La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le travail et lévaluation par compétences Un projet académique pour tous les niveaux denseignement Mission « Travail et Évaluation par compétences » Académie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le travail et lévaluation par compétences Un projet académique pour tous les niveaux denseignement Mission « Travail et Évaluation par compétences » Académie."— Transcription de la présentation:

1 Le travail et lévaluation par compétences Un projet académique pour tous les niveaux denseignement Mission « Travail et Évaluation par compétences » Académie de Poitiers MAJ : décembre 2010

2 Sommaire du diaporama Un contexte (historique et géographique) Les atouts du travail et de lévaluation par compétences Définition(s) Les mises en œuvre pédagogiques Evaluation des compétences et validation Mise en œuvre en équipe et dans les établissements La mission académique Les textes Le socle commun Modalités dattestation du palier 3

3 Les compétences dans léducation Depuis lantiquité, concurrence entre une conception « romaine » et une conception « grecque » de léducation : apporter les savoirs « Instruis-les si tu peux ; si tu ne le peux pas, supporte-les » (Marc- Aurèle) rendre apte à agir « Puisque la nature humaine ne peut acquérir une science dont la possession nous ferait savoir tout ce que l'on devrait faire ou dire, je regarde comme sages les gens qui par leurs ressources peuvent atteindre le plus souvent la solution la meilleure, et comme philosophes ceux qui consacrent leur temps aux études qui leur donneront le plus vite cette faculté de réflexion... Ils n'ont jamais rien appris qui vienne de moi, mais ils ont trouvé eux-mêmes... » (Socrate) Montaigne : « une tête bien faite plutôt quune tête bien pleine. » Retour sommaire

4 Une dynamique européenne et internationale Dans les curricula de nombreux pays, en particulier : Les pays dAmérique du Nord (cest le cas de nombreux états des Etats-Unis, Canada et plus particulièrement le Québec) De nombreux pays dEurope (Grande Bretagne, Belgique, Portugal ) Suisse, etc. 2000, la stratégie de Lisbonne : « chaque citoyen doit être doté des compétences nécessaires pour vivre et travailler dans cette nouvelle société de l'information » Le Parlement Européen et le Conseil de lUnion européenne, dans leurs recommandations adoptées le 18 décembre 2006 : « Elles [les compétences clés] sont particulièrement nécessaires à l'épanouissement et au développement personnels des individus, à leur inclusion sociale, à la citoyenneté active et à l'emploi. » (Inspiration directe du socle commun de connaissances et de compétences) Retour sommaire

5 Quest ce quune compétence? De nombreuses définitions mais quelques traits caractéristiques se dégagent de lensemble des propos des chercheurs : Une compétence repose sur la mobilisation, lintégration, la mise en réseau dune diversité de ressources : les ressources internes, propres à lindividu, ses connaissances, capacités, habiletés, mais aussi les ressources externes mobilisables dans lenvironnement de lindividu (autres personnes, documents, outils informatiques, etc.) Cette mobilisation des ressources seffectue dans une situation donnée, dans le but dagir : la compétence est nécessairement située ; pour autant, elle sexerce dans une diversité de situations, à travers un processus dadaptation et pas seulement de reproduction de mécanismes. » Rapport de lIGEN du n° juin 2007 Retour sommaire

6 Lintérêt de lapproche par compétences Donner du sens aux savoirs enseignés à lécole Amener chaque élève au maximum de ses possibilités et valoriser le potentiel de chaque élève. Mieux gérer lhétérogénéité et favoriser la différenciation pédagogique. Focaliser sur les processus dapprentissage. Favoriser lautonomie et la formation dune pensée autonome de lélève. Augmenter la portée de la scolarité au-delà de lhorizon de la seule réussite aux épreuves scolaires. Évaluer tout au long de la scolarité. Renseigner quand lélève est prêt. Respecter les rythmes de chacun. Retour sommaire

7 Une évolution des pratiques Définir les objectifs de lenseignement. Identifier les acquis. Mettre en place les situations dapprentissages adaptées. Enrichir les connaissances en les contextualisant. Développer les capacités et les attitudes. Mesurer les progrès Retour sommaire

