La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ONCOLOGIE TEP en MEDECINE NUCLEAIRE Cours DTS délectroradiologie médicale Année universitaire 2011-2012 Dr Philippe VIAU Médecine nucléaire CHU Nice, Hôpital.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ONCOLOGIE TEP en MEDECINE NUCLEAIRE Cours DTS délectroradiologie médicale Année universitaire 2011-2012 Dr Philippe VIAU Médecine nucléaire CHU Nice, Hôpital."— Transcription de la présentation:

1 ONCOLOGIE TEP en MEDECINE NUCLEAIRE Cours DTS délectroradiologie médicale Année universitaire Dr Philippe VIAU Médecine nucléaire CHU Nice, Hôpital de lArchet

2 APPLICATIONS EN ONCOLOGIE 1.But diagnostique ou de localisation: –Examen TEP au 18FDG –Lymphoscintigraphie : détection des ganglions sentinelles –Scintigraphie au pentétréotide-In 111 –Scintigraphie à la MIBG-I 123 –Scintigraphie osseuse : bilan dextension osseux 2.But thérapeutique: –Cancer thyroïdien : Iode 131 –Métastases osseuses: Quadramet ®, Metastron ® –Lymphomes: Zevalin ®

3 TEP : Tomographie par émission de positons - permet dobtenir des images du corps en coupes (tomos) - avec un traceur radioactif émetteur de positons PET (Scan) : abréviation anglaise de TEP positon emission tomography

4 Fluor 18: isotope radioactif –période courte: 110 minutes (environ 2h) –produit par un cyclotron – 18 F est un émetteur de positon β+ Une fois émis, le positon (β+) parcourt quelques millimètres dans les tissus, durant lesquels il perd toute son énergie cinétique keV Émission de positon BASES PHYSIQUES Quand le positon (β+ ) est pratiquement au repos, il interagit avec un électron (e-) du milieu, suivant une réaction dannihilation au cours de laquelle la masse des deux particules se transforme en 2 photons gamma de 511 keV, émis dans des directions opposées.

5 DETECTION: CAMERA TEP Détection en coïncidence Caméra : couronne de détection caméra TEP Couplage TDM : images de fusion (amélioration de la précision anatomique)

6 TEP AU 18FDG 18 FDG Scanner FUSION Image couplée TEP et tomodensitométrie

7 APPORT de la TDM 1. Carte de densité pour corriger latténuation des photons Sans correctionAvec correction

8 APPORT de la TDM 2. Précision du repérage anatomique (TDM = bonne résolution) Fixation du nodule surrénalien droit

9 APPORT de la TDM 3. Caractérisation des lésions (densité UH, taille, loco-régional) Nodule surrénalien droit TEP FDG: pas de fixation TDM: hypodensité < 10 UH < 4cm

10 3 axes et rendu 3D

11 Traceur actuel : le 18 FDG 2- [ 18 F] fluoro-2-désoxy-D-glucose Vecteur: analogue du glucose Marqueur: fluor 18 (bêta +, T=110 min) Liés par liaison covalente (synthèse chimique) Capté par la cellule, phosphorylé par une hexokinase Remplacement (substitution) du 2 ème groupement hydroxyle (OH) par un atome radioactif Blocage de la dégradation en fructose

12 MECANISME DE FIXATION Transporteur GLUT 1 [ 18 F] FDG [ 18 F] FDG-6P Accumulation de [ 18 F] FDG-6P Hexokinase Glc-6-Phosphate isomérase G-6-Phosphatse G-6-Phosphatase : Activité forte : foie, reins, intestins. Activité faible : cœur, cerveau. Blocage enzymatique

13 FDG Analogue du glucose Glucose

14 –prolifération anarchique de cellules malignes: peu ou pas différenciées métabolisme très augmenté perte des propriétés des cellules normales –extension: loco-régionale organes avoisinants à distance: par voie lymphatique : ganglions lymphatiques par voie sanguine : os, foie, poumons CANCERS PHYSIOPATHOLOGIE

15 Les cellules cancéreuses se multiplient sans cesse. Ces nombreuses multiplications nécessitent beaucoup dénergie = consommation anormalement élevée de glucose par rapport aux cellules normales. Cest grâce à cette consommation excessive de glucose que lon peut repérer le tissu cancéreux en TEP FDG. Intérêt de 18 FDG ? Attention: - Ceci nest pas valable pour toutes les tumeurs ! - Tous les tissus fixant le 18 FDG ne sont pas forcément des tumeurs !

