La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Après cancer du sein: comment soulager les symptômes climatériques spontanés ou induits par les traitements ? David Elia- Paris David Elia- Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Après cancer du sein: comment soulager les symptômes climatériques spontanés ou induits par les traitements ? David Elia- Paris David Elia- Paris."— Transcription de la présentation:

1 Après cancer du sein: comment soulager les symptômes climatériques spontanés ou induits par les traitements ? David Elia- Paris David Elia- Paris

2 LA CARENCE ESTROGENIQUE Cest la double « PUNITION »imméritée Le diagnostic de cancer du sein est le plus souvent le pourvoyeur dune carence estrogénique sans grand espoir de retour : par arrêt dun THS en cours par arrêt dun THS en cours par les effets souvent définitifs dune chimiothérapie avant la ménopause par les effets souvent définitifs dune chimiothérapie avant la ménopause en raison de lhormonothérapie adjuvante (tamoxifène, anti aromatase,LHRH) en raison de lhormonothérapie adjuvante (tamoxifène, anti aromatase,LHRH) par décision dune ovariectomie). par décision dune ovariectomie). Les femmes ayant eu un cancer du sein ont un risque 5 à 6 fois supérieur aux autres femmes de ressentir des symptômes gênants de carence estrogénique. Et ceci dautant plus quelles sont jeunes. Les femmes ayant eu un cancer du sein ont un risque 5 à 6 fois supérieur aux autres femmes de ressentir des symptômes gênants de carence estrogénique. Et ceci dautant plus quelles sont jeunes. Loprinzi CL, Barton D,Estrogen deficiency: In search of symptom control and sexuality.Loprinzi CLBarton D J Natl Cancer Inst Jul 21. Harris PF, and al. Prevalence and treatment of menopausal symp toms among breast cancer survivors. J Pain Symptom Manage 2002; 23: ;92(13):1028-9

3 CANCER DU SEIN DES JEUNES FEMMES il interfère souvent de façon menaçante sur sa fécondité il interfère souvent de façon menaçante sur sa fécondité il déstructure encore plus violemment chez elle limage érotique du corps, il déstructure encore plus violemment chez elle limage érotique du corps, Le cancer de la femme jeune, situation de moins en moins exceptionnelle (7à 10%) est particulièrement délétère à la sexualité Il induit souvent une carence estrogénique profonde vécue comme une énorme injustice a cet age

4 Attente des femmes 48%71%36%28% ANAES2000

5 LE THS ? Il est en principe contre indiqué et dans la consultation de tous les jours; cette contre indication sera effectivement le plus souvent respectée. A discuter entre autres les cas despèce:les mastectomies bilatérales,les syndromes climatériques « invivables », les cancers de bon pronostic après un certain délai de guérison…

6 LES HORMONOTHERAPIE ADJUVANTES Ces procédures sont le plus souvent mises en place pour 5 ans minimum. Ce sont le plus souvent soit le tamoxifène soit les inhibiteurs de laromatase. Les IA daction anti estrogénique plus puissante que celle du tamoxiféne induisent des symptômes de carence estrogénique plus profonds. Ces procédures sont le plus souvent mises en place pour 5 ans minimum. Ce sont le plus souvent soit le tamoxifène soit les inhibiteurs de laromatase. Les IA daction anti estrogénique plus puissante que celle du tamoxiféne induisent des symptômes de carence estrogénique plus profonds. Ce sont les bouffées de chaleur,les arthralgies,la sécheresse vaginale, la dyspareunie et la baisse de libido qui dominent ici. Ce sont les bouffées de chaleur,les arthralgies,la sécheresse vaginale, la dyspareunie et la baisse de libido qui dominent ici. Singer Kaplan, H. (1992). A neglected issue: the sexual side effects of current treatments for breast cancer: Journal of Sex and Marital Therapy, 18 (1): 3-19.

