La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Antibiothérapie des infections utérines Alain BOUSQUET-MELOU.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Antibiothérapie des infections utérines Alain BOUSQUET-MELOU."— Transcription de la présentation:

1 1 Antibiothérapie des infections utérines Alain BOUSQUET-MELOU

2 2 l Les agents pathogènes l Lenvironnement utérin l Voies dadministration et antibiotiques Plan

3 3 l Les agents pathogènes » Dynamique de la flore utérine » Sensibilité et spectres dactivité l Lenvironnement utérin l Voies dadministration et antibiotiques Plan

4 4 Agents pathogènes - post-partum normal l Dynamique de la flore bactérienne

5 5 Agents pathogènes - post-partum normal l Dynamique de la flore bactérienne l Principaux groupes de batéries » Coliformes » bactéries occasionnelles : streptocoques, staphylocoques … » bactéries anaerobies gram + : clostridies, Arcanobacterium pyogenes » bactéries anaerobies gram - : Fusobacterium necrophorum, Bacteroïdes melaninogenicus

6 6 Agents pathogènes - post-partum et métrite l Groupes de bactéries » Coliformes et bactéries occasionnelles – éliminées de lutérus en 3-4 semaines lors de pyomètre » Arcanobacterium pyogenes et anaerobies gram - – prépondérantes lors de métrite ou pyomètre l Synergies » anaérobies produisent substances leucotoxiques ou inhibitrices de la phagocytose » A. pyogenes synthétise un facteur de croissance pour les anaerobies gram -

7 7 Flore bactérienne utérine - post-partum

8 8

9 9 Agents pathogènes - post-partum et métrite

10 10 Agents pathogènes - sensibilité in vitro l Arcanobacterium pyogenes » très sensible aux -lactamines – benzylpénicilline, céphalosporines – amoxicilline, oxacilline » sensible aux aminoglycosides – gentamicine – résistances croissantes à la streptomycine » sensible aux macrolides et lincosamides – spiramycine, tylosine – progression des résistances

11 11 Agents pathogènes - sensibilité in vitro l Arcanobacterium pyogenes » sensibilité très variable aux tétracyclines – distribution bimodale des CMI l Autres anaerobies » pénicillines, céphalosporines » macrolides, tétracyclines

12 12 l Les agents pathogènes l Lenvironnement utérin » statut hormonal et défenses de lutérus » distribution tissulaire des antibiotiques l Voies dadministration et antibiotiques Plan

13 13 Environnement - statut hormonal et défenses Contractions utérines Sécrétions cervicales Phagocytose Afflux de leucocytes OESTROGENESPROGESTERONE Post-partum immédiatPériode post-ovulatoire

14 14 Environnement - distribution des antibiotiques l Cycle sexuel l Post-partum l Infection utérine Distribution dans le tractus génital Facteurs de variation

15 15 phase lutéale chaleurs Distribution des AB – influences hormonales

16 16 Distribution des AB – involution utérine

17 17 effets de linvolution utérine post-partum 12 h post-partum 9 j post-partum 30 j Distribution des AB – involution utérine

18 18 Distribution des AB – impact de linfection

19 19 l Les agents pathogènes l Lenvironnement utérin l Voies dadministration et antibiotiques Plan

20 20 Voies dadministration - la voie locale l Avantages » concentrations locales importantes – efficacité » diminution des doses administrées – coût du traitement, résidus l Inconvénients : distribution hétérogène » limitée niveau couches profondes, oviductes (ovaires) – concentrations inférieures aux CMI » excessive niveau lumière utérine, endomètre – irritations de la paroi

21 21 Voies dadministration - la voie systémique l Avantages » distribution plus homogène » pas de concentrations excessives (endomètre, lumière) – défenses utérines préservées – pas dirritation de la paroi utérine l Inconvénients » résidus: délais dattente » élimination rapide

22 22 Voies dadministration - éléments de choix l Traitement local » infection bien localisée, peu sévère » absence de symptômes généraux l Traitement systémique » infection aiguë, signes généraux » infection chronique avec atteinte des couches profondes

23 23 Les antibiotiques - pénicillines l Traitement local : voie intra-utérine » post-partum immédiat, intermédiaire – flore bactérienne mixte, pénicillinases – Attention : une limite pour leur efficacité » 25/30 jours post-partum – flore homogène : A. pyogenes et anaerobies gram - – Efficaces sur ces bactéries : péni G 10 6 UI (procaïne), ampicilline, amoxicilline l Voie générale » UI/kg

24 24 Les antibiotiques - tétracyclines l Tétracycline – chlortétracycline : » voie intra-utérine – post-partum immédiat : 2-5 mg/kg » voie générale – 11 mg/kg, 2 fois par jour » problèmes d efficacité – concentrations locales < CMI – apparition de résistances : tendance à laugmentation des posologies

25 25 Les antibiotiques - autres classes efficaces l Céphalosporines » Intra-utérin : céfapirine » Systémique : ceftiofur1 mg/kg, IM 1 fois/j pendant 5 jours l Macrolides : » Voie systémique » bonne distribution dans le tractus génital » Spiramycine » Tylosine : 5-10mg/kg, 1 ou 2 fois/j pendant 3 jours

26 26 Les antibiotiques - classes à éviter l Sulfamides » efficaces in vitro sur A. pyogenes » peuvent être moins efficaces in vivo – présence de thymidine l Aminoglycosides : » efficaces in vitro sur A. pyogenes » peuvent être moins efficaces in vivo : pus, débris tissulaires, milieu anaerobie » néomycine : possible diminution de la fertilité


Télécharger ppt "1 Antibiothérapie des infections utérines Alain BOUSQUET-MELOU."

Présentations similaires


Annonces Google