La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Leau dans le contexte du Développement durable Eléments de réflexion Tout va à vau-leau !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Leau dans le contexte du Développement durable Eléments de réflexion Tout va à vau-leau !"— Transcription de la présentation:

1 Leau dans le contexte du Développement durable Eléments de réflexion Tout va à vau-leau !

2 La vie Biodiversité Frontière Ligne de défense Voies dinvasion Cible stratégique (barrage, canaux) Moyen de pression, chantage Support stratégique (marine de guerre) Energie Ressources halieutiques Arme stratégique 19% de la puissance électrique mondiale Voie de communication 71% du frêt mondial 150 millions tonnes Loisir Piège CO Mt 25 Mt/jour

3 Développement durable Capacité de notre génération à améliorer sa situation matérielle tout en préservant le milieu pour que nos successeurs puissent en faire autant. Impact sociétal environnement global maîtrise et partage

4 Les faits sont têtus …

5 - 97,5% des eaux de la planète sont salées - 2,5% deau douce dont une partie congelée dans lAntarctique et le Groenland. - 1% de leau douce accessible à lhomme ! Des précipitations très inégales Chine: 21% de la population mondiale 7% des précipitations Amazonie :0,3% de la population, 15% des précipitations Une répartition défavorable

6 Estimation des BESOINS - 20 litres/jour.habitant (7 m 3 /an.h) pour boisson et hygiène litres/jour.habitant (1000 m 3 /an.h) stress hydrique * litres/jour.habitant (1 700 m 3 /an.h) besoins globaux * stress hydrique : lorsque la demande en eau dépasse la quantité disponible pendant une certaine période ou lorsque sa mauvaise qualité en limite l'usage.

7 PRODUCTION DENREES ALIMENTAIRES (l/kg) 500/ / / / / /

8 Jean-Charles ABBE PRODUCTION AGRO-CARBURANTS un kilo de maïs litres deau (en moyenne) Une voiture consomme 6 à 7 litres de carburant / 100 Kms (et plus dans le cas de bio-carburant) litres deau/ 100 kms !

9 REPARTITION SECTORIELLE DES PRELEVEMENTS

10 EVOLUTION DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPARTITION SECTORIELLE

11 DES CONSOMMATIONS DOMESTIQUES TRES INEGALES Le Turkménistan détient le record du monde des prélèvements : m 3 /an.hab (France : 700, moyenne mondiale, 600) Pays Litres/personne.jour Américain700 Européen250 Mexicain285 Israélien260 Africain30 Haïtien20

12 Répartition des consommations domestiques en France Boisson 1 % Divers 6 % 39 %20 %12 %10 % 6 %

13 Quel avenir ?

14 Explosion Démographique La population croît de 3 milliards dindividus tous les 50 ans ! … le plus grave des problèmes que le monde ait jamais eu à résoudre. E.Pisani (Vive la révolte)

15 80%de la population en sites urbains ! Urbanisation galopante

16 consommation deau x 6 la consommation pourrait croître de 600% en deux décennies. 12% de la population mondiale (pays développés) utilisent 85% de leau consommée dans le monde Augmentation de la consommation très forte En un siècle population mondiale x 4

17 stress hydrique : lorsque la demande en eau dépasse la quantité disponible pendant une certaine période ou lorsque sa mauvaise qualité en limite l'usage. Des perspectives inquiétantes

18 Un impact sanitaire majeur 1,5 milliard de personnes nont pas accès à une eau potable saine, soit une personne sur quatre dans le monde Première cause de mortalité sur terre : morts chaque jour, un enfant toutes les dix secondes.

19 Une pollution grave et croissante Une prise de conscience récente et lente (1972 : conférence ONU sur lenvironnement à Stockholm) Eaux usées Excréments Engrais/ Insecticides Rejets industriels

20 Un survol de problèmes au Moyen Orient

21 Le Moyen Orient : un condensé des problèmes

22 SOURCES DE CONFLITS ? La Jordanie située en zone semi-aride. Les eaux proviennent deaux de surface et de réserves souterraines non renouvelables pour moitié. LArabie Saoudite a aussi commencé à puiser dans cette nappe que se partagent les deux pays. La Cisjordanie : eaux de surface du Jourdain et petits cours deau, eau souterraine de 3 nappes phréatiques régénérées par les pluies. Bande de Gaza : situation précaire due notamment à la part importante des ressources consommée par les colons juifs, aux pompages obliques dans les nappes à partir du territoire israélien, à la construction de barrages sur les wadis avant leur entrée dans la bande

23 JOURDAIN : Israël, Syrie, Jordanie, Liban, Cisjordanie, Gaza 360 Kms, né de la confluence de trois rivières : Hasbani (Liban), Banyas (Syrie), Dan (Israël) Importance stratégique du Golan occupé depuis la guerre de 1967 Vers « une approche hydraulique régionale dans la gestion des ressources en eau » ?