7 LES HORMONOTHERAPIE ADJUVANTES ET LA SEXUALITE ATAC (Arimidex ou Tamoxiféne seul, ou en combinaison) ATAC (Arimidex ou Tamoxiféne seul, ou en combinaison) 1021 femmes ont toutes subi le traitement de départ: (chirurgie+/radiothérapie+/chimiothérapie) 1021 femmes ont toutes subi le traitement de départ: (chirurgie+/radiothérapie+/chimiothérapie) Elles reçoivent pendant 5 ans de traitement :anastrozole(n=335) ou tamoxiféne(n=347) ou une combinaison(n=339) ou les deux. Elles reçoivent pendant 5 ans de traitement :anastrozole(n=335) ou tamoxiféne(n=347) ou une combinaison(n=339) ou les deux. Échelles de qualité de vie: Functional Assessment of Cancer Therapy-Breast (FACT-B) + l Endocrine Subscale (ES) à linclusion puis tous les 6 mois. Échelles de qualité de vie: Functional Assessment of Cancer Therapy-Breast (FACT-B) + l Endocrine Subscale (ES) à linclusion puis tous les 6 mois. Cella DCella D, Fallowfield L, Barker P, Cuzick J, Locker G, Howell A; On behalf of the ATAC Trialistsa9 GroupFallowfield LBarker PCuzick JLocker GHowell AOn behalf of the ATAC Trialistsa9 Group Quality of Life of Postmenopausal Women in the ATAC ("Arimidex", Tamoxifen, Alone or in Combination) Trial after Completion of 5 years' Adjuvant Treatment for Early Breast Cancer. Breast Cancer Res Treat Dec;100(3): Epub 2006 Jun 21 Résultats Résultats : les femmes anastrozole ont moins de suées,moins de pertes vaginales mais plus de sécheresse vaginale (18.5% vs. 9.1%,plus de dyspareunies (17.3% vs. 8.1%) et une libido plus diminuée(34.0% vs. 26.1)

8 ATAC: pre-specified adverse events 68 months median follow-up Tamox 40.9 Tamox Arim 35.7 Arim Hot flushes Vaginal bleeding Vaginal discharge Endometrial cancer Ischemic cerebrovascular Venous thromboembolic Joint symptoms Fractures*Hysterectomy p-value < p-value <0.0001<0.0001< <0.0001<0.0001< ATAC Trialists Group, Lancet 2005; 365: 60 – 62 * Patients with > 1 fracture occurring before recurrence, including patients no longer on treatment.

9 BIG 1-98 targeted adverse events 51 months median follow-up Coates et al. JCO; 25 (5) Feb Hot flushes Vaginal bleeding Night sweats Thromboembolic events Arthralgia (joint symptoms) Myalgia (muscle symptoms) CVA / TIA CardiacFractureHypercholesterolaemia Letrozole Primary Core Analysis (%) Tamoxifen CVA=cardiovascular accident; TIA=transient ischaemic attack P value <0.001< <0.001 < * 0.48*<0.001<0.001 * Fishers exact p<0.001 for incidence of grade 3 to 5 cardiac event

10 SOULAGER LES ARTHRALGIES Massages sous eau chaude Massages sous eau chaude Bis Phosphonates Bis Phosphonates Corticoïdes Corticoïdes Stretching Stretching Psychothérapie avec stratégies de relaxation Psychothérapie avec stratégies de relaxation Infiltrations locales Infiltrations locales Prise de lantiromatase le soir (pic plasmatique maxi la nuit)?? Prise de lantiromatase le soir (pic plasmatique maxi la nuit)?? Changer de molécule dI.A Changer de molécule dI.A Relais par le tamoxifène Relais par le tamoxifène Arrêter lhormonothérapie adjuvante Arrêter lhormonothérapie adjuvante

11 ARTHRALGIES/TRAITEMENTS THORNE C. C.URRENT ONCOLOGY,2007VOLUME 14, SUPPLEMENT 1

12 ATAC: pre-specified adverse events 68 months median follow-up T 40.9 T A 35.7 A Hot flushes Vaginal bleeding Vaginal discharge Endometrial cancer Ischemic cerebrovascular Venous thromboembolic Joint symptoms Fractures*Hysterectomy p-value < p-value <0.0001<0.0001< <0.0001<0.0001< ATAC Trialists Group, Lancet 2005; 365: 60 – 62 * Patients with > 1 fracture occurring before recurrence, including patients no longer on treatment.

