La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Dr Mathurin TEJIOKEM Pr Albert Faye Pour le Groupe ANRS PEDIACAM Impact des multithérapies antirétrovirales précoces et du Programme Élargi de Vaccination.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Dr Mathurin TEJIOKEM Pr Albert Faye Pour le Groupe ANRS PEDIACAM Impact des multithérapies antirétrovirales précoces et du Programme Élargi de Vaccination."— Transcription de la présentation:

1 1 Dr Mathurin TEJIOKEM Pr Albert Faye Pour le Groupe ANRS PEDIACAM Impact des multithérapies antirétrovirales précoces et du Programme Élargi de Vaccination (PEV), sur lévolution et la prise en charge des nourrissons infectés par le VIH-1 au Cameroun ANRS & PEDIACAM

2 Objectifs 1)Évaluer la faisabilité des traitements ARV administrés précocement aux nourrissons infectés par le VIH dans le contexte camerounais 2) Évaluer la réponse des nourrissons infectés par le VIH aux vaccins du PEV

3 Nourrissons (NRS) suivis depuis la naissance NRS VIH+ Groupe 1i NRS VIH- Groupe 1ni NRS VIH- Groupe 2ni Groupe 1 : mères VIH+Groupe 2 : mères VIH- Diagnostic précoce VIH (6 s) Diagnostic VIH < 7 mois NRS VIH+ Groupe 3i Tt ARV précoce proposé à tous les NRS VIH+ Suivi de tous les groupes 2 ans (PEDIACAM I) 5 ans (PEDIACAM II) Suivi 14 semaines PHASE 1 PHASE 2 Description de létude ANRS-PEDIACAM VIH- apparié à VIH+ 1ni/2ni appariés à 1i

4 Prévalence du VIH chez la femme enceinte par région au Cameroun. Source : SSS/CNLS site Pediacam (Douala) 2 sites Pediacam (Yaounde)

5 Prévalence du VIH chez les femmes enceintes dans Pediacam et taux de transmission mère-enfant ( ) - Accouchements : Mères VIH+ : Prévalence du VIH : 7,4% IC 95% [7,0-7,7] YAOUNDE HCY - Accouchements : ,7% IC 95% [9,1 - 10,3] YAOUNDE CHE - Accouchements : ,8% IC 95% [6,2 - 7,5] DOUALA HLD - Accouchements : ,6% IC 95% [5,2 - 6,1] Inclusion dans Pediacam Enfants nés de mères VIH+ : Maternités des sites Pediacam: (74,6%) - Autres sites : 499 (24,3%) - Domicile : 23 (1,1%) Taux de transmission 3,6% IC95% [2,8-4,6] Test VIH réalisé N=1836

6 Enfants nés de mères VIH+ (n=1587) Vus à la 1ère visite 1431 (89,7%) Non retour à la 1 ère visite N=156 Test non fait N=8 Test VIH réalisé 1423 Retrait des résultats 1351 Résultat test VIH non retiré N=72 Processus complet de dépistage 1331 (84 %) Processus incomplet de dépistage 256 (16 %) Retrait résultat > 6 mois N=20 Cascade de diagnostic précoce de linfection VIH chez les nourrissons 5% 0,5% 1,5% 10% Tejiokem et al. Plos One, 2011

7 Analyse multivariée Total = 1285Processus incomplet ORa [IC à 95%]p Diagnostic tardif de linfection VIH chez la mère (dernier 3 mois de grossesse) 1,8 (1,1 - 2,9)0,01 Absence de prophylaxie TME2,4 (1,4 - 4,3)0,002 Accouchement par césarienne durgence2,5 (1,5 - 4,3)0,001 Facteurs associés au processus incomplet de dépistage VIH Site clinique Niveau détudes de la mère Communication du statut VIH entre partenaires Existence dun réfrigérateur fonctionnel Nombre de visite prénatale Terme de la grossesse Poids de lenfant à la naissance Etat clinique de lenfant la naissance

8 8 Intervention optimale = Initiation traitement ARV : 1)Pour les enfants inclus dans la première semaine de naissance -ARV commencé 16 semaines de vie -+ si symptomatique, commencé 3 semaines après diagnostic 2)Pour les enfants inclus au diagnostic < 6 mois -ARV commencé rapidement 6 mois de vie -+ si symptomatique, commencé 3 semaines après diagnostic Evaluation du processus de prise en charge thérapeutique Critères doptimalité

9 56 enfants non allaités inclus à la naissance 3 non traités - 1 refus de suivi phase II (déménagement) - 1 refus dART - 1 décès à 14 sem symp > 13 ARV > 16 sem * < 38 ARV < 16 sem * - médiane 21 sem (IQ : 18-21); range : diagnostics > 17 sem - Médiane : 13.1 (IQ : 10,7-15,6) ; range : 2,7 – non sympto - 2 sympto traités < 21 jours - 1 sympto traités > 21 jours 2 décès avant la date dintervention (8 sem et 10 sem) 54 enfants concernés 5,6% 24.0% 70.4% Optimal : 68.5% Traitement des nourrissons inclus à la naissance (non allaités) 3,6% * Age révolu (>16 sem = > 17sem)