24 TIGRE ET EUPHRATE : Turquie, Irak, Iran, Syrie Construction du complexe hydraulique GAP (Güneydogu Anadolu Projesi) : 22 barrages, 19 centrales, kms de canaux dirrigation, 2 tunnels dadduction deau, 3,5 millions demplois à terme, 190 milliards de francs. (Disparition du site de Zeugma lors de la mise en eau du barrage de Birecik) Réduction du débit de lEuphrate 40% pour la Syrie et de 90% pour lIrak, pollution importante (salinité) Incidences au niveau du Kurdistan (où se trouvent les ressources en eau). Projet vente eau à Israël

25 MER CASPIENNE : MER OU LAC ?

26 MER CASPIENNE : PÉTROLE et GAZ, POLLUTION DDT

27 De la folie des hommes : Asie Centrale, Turkménistan

28 Irrigation forcenée pour la culture du coton et du riz Réalisations : 45 barrages : Syr Darya et Amou Darya / 80 réservoirs kms de canaux dirrigation, dont le canal de Karakoum, long de kms Conséquences : Pertes deau considérables (de 30 à 60% pour le canal de Karakoum) Disparition de la mer dAral (de 60 à 98, la surface a diminué de moitié et le volume de 80 %) Salinisation des sols Tensions inter étatiques, exacerbées par la pauvreté après lindépendance (1991), craintes du chômage et de la montée islamiste

29 Ashkhabad (Turkmenistan)

30 Jean-Charles ABBE

31

32 VALLEE DU NIL : explosion démographique. Partage des eaux EGYPTE, SOUDAN,ETHYOPIE, KENYA, BURUNDI, ERYTHRÉE, RWANDA, SOUDAN, TANZANIE, OUGANDA, RÉP CONGO Le plus long fleuve du monde : kms, source Burundi kms après lac Victoria; un bassin immense Nil blanc : source Ouganda; débit régulier Nil bleu : source en Éthiopie; fortes variations niveau, crues importantes ; alimente 86% des eaux de lÉgypte Point de convergence à Khartoum (Soudan)

33 VALLÉE DU NIL Egypte : 67 Mh (doublée depuis linauguration dAssouan en 59) 98 Mh prévision % de la population le long du Nil et dans le delta 600 h/ km 2 région du Caire Ethiopie : 61 Mh ; 90 Mh en 2010 ;186 Mh en 2050 Soudan : 41 Mh en 2006 Dici 2050, les rives du Nil accueilleront 1 milliard de personnes.

34 VALLÉE DU NIL La question du partage du Nil naît à la fin du XIXe siècle lorsque les Britanniques souhaitent développer la culture du coton au Soudan : indépendance de lÉgypte Tensions Égypte / Soudan 1959 : accord sur la répartition des eaux Égypte (55,5 km 3 ) / Soudan (18,5 km 3 ) Construction Barrage Assouan et 3 barrages au Soudan Autres pays amont non impliqués, lesquels, devenus indépendants, déclarent laccord nul et non avenu. Tensions Égypte /Libye Pompage de leau de la nappe phréatique exploitée par la Libye

35 VALLÉE DU NIL Tensions Égypte / Éthiopie Ambitieux projets dirrigation en Éthiopie. Mise en valeur du Nil bleu (source : lac Tana). Égypte / Pays amont Nil blanc (Kenya, Tanzanie, Ouganda, Burundi) Très forte natalité. Projets dirrigation craintes égyptiennes Présence israélienne dans projets ougandais et éthiopiens Coopération (?): Nile Basin Initiative Accord cadre

36 Travaux dHercule : LIBYE

37 Tentative de bilan dans le contexte du développement durable

38 Létat de la ressource Létat de la ressource Accroissement de la demande urbanisation, industrialisation, démographie, développement économique, mauvaise gestion. Diminution des nappes phréatiques Changement de type dalimentation Transition vers une alimentation de plus en plus carnée (Chine) Exportations de produits (agricoles) de pays en manque deau vers dautres, plus favorisés Tonnes de tomates exportées du Maroc vers la France (un camion de tomates - 20 T- véhiculent en équivalent eau m 3 eau -100 camions 20 T)

39 Effets des changements climatiques Exaltation des phénomènes climatiques (sécheresse, orages). Montée des eaux Inondations naturelles Recours généralisé à la désalinisation Notamment par la technique de losmose inverse Partage des eaux Rôle majeur de la partie amont

40 Promouvoir un droit international sur la gestion des eaux transfrontalières Convention sur la protection et lutilisation des cours deau internationaux, Helsinki 1992 : « tout État a le droit duser des eaux du bassin auquel il appartient et de sen voir attribuer une part raisonnable et équitable »

41 Impact environnemental Impact environnemental Pollution, dégradation des eaux Développement intensif agriculture engrais, salinisation des sols Perturbations écologiques barrages, diversions Impact usines désalinisation Besoins énergétiques importants, rejet deaux saumurées concentrées