13 BIG 1-98 targeted adverse events 51 months median follow-up Coates et al. JCO; 25 (5) Feb Hot flushes Vaginal bleeding Night sweats Thromboembolic events Arthralgia (joint symptoms) Myalgia (muscle symptoms) CVA / TIA CardiacFractureHypercholesterolaemia Letrozole Primary Core Analysis (%) Tamoxifen CVA=cardiovascular accident; TIA=transient ischaemic attack P value <0.001< <0.001 < * 0.48*<0.001<0.001 * Fishers exact p<0.001 for incidence of grade 3 to 5 cardiac event

14 TRAITER LES BDC ET LES SUEES Les bouffées et suées sont extrêmement délétères à la sexualité féminine en ce quelles entraînent souvent un sommeil de mauvaise qualité avec une asthénie secondaire. Gênantes aussi car elles font souvent naître limpression dêtre « toujours sales Lee THS est ici contre indiqué de principe Lee THS est ici contre indiqué de principe Tous les placebos entraînent une réduction de 20 à 30 % des bouffées de chaleur (intéressant!) Tous les placebos entraînent une réduction de 20 à 30 % des bouffées de chaleur (intéressant!) La clonidine démontre une efficacité supérieure de 15% au placebo. La clonidine démontre une efficacité supérieure de 15% au placebo. La vitamine E (800 UI par jour) donne sensiblement les mêmes résultats. La vitamine E (800 UI par jour) donne sensiblement les mêmes résultats. Goldberg RM, Loprinzi CL, OFallon JR, Veeder MM, Miser AW, Maillard JAet al. Transdermal clonidine for ameliorating tamoxifen-induced hot flashes. J Clin Oncol 1994; 12: Barton D, Loprinzi CL, Quella SK, Sloan JA, Veeder MH, Egner JR et al,Prospective evaluation of vitamin E for hot flashes in breast cancer survivors. J Clin Oncol 1998; 16:

15 TRAITER LES BDC ET LES SUEES La gabapentine,(Neurotin®),anticonvulsivant non barbiturique (à 900mg/j par jour) réduit de 50% la fréquence et la sévérité des bouffées de chaleur La gabapentine,(Neurotin®),anticonvulsivant non barbiturique (à 900mg/j par jour) réduit de 50% la fréquence et la sévérité des bouffées de chaleur Des succès ont également été rapportés pour des substances telles que la que beaucoup rangent parmi les placebos. (Abufène®) Des succès ont également été rapportés pour des substances telles que la bêta alanine que beaucoup rangent parmi les placebos. (Abufène®) Le véralipride (Agréal®) fut longtemps utilisé, mais en labsence détudes contrôlées, sa supériorité par rapport au placebo (20-30 %) est incertaine. Retiré du marché. De plus, une étude a démontré une augmentation des taux sanguins de DHEA et dE2, à prendre en considération dans ce contexte. Le véralipride (Agréal®) fut longtemps utilisé, mais en labsence détudes contrôlées, sa supériorité par rapport au placebo (20-30 %) est incertaine. Retiré du marché. De plus, une étude a démontré une augmentation des taux sanguins de DHEA et dE2, à prendre en considération dans ce contexte. Guttuso T, Kurlan R, Mc Dermont M, Kieburez K. Gabapentins effect on hot flashes in postmenopausal women: a randomized controlled trial. Obstet Gynecol 2003; 101: Pandya KJ, Thummala AR, Griggs JJ, Rosenblatt JD, Sahasraubudhe DM, Guttoso TJ et al. Pilot Study using gabapentin for tamoxifen-induced hot flashes in women with breast cancer. Breast Cancer Res Treat 2004; 83:87-9. David A, Don R, Tajchner G, Weissglas L. Veralipride: alternative antidopaminergic treatment for menopausal symptoms, Am J Obstet Gynecol 1988;158:

