La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anne charlotte scanner IRM Scintigraphie coronarographie II. Examens biologiques marina bilan lipidique enzyme cardiaque CRP BNP Surveillance du traitement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anne charlotte scanner IRM Scintigraphie coronarographie II. Examens biologiques marina bilan lipidique enzyme cardiaque CRP BNP Surveillance du traitement."— Transcription de la présentation:

1 anne charlotte scanner IRM Scintigraphie coronarographie II. Examens biologiques marina bilan lipidique enzyme cardiaque CRP BNP Surveillance du traitement anticoagulant TP, TCA III. Autres examens ECG alex 2. Epreuve deffort alex 2.

2 I. Les Imageries 1.Radiographie du cœur et du poumon ou « radio du thorax » 2.Echographie Doppler 3.Scanner 4.IRM 5.Scintigraphie 6.coronarographie

3 II. Examens biologiques 1.bilan lipidique 2.enzyme cardiaque 3.CRP 4.BNP 5.Surveillance du traitement anticoagulant TP, TCA III. Autres examens 1. ECG 2. Epreuve deffort 3. La mesure ambulatoire de la pression artérielle ou MAPA ou Holter tensionnel

4 Le scanner : Il sert à apporter des informations précieuses en cas de suspicion de déchirure de laorte dans le thorax. Il donne des informations spécifiques sur laorte thoracique et sur le péricarde (lenveloppe du cœur). Le scanner utilise les rayons x mais à une dose beaucoup plus faible que la radio. Lémetteur et le récepteur des rayons x sont situés sur un anneau qui tourne autour du patient. Les informations recueillies sont ensuite traitées par un puissant ordinateur, qui reconstitue les images en coupes de 1 à 10 mm dépaisseur.

5 Le patient est allongé sur le dos sur un lit dexamen, qui se déplace doucement à lintérieur du large anneau pendant que les images sont enregistrées (cela nécessite une parfaite et complète immobilité lors de la rotation du tube). Les médecins et techniciens se trouvent dans une salle adjacente, derrière une vitre. A laide dun micro, ils demandent, quand cela est nécessaire, darrêter de respirer (pendant 2 à 30 secondes). Ils observent et peuvent entendre le patient pendant tout lexamen.

6 LIRM (imagerie à résonance magnétique) : Cest une technique dimagerie très performante, indolore et sans danger, qui nutilise pas de rayons x. LIRM se fonde sur le principe de la résonance magnétique des protons du corps humain au sein dun champ électromagnétique, créé par un aimant géant en forme de tunnel au sein duquel le patient est placé. LIRM donne à la fois des informations sur lanatomie du cœur (taille dun infarctus, maladies du muscle cardiaque) et sur son fonctionnement (débit, oxygènation). Le patient est allongé sur le dos sur un lit dexamen, déplacé doucement à lintérieur dun cylindre pendant que les images sont enregistrées.

7 Lexamen est formellement contre-indiqué si le patient porte un stimulateur cardiaque implanté. Des bouchons doreille permettent de ne pas être gêné par les bruits (claquements) assez forts et répétés, émis par la machine. Il est inutile dêtre à jeun. Si le patient est claustrophobe, lexamen est déconseillé.

8 La scintigraphie : Elle renseigne sur le fonctionnement du muscle du cœur cest- à-dire sur la contractilité du myocarde et sur la qualité de sa perfusion (irrigation) par les coronaires. Le patient est placé sur une table dexamen. Une substance radioactive (du thallium généralement) est administré dans une veine. Elle se fixe sélectivement sur le cœur. Une fois que le marqueur a bien diffusé dans lorganisme, des enregistrements démission de la radioactivité sont réalisés. Une caméra à scintillation, plaçée au-dessus de la table dexamen, enregistre la radioactivité émise. Les informations sont présentées sous la forme dun document photographique.

9 Quelques précautions : lexamen est contre- indiqué chez la femme enceinte. Il est souvent nécessaire dêtre à jeun. Le cardiologue demande parfois larrêt de certains médicaments la veille de lexamen. Le thallium sélimine naturellement après quelques heures.

