La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Usagers de drogues par voie IV Mise en place de programmes spécifiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Usagers de drogues par voie IV Mise en place de programmes spécifiques."— Transcription de la présentation:

1 Usagers de drogues par voie IV Mise en place de programmes spécifiques

2 Pourquoi (1) La propagation du VIH par le partage du matériel dinjection chez les consommateurs de drogues injectables figure parmi les plus explosives : on a vu les taux passer de 5% à 50% en un an dans de nombreuses populations dusagers de drogues IV.

3 Pourquoi (2) Les consommateurs de drogues injectables cumulent souvent des risques multiples : Partage du matériel dinjection Commerce du sexe Séjours en prison

4 Pourquoi (3) De nombreuses données montrent que les consommateurs de drogues injectables sont prêts à se protéger, à protéger leurs partenaires sexuels et la société dans son ensemble.

5 Pourquoi (4) Les mesures de réduction des risques : Accès à du matériel dinjection stérile Traitements de la dépendance (programmes de substitution, de réhabilitation) Activités de proximité dans la communauté Fourniture dune information adaptée à la prévention du VIH Sont les mesures les + efficaces et les + rentables pour prévenir une épidémie parmi les UDIV

6 Pourquoi (5) Plus les programmes de prévention sont mis en place rapidement, plus les mesures particulières sont efficaces et peu coûteuses

7 Pourquoi (6) Les problèmes et questions non résolus dans le domaine de lillégalité de la consommation de drogues et des programmes de réduction des risques peuvent éloigner les usagers de drogues injectables des services et/ou les mener à la prison et alimenter la propagation de lépidémie.

8 Quoi (1) Une couverture suffisante et un accès élargi (« bas seuil ») – y compris dans les prisons- à du matériel dinjection stérile pour sadapter aux schémas réels de la consommation de drogues.

9 Quoi (2) Un accès à des programmes de traitement de la toxicomanie de qualité et non contraignants, notamment les traitements de substitution (ex : méthadone, buprénorphine)

10 Quoi (3) Lélimination de la stigmatisation et de mesures coercitives telles que lenregistrement et le dépistage obligatoires du VIH.

11 Quoi (4) Lamélioration de laccès des UDIV aux services offrant : le traitement de la toxicomanie Le traitement des IST Le traitement de la maladie VIH/SIDA La tuberculose

12 Quoi (5) La formation des agents de santé pour quils soient plus à laise et travaillent efficacement avec les UDIV et les TS. La formation des personnels chargés de lapplication des lois en vue de réduire le harcèlement sur les lieux de prévention et de traitement destinés aux UD et aux TS.

13 Quoi (6) Encourager lutilisation correcte et systématique des préservatifs masculins et féminins. En garantir un approvisionnement régulier et financièrement abordable.

14 Quoi (7) Favoriser laccès des partenaires sexuels des UDIV à des services De prévention du VIH De prise en charge et de traitement antirétroviral Y compris la prophylaxie post-exposition.

15 Quoi (8) Créer des espaces virtuels (permanences tél) ou réels sûrs (centres daccueils) pour les consommateurs de drogues injectables qui recherchent des informations et/ou une orientation vers des services de prise en charge et de soutien.

16 Quoi (9) Élimination des obstacles juridiques à laccès aux services de prévention et de prise en charge. Exemples : lois et politiques qui interdisent ou empêchent : la distribution de matériel dinjection stérile Laccès aux traitements de substitution La réelle participation des UD à tous les niveaux de la planification et au soutien financier de leurs organisations

17 Quoi (10) Disponibilité et promotion active de la vaccination contre lhépatite B pour les consommateurs de drogues injectables et leurs partenaires sexuels.

18 Quoi (11) Services ciblés de santé reproductive et de prévention de la transmission mère-enfant axés sur les besoins des femmes UDIV et des femmes partenaires de consommateurs de drogues injectables.

19 Comment (1) Promouvoir des programmes de proximités ancrés dans la communauté et exécutés par les pairs

20 Comment (2) Promouvoir une couverture suffisante de toutes les mesures de réduction des risques, en particulier laccès à des aiguilles et seringues stériles et aux traitements de substitution.

21 Comment (3) Sassurer la participation et lengagement des autorités de contrôle des stupéfiants.

22 Sites utiles : groupe dauto-support dusagers de drogues. -OMS -UNAIDS -www.unodc.org/ -www.ihra.net/ -www.crisanet.org/


Télécharger ppt "Usagers de drogues par voie IV Mise en place de programmes spécifiques."

Présentations similaires


Annonces Google