16 BDC ET ANTIDEPRESSEURS SSRI (Selective Serotonin Reuptake Inhibitor) La venlafaxine : une première étude montre que 37,5 mg/ j provoque une diminution de 50% des bouffées de chaleur dans létude de la Mayo Clinic.Une deuxième étude fixe à 75 mg/j la posologie la plus efficace. La venlafaxine : une première étude montre que 37,5 mg/ j provoque une diminution de 50% des bouffées de chaleur dans létude de la Mayo Clinic.Une deuxième étude fixe à 75 mg/j la posologie la plus efficace. La paroxétine 10 à 20 mg/j semble également efficace bien que son association avec le tamoxifène (interférence métabolique) puisse poser problème. La paroxétine 10 à 20 mg/j semble également efficace bien que son association avec le tamoxifène (interférence métabolique) puisse poser problème. La fluoxétine ne semble pas efficace. La fluoxétine ne semble pas efficace. La sertaline na pas deffet. La sertaline na pas deffet. Loprinzi CL, Risansky T, Fonseca R. Pilot evaluation of venlafaxine hydrochloride for the therapy of hot flashesin cancer survivors.J Clin Oncol 1998;16: Loprinzi CL, Krugler JW, Sloan JA, Mailliard JA, La Vasseur BI, Barton DLet al. Venlafaxine in the management of flashes in survivors of breast cancer: a randomised controlled trial. Lancet 2000; 356: Stearns V, Johnson MD, Rae JM, Morocho A, Novelli A, BHargava Pet al. Active Tamoxifene metabolite plasma concentration after coadministration of Tamoxifene and the selective serotonine reuptake inhibitor paroxetine. J Natl Cancer Inst 2003; 95: Loprinzi CL, Sloan JA, Perez EA, Quella SK, Srella PJ, Mailliard JAet al. Phase III evaluation of fluoxetine for treatment of hot flashes. J Clin Oncol 2002;20: Sertaline (Zoloft TM) for the treatment of hot flashes in women with early stage breast cancer taking tamoxifen. J Clin Oncol 2001; 20:397a (abstract 1583).

17 SECHERESSE VAGINALE,LIBIDO,DYSPAREUNIE Les spécialités locales avec ou sans estrogènes: Les spécialités locales avec ou sans estrogènes: Il convient de faire la part des risques et des avantages des traitements estrogéniques locaux. Il faut savoir prescrire ce THS en estimant -à la lecture de la littérature- que le sur risque serait alors de 5%. (Bachmann*) Il convient de faire la part des risques et des avantages des traitements estrogéniques locaux. Il faut savoir prescrire ce THS en estimant -à la lecture de la littérature- que le sur risque serait alors de 5%. (Bachmann*) Les estrogènes topiques se présentent sous différentes formes en France: gélules, crèmes…Toutes les spécialités bénéficient (Vidal 2007) de contre indications soit relatives soit absolues Les estrogènes topiques se présentent sous différentes formes en France: gélules, crèmes…Toutes les spécialités bénéficient (Vidal 2007) de contre indications soit relatives soit absolues Les lubrifiants doivent être largement prescrits. Les lubrifiants doivent être largement prescrits. Le Polycarbophile (Réplens®) peut rendre de bons services. Le Polycarbophile (Réplens®) peut rendre de bons services. Quant à la prescription dandrogènes elle serait logique bien que hasardeuse dans ce contexte afin de stimuler la libido des femmes concernées par une baisse du désir. Quant à la prescription dandrogènes elle serait logique bien que hasardeuse dans ce contexte afin de stimuler la libido des femmes concernées par une baisse du désir. * Bachmann G A, Nonhormonal alternatives for the management of early menopause in younger women with breast cancer.Bachmann G A J Natl Cancer Inst Monogr. 1994;(16):161-7

18 BDC et Isoflavones de soja Drapier-Faure E, Chantre Ph, Mares P. Effects of a standardized soy extract on hot flushes:a multicenter, double-blind, randomized, placebo- controlled study. Menopause 2002; 9: This P, De La Rochefordiere A, Clough K, Fourquet A, Magdalenat D, Breast cancer group of the Curie Institute. Phytoestrogens after breast cancer.Endocr Relat Cancer 2001; 8: % de diminution des BDC - 20,7 % -61,2 % (p=0.0095)

19 es extraits cytoplasmiques de pollen L L 2007 EXTRAITS CYTOPLASMIQUES DE POLLEN - EFFICACITE - TOLERANCE - SECURITE DEMPLOI

20 Procédé exclusif de fabrication breveté Formulation standardiséeCytoplasme Exine Tube germinal Intine Allergènes Extraction + purification du cytoplasme Extraction + purification du cytoplasme (partie active du grain de pollen), par le tube germinal, de sa coque rigide et étanche (exine et intine). Rejet de la fraction allergisante ECP es extraits cytoplasmiques de pollen L L

21 B B énéfices Diminution des bouffées de chaleur Femal, a herbal remedy made from Pollen extracts, reduces hot flushes and improves quality of life, in menopausal women.A randomized, Placebo controlled Study. Kaj Winther: MD, DMSCi, Dept. Biochem., Gentofte Hospital, University of Copenhagen DK-2900 Hellerup, Denmark. Christer Hedman: DMSCi, Medartis, Sahlgrenska Science Park, Gothenburg, Sweden. Eydbjörg Rein, Research Assistant Institute for Clinical Reasearch, Bredgade 12, 6000 Kolding, Denmark 57% de bouffées de chaleur en moins dans le groupe sous extraits cytoplasmiques de pollen après 2 mois ECP Les résultats sont significatifs dès les 2 premiers mois et les bénéfices progressent encore après 4 mois de cure.

