La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Guillaume AUCHERES Département de Médecine dUrgence CHR Orléans Traumatismes Thoraciques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Guillaume AUCHERES Département de Médecine dUrgence CHR Orléans Traumatismes Thoraciques."— Transcription de la présentation:

1 Dr Guillaume AUCHERES Département de Médecine dUrgence CHR Orléans Traumatismes Thoraciques

2 Plan 1. Rappels anatomiques 2. Épidémiologie 3. Mécanismes 4. Description des lésions 5. Prise en charge des traumatisés thoraciques 6. Le drainage thoracique 7. Critères dintubation lors dun traumatisme thoracique

3 1. Rappels anatomiques

4 LE THORAX Un cylindre creux formé par : 12 paires de côtes 10 côtes sarticulent en arrière avec les vertèbres dorsales et en avant avec le sternum 2 paires de côtes inférieures = « Côtes flottantes » Des muscles respiratoires : Le diaphragme Les muscles intercostaux Les muscles accessoires de la respiration Le contenant

5 Coupe dune côte Artère intercostale Veine intercostale Nerf intercostale Muscles intercostaux Revêtement cutané Poumon Site de ponction

6 1. Rappels anatomiques Le contenu Les poumons Le médiastin

7 1. Rappels anatomiques Le contenu Les poumons 3 lobes à droite 2 lobes à gauche Chaque poumon est entouré dune fine membrane à double feuillets : La plèvre (plèvre parietale et plèvre viscérale)

8 1. Rappels anatomiques Le contenu Plèvre Poumon ZOOM

9 1. Rappels anatomiques Le contenu Côte Plèvre pariétalePlèvre viscérale Liquide pleurale Plèvre Poumon

10

11 1. Rappels anatomiques Le contenu Le médiastin Espace situé au centre du thorax Contient : Le cœur Les gros vaisseaux La trachée Les bronches souches Loesophage

12

13 2. Épidémiologie

14 2. Epidémiologie Traumatismes 1 ère cause de mortalité < 40 ans

15 2. Epidémiologie Intégré dans un polytraumatisme : 75 % des cas Intégré dans un polytraumatisme : 75 % des cas Traumatisme thoracique Mortalité propre de 25 % Mortalité propre de 25 % Prédominance masculine Prédominance masculine

16 2. Epidémiologie Causes des traumatismes thoraciques Accident de la voie publique : 70% Accident de la voie publique : 70% Chute de grande hauteur : 8% Chute de grande hauteur : 8% Suicide : 10% Suicide : 10% Autres causes : 5% Autres causes : 5%

17 3. Mécanismes

18 3 Mécanismes Le choc direct La décélération Le blast -Lésions pariétales -Lésions parenchyme pulmonaire -Lésions des organes sous-jacents -Dilacérations pulmonaires -Ruptures bronchiques -Lésions vasculaires (Aorte ++) Lésions parenchymateuses étendues

19 3. Mécanismes Traumatismes fermés Atteinte de la paroi du thorax et éventuellement de son contenu mais absence de communication avec le milieu extérieur

20 Traumatismes ouverts (plaies du Thorax) 3. Mécanismes Armes blanches, à feu, éclats, cornes, objets contondants Ouverture de la cavité pleurale avec communication +/- visible avec le milieu extérieur

21 4. Description des lésions

22 4.1. Les Lésions Pariétales

23 4. Description des lésions 4.1. Les Lésions Pariétales A. Le traumatisme de ceinture Fréquent Ecchymoses thoraciques sur le trajet de la ceinture Pas datteinte des structures sous- jacentes la plupart du temps Pas de détresse respiratoire Évolution simple

24

25 4. Description des lésions 4.1. Les Lésions Pariétales B. Les fractures de côtes 30 à 50% des traumatismes thoraciques 3 ème à la 8 ème côte +++ Complications : Contusion pulmonaire, hémothorax,pneumothorax, hématome de paroi

26 4. Description des lésions 4.1. Les Lésions Pariétales B. Les fractures de côtes Fracture 1 ère et/ou 2 ème côte > Cinétique violente > lésions vasculaires médiastinales 6% des cas (Aorte +++) Fractures dernières côtes > Lésions viscères intra-abdominaux (Rate ++, foie)

27 4. Description des lésions 4.1. Les Lésions Pariétales C. Le volet costal Existence dun double trait de fracture sur au moins 3 côtes adjacentes ou de traits sur larc antérieur de 3 côtes symétriques par rapport au sternum Création dun segment « libre » qui va bouger dans une direction opposée au reste de la cage thoracique > Ventilation paradoxale

