La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SONDES GASTRIQUES GENERALITES. PLAN DU COURS 1. La pose dune sonde naso-gastrique 2. Laspiration digestive 3. La nutrition entérale a)Définition b)Objectifs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SONDES GASTRIQUES GENERALITES. PLAN DU COURS 1. La pose dune sonde naso-gastrique 2. Laspiration digestive 3. La nutrition entérale a)Définition b)Objectifs."— Transcription de la présentation:

1 SONDES GASTRIQUES GENERALITES

2 PLAN DU COURS 1. La pose dune sonde naso-gastrique 2. Laspiration digestive 3. La nutrition entérale a)Définition b)Objectifs c)Indications d)Voies dadministration e)Matériel 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif2

3 La pose dune sonde naso-gastrique Règlementation :Code de la santé publique(01/09/2009) n°14: IDE habilité à pratiquer en application dune prescription médicale : pose dune sonde en vu de tubage, daspiration, de lavage, daspiration, dalimentation gastrique n°36: Surveillance des cathéters, sondes, drains 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif3

4 La pose dune sonde naso-gastrique Def: mise en place dans cavité gastrique dune sonde permettant : - Lavage destomac - Tubage en vu d examen (pH métrie, BK…) - Aspiration sécrétions gastriques - Hydrater, alimenter patient - Evaluer, traiter une hémorragie digestive - Empêcher vomissements post chirurgicaux via reprise transit - Eviter inhalation (troubles déglutition) 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif4

5 La pose dune sonde naso-gastrique Selon prescription médicale, prévoir : Matériel aspiration Matériel lavage gastrique Matériel alimentation entérale Déroulement : Informer le patient : - Nécessité de mise en place sonde - But poursuivi : aspiration, lavage, alimentation 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif5

6 La pose dune sonde naso-gastrique Expliquer le déroulement du soin : - Rassurer le patient - Sassurer de sa participation Encourager le patient à signaler -Trouble digestif : nausées, ballonnements… - Gêne respiratoire ou toute sensation inhabituelle Expliquer quil est important de ne pas arracher la sonde 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif6

7 La pose dune sonde naso-gastrique Technique : Cf. fiche technique, donnée durant le TP du: 18 ou 19/01/10 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif7

8 La pose dune sonde naso-gastrique Incidents: Enroulement sonde dans loropharynx + nausée : sonde retirée de quelques centimètres puis pose poursuivie Malposition de la sonde : introduction dans la trachée (toux et cyanose) Retrait immédiat, temps de récupération et recommencer 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif8

9 La pose dune sonde naso-gastrique Déviation de la cloison nasale : changer de narine Introduction difficile par la narine : Narine encombrée, bouchée: perméabilité à évaluer avant (faire moucher) Difficulté à la pose : être rassurant pour faire participer le patient, Douceur lors de la pose (attention aux épistaxis) Si échec : informer le médecin 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif9

10 La pose dune sonde naso- gastrique 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif10

11 La pose dune sonde naso-gastrique Surveillance: Position de la sonde et perméabilité : Contrôle régulier de la bonne position : - Radio thorax - Test au stéthoscope (air + aspiration liquide gastrique) Fixation changée chaque jours : - Prévention escarre aile du nez Positionnement : pas de traction Hygiène : soins bouche + nez. Fréquents 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif11

12 La pose dune sonde naso-gastrique Ablation sonde sur prescription Prévoir selon PM une épreuve de clampage: 1h/3h pendant 12 à 24h : - Sonde clampée: boire petites quantités. - Si tout va bien, clamper la sonde pendant 12h. Alimentation: bouillon, yaourts, compote (BYC) - Ni nausées, ni vomissements, ni ballonnements = RETRAIT SONDE Soins de narines (adhérences) puis tirer doucement sur la sonde 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif12

13 Laspiration gastrique Définition : Introduction dune sonde dans lestomac, pour: aspirer les sécrétions (normales ou pathologiques). Par gravité, ou par dépression. (matériel) 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif13

14 Laspiration gastrique soins.hug-ge.ch 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif14

15 Laspiration gastrique Buts : décompression de lestomac par évacuation: - liquide gastrique - excédent (vomissements, hémorragie) - gaz Soulager dune stase Mettre lintestin au repos (post stomie, colectomie) Soulager (ballonnements, pesanteur) 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif15

16 Laspiration gastrique Laspiration gastrique a un retentissement biologique. Elle doit être: Prescrite pour indications précises Surveillée Nécessite une perfusion obligatoire 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif16

17 Laspiration gastrique Indications: Occlusions intestinales, aspiration stase liquidienne: à (obstacle ex: tumeur) arrêt du transit Péritonite Hémorragie digestive Patient comateux ou anesthésié 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif17

18 Laspiration gastrique Post-opératoire : anesthésie ralentit ou arrête le péristaltisme, provoquant : Stase liquidienne avec distension organes creux: - Sensation pesanteur, nausées, vomissements - Risque de lâchage de sutures(tension) Préparation pré-opératoire de lestomac Pancréatite: éviter stimulation pancréas 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif18

19 Laspiration gastrique Surveillance du matériel: Par gravité : vérifier létanchéité du circuit, changer le sac toutes les 24h ou avant quil ne soit plein Par dépression : contrôler régulièrement le fonctionnement de la dépression et du débit prescrit. -20 cm H2O MAXIMUM. - Prise dair daspiration non obturée, - SNG perméable 24/02/2014 IFSI Charles Foix - Module digestif19