10 1. Radiographie du cœur et du poumon ou « radio du thorax » La radiographie est faite dans de multiples circonstances. Dans un contexte de dépistage, elle est pratiquée en l'absence de symptômes (médecine du travail par exemple). Avec un objectif diagnostique : elle est nécessaire en cas de signes pulmonaires (gêne respiratoire) ou cardiaques (douleur dans le thorax). But La radio du thorax permet de visualiser « par transparence », le coeur (forme et taille), les poumons et les os du thorax (côtes et clavicules). Deux clichés sont habituellement réalisés, l'un de face, l'autre de profil. Déroulement Habituellement, il faut rester debout le temps du cliché, bien inspirer à fond puis bloquer quelques secondes la respiration, quand cela est demandé. Le plus souvent, le cliché est aussitôt remis au patient. Précautions Il faut éviter de faire une radiographie du thorax en cas de grossesse. Dans certaines situations Lexamen dure 5 à 10 minutes, y compris le temps de se déshabiller et de se rhabiller.

11 2. Echographie Doppler Léchographie est une technique dexploration de lintérieur du cœur par des ultras sons. Le médecin place une sonde sur la poitrine du patient qui est torse nu et allongé sur le coté gauche. La sonde envoie un faisceau dultra son dans la zone à explorer. Selon la nature des tissus, ces ondes sont réfléchies avec plus ou moins de puissance. Ces échos sont analysés en temps réel par lordinateur intégré à léchographie, qui en déduit la forme et les mouvements du cœur. Cest un examen indolore qui permet dobserver la contraction du muscle cardiaque et les mouvements des valves.

12 Avantages du Doppler : court 15 à 30 mns et décisif, observer la circulation du sang au sein des cavités cardiaques et à travers les valves, mesurer avec précision la vitesse découlement du sang, surveiller les valves artificielles

13

14 LARTERIOGRAPHIE Lartériographie est un examen radiologique dont le but est de visualiser les artères. Cet examen nécessite linjection dans les artères dun produit opaque aux rayons X de manière à pouvoir bien visualiser lensemble du réseau artériel. Lartériographie peut être réalisée au niveau des artères des membres supérieurs, des membres inférieurs et des artères de la tête.

15 Il sagit dun examen invasif, pouvant être responsable de complications qui sont rares. Cet examen est généralement indolore. Il dure de 15 à 20 minutes en moyenne mais peut être plus long selon les artères étudiées et les procédures techniques. Son résultat est immédiat.

16 DEROULEMENT PRATIQUE DE LEXAMEN Afin dinjecter ce produit dans les artères, il est impératif dintroduire un tuyau creux jusquà leur niveau de manière à ce que le produit opaque aux rayons X puisse être injecté. Ainsi, ce tuyau est introduit par une artère, puis chemine dans le réseau artériel jusquau niveau ou les médecins désirent réaliser une exploration.

17 La première étape de ce travail consiste, après anesthésie locale, à ponctionner une artère dun membre de manière à mettre en place un tuyau de gros calibre qui constitue en fait un introducteur. Lartère située au pli de laine, lartère fémorale, est souvent choisie pour réaliser une artériographie des membres inférieurs ou des artères de la tête. Parfois (et de plus en plus souvent), lartère radiale (artère du bras) peut être utilisée.

18 Mise en place de lintroducteur dans lartère fémorale au pli de laine

19 Une fois en place, le produit de contraste radiologique sera injecté très rapidement, de manière à opacifier cette artère. De façon concomitante, un film radiologique est enregistré et permet dobserver lensemble de lartère. Une compression de lartère est réalisée durant 10 à 30 minutes de manière à ce que le sang ne ressorte pas ce qui permet déviter la constitution dun hématome

20 ROLE INFIRMIER Sassurer que le patient nest pas allergique à liode en particuliers car, dans ce cas, il devra lui administrer des médicaments anti-allergiques tels que les corticoïdes et les anti-histaminiques (la veille de lexamen). Faire une préparation de bloc classique Des médicaments contre langoisse sont parfois prescrits juste avant la réalisation de lartériographie, le malade est à jeun et les traitements anti-coagulants sont de préférence arrêtés. Lors de la réalisation de lartériographie, le malade est nu, en position allongée sur le dos.