28

29

30 4. Description des lésions 4.1. Les Lésions Pariétales C. Le volet costal Ventilation paradoxale > Hypoventilation > Hypoxie et Hypercapnie 4 conséquences Diminution de la capacité vitale Augmentation du travail respiratoire Douleur +++ Contusion pulmonaire sous le volet ++

31 4. Description des lésions 4.1. Les Lésions Pariétales D. La fracture du Sternum Témoin dun traumatisme direct sevère Existence de lésions viscérales sous- jacentes : cœur +++ ECG, dosage CPK, Tropo

32 4. Description des lésions 4.1. Les Lésions Pariétales E. La fracture de Clavicule Le plus souvent sans conséquence Parfois atteinte vaisseaux sous-claviers ou plexus brachial

33

34 Anneaux claviculaires Immobilisation 21 jours

35 4.2. Les Lésions Parenchymateuses

36 4. Description des lésions 4.2. Les Lésions Parenchymateuses La contusion pulmonaire 30 à 70% des TT présentent une contusion pulmonaire Zone pulmonaire traumatisée siège dun saignement interstitiel et alvéolaire puis dun œdème et dune infiltration inflammatoire Une partie du poumon nest plus ventilée Complication majeure = SDRA (25%)

37

38 4.3. Les Lésions Pleurales

39 4. Description des lésions 4.3. Les Lésions Pleurales Le Pneumothorax Présence dair dans lespace pleural Conséquence : Séparation des 2 feuillets de la plèvre et rétraction +/- importante du poumon 15 à 38% de traumatismes thoraciques Hémothorax associé dans 50%

40

41

42 4. Description des lésions 4.3. Les Lésions Pleurales Le Pneumothorax Cliniquement : Dyspnée selon importance, âge, terrain Douleur thoracique Diminution ou abolition du murmure vésiculaire du côté du pneumothorax Tympanisme à la percussion

43

44

45 4. Description des lésions 4.3. Les Lésions Pleurales Le Pneumothorax Complication : Pneumothorax compressif (suffocant) Création dune valve artificielle permettant seulement lentrée de lair dans la cavité pleurale ( pression intra-thoracique refoulant le médiastin et le poumon controlatéral) Conséquences : Détresse respiratoire et diminution du retour veineux au coeur URGENCE THERAPEUTIQUE (Exsufflation)

46

47 4. Description des lésions 4.3. Les Lésions Pleurales Lhémothorax Présence de sang dans lespace pleural (Capacité cavité pleurale : 2500 à 3000 ml de chaque côté) Origine du saignement : vaisseaux intercostaux, gros vaisseaux, poumon lui-même Risque : Détr. respiratoire, HYPOVOLEMIE, Choc Associé dans 50% des cas à un pneumothorax

48

49

50

51 4.4. Les traumatismes du diaphragme

52 4. Description des lésions 4.4. Les traumatismes du diaphragme 0,5 à 8% des traumatismes thoraciques Ruptures essentiellement (brèche musculaire de la coupole) 80% au cours de traumatisme fermé (compression +++ de labdomen > P Intra-abdominale > rupture 90% des cas : coupole gauche Complication : issue intrathoracique des viscères abdominaux

53

54 4.5. La contusion myocardique

55 4. Description des lésions 4.5. La contusion myocardique Collision frontale ++, cinétique violente Cœur comprimé entre sternum et rachis dorsal 3 types datteinte : Perturbation de la conduction électrique intra- cardiaque associée à un hématome de paroi Rupture valvulaire Rupture de la paroi myocardique > hémopéricarde, tamponnade ECG, CPK, Tropo

56 4.6. Les lésions des gros vaisseaux

57 4. Description des lésions 4.6. Les lésions des gros vaisseaux Dominées par les lésions aortiques (rupture de laorte)

58 4. Description des lésions 4.6. Les Lésions des gros vaisseaux La rupture de lAorte Décès avant la prise en charge IH : 80-90% 10-20% de survivants 30% décès dans les 6 heures 50% décès dans les 24 heures 90% décès dans les 4 mois 80% de survie si geste chirurgical

59

60 4. Description des lésions 4.6. Les Lésions des gros vaisseaux La rupture de lAorte Mécanisme de cisaillement ++ (décélération) Isthme : 90 % des cas Lésion élémentaire = atteinte de lintima sous forme dune déchirure transversale ou longitudinale. +/- atteinte média et adventice. Au maximum, transsection complète

61 Adventice Média Intima Sang Coupe dune artère

62 4.7. Les ruptures trachéo-bronchiques Peu fréquents (< 2%)

63 5. Prise en charge des traumatisés thoraciques

64 5.1. Mesures générales Monitorage cardio-respiratoire Pose dune voie veineuse périphérique ( +/- complétée par la pose dune 2 ème voie) RADIOGRAPHIE PULMONAIRE, ECG Oxygénothérapie (masque - B.A.V.U.) Antalgie

