La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Afrique du Sud. Sommaire I. LAfrique du sud II. LApartheid III. Nelson Mandela IV. Johnny Clegg V. Bibliographie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Afrique du Sud. Sommaire I. LAfrique du sud II. LApartheid III. Nelson Mandela IV. Johnny Clegg V. Bibliographie."— Transcription de la présentation:

1 Afrique du Sud

2 Sommaire I. LAfrique du sud II. LApartheid III. Nelson Mandela IV. Johnny Clegg V. Bibliographie

3 LAfrique du Sud Capitales: Le Cap (politique) Pretoria (administrative) Population: 43,4 millions Langues coloniales: anglais et afrikaans Système politique: république fédéralisée Langues officielles fédérales : anglais et afrikaans ( national)

4 La république dAfrique du Sud (dénomination officielle) est le pays le plus méridional de l'Afrique australe. Ce grand pays de 1,2 million de kilomètres carrés (équivalant au Tchad, au Niger, à l'Angola, au Mali et à l'Éthiopie) est limité au nord par la Namibie, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique et le Swaziland; à lest, lAfrique du Sud est baignée par locéan Indien, à louest, par locéan Atlantique Ce pays de 43 millions dhabitants, la première puissance économique du continent africain, compte 75,2 % de Noirs, 13,6 % de Blancs, 8,6 % de Métisses et 2,6 % d'Asiatiques.

5

6 LApartheid Apartheid signifie en afrikaans «Vivre à part ». C'est en fait un système ségrégationniste basé sur la politique raciste du Parti national. En 1948, les Afrikaaners, qui ont emporté les élections contre les partis anglophones décident de mettre sur pied ce système qui leur permettra de concentrer le pouvoir, les ressources minières et les richesses du pays. Tous ceux qui n'étaient pas considérés comme "blancs" devenaient des citoyens de seconde catégorie. Ce système est basé sur la prétendue supériorité des blancs par rapport aux autres populations. Il existe une similitude avec la ségrégation des noirs aux États- unis qui a commencé beaucoup plus tôt.

7 Nelson Mandela Fils d'un chef Thembu, Mandela est né en 1918 dans la province sud-africaine de lUmtata. Il étudie à Fort Hare, d'où il est renvoyé pour avoir participé à une manifestation d'étudiants, et à l'université de Witwatersrand, où il obtient un diplôme en droit en En 1944, Mandela adhère au Congrès national africain. Lorsque le « Parti national » arrive au pouvoir, en 1948, et introduit lapartheid, Mandela et lANC résistent à la politique raciste du gouvernement. En 1956, Mandela est arrêté et jugé pour trahison, mais il sera acquitté en 1961.

8 En 1962, il est condamné à cinq ans de travaux forcés et, en 1963, il est inculpé avec d'autres leaders, de sabotage, trahison et complot. Pour ces faits, il est condamné en 1964, avec sept autres militants, à la prison à vie. En 1990, après 26 ans de prison de détention pour raisons politiques (ce qui est un record), le président F.W. de Klerk supprime linterdiction de lANC et libère Mandela, qui est élu président de lANC en Les deux hommes conduisent alors les négociations qui mettent fin à lapartheid, ce qui leur vaudra de recevoir le prix Nobel de la paix en Un an plus tard, à l'occasion des premières élections libres de l'histoire de l'Afrique du Sud, Nelson Mandela est élu président de « la nation de larc en ciel », siège qu'il occupera de 1994 à 1999.

9 Johnny Clegg Originaire du Lancashire, en Angleterre, c'est dans les années 80, que débute la carrière de Johnny Clegg. C'est entre le Zimbabwe et l'Afrique du Sud, où il passe la majeure partie de son enfance, quil puise ses influences. A 14 ans, Johnny a commencé à jouer de la guitare et, grâce à cette activité, a rencontré Mntonganazo Mzila, un concierge zoulou, qui était un musicien des rues. Pendant 2 ans, Clegg a appris les rudiments de la musique zoulou et le Ihhlangwini (danse des bâtons zoulou). Il accompagnait Mzila, se faisant une réputation de bon musicien de la musique compétitive traditionnelle zoulou. Début 70, Johnny, garçon des banlieues de la bourgeoisie blanche rencontre Sipho Mchunu, un musicien autodidacte qui a grandi à Krankop au coeur du pays zoulou. Le duo noir et blanc ouvre une voie totalement nouvelle : celui d'un rock zoulou, mêlant les chants africains, à la guitare électrique. En 1976, Johnny et Sipho ont signé leur premier contrat majeur en tant que duo (sous le nom de Johnny et Sipho) et sorti leur premier single "Woza Friday" (Come Friday), stupéfiant le pays tout entier.

10 En 1979, le duo change de nom pour devenir Juluka et sort son premier album, Universal Men, salué par la critique. Leur deuxième album, African Litany, comprenant leur premier hit "Impi", a constitué leur première percée nationale. Scatterlings, leur quatrième album, a marqué leur entrée sur la scène internationale. En 1985, Sipho est retourné dans sa communauté pour y apporter de l'aide et Johnny a continué sa carrière en formant le groupe Savuka. Peu après sa création, Savuka allait faire connaître la musique sud-africaine au monde entier. Leur premier album "Third World Child" sest vendu dans le monde à plus de 2 millions d'exemplaires. Johnny Clegg s'efface petit à petit de la scène rock, confronté à certains mouvements nationalistes, contre lesquels il se bat. Il réapparait en 2004 avec un nouvel album baptisé "New World Survivor".

11 Bibliographie Liens vers AdressesLiens vers Adresses

12 Remerciements Nous remercions Mlle Héquette pour son aide.

13 - Claire.G - Floriane.D - Loren.S


Télécharger ppt "Afrique du Sud. Sommaire I. LAfrique du sud II. LApartheid III. Nelson Mandela IV. Johnny Clegg V. Bibliographie."

Présentations similaires


Annonces Google