22 tude clinique française E E ECP Elia D., MARES P.,GENESIS - N°135 - novembre 2008 – p12-15

23 Etude Clinique Méthodologie

24 Mares P., Elia D.,Genesis no novembre 2008 :12-15 Etude de 12 semaines ouverte et multicentrique; n =417 femmes SERELYS®-Complément alimentaire (extraits de pollens)

25 Etude Clinique Résultats EVA Amélioration significative des paramètres étudiés

26 ENFIN,LE « COACHING MEDICAL? » Létude de Patricia Ganz, non randomisée de 4 mois, décrit 72 femmes ayant eu un cancer du sein aux prises avec des symptômes climatériques sévères :Bouffées de chaleur et suées, Sécheresse vaginale, Impériosités urinaires avec fuites urinaires Létude de Patricia Ganz, non randomisée de 4 mois, décrit 72 femmes ayant eu un cancer du sein aux prises avec des symptômes climatériques sévères :Bouffées de chaleur et suées, Sécheresse vaginale, Impériosités urinaires avec fuites urinaires soit un « accompagnement spécifique » soit un suivi classique. soit un « accompagnement spécifique » soit un suivi classique. L« ACCOMPAGNEMENT » : L« ACCOMPAGNEMENT » : Par une infirmière (formée par un médecin de léquipe). Par une infirmière (formée par un médecin de léquipe). Se focalise sur le conseil, la prescription pharmaceutique alternative, linformation, la thérapie comportementale spécifique des trois symptômes de carence estrogénique. Se focalise sur le conseil, la prescription pharmaceutique alternative, linformation, la thérapie comportementale spécifique des trois symptômes de carence estrogénique. RESULATS: RESULATS: Le groupe « accompagnement » montre une amélioration significative de ses symptômes (p =.0004). Le groupe « accompagnement » montre une amélioration significative de ses symptômes (p =.0004). Et qui plus est, leur qualité de vie sexuelle est aussi améliorée (p =.04). Et qui plus est, leur qualité de vie sexuelle est aussi améliorée (p =.04). Cet essai démontre que la fatalité nest pas de mise dans ce contexte et que laccompagnement pharmacologique (alternatif) et psychologique de ces femmes peut diminuer leurs symptômes de carence estrogénique sans avoir recours aux estrogènes. Cet essai démontre que la fatalité nest pas de mise dans ce contexte et que laccompagnement pharmacologique (alternatif) et psychologique de ces femmes peut diminuer leurs symptômes de carence estrogénique sans avoir recours aux estrogènes. Patricia A. Ganz and Al., Managing Menopausal Symptoms in Breast Cancer Survivors: Results of a Randomized Controlled Trial, Journal of the National Cancer Institute, Vol. 92, No. 13, , July 5, 2000

27 En conclusions : La carence estrogénique gâche le plus souvent le quotidien des femmes ayant eu un cancer du sein La carence estrogénique gâche le plus souvent le quotidien des femmes ayant eu un cancer du sein Les femmes jeunes paient un très lourd tribus à cette carence Les femmes jeunes paient un très lourd tribus à cette carence Tous les aspects de la vie du quotidien sont atteints:sommeil,sexualité,douleurs chroniques.. Tous les aspects de la vie du quotidien sont atteints:sommeil,sexualité,douleurs chroniques.. Le THS, qui pourrait les soulager en 2 semaines, est le plus souvent non utilisable Le THS, qui pourrait les soulager en 2 semaines, est le plus souvent non utilisable Serelys® est une alternative intéressante dans ce contexte démuni Serelys® est une alternative intéressante dans ce contexte démuni Le « coaching psychologique » mérite certainement plus! Le « coaching psychologique » mérite certainement plus! Nous nous devons daméliorer par tous les moyens existant, leur vie par tous les moyens existant, même si…

28 es images presse de lindustrie pharmaceutique dans les années L L Merci ! Merci !


Télécharger ppt "Après cancer du sein: comment soulager les symptômes climatériques spontanés ou induits par les traitements ? David Elia- Paris David Elia- Paris."

Présentations similaires


Annonces Google