ostéoarticulaire Aponévrotomie de décharge Pas de restauration artérielle si > 6h Amputation

36

37 Traumatismes vasculaires des membres
Membres supérieurs Pronostic fonctionnel + important que le pronostic vital Adulte → lésions par arrachement Enfant → sur fracture de la palette humérale Adultes : véhicules à 2 roues – ski Ischémie souvent modérée Examen clinique – artério ou angioscan Lésions artérielles réparées par suture – pontage ou méthodes endovasculaires Enfants : Artère humérale si fracture palette humérale ou décollement épiphysaire Lésion par compression – élongation – embrochage Réparation chirurgicale si lésion confirmée à l’artériographie

38

39 Traumatismes vasculaires des membres
Membres supérieurs Syndrome de Volkman : Ischémie méconnue ou négligée du MS ( fracture ou luxation – plâtre trop serré ) Douleur intense de l’avant-bras et de la main Déficit sensitivomoteur Rétraction des tendons fléchisseurs et main en griffe Chirurgie : restauration artérielle et aponévrotomie

40 Traumatismes vasculaires abdominopelviens
Ouverts Polytro Plaies pénétrantes Certains actes médicaux ( coelio – cure de hernie discale ….. ) Risque hémorragique et septique sur plaies des viscères associées Fermés Direct : contusion ou écrasement fracture du bassin – fracture vertébrale Indirect : décélération Toutes les lésions sont possible Thrombose + ischémie viscérale Hémorragie avec hémopéritoine ou hématome rétropéritonéal Lésions veineuses : sur fracture du bassin FAV rare

41 Traumatismes vasculaires abdominopelviens
Cliniques : Choc hémorragique et plaie pénétrante ou trauma fermé Bilan : Écho abdominale + angioscanner Artériographie Traitement : Chirurgical conventionnel ou endovasculaire surveillance

42

43

44

45


Télécharger ppt "LES TRAUMATISMES VASCULAIRES"

Présentations similaires


Annonces Google