16 CELLULE TUMORALE - Métabolisme glucidique - Surexpression de GLUT1 - Activité hexokinase Accumulation du 18FDG !

17 Intérêt dans le suivi thérapeutique

18 Masse résiduelle non fixante Masse résiduelle hypermétabolique

19 Quantification: le SUV du FDG Standard Uptake Value Quantification absolue par région dintérêt Activité injectée rapportée au poids (masse maigre, surf. corp.) SUV = A VOI (kBq/mL) A administrée (MBq) / Poids (kg) SUV = A VOI (kBq/mL) A administrée (MBq) / Poids (kg) Gluc plasma (mmol/L) 5.0 (mmol/L) x Correction selon la glycémie plasmatique VOI: volume dintérêt

20 DISTRIBUTION PHYSIOLOGIQUE Glucose = source dénergie utilisable par le cerveau très forte fixation physiologique dans le cerveau Cœur, vessie, reins, voies urinaires = fixation physiologique du glucose Repos, luminosité faible (examens neurologiques) Bonne hydratation, faire uriner juste avant lacquisition

21 EXAMEN NORMAL Coeur Cerveau Reins Vessie Fixations physiologiques au niveau: –cerveau –coeur –reins, voies urinaires et vessie (excrétion du radiotraceur)

22 Causes de Faux Positifs: –Graisse brune –Hyperfixations musculaires –Pathologies hypermétaboliques non tumorales Causes de Faux Négatifs: –Tumeurs à développement lent (pas dhypermétabolisme) –Tumeurs de petites tailles ( taille < 5-6 mm) –Certains types histologiques: ADK mucoïdes, carcinoïdes, bronchiolo-alvéolaires, prostate, thyroïde…

23 Lipolyse de stress de la graisse brune = importance de bien chauffer la salle de repos Intérêt éventuel dune prémédication par bétabloquant Fixation normale de la graisse brune

24 TEP AU 18FDG Fixation normale de la graisse brune Coupes transversales Hyperfixation graisse brune

25 TEP AU 18FDG - fixation des lésions inflammatoires et infectieuses (sarcoïdose, tuberculose, abcès…) Coupes transversales Hyperfixations pulmonaires infectieuses Faux positifs:

26 Accueil du patient Identité +++ Ordonnance médicale en précisant lindication et la date souhaitée Poids du patient +++ (pour commander ou préparer la dose)

27 Le produit qui sera injecté au patient, le [18F]-FDG, est préparé spécialement pour le rendez-vous et doit être injecté au patient à lheure fixée. Lexamen TEP étant lobjet dune forte demande, il est impératif de respecter lheure du rendez-vous. le numéro de téléphone du patient est demandé afin de confirmer le rendez-vous ou lavertir en cas de contretemps.

28 Premiers réflexes… - A jeun depuis au moins 6 heures? - Patient perfusé / Glucosé (G5%) ? - Heure prévue de linjection ? arrêt immédiat !

29 Diabétique ? Ce nest pas une contre-indication. Diabète doit être équilibré. Glycémie recommandée < 7mmol/L Pas dinsuline!!!

30 Rôle de linsuline Hormone hypoglycémiante Action: -Récepteurs de linsuline sur les cellules musculaires et adipeuses -Assimilation du glucose -Inhibe la production hépatique de glucose

31 Normal Patient non à jeûn, glycémie 0,92 g/L Exemple 1

32 Normal Patient non à jeûn, glycémie 1,32 g/L Fixations musculaires et des tissus adieux Exemple 2

33 Interrogatoire du médecin Recueil de renseignements cliniques complémentaires: -Histoire de la maladie -Antécédents (médicaux, chirurgicaux) -Symptômes actuels (douleur,…) -Traitement

34 Dates de début et de fin - de la *chimiothérapie* - de la *radiothérapie* - de la * chirurgie* Un délai de plusieurs semaines doit généralement être respecté entre la fin des traitements et la réalisation d'une TEP: - environ 2-3 semaines après chimiothérapie - 3 à 4 mois après radiothérapie (phénomènes inflammatoires) Ces traitements sont susceptibles de modifier la façon dont le 18FDG va se fixer sur une tumeur cancéreuse. Interrogatoire: le traitement

35 Exemple: influence du traitement Après chimiothérapie et administration de facteurs de croissance = activation de la moëlle osseuse Ex de lymphome

36 En raison de la radioactivité du produit injecté, les femmes doivent informer le médecin en cas de retard de règles, dune éventuelle grossesse ou dun allaitement. Le médecin prend alors la décision, en fonction de la situation de la patiente, de réaliser ou de reporter lexamen. Possibilité de réaliser un test sanguin (β HCG) Interrogatoire: le risque de grossesse