8 Le parcours de formation de lélève Une progression, tout au long de la scolarité, des acquis des élèves dont on garde une mémoire. Un plan de formation de l'élève pluriannuel et progressif. Une structuration de lenseignement vers plus de cohérence et de continuité. Retour sommaire

9 Différenciation pédagogique dans la classe Lors d'une activité on peut graduer la difficulté de la tâche. Lors d'une même évaluation on peut permettre l'accès aux aides. Lors d'une même séquence on peut adapter la progression aux élèves. Lors d'une séance on peut laisser certains élèves travailler en autonomie relative. Retour sommaire

10 Varier et adapter les situations d'apprentissage. Anticiper les obstacles avant l'activité. Quand on met en activité, répartir les tâches, accepter voire susciter les échanges et interactions. En fin d'activité, confronter les méthodes employées, en débattre => Identification des acquis et des besoins. Retour sommaire Comment travailler les compétences dans sa classe Le travail et lévaluation par compétences

11 Évaluer des compétences Évaluer des compétences est différent de noter des contrôles. Cest un regard positif sur les acquis des élèves (le verre à moitié plein…). Tous les élèves ont des acquis et construisent des compétences. Pour un parcours de lélève personnalisé. Pour une orientation choisie. Pour une image de soi plus valorisante. Retour sommaire

12 Évaluer / Valider Lévaluation est un acte pédagogique qui accompagne la construction de la compétence. Elle permet à lélève de mesurer ses acquis et le chemin qui reste à parcourir. Elle sopère dans des situations dévaluation diversifiées, avec des outils divers. (Évaluation formative) La validation dune compétence est une décision institutionnelle qui sappuie sur une concertation collégiale pour le socle commun. (certification) Retour sommaire

13 Certifications La maitrise du socle est à attester par paliers, en CE1, CM2 et en 3ème, par lenseignant à lécole primaire, puis par le chef d'établissement au collège ; lensemble après consultation des équipes pédagogiques.par paliers, en CE1, CM2 et en 3ème Le CCF est pris en compte pour l'obtention de certains diplômes Certaines épreuves des baccalauréats sont devenues des évaluations de compétences La validation des acquis de l'expérience s'opère par évaluation de compétences Retour sommaire

14 Utiliser différents types d'évaluations Évaluations diagnostiques pour sinformer sur les acquis des élèves (là où ils en sont), vérifier les pré requis et activer si besoin des aides et dispositifs (exemple : PPRE). Évaluations formatives tout au long de la scolarité, en définissant ce qui est attendu, le chemin accompli et celui qui reste à parcourir. Évaluations sommatives, faire le bilan des acquisitions des élèves. Validation des acquis en fin de cycle seulement, en s'appuyant sur les évaluations formatives et autres types dévaluation. NB : l'attestation de maîtrise du socle est délivrée par le chef d'établissement après concertation des équipes pédagogiques, le CCF s'opère quand les élèves sont prêts... Retour sommaire

15 Degré d'acquisition Écouter les élèves. Observer les élèves en action. Lors des tests, prendre en compte les différents vecteurs de communication. Observer les procédures de productions. Utiliser les exercices et les contrôles habituels. Croiser les regards sur les compétences transversales. Retour sommaire Comment évaluer le degré d'acquisition des compétences?

16 Outils et situations dévaluation Ne pas confondre : Les outils de saisie de lévaluation formative qui suivent la construction des compétences (ex : Cerise, Pronote, Sacoche…) Les outils denregistrement et de communication de la certification des compétences (LPC). Différencier les situations et outils dévaluation qui gagnent à être de forme et de nature différentes. Retour sommaire

17 Ressources et outils Des ressources disponibles sur le site pédagogique académique Rubrique « Mission Travail et évaluation par compétences » à ladresse suivante : ww2.ac-poitiers.fr/competencesMission Travail et évaluation par compétences ww2.ac-poitiers.fr/competences Des grilles de référence publiées (déc. 2010) sur Eduscol et des outils pour lévaluation des compétences qui peuvent donner des repères.grilles de référence publiées outils pour lévaluation Des outils pour le suivi : - Utilisation dans lacadémie de Cerise Prim et de Cerise Collège à venir.Cerise Prim Cerise Collège Retour sommaire Mise en œuvre