65 5. Prise en charge des traumatisés thoraciques 5.2. Les 3 armes de la prise en charge Le drainage thoracique La réanimation La chirurgie

66 6. Le drainage thoracique

67 6.1. Buts Évacuer un épanchement (pneumothorax - hémothorax) Supprimer ou éviter la compression pulmonaire et/ou médiastinale provoquée par cet épanchement Recréer le vide pleural nécessaire pour maintenir le poumon en contact avec la paroi et permettre sa réexpansion

68 6. Le drainage thoracique 6.2. Où mettre le drain ? 2 sites classiques La voie antérieure : 2 ème espace intercostal sur la ligne médio-claviculaire (ou mamelonnaire verticale) La voie axillaire : 4 ème ou 5 ème espaces intercostal sur la ligne axillaire moyenne (entre bord post du gd pectoral et bord ant du gd dorsal)

69 6. Le drainage thoracique 6.2. Où mettre le drain ? 2 principes à respecter Jamais de ponction au-dessus de la ligne mamelonnaire horizontale Ne pas utiliser un orifice de plaie (risque de reprise hémorragique et rique dinfection)

70 Voie antérieure Voie axillaire

71

72 6. Le drainage thoracique 6.3. Quel matériel utilisé ? 3 types de dispositif Le pleurocath® Le drain-trocart de Joly Le trocard de Monod

73

74 6. Le drainage thoracique 6.3. Quel matériel utilisé ? 3 types de dispositif Le pleurocath® Le drain-trocart de Joly Le trocard de Monod

75 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Préparation du malade (si possible) Malade à plat ou demi-assis, bras du côté de la ponction surélevé au-dessus de la tête Rasage (aisselle ou hémithorax) Pré-champ large avec antiseptique moussant et dermique Mise en place des champs stériles Repérage du point de ponction

76 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Mini-thoracotomie Anesthésie locale (Xylo 1%) et ponction préalable avec aiguille longue pour confirmer lépanchement

77 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Mini-thoracotomie Anesthésie locale (Xylo 1%) et ponction préalable avec aiguille longue pour confirmer lépanchement Incision toujours large (2cm) qui doit permettre lintroduction du doigt dans la plévre

78 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Mini-thoracotomie Anesthésie locale (Xylo 1%) et ponction préalable avec aiguille longue pour confirmer lépanchement Incision toujours large (2cm) qui doit permettre lintroduction du doigt dans la plévre Dissection des plans musculaires à la pince

79 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Mini-thoracotomie Anesthésie locale (Xylo 1%) et ponction préalable avec aiguille longue pour confirmer lépanchement Incision toujours large (2cm) qui doit permettre lintroduction du doigt dans la plévre Dissection des plans musculaires à la pince Introduction du trocard de Monod puis du drain

80 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Mini-thoracotomie Anesthésie locale (Xylo 1%) et ponction préalable avec aiguille longue pour confirmer lépanchement Incision toujours large (2cm) qui doit permettre lintroduction du doigt dans la plévre Dissection des plans musculaires à la pince Introduction du trocard de Monod puis du drain Diriger le drain vers le haut et en arrière pour un pneumothorax et en bas et en arrière pour un hémothorax

81 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Mini-thoracotomie Anesthésie locale (Xylo 1%) et ponction préalable avec aiguille longue pour confirmer lépanchement Incision toujours large (2cm) qui doit permettre lintroduction du doigt dans la plévre Dissection des plans musculaires à la pince Introduction du trocard de Monod puis du drain Diriger le drain vers le haut et en arrière pour un pneumothorax et en bas et en arrière pour un hémothorax Fixation du drain à la peau et fil en attente (bourse) pour le retrait

82 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Raccordement au dispositif de recueil ou daspiration Le plus simple = Valve anti-retour de Heimlich et poche à urine Dispositif aspiratif, anti-retour, prêt à lemploi type PLEUR-EVAC®. Valise raccordée à un systéme de vide (-20 cmH2O).

83

84 6. Le drainage thoracique 6.4. Comment mettre le drain ? Vérifier bullage du drain, couleur liquide et quantité RADIOGRAPHIE PULMONAIRE systématique Pansement de propreté

85 7. Critères dintubation lors dun traumatisme thoracique

86 Fréquence respiratoire > 25 / min Fréquence cardiaque > 100 / min Pression artérielle systolique < 100 mmHg Lésions asociées : abdominales, neurologiques Hypoxémie (PaO2 45 mmHg)

87 Ce quil faut retenir Mettez votre ceinture


Télécharger ppt "Dr Guillaume AUCHERES Département de Médecine dUrgence CHR Orléans Traumatismes Thoraciques."

Présentations similaires


Annonces Google