La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I. Les examens radiologiques 1) LASP 2) Le TOGD II. Léchographie abdominale III. Le scanner abdominal IV. Les endoscopies 1) Les Généralités sur les endoscopies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I. Les examens radiologiques 1) LASP 2) Le TOGD II. Léchographie abdominale III. Le scanner abdominal IV. Les endoscopies 1) Les Généralités sur les endoscopies."— Transcription de la présentation:

1 I. Les examens radiologiques 1) LASP 2) Le TOGD II. Léchographie abdominale III. Le scanner abdominal IV. Les endoscopies 1) Les Généralités sur les endoscopies 2) La fibroscopie oeso-gastroduodénale 3) Lécho-endoscopie 4) La Cholangio-Pancréatographie Rétrograde Endoscopique(CPRE)

2 V. Les explorations des voies biliaires 1) La cholécystographie par voie orale 2) La cholangiographie intra veineuse VI. LIRM VI. Lartériographie coeliomésentérique VI. La scintigraphie hépatique VII. PH-métrie des 24 heures VIII. Les examens biologiques

3 1) Abdomen sans préparation ASP Définition : Est une radiographie de labdomen non préparée dans différentes positions. Incidences standards : face debout face couchée Incidences particulières : profil droit et gauche.

4 Indications : Devant tout syndrome abdominal douloureux. Ex : -perforation dulcère(les liquides ainsi que de lair passent par la perforation dans le péritoine) -calcifications des voies biliaires et pancréatique -occlusion du grêle (clichés hydroaériques).

5 1) Labdomen sans préparation (suite) Rôle infirmier : Cliché sans préparation, il nest pas nécessaire dêtre à jeun Sinformer systématiquement si suspicion de grossesse Pas de surveillance spécifique après lexamen

6 2) Le transit oesogastroduodénal(TOGD) Définition : examen morphologique(étude de la forme et de la structure radiologique de lœsophage, de lestomac et du duodénum) après ingestion dun produit de contraste baryté. Prise de plusieurs clichés dans différentes positions pour suivre le trajet du produit baryté.

7 Indications : refus dune fibroscopie sténose œsophagienne (fibroscopie impossible due au rétrécissement en particulier tumoral dilatation de lestomac

8 2) Le transit œsogastroduodénal (suite) Préparation : Examen indolore -à jeun 8 heures avant lexamen -vérifier quaucun examen baryté récent na été pratiqué, car fausse lexamen -suppression de médicaments opaques(bismuth) et des pansements gastriques 3 jours avant lexamen. Rôle infirmier : -indiquer au patient que le TOGD dure 45 mn -vérifier sil ny a pas de grossesse débutante -patient à jeun -pas de surveillance spécifique après lexamen, le patient peut salimenter juste après le TOGD

9 But: léchographie abdominale explore la vésicule, le foie, la rate, les reins, le pancréas, laorte abdominale et la veine cave. Avec léchographie, on peut associer un doppler qui permet de visualiser le flux des vaisseaux hépatiques et extra hépatiques. Préparation: Aucune

10 Rôle infirmier : informer le patient - examen indolore, sans risque pour la femme enceinte - durée examen: 15 minutes - à jeun 6 heures avant( vésicule biliaire plus visible) -ne pas fumer avant lexamen -pas dexamen à base de baryté les jours précédents -lair propage mal les ultrasons: les gaz digestifs gênent lexamen, éviter les aliments (laitage, féculents, choux) -pas de surveillance particulière après lexamen, alimentationpossible.

11 Définition : lutilisation de rayons X qui sont reçus et traités par ordinateur, donnent des images par coupes transversales. -structures osseuses : apparaissent blanches - les tissus :apparaissent gris. clichés avec ou sans injection diode. Indications : exploration de tout labdomen, plus performant que léchographie

12 Rôle infirmier : -à jeun 6 heures avant lexamen, surtout si injection diode - patient non allergique à liode -informer le patient: sensation de chaleur lors de linjection diode. -pas de surveillance spécifique après le scanner -alimentation possible après lexamen, si injection de produit de contraste : faire boire en grande quantité. -pas dexamen baryté les 4 jours précédents le scanner

13 1) Généralités sur les endoscopies Introduction dun endoscope souple dans le tube digestif par voie haute pour la fibro oeso- gastroduodénale ou par voie basse pour la coloscopie. Lappareil composé de fibres optiques permet un contrôle visuel simultané et la possibilité de retranscrire les images sur un écran vidéo. extrémité de lappareil est orientée à distance.