18 Disciplinaires et transversales Lapproche par compétences peut sexercer tant dans les disciplines que de façon transversale. Lapproche disciplinaire et lapproche transversale se renforcent. Les compétences transversales peuvent se construire en même temps que les compétences disciplinaires par des situations pédagogiques adaptées (ex : travail en groupes). Chaque discipline travaille en fonction de sa culture disciplinaire, de ses contenus et de ses méthodologies. La liberté pédagogique du professeur permet des approches et des méthodes différenciées. Retour sommaire Compétences

19 Comment favoriser le travail par compétences ? Travail en équipe. Concertation. Organisation des horaires et emplois du temps. Aménagement de l'espace. Réflexion sur les besoins en formation dans létablissement. Retour sommaire Compétences

20 Une mission dans lacadémie Développer à tous les niveaux denseignement une culture de construction des compétences des élèves et de leur évaluation. Opérationnaliser les référentiels et outils dévaluation (utilisation plus efficiente, plus continue et plus généralisée). Aller vers une mutualisation et une cohérence des pratiques. Accompagner les écoles, les établissements et les professeurs avec cet objectif. Retour sommaire

21 Les projets de la mission Mise en œuvre dun plan pluriannuel de développement de lapproche et de lévaluation par compétences. Mise en cohérence des objectifs et discours de l'encadrement. Plan de formation. Maillage du territoire par des « professeurs- ressources ». Mutualisation des expériences et réussites. Remontée des besoins et circulation de linformation. Création dun site « compétences » sur le site académique permettant une recherche (savoir où et quoi trouver) et une hiérarchisation des différentes ressources.

22 Rappels institutionnels Loi pour l'avenir de l'école (23 avril 2005) Code de l'éducation - art. L Code de l'éducation - art. L Décret relatif au socle commun de connaissances et de compétences Décret n° du 11 juillet 2006Décret relatif au socle commun de connaissances et de compétences Livret scolaire palier 1 et palier 2 circulaire du 24 novembre 2008Livret scolaire palier 1 et palier 2 Modalités d'attribution du diplôme national du brevet - Arrêté du 9 juillet JORF n°170 du 25 juillet 2009Modalités d'attribution du diplôme national du brevet Attestation de maîtrise des connaissances et compétences du socle commun au palier 3 - Arrêté du 9 juillet 2009 modifiant l'arrêté du 18 août 1999Attestation de maîtrise des connaissances et compétences du socle commun au palier 3 Horaires et programmes denseignement de lécole primaire arrêté du 9 juin 2008 Nouveaux programmes au collège (28 août 2008) Plan de rénovation de l'enseignement des langues vivantes Réforme du lycée (contrôles en cours de formation, accompagnement personnalisé...) DNB : Socle commun de connaissances et de compétences; Évaluation en collège et en lycée professionnel préparant au diplôme national du brevet; BOEN N°40 du 29 octobre 2009Socle commun de connaissances et de compétences; Évaluation en collège et en lycée professionnel préparant au diplôme national du brevet Circulaire Mise en œuvre du livret personnel de compétences BOEN n°27 du 8 juillet 2010Circulaire Mise en œuvre du livret personnel de compétences Le livret personnel de compétences BOEN n°27 du 8 juillet 2010Le livret personnel de compétences Le guide repère Diaporama : la mise en œuvre du livret personnel de compétences Grilles de références déc 2010 Outils pour lévaluation des compétences déc 2010Outils pour lévaluation des compétences Retour sommaire

23 Lambition du socle commun La loi dispose dans son article 9 que : « La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun constitué d'un ensemble de connaissances et de compétences qu'il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. » Code de léducation – art L Retour sommaire

24 Socle commun et programmes Les programmes de lécole et du collège ont été réécrits pour être en cohérence avec le socle commun. Le socle commun nest pas le programme. Certains élèves peuvent acquérir plus que le socle commun avant la fin de la scolarité obligatoire. (exemple : niveau A2 en langue en fin de cinquième). Lélève doit avoir acquis les compétences du socle à la fin de la scolarité obligatoire – soit 16 ans – et parfois en seconde par exemple). Retour sommaire