21 LE SCANNER CORONAIRE Le scanner coronaire ou CT-Scanner était est un examen de tomodensitométrie qui permet de visualiser et les artères du cœur (artères coronaires). Le scanner est un examen tomodensitométrie que qui permet de visualiser l'intérieur du corps de manière non invasive, avec ou sans injection de produits de contraste.

22 Il sert à apporter des informations précieuses en cas de suspicion de déchirure de laorte dans le thorax. Il donne des informations spécifiques sur laorte thoracique et sur le péricarde (lenveloppe du cœur). Le scanner utilise les rayons x mais à une dose beaucoup plus faible que la radio. Lémetteur et le récepteur des rayons x sont situés sur un anneau qui tourne autour du patient. Les informations recueillies sont ensuite traitées par un puissant ordinateur, qui reconstitue les images en coupes de 1 à 10 mm dépaisseur.

23 Le patient est allongé sur le dos sur un lit dexamen, qui se déplace doucement à lintérieur du large anneau pendant que les images sont enregistrées (cela nécessite une parfaite et complète immobilité lors de la rotation du tube). Les médecins et techniciens se trouvent dans une salle adjacente, derrière une vitre. A laide dun micro, ils demandent, quand cela est nécessaire, darrêter de respirer (pendant 2 à 30 secondes). Ils observent et peuvent entendre le patient pendant tout lexamen.

24 LEPREUVE DEFFORT Une épreuve deffort consiste à enregistrer des paramètres cardiologiques durant un effort. Les paramètres mesurés sont le pouls, la tension artérielle, et surtout lélectrocardiogramme. Il sagit dun examen très fréquemment réalisé en cardiologie, dont les complications sont rarissimes.

25 REALISATION PRATIQUE - La nature de leffort Il existe plusieurs types defforts: celui qui fait intervenir les jambes et celui qui fait travailler les bras. Les protocoles dépreuve deffort les plus souvent employés font appels au vélo, ou au tapis roulant. Les épreuves deffort à bras, réalisées sur un appareil ressemblant à un rameur, sont relativement rares et généralement pratiquées chez les sujets très sportifs.

26 Le protocole deffort Selon les paramètres des malades et leur condition physique, un protocole deffort sera défini par le médecin responsable de lexamen. Dans les situations les plus classiques, ce protocole correspond à un effort augmentant de 30 watts toutes les 3 minutes.

27 Les enregistrements des paramètres La tension artérielle est recueillie au bras par linfirmière, toutes les 2 minutes en moyenne, à laide dun brassard et dun stéthoscope. La fréquence cardiaque est mesurée grâce à lélectrocardiogramme. Pour la réalisation de lélectrocardiogramme, linfirmière doit brancher un certain nombre délectrodes sur la personne qui bénéficie de lépreuve deffort. Ces électrodes sont réparties comme suit: Six électrodes sont placées sur le thorax, à des endroits bien précis. Quatre électrodes sont placées dans le dos de manière à ne pas gêner leffort. Avant la réalisation de leffort, le médecin réalise un enregistrement de lélectrocardiogramme.

28 La pratique de leffort Au fur et à mesure de leffort, celui-ci devient de plus en plus difficile. En effet, la puissance à fournir par le malade est augmentée à intervalles réguliers (en règle générale toutes les 2 à 4 minutes). La durée de cet examen dépend donc de la capacité du patient à réaliser leffort, mais en règle générale une épreuve deffort dure de 9 à 15 minutes. Le médecin reste très attentif à lensemble des paramètres durant la réalisation de lépreuve deffort.

29

30 RESULTATS Le résultat porte sur plusieurs paramètres: lintensité de leffort réalisé, le profil de la tension artérielle durant leffort et lenregistrement de lélectrocardiogramme. Les critères cliniques ont également une importance capitale (douleur dans la poitrine, malaise...). Cet enregistrement peut en effet montrer lapparition dun trouble du rythme du cœur, et surtout un signe de souffrance du muscle cardiaque.