14 Lendoscope comprend des canaux internes permettant : -insufflation dair et aspiration de liquide -aspiration des secrétions, lavage, passage de pinces à biopsie, de ligatures… -réalisation dune cautérisation avec raccordement dappareil spécifique Lexploration peut être programmée ou se réaliser lors de situations durgence

15 Caractéristiques : Le fibroscope : L=110cm/D=9-11mm Le coloscope : L=130cm/D=12-14mm -fragilité des fibres optiques -accessoires à usage unique(pinces, ligatures, cathéter…) Hygiène : Respect des procédures du CLIN et de létablissement Prévention des risques de transmissions dagents infectieux(hépatites C++, HIV…)

16 But : exploration de loesophage -estomac - duodénum Indications : - douleurs épigastriques, pyrosis-régurgitations acides/alimentaires -dysphagie/anémie ferriprive/hémorragie digestive haute ou basse Contre indications : -pneumopéritoine, diverticule pharyngo- oesophagien, anévrisme aorte thoracique, infarctus du myocarde récent

17 Préparation hors urgence Rôle infirmier : -feuille danesthésie, consentement éclairé,fiche de liaison et bilan sanguin dans le dossier. (hémostase, NFS, plaquettes, groupe RH, RAI) -arrêt anticoagulant(si AVK relais HPBM)1 semaine avant lexamen, aspirine(6 jours), ticlid (15 jours) - à jeun la veille (au moins depuis 6 heures) -informer le patient du déroulement, le rassurer: examen désagréable mais non douloureux.

18 -Retirer les prothèses dentaires amovibles et signaler les pivots… -la prémédication selon la prescription. Déroulement : -durée : 5 à 10 minutes hors gestes A.locale du pharynx avec xylocaine gel(gargarisme puis avalé). -anesthésie : Pose dune voie veineuse périphérique AG selon choix du patient si pas de contre indications

19 Installation : Décubitus latérale gauche Protection imperméable Pose dun cale-dents Rassurer le patient durant le déroulement : - respirer calmement -expliquer que la salive doit sécouler dans la bouche(ne doit pas avaler sa salive+++) -éructation normale

20 Intérêts : 1) Diagnostic des lésions muqueuses a) Œsophage -complications du reflux gastro-oesophagien (ex: ulcère œsophagien) -œsophagite mycosique -cancer b)Estomac -gastrite aigue -ulcère gastrique -ulcérations liées aux anti agrégants plaquettaires, AINS -cancer

21 C) Duodénum : -ulcère bulbaire 2) Mise en évidence de complications dhypertension portale : -varices oesophagiennes(visualisation des saignements) -varices gastriques localisées (cardia/grosse tubérosité) 3) Réalisation de biopsie dirigée : -diagnostic cancers -diagnostic gastrite à Hélicobacter Pyroli…

22 4) Réalisation de gestes thérapeutiques : -extraction dun corps étranger -mise en place de prothèse oesophagienne -injections sclérosantes : ulcère -ligatures des varices oesophagiennes par élastiques 5) Dans le cas dun bilan : -intervention cardiaque lourde -greffe -pathologie cancéreuse(complication oesophagite;métastase alcoolo- tabagique) -anémie 6) Dans le cadre du suivi : -post opératoire -dun traitement médicamenteux

23 Incidents : -agitation -éructations et nausées persistantes -mal de gorge persistant quelques jours Accidents : rares -pneumopathie dinhalation -troubles cardio-respiratoires -hémorragie/biopsie -perforation de lœsophage=urgence chirurgicale(douleur dorsale, état de choc, fièvre, emphysème sous cutané)

24 Surveillance et devenir : FC, PA, T°, EVA et sa localisation, vomissements, saignements Déperfusion et Repas après accord médical Reprise de traitement Si patient en ambulatoire, prévoir son retour à domicile(à la stricte condition dêtre accompagné) sauf : si cest une urgence et anesthésie générale/gestes spécifiques

25 Cest lassociation de lendoscopie et de léchographie Se fera sous anesthésie générale pour le tube digestif ht Intérêts : -visualisation cavités digestives(œsophage, estomac, duodénum, rectum) -étude paroi digestive -exploration du parenchyme pancréatique+++et structures péri digestives -diagnostic des maladies de la voie biliaire principale,extra hépatique et du pancréas(calculs)

26 Préparation :Celle de la fibroscopie oeso-gastro- duodénale Contre-indication : Sténose Indications : pathologie de la voie biliaire principale : - dobstacle voie biliaire principale(lithiase, tumeur, cholangite) - dobstacle ampoule de Vater : ampouliome -recherche de micro-lithiase vésiculaire(détection des lithiases<2mm) -bilan des pancréatites Cancers digestifs : pancréas, œsophage, cardia, estomac, duodénum

27 Principe : Cest un examen endoscopique et radiologique visualisant les voies biliaires et les voies pancréatiques par injection dun produit de contraste réalisée à laide dun cathéter, mis en place dans ces canaux au cours de la fibroscopie duodénale La durée est de 45 minutes. Intérêts : -sphinctérectomie oddienne -pour extraction de lithiase du cholédoque -pour pose dune endoprothèse