37 En deux temps. 1. Injection IV et repos : 1 heure 2. Acquisition des images: 25 minutes Déroulement de lexamen

38 1. Injection et repos Le patient est installé sur un lit et doit se reposer. Le médecin ou un technicien spécialement formé injecte dans une veine du bras ou dans une perfusion mise au préalable, une dose de [18F]-FDG diluée dans une solution salée. Posologie= 5 MBq / kg

39 Le patient reste au repos 1 heure. Ce temps permet au produit de bien se répartir dans lorganisme et dêtre capté par les tissus cancéreux.

40 Importance du délai injection/acquisition = toujours le même = reproductibilité de lexamen. Courbe de captation du FDG

41 Le patient doit se détendre au maximum. Il est installé au calme avec, si possible, une lumière douce. Il est parfois proposé un anxiolytique léger VALIUM ® 2,5 ou 5 mg Repos

42 Décontracter les muscles À partir de linjection du [18F]-FDG, toutes les activités qui peuvent stimuler les muscles sont à éviter. Il est ainsi déconseillé de lire, de parler ou de mâcher un chewing-gum car ces activités font travailler les muscles et donc augmentent leur consommation de glucose, ce qui risque de modifier les résultats de lexamen.

43 TEP AU 18FDG Fixation musculaire Hyperfixation des sterno-cleido-mastoïdiens

44 TEP AU 18FDG Fixation musculaire Coupes coronales Hyperfixation Sterno-cléido-mastoïdien Coupes transversales

45 Avant de sinstaller sur le lit dexamen de la machine TEP, le patient se rend aux toilettes. En effet, lhyperactivité intravésicale par lexcrétion urinaire du FDG peut gêner à linterprétation. Activité urinaire Il existe des protocoles avec LASILIX ® (diurétique de lanse) Diluer lactivité vésicale

46 Avant MictionPost Miction Tumeur mieux visible Exemple 1

47 Avant Miction Après Miction Exemple 2 Pas danomalie au niveau du rectum

48 Lors de lexamen, le patient est allongé sur un lit qui se déplace à lintérieur de lanneau de détecteurs. Seule une partie du corps se trouve à lintérieur de lappareil. De ce fait, la claustrophobie ressentie par certains patients est nettement atténuée. La TEP est silencieuse, contrairement à une IRM. 2. Acquisition des images

49 Lenregistrement des images dure de 20 à 40 minutes selon les machines et selon l'indication. A lArchet avec une caméra GE Discovery ST: - 3 min pour chaque " pas " de 15 cm - une acquisition classique de 8 pas dure 24 min - avec les derniers modèles : 13 min Ex: les mélanomes (corps entier) lexamen dure environ 40 min Durée

50 Après la TEP-FDG…

51 Effets indésirables ? Une TEP au [18F]-FDG ne provoque ni allergies, ni nausées, ni endormissement. Le patient peut conduire son véhicule et rentrer seul après lexamen… Sauf sil a eu une prémédication pour se détendre (Valium= myorelaxant + anxiolytique) Une collation est conseillée après lexamen pour rompre le jeûne observé durant la préparation. Irradiation pour 5MBq/kg de masse corporelle Dose efficace max 10 mSv, 80 mGy à la vessie, 10 mGy à lutérus

52 Élimination du traceur Il faut compter environ douze heures pour que la quasi totalité du produit radioactif ait disparu. 12h = 6 demi-vies du 18F Le contact étroit avec les jeunes enfants (< 3 ans) est à éviter, même si celui-ci ne comporte pas un risque significatif pour lenfant. Cela permet déviter une exposition inutile aux rayonnements.

53 Allaitement ? Les femmes qui allaitent doivent temporairement cesser de nourrir leur bébé au sein après linjection du [18F]-FDG. Précaution nécessaire afin déviter que la radioactivité du produit injecté ne se retrouve dans le lait et soit transmise à lenfant. Elles peuvent tirer leur lait avant que le produit soit injecté : le lait sera conservé au frais pour être utilisé ultérieurement. Pendant cette interruption, un lait de remplacement adapté à lâge de lenfant peut être donné au bébé. Lallaitement peut être repris dès le lendemain de lexamen.