25 Socle commun Maîtrise de la langue française ; Pratique d'une langue vivante étrangère ; Principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique ; Maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication ; Culture humaniste ; Compétences sociales et civiques ; Autonomie et initiative. Retour sommaire Compétences constitutives du socle commun

26 Socle commun et compétence Chaque compétence du socle est conçue comme une combinaison de : connaissances fondamentales pour notre temps, capacités à les mettre en œuvre dans des situations variées, attitudes indispensables tout au long de la vie, comme l'ouverture aux autres, le goût pour la recherche de la vérité, le respect de soi et d'autrui, la curiosité et la créativité. Retour sommaire

27 Des échéances et des obligations École élémentaire Renseigner les attestations de maîtrise des paliers 1 et 2. Collège Session 2011 du DNB Lattestation du socle sera nécessaire pour obtenir le DNB dès « La maîtrise du socle est un élément nécessaire pour lobtention du DNB mais ne se confond pas avec lui ; Les épreuves écrites et orale propres au DNB, ainsi que le contrôle continu, correspondent aux exigences et aux programmes de la classe de troisième, différentes et, pour plusieurs compétences, dun niveau supérieur à celui du palier 3. Par conséquent, si lobtention du DNB entérine la validation de la maîtrise du socle, la réciproque nest pas vraie : la validation de la maîtrise du socle ne signifie pas obtention du DNB. » Guide repère concernant socle et DNB (pages 11-12) Retour sommaire

28 Attestations Un vocabulaire partagé et des méthodologies de validation communes Sept compétences Des domaines qui contribuent à la compétence. Des items dans chaque domaine. Important : Les items : il nest pas nécessaire que chaque item soit renseigné pour valider la compétence. Retour sommaire

29 Les grilles de référence Utiliser les dernières grilles de références parues (décembre 2010 sur Eduscol). Les grilles de références des compétences 6 et 7 sont annoncées pour le premier trimestre de lannée 2011.les dernières grilles de références Les grilles de références constituent un outil pédagogique au service de l'évaluation des élèves au cours des quatre années de collège. Elles explicitent les items du livret personnel de compétences et précisent les exigences à chaque palier du socle commun. Elles fournissent également des indications pour l'évaluation des compétences. Les outils pour lévaluation des compétences complètent les grilles de références en proposant des situations d'évaluation des élèves au cours des quatre années de collège dans différentes disciplines, pour les compétences 2 à 5 (entrée par discipline).outils pour lévaluation des compétences Retour sommaire

30 Niveaux dexigence Les grilles de référence donnent des éléments de niveaux dexigence par palier. Le niveau dexigence pour une compétence peut varier dune discipline à lautre. Cest pourquoi la validation par plusieurs disciplines permet une mise en perspective des différents niveaux dexigence lors de la décision collégiale Se donner des repères communs est une bonne pratique déquipe. Retour sommaire

31 Livret personnel de compétences Le livret personnel de compétences sentend comme la somme des trois attestations (palier 1, palier 2, palier 3). Un outil numérique reprend les mêmes informations que les attestations. Il a été élaboré par le ministère, cest loutil institutionnel de validation, il porte le nom de LPC. Il est obligatoire.Il est obligatoire Retour sommaire

32 Communication aux familles Toutes les expériences montrent quune information des familles est nécessaire pour que le livret de compétences soit bien perçu. Accompagnées, lévaluation des compétences et les attestations permettent un dialogue constructif avec les familles. Retour sommaire

33 Attestations Le livret scolaire est un outil de continuité pédagogique. Pour cette raison, le professionnalisme et la rigueur simposent pour renseigner les attestations. Au collège, il est souhaitable dutiliser les livrets de compétences paliers 1 et 2 pour accompagner sans tarder les élèves qui en ont besoin. Les équipes du premier et du second degré devraient travailler ensemble à partir des compétences des élèves (réunions, concertations, formation …). Si la validation des compétences sopère à partir de la quatrième et en troisième pour le DNB, il est souhaitable de mettre en place des évaluations de compétences (évaluation formative), afin daccompagner lacquisition des compétences tout au long du collège et dès la sixième. Le lycée devrait également semparer de cet outil, notamment pour les élèves qui nont pas validé toutes les compétences en troisième. Retour sommaire Leviers de continuité pédagogique