31 Visualisation du tracé de lélectrocardiogramme durant leffort.

32 INDICATIONS DE LEPREUVE DEFFORT Lépreuve deffort peut être prescrite par votre médecin à la recherche : - Dune maladie des artères du cœur ; - Dun trouble du rythme du cœur ; - De lévaluation de lefficacité du traitement administré ; - Dune hypertension artérielle à leffort ; - De lévaluation de la capacité deffort. Lindication principale est la recherche dune maladie des artères du cœur : en effet, lors de leffort le muscle du cœur se contracte de façon plus vigoureuse, ce qui nécessite donc plus doxygène. Or, si une artère du cœur est bouchée partiellement, leffort permettra de révéler une souffrance du muscle du cœur qui ne reçoit plus assez doxygène. Une épreuve deffort peut ainsi être réalisée pour établir le diagnostic de maladie des artères du cœur mais peut aussi être réalisée pour évaluer lefficacité dun traitement dont le but est de traiter cette maladie. Chez le sportif, lépreuve deffort est couplée à la mesure des gaz respiratoire et notamment à la mesure de VO2 max, qui représente la capacité aérobie de lorganisme.

33 COMPLICATIONS Les complications sont rares, de lordre de 1 pour examens réalisés. La complication principale est lapparition dune tachycardie ventriculaire qui doit être prise en charge très rapidement. Pour cette raison, les médecins disposent dun matériel de réanimation dans la salle ou est réalisé lépreuve deffort, ce matériel étant par ailleurs obligatoire.

34 LELECTROCARDIOGRAMME Comme tout muscle, celui du cœur est capable démettre une certaine quantité délectricité lorsquil est en action. Cette électricité émise peut être enregistrée par un appareil qui est appelé un électrocardiographe. Lenregistrement de cette activité électrique du cœur sappelle un électrocardiogramme

35 REALISATION PRATIQUE Linfirmière (ou le médecin) doit brancher un certain nombre délectrodes sur la personne qui bénéficie de lélectrocardiogramme. Ces électrodes sont réparties comme suit: Une électrode est placée au niveau de chaque membre, les deux bras et les deux jambes. Six électrodes sont placées sur le thorax, à des endroits bien précis. La durée de cet examen est de 2 à 5 minutes et il est totalement indolore.

36 RESULTATS Le tracé dun électrocardiogramme est réalisé sur 12 dérivations, correspondant donc à 12 enregistrements électriques (tracés) réalisés à des emplacements différents qui sont standardisés.

37 Tracé dun électrocardiogramme. Londe P correspond à la contraction de loreillette, les ondes QRS correspondent à la contraction des ventricules et londe T correspond à londe de repolarisation des ventricules.

38 Ces dérivations permettent de mesurer lactivité électrique du muscle du cœur dans tous les plans de lespace.

39 La mesure ambulatoire de la pression artérielle ou MAPA ou Holter tensionnel

40 But Cet examen est utile chez les patients qui ont une pression artérielle variable dans le temps. Cela permet de détecter des périodes dhypertension (pression artérielle trop élevée) ou dhypotension (pression artérielle trop basse).

41 Déroulement Le Holter tensionnel est un petit appareil denregistrement, porté à la ceinture, relié à un brassard, mis en place autour du bras. Ce brassard est installé le matin par le cardiologue à son cabinet ou à l'hôpital. Pendant toute la journée, le patient pratique ses activités quotidiennes, en notant les horaires de la prise des repas, de labsorption des médicaments et de ses activités physiques. Le lendemain, le matériel est retiré. La seule contrainte est de garder le bras immobile chaque fois que le brassard gonfle, pour la prise des mesures de la pression artérielle (toutes les 15 minutes le jour et toutes les 30 minutes la nuit).Lenregistrement garde en mémoire les différentes pressions artérielles mesurées.

42 Précautions Aucune. Il faut au contraire conserver une activité habituelle.


Télécharger ppt "Anne charlotte scanner IRM Scintigraphie coronarographie II. Examens biologiques marina bilan lipidique enzyme cardiaque CRP BNP Surveillance du traitement."

Présentations similaires


Annonces Google