42 Impact sociétal Dissensions politiques (éclatement de lURSS et naissance des Républiques en Asie centrale - Dissolution de lautorité britannique et conflits sur le Gange, le Nil, lIndus) Rôle frontière (Shatt al-Arab : Iran/ Irak – Jourdain : Israël/Jordanie, Syrie) Utilisations à fins différenciées (un barrage peut répondre à des finalités diverses : irrigation, hydroélectricité, loisirs) Naissance de conflits régionaux (et sur une plus grande échelle ?) Apparition décoréfugiés

43 Niveaux de développements nationaux Un pays développé peut avoir recours à différentes options Un Pays en voie de Développement a des exigences plus importantes (dévpment agriculture, usages personnel et industriel) Phénomènes sociaux-politiques : importance dune agriculture, forte consommatrice deau, à la base dune politique sociale peu coûteuse, assurant un emploi et un niveau de vie à toute une partie de la population (Moyen Orient). Traditions nationales mythologie de leau

44

45 Ebauches de SOLUTIONS Institutionnelles et juridiques La gestion durable. Principes de Dublin (1992) - Leau douce est une ressource finie, vulnérable et essentielle au maintien de la vie, du développement et de l environnement - La concertation entre tous les acteurs doit être le maître mot de lexploration, de la gestion des ressources - Les femmes jouent un rôle central dans la distribution, la gestion, la protection de la ressource - Leau a une valeur économique

46 Asseoir la capacité institutionnelle Asseoir la capacité institutionnelle Mise en place de systèmes sectoriels de collecte et de suivi des données, évaluation des besoins, création de structures administratives et juridiques (Centralisation du système de gestion). Éviter les conflits internationaux Éviter les conflits internationaux Aide aux pays qui partagent des bassins fluviaux.

47 Économiques Investissements importants - Traitement des eaux usées - Infrastructures sanitaires et distribution de leau Contenir (réduire) les besoins

48 Marché ou éthique ? Deux conceptions Marché ou éthique ? Deux conceptions. Fr.Mayor, UNESCO : « Trésor naturel faisant partie de lhéritage commun de lhumanité » Rapport de lONU : « Leau doit être une marchandise dont le prix est fixé par la loi de loffre et de la demande » ETHIQUE DE LEAU fondée sur la solidarité et la subsidiarité : les problèmes de leau doivent être intégrés dans les schémas de développement économique et sociaux afin dassurer les besoins humains fondamentaux et de préserver les écosystèmes.

49 Techniques Améliorer les technologies - Irrigation (Accroissement de productivité, stabilise la production, contrôle des pertes, adaptation niveau/effets,technique goutte) - Semences (Adaptation, OGM) - Traitement des eaux usées (toilettes sèches) - Désalinisation Augmenter les surfaces - Impact de lurbanisation - Désertification (changements climatiques, déforestation excessive) - Dégradation des sols

50 FACTEUR DE COOPERATIONS OU SOURCE DE CONFLITS ? RÉALITÉ HISTORIQUE (HISTOIRE MODERNE) 7 conflits mineurs (avec dautres interférences) traités de coopération Leau na pas été source de conflits inter étatiques majeurs Des tensions régionales fortes ont vu le jour la baisse des flux deau au Bangladesh par suite des captages en Inde désertification, salinisation des sols afflux de réfugiés en Inde Instabilités (situation similaire en Afrique, Asie, Moyen Orient) Leau joue un rôle important dans les questions de sécurité régionale

51 « Il vous a plu, pour avoir des prairies et des terres arables, De couper souvent les digues et vider les réservoirs. Il vous a plu de détruire les forêts pour avoir du bois à discrétion Et pour faire des pâturages ; ce nest pas ma faute. Vous avez apporté le désordre et limprévoyance, Là où javais disposé les choses pour le mieux ». « Je ne vous en veux pas, certes, je vous plains de tout mon cœur même ; Mais, je vous ai donné lintelligence pour observer et prévoir, Et vous agissez depuis des siècles comme des étourneaux ; Puis quand arrivent les malheurs que votre imprévoyance, votre insouciance, votre égoïsme ont provoqués, Vous criez sur les toits que je vous punis ! » La Providence Violet le Duc

52 Il faut refuser un certain pessimisme d'écologie radicale, cette attitude de catastrophisme qui coïncide avec ce pessimisme latent sur le monde et la société. Mgr Descubes

53 « Leau par nature sert à éteindre lincendie, pas à le provoquer » Munther Haddadin, négociateur jordanien de laccord de 1994 avec Israël.

54 Eau salée Eau potable Eau salée OSMOSE OSMOSE INVERSE Eau salée concentrée Eau potable Eau salée PRESSION Membrane

55

56 Jean-Charles ABBEEnjeux géostratégiques de leau

57 Jean-Charles ABBE DANUBE : Ukraine, Roumanie


Télécharger ppt "Leau dans le contexte du Développement durable Eléments de réflexion Tout va à vau-leau !"

Présentations similaires


Annonces Google