10 12 inclus à la naissance et allaités 110 inclus au diagnostic < 6 mois, avec 1 an de recul 3 pas dARV - 1 refus de suivi phase II (déni de linfection) - 1 refus dARV - 1 décès à 3,6 semaines après diagnostic > 12 ARV > 6 mois < 99 ARV < 6 mois - Médiane : 32 s (IQ : 30,6-35,3) ; range: 30,4 – 37,8 - 4 allaités inclus à la naissance - 3 non sympto traités < 42 jours - 1 non symptom traité avec un délai de 24 sem - 8 inclus au diagnostic < 6 mois - Médiane : 19 s (IQ : 14,7-24) ; range : 7,1 – 29,7 - 7 allaités inclus à la naissance -7 non symptomatiques traités < 42 jours - 92 inclus au diagnostic < 6 mois - 30 non sympto traités 42 jours - 45 sympto traités 21 jours 8 décès avant la date dintervention ( délai par rapport au diagnostic : 1,4 sem ; range : 0,42 – 3 semaines) 114 enfants concernés 2.6% 10,5% 86.9% Optimal : 74,6% (85/114 ) 6,6% Traitement des nourrissons inclus au diagnostic

11 Initiation du traitement antirétroviral chez les enfants suivis depuis la naissance - comparaison France (EPF) et Cameroun (Pediacam) - EPF N = 44 PEDIACAM N=69 p Initiation du traitement Décédés avant traitement 2,3%4,3% 0.45 Non traités avant 1 an 6,8%4,3% Traités avant 1 an 90,9%87,0% Traités après 1 an 0,0%4,3% Age médian linitiation ARV < 1 an (mois)2.0 ( )3.5 ( )<0.01 Décédé sous traitement < 1 an 0,0%10,1% 0.03

12 Etat immuno-virologique à 1 ans chez les enfants infectés suivis depuis la naissance - comparaison France (EPF) et Cameroun (Pediacam) - EPF N = 44 PEDIACAM N=69 p Charge virale non mesurée à 1 an si vivant 18,6%14,3% 0.6 Si vivant et traités 20,0%17,0% 0.7 Charge virale mesurée à 1 an (N=32)N=44) Âge médian en mois au traitement 1,9 (0,8-3,2)3,3 (2,5-4,6) <0.01 < 400 cp/mL 86,7%63,6% cp/mL 3,3%29,6% > cp/mL 10,0%6,8% CD4 à 1 an mesurée (N=29)N=28) CD4 > 25% à 1 an 96,6%90,9% 0.35

13 Conclusion Taux de transmission mère-enfant dans Pediacam < au taux attendu au Cameroun – 3,6 % globalement – 0,9% chez les enfants de mères traitées par HAART +++ Programme daccès au diagnostic à 6 semaines de vie FAISABLE ET ACCEPTABLE – 16% seulement de processus incomplet – essentiellement liée à une prise charge tardive du VIH pendant la grossesse – non ou peu liée à des facteurs socio-économiques ou de divulgation du statut au VIH sein du couple Initiation du traitement précoce FAISABLE: 87% avant 1 an / 75% avant 5 mois Mais évolution à 1 an un peu moins favorable que dans EPF – Âge à linitiation des ARV plus tardif – % décès sous traitement plus élevé – CV à 1 an moins bien contrôlé

14 Remerciements Participants à létude (enfants et parents) Groupe PEDIACAM – ANRS MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Centre Pasteur du Cameroun -Mathurin Tejiokem -Anfumbom Kfutwah -Paul Alain Ngoupo - Félicité Owona -Pascaline Chedjou Centre Mère et Enfant / HCY - Georgette Guemkam - Patricia Mbida - Jean Audrey Ndongo -Francis Ateba Ndongo -Serge Talom Centre Hospitalier Essos -Gisèle Chewa - S. Tetang -Marie Louise Belinga - Suzanne Nguen Hôpital Laquintinie Douala -Ida Penda -Nicaise Makwet -Ngwa -Njene Assistance Publique Hôpitaux de Paris / EPF - Albert Faye - Stéphane Blanche - Catherine Dollfus Equipe VIH/IST - Unité INSERM U1018 (CESP) -Josiane Warszawski -Jérôme Le Chenadec Institut Pasteur de Paris - Françoise Barré-Sinoussi - Daniel Scott - Fred Tangy IPD - Laurence Baril ANRS-suivi du projet - Claire Reckacewicz - Géraldine Colin


Télécharger ppt "1 Dr Mathurin TEJIOKEM Pr Albert Faye Pour le Groupe ANRS PEDIACAM Impact des multithérapies antirétrovirales précoces et du Programme Élargi de Vaccination."

Présentations similaires


Annonces Google