28 Incidents : - pancréatite aigue(3/1000) --perforation duodénale(1/10 000) - Préparation : Celle de la préparation de la fibroscopie oéso- gastro-duodénale, avec en plus un bilan hépatique standard

29 Déroulement : - prémédication selon prescription -antibioprophylaxie -réalisation en salle de radiologie ou bloc opératoire/anesthésiste réanimateur présent -scope, FC, PA, FR,sat02, lunettes 02 -pose dune voie veineuse périphérique -installation en décubitus latérale gauche -anesthésie générale

30 Surveillance : -PA,FC,T°/heure pendant 3 h puis/3h pendant 12h -douleurs abdominales ou vomissements et fièvre (complication liée à une fuite de produit de contraste et ou de bile dans le péritoine) - dune complication majeure : la pancréatite(douleur intense épigastrique irradiant le dos, isolée ou accompagnée de vomissements -maintient vvp jusquà reprise de lalimentation. -dés que reprise de la boisson autorisée, faire boire+++ -alimentation repas léger si aucun geste, sinon le lendemain

31 Evaluer les conditions du retour à domicile(AG++et geste avec traitement+++): Modalité de transport et accompagnement Distance/hôpital Téléphone Le patient partira avec : -un suivi -un traitement ATB de prophylaxie -un bilan hépatique, amylase, hémostase à contrôler -lettre au médecin traitant et programmation dun rendez- vous pour un contrôle.

32 La cholangiographie intraveineuse (concurrencé par léchographie). visualisation vésicule et voie biliaire principale (canaux hépatiques et canal cholédoque) par injection IV dun produit opaque iodé éliminé par le foie et les voies biliaires. par voie transhépatique(produit injecté par médecin à travers la paroi abdominale à laide dune aiguille).

33 Définition : Procédé dimagerie(1980) fondé sur la réaction des atomes dhydrogène excités par un champ magnétique intense. Préparation : à jeun et enlever tout élément métallique personnel(bijou, montre, épingles…) Contre indications : patient porteur dun stimulateur cardiaque, de prothèse métallique et la claustrophobie. Indications : tumeur du foie;Métastases hépatiques Déroulement : allongé dans un cylindre métallique, prise de clichés selon 2 modes appelés T1-T2. Un produit de contraste améliore le sensibilité de cet examen. (images 3D)

34 Seffectue en salle de cathétérisme,sous anesthésie locale. Cet examen invasif consiste à monter un cathéter dans lartère fémorale jusquau tronc coeliaque puis à injecter un produit de contraste iodé qui opacifie la voie artérielle dabord, veineuse ensuite lors du retour sanguin par la veine porte. Des clichés radiographiques sont réalisés. Cet examen indiqué avant la transplantation hépatique (il précise anatomique de la vascularisation artérielle du foie).

35 Rôle infirmier : Sassurer que le patient a eu les examens suivants: -groupe sanguin rhésus et RAI à jour -hémostase(TP,TCA, INR) -dosage de la créatinine et de lurée -ECG Depuis la veille : au soir de lexamen, le patient doit être à jeun. (AVK, aspirine) sont arrêtés au moins 48heures AVANT(sur prescription médicale,relais HBPM). patient ALITE STRICT avec un petit sac de sable posé sur laine durant 12 à24h (prévention dun hématome)

36 La surveillance IDE portera sur : Le dépistage des signes hémorragiques Le dépistage et la prévention dune complication rénale Le dépistage déventuels troubles du rythme Le dépistage de réaction allergique Le dépistage de signes infectieux

37 Principe : 30 minutes après injection IV dun produit isotopique (traceur radio actif), visualisation et radiographie du foie, de la vésicule et des voies biliaires. Le produit isotopique est capté par lhépatocyte et excrété par la voie biliaire. Préparation : aucune Précautions : ne pas pratiquer chez la femme enceinte/arrêt allaitement 24.48h.Eviter contact avec jeune enfant durant la journée.Premières urines éliminées au centre de RX. -après examen, reprise de la boisson en quantité importante

38 Définition :Cest un examen permettant lanalyse du PH dans lœsophage Méthode : patient à jeun, aucune préparation Une petite sonde analysant le PH est introduite par le nez, son extrémité étant placée à 2 cm au-dessus du cardia.(24h) Intérêt : Examen utile pour le diagnostic de reflux gastro-oesophagien acide.


Télécharger ppt "I. Les examens radiologiques 1) LASP 2) Le TOGD II. Léchographie abdominale III. Le scanner abdominal IV. Les endoscopies 1) Les Généralités sur les endoscopies."

Présentations similaires


Annonces Google