La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

9:30am Programme dimplantation de diagnostic des infections opportunistes au laboratoire de lHôpital John Fitzgerald Kennedy Monrovia, Liberia Dr. JM Chapplain.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "9:30am Programme dimplantation de diagnostic des infections opportunistes au laboratoire de lHôpital John Fitzgerald Kennedy Monrovia, Liberia Dr. JM Chapplain."— Transcription de la présentation:

1 9:30am Programme dimplantation de diagnostic des infections opportunistes au laboratoire de lHôpital John Fitzgerald Kennedy Monrovia, Liberia Dr. JM Chapplain (Rennes) Dr T. Ouassa (Abidjan) Pr Y.Yazdanpanah (Paris, Bichat) Dr. A. Borbor (Monrovia) Mr. P. Mendiharat (Esther)

2 Liberia Population : 4 millions dhabitants Guerre civile : Prévalence VIH (2008) = 1,5% –Monrovia = 2,5%

3 Partenariat Hospitalier en 2009 Liberia : –John Fitzgerald Kennedy (JFK) : hopital universitaire de référence, 2000 patients suivis –Redemption :hôpital communautaire, 1400 patients suivis France : –Tourcoing puis Paris, Bichat –Rennes Ghana : –Khumasi Hospital Côte dIvoire: –Abidjan: Treichville et CeDReS Objectifs Diminuer lincidence des perdus de vue Améliorer la prise en charge médicale des enfants infectés par le VIH Améliorer le diagnostic et le traitement des infections opportunistes

4 Centre de traitement ambulatoire de JFK File active de près de 2000 patients Ouvert deux jours par semaine puis trois : de 40 à 80 patients par journée –2 consultants –2 infirmières –Membres dune association de patients Dispensation des ARV (AZT, 3TC, D4T(30), TDF,ABC, EFV et NVP, LPV) Prélèvements biologiques réalisés au laboratoire (attenant au centre de traitement en dehors de la tuberculose) Prise en charge gratuite pour le VIH

5 Justification de lintervention sur le diagnostic des infections opportunistes Patients au stade tardif de linfection –Cohorte nationale : 50% des patients débutant un suivi ont moins de 200 CD4; 70% moins de 350 Nombreuses infections opportunistes : –47% des patients présentent un stade OMS 3/4 à leur première visite Pas ou peu de documentation microbiologique : –Candidose orale, tuberculose pulmonaire Approche thérapeutique par algorithme NACP Cohort Study 2011

6 Le laboratoire de JFK Une responsable biologiste en retraite de ses activités OMS Locaux vétustes Source de financement (paiement des actes par le patient) Maintenance aléatoire –Arrêt fréquents des analyses –Réalisation de biochimie, dhématologie, recherche de paludisme, pas de culture bactériologique, CD4, pas de charge virale VIH Provision de réactifs suffisante pour la biologie courante

7 Objectifs du partenariat Dans un premier temps : le laboratoire Bactériologie : –Coloration Gram et Giemsa –Culture bactériologie –Analyse macroscopique et microscopique des prélèvements urine, selles, LCR, hémoculture, autres liquides biologiques… –Identification des bactéries –Réalisation dantibiogramme Parasitologie : –Examen de selles avant et après concentration –Reconnaître Cryptosporidia et Microsporidia dans les selles –Détection de Cryptocoque dans le LCR Dans un deuxième temps : les services cliniques Formation des cliniciens au diagnostic et à la prescription

8 Actions Mission de compagnonnage dun biologiste du CeDReS dAbidjan (Dr Ouassa) Stage de 3 semaines au CeDReS dune technicienne de laboratoire de JFK Définition dun plan de développement du laboratoire Achat de réactifs et de consommables en microbiologie en relation avec le contenu du stage de la technicienne

9 Résultats Stage de formation (Juillet 2011) Commande de réactifs (Août 2011) –Recherche dun fournisseur –Commande (avec validation administrative) –Livraison (Décembre 2011) Mise au norme (a minima) dune pièce du laboratoire (cultures) Mise en place de culture bactériologique (avril 2012) –En un mois 7 échantillons reçus (4 LCR, 2 liquide pleural, une ponction dascite) Actuellement plus dexamen réalisé –Technicienne moins disponible –Réactifs périmés –Peu ou pas déchantillons adressés par les services cliniques

10 Causes Pas de biologiste expérimenté –Technicien de laboratoire peu valorisé Volonté administrative mais peu relayée par les cliniciens –La rénovation du laboratoire fait partie du projet de létablissement mais de fait non prioritaire (/aux services cliniques) Habitude des cliniciens (depuis plus de 20 ans) –Manque de confiance dans le laboratoire –Traitement empirique définit par algorithme Maintenance difficile Provision de réactifs pour la microbiologie aléatoires

11 Perspectives Action combinée clinicien et laboratoire Formation (encore et toujours) –Expérience de la pratique –Biologiste confirmé (responsable) Intérêt majeur de la coopération Sud-Sud Intérêt dorienter le partenariat vers le diagnostic de la tuberculose –Fréquence de la co-infection –Structure déjà en place –Laboratoire déjà fonctionnel (BAAR mais pas de culture)


Télécharger ppt "9:30am Programme dimplantation de diagnostic des infections opportunistes au laboratoire de lHôpital John Fitzgerald Kennedy Monrovia, Liberia Dr. JM Chapplain."

Présentations similaires


Annonces Google