La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une journée pour créer une intelligence collective … sur une question partagée mais non résolue Marc BENOIT Le point de vue du président du conseil scientifique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une journée pour créer une intelligence collective … sur une question partagée mais non résolue Marc BENOIT Le point de vue du président du conseil scientifique."— Transcription de la présentation:

1 Une journée pour créer une intelligence collective … sur une question partagée mais non résolue Marc BENOIT Le point de vue du président du conseil scientifique du comité de bassin Rhin-Meuse INRA Aster, Conseil scientifique du comité de bassin Rhin-Meuse

2 Photo dillustration Calons nos définitions Des molécules parfois identiques, des usages diversifiés et des utilisateurs multiples (particuliers, collectivités, agriculteurs) Produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques PESTICIDES BIOCIDES directive européenne 91/414/CEE : directive européenne 91/414/CEE : Protéger les végétaux contre tout organisme nuisible, assurer la conservation des végétaux, détruire les végétaux ou parties de végétaux indésirables HERBICIDE, INSECTICIDE, ACARICIDE, FONGICIDE, ANTI- LIMACES, RODONTICIDE … Produits phytosanitaires (sur cultures, parcs, jardins…) + INSECTICIDE, ACARICIDE, RODONTICIDE … dans les champs, vignes, vergers, maisons, bâtiments… Pesticides + DESINFECTANTS, ANTIBIOTIQUES…

3 Un sujet qui interroge depuis 15 ans une large communauté de recherche au sein de notre conseil scientifique CHIMIE analyse des molécules et de leurs métabolites dans les eauxAGRONOMIE efficacité des usages et impacts sur les ressources en eau ECOTOXICOLOGIE conséquences des molécules et de leurs résidus sur la vie des écosystèmes TOXICOLOGIE conséquences sur la santé humaine SOCIOLOGIE capacité de changement collectif de pratiques ECONOMIE coût-efficacité des changements de pratiques pour améliorer la qualité de leau HYDROLOGIE ET HYDROGEOLOGIE Vulnérabilité et réponse des ressources en eau

4 nL'usage du soufre remonte à la Grèce antique (1000 ans avant J.-C.) et l'arsenic est recommandé par Pline. nEn 1874, Zeidler synthétise le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane), dont Muller en 1939 établit les propriétés insecticides. Le DDT est commercialisé dès 1943 et ouvre la voie à la famille des organochlorés. Le DDT a dominé le marché des insecticides jusqu'au début des années nDes signaux dalarme précoces - Avant que Nature Meure; Jean DORST; Un printemps silencieux; Carolyn Carlson; 1962 Photo dillustration Une apparition récente dans lhistoire de lagriculture 30 glorieuses la crise couve

5 …Des molécules présentes dans les eaux de surfaces françaises … souvent anciennes nSur des parcelles lorraines drainées (INRA Aster Mirecourt): Ex : 0,7 µg/L de D, 23 ans après lARRÊT dusage Une présence dans les eaux qui dure très longtemps n Le temps long rythme la présence des pesticides dans les eaux. EAUX SOUTERRAINES … un milieu peu réactif EAUX SUPERFICIELLES … un milieu plus réactif… et pourtant Stockage des pesticides dans les sols, sédiments, etc.

6 Pesticides, de loutil « miracle » … … à la prise de conscience dune certaine réalité ! Utilisation des pesticides Prise de conscience de limpact Histoire des pesticides

7 nUne volonté affirmée de diminuer de moitié lusage des pesticides en France, dici : nUne difficulté à tenir les ambitions initiales n Comment corriger le rythme actuel ? Un enjeu des discussions de ce jour Photo dillustration Des apports qui restent à un haut niveau Suivi Ecophyto 2018

8 Complexité du problème PESTICIDES Des utilisateurs nombreux et diversifiés Une diversité de molécules et autant de comportements différents dans le milieu Diversité de pratiques dans le temps et lespace Des intérêts économiques Un suivi et une interprétation pratiques / milieu complexes Complexité territoriale forte Des acteurs avec des attentes diverses Des origines, sources et voies de transferts des polluants multiples Des interactions entre les différents compartiments Une complexité territoriale devenant de plus en plus forte

9 nUn rapport (2011) du Conseil Général du Développement Durable a calculé que les coûts externes de gestion « des pesticides diluées dans les flux annuels ruisselés dans les rivières ou écoulés des nappes à la mer, soit environ 74 tonnes par an : respectivement environ 48 tonnes par les rivières et 26 tonnes transférées des nappes à la mer » (calcul fait sur la base des concentrations moyennes du SEQ pour les eaux de surface). nLe coût de traitement de ces apports annuels de pesticides aux eaux de surface et côtières se situerait dans une fourchette de 4,4 à 14,8 milliards d'euros. nToujours selon le CGDD, si l'on voulait aussi dépolluer les nappes, il faudrait encore ajouter une somme comprise entre 32 et 105 milliards d'euros (dont seulement 7 milliards d'euros pour le respect de la directive eaux souterraines). Le coût de la dépollution des eaux : une charge élevée pour le futur de notre Collectivité

10 Cette journée = les Trois tiers Une réflexion régionale, des effets globaux 1/3 = vos questions, remarques, expériences 1/3 = les diagnostics de la situation présente 1/3 = les actions et expériences


Télécharger ppt "Une journée pour créer une intelligence collective … sur une question partagée mais non résolue Marc BENOIT Le point de vue du président du conseil scientifique."

Présentations similaires


Annonces Google