La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Que dire au patient? Eholié Serge Paul Département de Dermatologie-Infectiologie UFR des Sciences Médicales, Abidjan.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Que dire au patient? Eholié Serge Paul Département de Dermatologie-Infectiologie UFR des Sciences Médicales, Abidjan."— Transcription de la présentation:

1 Que dire au patient? Eholié Serge Paul Département de Dermatologie-Infectiologie UFR des Sciences Médicales, Abidjan

2 Que dire au patient au Sud? Procréation Oralement Assistée?

3 Que disons-nous aux patients débutant le traitement antirétroviral ? Q:Docteur pourrais je avoir un jour un enfant? R:Oui si: -prise régulière du traitement antirétroviral -observance à 100% -amélioration de votre santé -Besoins réel denfant(s) Pays RLS moyenne dâge 32.5 ans - Age limite si PMA, femmes(43 ans), hommes (60-75 ans) - Dépistage et partage de linformation avec votre conjoint(e)

4

5 Dépistage du couple * Ouganda, Home Based Care Project/TASO 120 épouses de patients sous ART, 52 (43%) HIV+ 99% jamais testés; Were WA, JAIDS 2006 * USA (Caroline du Nord) Acute HIV infection (AHI) vs Established HIV infection (EHI) - Partenaires connus dépistés (AHI 52% vs EHI 32%, P=0.17) - Partenaires VIH+ (AHI 56% vs 70% EHI). Moore ZS, JAIDS 2009

6 Information partagée et dépistage du partenaire * Femmes VIH Homme VIH * Homme VIH Femme * Femmes VIH Homme VIH

7 Que disons nous au couple * F (35 ans), H (39 ans), couple sans enfant * Nécessité dun suivi en binôme avec un gynécologue (partage de linformation) * Avoir un réel désir denfants / homme – femme * plan de réduction du risque: rapports protégés, dépistage et traitement des IST; * Information sur les différentes techniques de PMA; * Pas de possibilité de grossesse avant 12 mois ARV

8 Une année plus tard le couple revient -Succès clinique -succès immunologique(CD4>350/ml) -succès virologique?? (oui si CV disponible) Pays ressources limitées: CV hypothétique…

9 Dr Pouvons nous faire un enfant? Sommes nous éligibles pour lAMP?

10 Critères déligibilité à lAMP (recommandations Françaises) * Couples mariés attestant dune vie commune de plus de 2 ans; * Age de la femme < 43 ans; * Fertilité de lhomme et de la femme nécessaire; * Absence de pathologies graves et évolutives; * CD4 > 200/ml à deux bilans espacés dau moins 3 mois et dans les 6 mois précédant lAMP; * Charge virale indétectable et stable dans les 6 mois précédant lAMP chez un patient sous ARV; * Obligation de déclarer son statut sérologique au gynécologue; * Bilan infectieux préalable complet: Syphilis, Chlamydiae trachomatis, VIH, VHC, VHB, SR rubéole, toxoplasmose.

11 Q:Dr pouvons-nous vraiment faire un enfant? * Charge virale non disponible ou à votre charge; * Tous les examens en dehors des CD4 non pris en charge par le programme; * AMP dans certaines situations pratiquée uniquement dans le privé (minimum 3000 euros).

12 Finalement tous les examens sont réalisés

13 Femme infectée VIH et partenaire séronégatif * Plus aisée à réaliser; * Bilans initiaux identiques; * En labsence de stérilité, insémination pour éviter le risque de contamination pour lhomme; * Utilisation de spermatozoïdes préparés à partir dun éjaculat recueilli le jour même car lavage du sperme pas nécessaire;

14

15 Homme infecté VIH et partenaire séronégatif * Bilan de fertilité chez lhomme: spermogramme, spermocultures afin déviter labsence dinfection bactériennes et la qualité du sperme; * Recueil du sperme et « lavage » du sperme puis recueil des spermatozoïdes validés virologiquement; * Absence danomalies chez les deux partenaires; - insémination intra-utérine (succès 15% par cycles) - possibilité de répéter les cycles tous les mois jusquà un maximum de 6 cycles;

16 Couples séropositifs * Couples habitués à strictement protéger leurs rapports; * Insémination avec un sperme traité et virologiquement contrôlé; * Indications et limites, fonction des bilans de fertilité masculin et féminin, des bilans infectieux.

17 Cinq années plus tard (F [40 ans], H [44 ans] Dr: * Nous avons essayé votre (s) technique (s), depuis cinq ans, elle (s) ne marche (ent) pas * Nous sommes épuisés financièrement; * Nous ne sommes pas loin de lâge limite; * Nous avons appris que lorsque la charge virale est indétectable comme dans notre cas lon peut avoir des rapports sexuels non protégés sans risque de contamination; * Pouvez vous le permettre pour notre désir denfant?

18 Sexual Transmission of HIV according to viral load and antiretroviral therapy Attia S, AIDS 2009 Sans ARV * Globalement: 5.64 (95% CI )/100 PY * CV < 400 copies/ml: 0.16 (95% CI )/100PY * CV > copies/ml: 9.03 (95% CI ) 100 PY Avec ARV Réduction de 92%: 0.46 vs 5.64/100PY Données compatibles pour une transmission pour 79 PY suivi Une transmission/7900 actes sexuels (nombre moyen de contacts de 100)

19 Our study supports the WHOs view that at present there is insufficient evidence to formulate guidance ont the role of ART in HIV prevention, both at the level of the individual and the population We found no direct evidence that, as stated by the Swiss Federal AIDS comission, ……

20 Que dire au couple? La vérité, rien que la vérité!!!! 1)Le risque zéro nexiste pas; 2)Besoin dune charge virale avant chaque rapport!!! 3)Pas de données suffisantes sur la prophylaxie pré- exposition; 4) Prophylaxie post exposition pas vraiment pratique; 5)Soutien dans leur quête et leur désir denfant. Notre rôle est daider pas de juger 6)Partenaires seuls maitres de leur décision;

21 Merci de votre attention

22

23 Préalables Etre en couple Désir de sexualité Avoir un réel désir denfants / homme – femme Avoir le besoin denfants Exemple : Mari avec 2 enfants Femme avec 2 enfants Age 43 ans pour la femme Age < 45 ans pour lhomme

24 Préalables Etre sous ARV en succès immunologique CV accessible dans le contexte Consentement pour partage de linformation avec un gynécologue Présentation des différentes méthodes de fécondation Rapports non protégés - Ne pas déconseiller au patient de le faire - Ne pas lencourager


Télécharger ppt "Que dire au patient? Eholié Serge Paul Département de Dermatologie-Infectiologie UFR des Sciences Médicales, Abidjan."

Présentations similaires


Annonces Google