54 INDICATIONS oncologiques de la TEP au 18 FDG de la TEP au 18 FDG

55 Pathologies pleuro-pulmonaires:Pathologies pleuro-pulmonaires: –Bilan de caractérisation dun nodule pulmonaire –Tumeur pulmonaire: Bilan d extension initial Évaluation après traitement: maladie résiduelle / récidive –Bilan dextension des mésothéliomes TEP AU 18FDG INDICATIONS

56 TEP AU 18FDG M. X présente une lésion pulmonaire gauche Coupes transversales Fixation isolée de la masse lobaire supérieure gauche

57 Fixation de la lésion pulmonaire et dune adénopathie médiastinale TEP AU 18FDG Bilan dextension: Mme MAR…, 53 ans présente une masse pulmonaire lobaire supérieure gauche.

58 Fixation pleurale droite TEP AU 18FDG Bilan initial: M. PIT…, 66 ans, présente un mésothéliome.

59 Fixation du nodule surrénalien droit TEP AU 18FDG Mme X a été opérée dun cancer pulmonaire en 2004: Suspicion de récidive.

60 TEP AU 18FDG Mme X présente une lésion pulmonaire et dimportantes douleurs osseuses Hyperfixations osseuses

61 Lymphome malins non Hodgkiniens et maladies de Hodgkin:Lymphome malins non Hodgkiniens et maladies de Hodgkin: –Bilan dextension initial –Bilan en cours de traitement –Bilan de fin de traitement –Recherche de récidive TEP AU 18FDG INDICATIONS

62 TEP AU 18FDG M. X, présente un lymphome Hyperfixation cervicale droite Hyperfixations hilaires bilatérales

63 TEP AU 18FDG Hyperfixation hilaire D Hyperfixation splénique M. X présente un lymphome

64 Traitement par Zévalin® TEP AU 18FDG Suivi post thérapeutique: M. ROZ…, 73 ans présente un lymphome malin non hodgkinien.

65 Pathologies digestives:Pathologies digestives: –Tumeur de lœsophage: Bilan d extension initial Évaluation après traitement –Tumeur du colon, rectum: Recherche de récidive devant une élévation de lACE TEP AU 18FDG INDICATIONS

66 TEP AU 18FDG Mme X présente une lésion du rectum: bilan dextension Hyperfixation du rectum Hyperfixation hépatique

67 TEP AU 18FDG Mme X a été opérée dune cancer du colon en 2003: Suivi post thérapeutique. Hyperfixation hépatique

68 Caractérisation de la réponse thérapeutique

69 Pathologies ORL:Pathologies ORL: –Bilan après radio-chimiothérapie –Recherche de récidive –Recherche de lésion primitive devant une adénopathie TEP AU 18FDG INDICATIONS

70 TEP AU 18FDG M. X présente une lésion ORL Hyperfixation de la base de langue

71 Pathologies gynécologiques:Pathologies gynécologiques: –Tumeurs des ovaires: Recherche de récidive devant une élévation du CA125 –Tumeur de lutérus: Bilan dextension pour les tumeurs étendues –Tumeurs du sein: Recherche de récidive devant une élévation du CA15 3 TEP AU 18FDG INDICATIONS

72 Adénopathies iliaques externe et interne gauches TEP AU 18FDG Suspicion de récidive: Mme TAS..., 77 ans, antécédent de néoplasie de lovaire, élévation récente du CA125.

73 Fixation de nodules de carcinose péritonéale TEP AU 18FDG Suspicion de récidive: Mme MAR..., 60 ans, traitée pour une néoplasie ovarienne, élévation récente CA125.

74 Pathologies cutanées:Pathologies cutanées: –Mélanome: Bilan dextension (en vue dun traitement chirurgical) pour N+ ou Breslow > 1 mm TEP AU 18FDG INDICATIONS

75 TEP AU 18FDG M. X présente un mélanome Nodules sous cutanés

76 Petit QUIZZ

77 Lipolyse de stress de la graisse brune = importance de bien chauffer la salle de repos Rechute du Lymphome ? NONOUI

78 Chimiothérapie + facteurs de croissance = réactivation de la moëlle osseuse Quel est cet examen ? Scintigraphie Osseuse? 18FDG Envahissement ostéomédullaire

79 Que reconnaissez vous? Muscles intercostaux (insuffisant respiratoire) Tumeur du LSD

80 Quelles sont les anomalies observées ? FoiePoumonPlèvreSurrénale

81 A bientôt ?


Télécharger ppt "ONCOLOGIE TEP en MEDECINE NUCLEAIRE Cours DTS délectroradiologie médicale Année universitaire 2011-2012 Dr Philippe VIAU Médecine nucléaire CHU Nice, Hôpital."

Présentations similaires


Annonces Google