20 Laspiration gastrique Surveillance du patient : Aspiration = pertes liquidiennes Pose perfusion sur prescription ( déshydratation, les troubles électrolytiques, compensation pertes) Faire le bilan des entrées = sorties Surveillance biologique sur PM, tous les jours ou 1j/2 (iono sanguin et urinaire) Soins de bouche 1 fois/équipe 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif20

21 Laspiration gastrique o Surveillance du liquide gastrique Ecoulement : aspect, quantité, qualité, odeur, couleur (noter plusieurs fois par jour) Saignement = arrêt aspiration+ prévenir médecin o Si aspiration ne donne rien ou si vomissements (sonde mal placée ou bouchée) o Dyspnée (sujet âgé et linsuffisant respiratoire: aérosol) 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif21

22 Laspiration gastrique Un patient porteur daspiration digestive peut être levé ! 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif22

23 La nutrition entérale 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif23

24 La nutrition entérale Définition : nutrition ou alimentation entérale Administration directe de nutriments dans lestomac ou lintestin grêle. Apport grâce sonde introduite par voie: - naso-oesophagienne - pharyngo-oesophagienne - par voie transpariétale 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif24

25 La nutrition entérale 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif25

26 La nutrition entérale 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif26 od=AR00583

27 La nutrition entérale Objectifs: Maintenir ou restaurer état nutritionnel Diminuer complications post-opératoires Raccourcicement durée alimentation parentérale Réduit le coût et les complications liées à lalimentation parentérale (infections). 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif27

28 La nutrition entérale Indications: Patients comateux ou sédatés Trouble alimentation orale: Cancer des voies digestives Gastrectomie Dénutrition sévère Polytraumatisé Escarres étendues Chirurgie ORL et maxillo-faciale Fausse route 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif28

29 La nutrition entérale 5 voies dadministration : Voie naso gastrique Voie naso duodénale Voie naso jéjunale Gastrectomie : abouchement de la sonde gastrique à la peau Jéjunostomie : abouchement de la sonde jéjunale à la peau 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif29

30 La nutrition entérale Gastrectomie: Sonde maintenue par des fils à la peau, Pose: fibroscopie oeso gastro duodénale : gastrostomie percutanée endoscopique ou GPE Indications : si obstacle en amont (cancer de lœsophage, lésions ORL) Jéjunostomie: Pose: chirurgicale, Nécessité préservation voie gastrique Indications : cancer de lestomac, fistules 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif30

31 La nutrition entérale Matériel : Sonde PVC (polychlorure de vinyle) Courant, économique Sonde rigide (introduction + facile) Sonde à utiliser pour laspiration gastrique Inconvénients : rigidité, calibre = mauvaise tolérance pharyngée, oesophagienne (oesophagite, nécrose tissulaire par irritation) 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif31

32 La nutrition entérale Sonde en Polyuréthane Sonde souple et fine Avantages : Résistante, changer tous les 2 mois Bonne tolérance des muqueuses et bonne résistance aux sécrétions digestives Inconvénients : Sa souplesse +++ (petit diamètre, pose avec mandrin) Contrôle radiologique obligatoire Coût élevé (35 la sonde) 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif32

33 La nutrition entérale Sonde en élastomère de silicone Sonde souple et élastique Avantages : Présente la meilleure tolérance, changer toutes les 3 semaines Inconvénients: Fragile, moindre résistance sécrétions gastriques, aux mélanges nutritionnel, rincer ++ après usage 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif33

34 La nutrition entérale Toutes ces sondes peuvent être Lestées : Cylindre métallique incorporé. - Sonde passe le pylore (péristaltisme gastrique), - Permet alimentation duodénale ou jéjunale - Radio opaques - Double courant, permet daspirer le patient. 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif34

35 La nutrition entérale PRODUIT UTILISES: Poches ou packs (500 à 1000ml) Type: standard protéine,fibre,calorique Noter kcal/jour,bilan entrée/sortie Conservation: ambiante,abris lumière Vérifier: intégrité conditionnemet,péremption 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif35

36 La nutrition entérale Système dalimentation: 1) Par gravité: goutte à goutte tubulure adaptée (1ml = 15 gttes) Précaution: Avant, après (ttt, alimentation) rinçage sonde avec 50ml eau tiède. Agité le flacon avant la pose(homogénéisation) 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif36

37 La nutrition entérale 2) Par régulateur de débit: (nutripompe) Débit: ml/h MEILLEURE METHODE !!!!!! Sécurité patient!!!! Etre vigilant: - vitesse débit - position sonde - digestion - cicatrisation - - dénutrition 24/02/2014 IFSI Charles Foix - Module dig estif37

38 La nutrition entérale 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif38

39 La nutrition entérale 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif39

40 La nutrition entérale 24/02/2014IFSI Charles Foix - Module digestif40


Télécharger ppt "SONDES GASTRIQUES GENERALITES. PLAN DU COURS 1. La pose dune sonde naso-gastrique 2. Laspiration digestive 3. La nutrition entérale a)Définition b)Objectifs."

Présentations similaires


Annonces Google