34 Valider les 7 compétences Validation globale et collégiale de chaque grande compétence. École primaire : enseignants du cycle réunis en conseil des maîtres de cycle. Collège et lycée professionnel : professeur principal, après consultation de l'équipe pédagogique de la classe. Sections d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa): enseignant de référence de chaque division Attestation du socle par le chef détablissement. Intégrer la participation à la validation du socle dans les pratiques denseignement disciplinaire (apprentissage et évaluation). Une nécessaire cohérence entre les validations des compétences et les notes. Retour sommaire

35 Une phrase clef pour les enseignants « Quels sont les items des sept compétences que je peux évaluer dans le contexte de ma discipline ou de dispositifs transversaux et qui me fonderont à participer à la validation collégiale de la compétence globale ? » Ce qui est bien différent de : « Ma discipline valide quel item ? » Et : « Ma discipline valide quelle compétence ? » Phrase de consensus des IA-IPR de toutes disciplines de lacadémie

36 Validation des compétences Sassurer que lensemble des domaines est couvert. Positionner les disciplines sur les différents domaines : Qui construit les items ? Qui renseigne les items? Eviter de parler de répartition, parler plutôt de distribution des items. La validation doit être collégiale et globale. Une compétence ne peut être validée que si elle a été observée plusieurs fois dans des contextes différents. Retour sommaire Organiser dans létablissement la validation des compétences

37 Rôle du chef détablissement Qui fait quoi? : des choix stratégiques. Favoriser des réflexions et des pratiques déquipe. Positionner toutes les disciplines. Eviter lidentification des compétences à une seule discipline. Eviter de privilégier laspect formel (faire des croix) pour favoriser une évolution du regard sur lélève et les pratiques denseignement et dévaluation. Eviter de déléguer la validation des compétences transversales à la vie scolaire et à certaines disciplines Retour sommaire

38 Note et évaluation des compétences Noter et évaluer les compétences sont des démarches différentes qui peuvent être complémentaires. La notation et lévaluation des compétences co-existent pour le DNB. Cette co-existence doit rendre vigilant à une cohérence entre notes et évaluations des compétences pour le DNB. Les expérimentations de classe sans note peuvent exister – par exemple en sixième – mais attention à lobligation de noter qui subsiste pour le DNB. Tous les pays qui ont abandonné trop vite la notation pour rendre exclusive lévaluation par compétences ont dû revenir en arrière en raison des habitudes ancrées des familles et des professeurs (ex : Suisse Romande, Québec) Le maintien de la notation avec le développement de lévaluation des compétences occasionne, pour les professeurs, un travail accru au début. Des outils informatiques peuvent faciliter les pratiques. Tous les professeurs qui ont lexpérience de lapproche par compétences en perçoivent les effets positifs pour leurs élèves : ils ne reviennent pas en arrière. Retour sommaire

39 Être raisonnablement ambitieux Éviter les dérives Être pragmatique et raisonnable dans lévolution. Centrer les efforts sur une évolution du regard sur lélève et des pratiques denseignement et dévaluation. Ne pas rentrer uniquement par loutil de certification au risque de perdre lintérêt de lévolution. Des outils dévaluation existent en nombre, dautres peuvent être construits par les équipes, les disciplines, les professeurs, ce qui peut permettre une plus complète appropriation des concepts. Il nexiste quun seul livret personnel de compétences et il est obligatoire dutiliser cet unique livret de certification.livret de certification Bien conserver les items de lattestation de maîtrise (ne pas en ajouter). Retour sommaire Le travail et lévaluation par compétences


Télécharger ppt "Le travail et lévaluation par compétences Un projet académique pour tous les niveaux denseignement Mission « Travail et Évaluation par compétences » Académie."

Présentations similaires


Annonces Google